Chaleur massique

Infos
La chaleur massique (symbole c ou s), qu'il convient d'appeler capacité thermique massiqueOn rencontre parfois le terme spécifique, dans le même sens que massique. C'est un calque de l'anglais specific heat désignant le terme français chaleur massique est déterminée par la quantité d'énergie à apporter par échange thermique pour élever d'un degré la température de l'unité de masse d'une substance. L'unit
Chaleur massique

La chaleur massique (symbole c ou s), qu'il convient d'appeler capacité thermique massiqueOn rencontre parfois le terme spécifique, dans le même sens que massique. C'est un calque de l'anglais specific heat désignant le terme français chaleur massique est déterminée par la quantité d'énergie à apporter par échange thermique pour élever d'un degré la température de l'unité de masse d'une substance. L'unité du système international est donc le joule par kilogramme kelvin, J·kg-1·K-1 . La détermination des valeurs des capacités thermiques des substances relève de la calorimétrie. Remarques : on définit également des capacités thermiques molaires (valeurs rapportées à l'unité de matière, c'est-à-dire 1 mole ; il convient de distinguer les capacités à volume constant et les capacités à pression constante (la différence étant particulièrement importante pour les gaz).

Capacité thermique massique de différentes substances

Définition mathématique

Thermodynamiquement on peut aussi considérer que la chaleur massique est la dérivée partielle d'une fonction d'état d'un corps par rapport à la température. La fonction d'état est l'énergie interne massique U, ou l'enthalpie massique H :
- capacité thermique massique à volume constant : C_V = \left( \frac\partial U\partial T \right)_V ;
- capacité thermique massique à pression constante : C_p = \left( \frac\partial H\partial T \right)_p.

Capacité thermique massique des solides et des liquides

Les coefficients de dilatation des corps solides et liquides sont généralement suffisamment faibles pour qu'on néglige la différence entre Cp et CV pour la plupart des applications. |align=right border=1 cellpadding=4 cellspacing=0 |---- ! Substance |align=center| \Theta (K) |---- |align=center| Al |align=right| 398 |---- |align=center| C (diamant) |align=right| 1860 |---- |align=center| Cu |align=right| 315 |---- |align=center| Fe |align=right| 420 |---- |align=center| K |align=right| 99 |---- |align=center| Pb |align=right| 88 | Suivant la théorie de Debye, la capacité thermique molaire d'un corps simple solide peut être déterminée au moyen de la formule : C_V(T)=3R (4D(u) - \frac\exp-1) avec u=\frac\Theta, \Theta est la température de Debye, qui est une caractéristique de chaque substance, R est la constante molaire des gazR = 8, 314 4 J/K/mol., et D(u)=\frac\int_^(\frac+\frac\exp-1)x^2dx. Cette formule se simplifie à basse température, ainsi qu'à haute température ; dans ce dernier cas, nous retrouvons la loi de Dulong et Petit : C_V(T)=\begin \frac\pi^4 R\cdot (\frac\Theta)^3, & \mboxT\Theta \end La théorie n'est plus valable pour les corps composés.

Mesure de la capacité thermique massique d'un solide

La capacité thermique massique d'un solide peut être mesurée en utilisant un appareil de type ATD (analyse thermodifférentielle, ou DSC pour differential scanning calorimetry). Elle peut se définir de la façon suivante : quand un système passe de la température T à une température T+dT, la variation d’énergie interne du système dU est liée à la quantité de chaleur échangée δQ selon : dU= \delta Q -p_edV\, avec pe la pression extérieure à laquelle est soumis le système et dV la variation de volume. Si V=Cte: dU= \delta Q_v = C_v dT\, En revanche, si la transformation est isobare (pression constante), on obtient en utilisant la fonction enthalpie du système, la relation : dH = \delta Q + Vdp\, Si P= cte dH = \delta Q_p = C_pdT\, avec Cp la capacité à pression constante. La mesure consiste donc à mesurer la différence de température créée par un échange thermique donné, ou le flux d'énergie se traduit par une différence de température. Le schéma suivant illustre la technique instrumentale utilisée dans le cas de la première méthode (mesure de la différence de température). Image:schéma_mesure_chaleurmassique_DSC.png L’appareil est constitué de deux « plots » indépendants et d’un four. Des thermocouples permettent de mesurer la température de la face supérieure des plots en contact avec l’échantillon, ainsi que la température du four. Celle-ci correspond à la température de mesure. Toutes les mesures sont effectuées en utilisant un porte-échantillon d’aluminium vide sur l’un des plots. Une première mesure d’un autre porte-échantillon d’aluminium vide permet d’obtenir une ligne de base (dépendant de la mesure de température par les thermocouples). Puis une mesure d’un échantillon de référence de chaleur massique connue permet d’étalonner l’appareil. Enfin, l’échantillon sous forme de poudre est mesuré et sa chaleur massique est obtenue par comparaison avec celle de l’échantillon de référence. Pour améliorer la précisions de la mesure, il convient de prendre en compte le cas échéant la différence de masse entre les deux porte échantillons (la correction s'effectue en utilisant la chaleur massique de l'aluminium). La source d’erreur principale provient de la qualité du contact thermique entre le plot et le porte-échantillon.

Capacité thermique massique des gaz

D'après la théorie cinétique des gaz, l'énergie interne d'une mole de gaz parfait monoatomique est égale à (3/2)RT, et plus élevée pour les gaz dont les molécules sont polyatomiques ; par exemple, (5/2)RT pour un gaz diatomique. Le calcul théorique n'est plus possible pour les molécules complexes. La capacité massique à volume constant est ainsi de :
- C_V = \frac pour un gaz parfait monoatomique ;
- C_V = \frac pour un gaz parfait diatomique. La capacité massique à pression constante d'un gaz parfait peut être déterminée à partir de la capacité massique à volume constant, puisque l'équation des gaz parfaits exprime que : :pv = \frac, et donc : \frac\partial (pv)\partial T = \frac p étant la pression, v le volume massiqueLe volume massique est la grandeur inverse de la masse volumique., R la constante molaire des gaz, et M la masse molaire du gaz considéré. La différence théorique entre ces deux valeurs est ainsi : C_p - C_V = \left( \frac\partial (u+pv)\partial T \right)_p - \left( \frac\partial u\partial T \right)_V = \frac, u ne dépendant que de la température. Le rapport des deux capacités d'un gaz est important en thermodynamique ; il est noté gamma : :\gamma = \frac Sa valeur dépend de la nature du gaz considéré ; pour un gaz parfait, la valeur théorique de γ est :
- γ = 5/3= 1, 67 pour un gaz monoatomique (1/(γ-1)=3/2=1, 5) ;
- γ = 7/5= 1, 4 pour un gaz diatomique (1/(γ-1)=5/2=2, 5). Capacité thérmique massique de gaz à volume constantÀ la différence du premier tableau où on donne la capacité massique à pression constante.., sous atmosphère normale | align=center border=1 cellpadding=4 cellspacing=0 |---- align=center ! Gaz | Masse molaire(kg/mol) | température(°C) | capacité massiqueJ/(kg.K) | '''\frac(\gamma - 1) |---- align=center | align=left| Air | 29×10-3 | 0-100 | 710 | 2, 48 |---- align=center | align=left| Argon | 39, 948×10-3 | 15 | 320 | 1, 54 |---- align=center | align=left| Azote | 28, 013×10-3 | 0-200 | 730 | 2, 46 |---- align=center | align=left| Dioxyde de carbone | 44, 01×10-3 | 20 | 650 | 3, 44 |---- align=center | align=left| Hélium | 4, 003×10-3 | 18 | 3160 | 1, 52 |---- align=center | align=left| Hydrogène | 2, 016×10-3 | 16 | 10140 | 2, 46 |---- align=center | align=left| Oxygène | 31, 999×10-3 | 13-207 | 650 | 2, 50 |---- align=center | align=left| Vapeur d'eau | 18, 015×10-3 | 100 | 1410 | 3, 06 |

Notes

Voir aussi

- Loi de Joule
- Capacité thermique Catégorie:Grandeur physique Catégorie:thermodynamique ast:Calor específica ca:Calor específica cs:Měrná tepelná kapacita da:Varmefylde de:Spezifische Wärmekapazität en:Specific heat capacity es:Calor específico eu:Bero espezifiko fi:Ominaislämpökapasiteetti he:קיבול חום סגולי it:Calore specifico ja:比熱容量 ko:비열용량 mk:Специфична топлина nl:Specifieke warmte nn:Spesifikk varmekapasitet no:Spesifikk varmekapasitet pl:Ciepło właściwe pt:Calor específico ru:Удельная теплоёмкость sh:Specifična toplota sk:Merná tepelná kapacita sl:Specifična toplota sr:Специфична топлота sv:Värmekapacitivitet tr:Özgül ısı uz:Solishtirma issiqlik sigʻimi vi:Nhiệt dung riêng zh:比热
Sujets connexes
ATD   Air   Alexis Thérèse Petit   Aluminium   Analyse thermodifférentielle   Argon   Azote   Calorimétrie   Capacité thermique   Cuivre   DSC   Debye   Diamant   Diazote   Dihydrogène   Dioxyde de carbone   Dioxygène   Eau   Enthalpie   Fer   Fonction d'état   Gaz   Graphite   Huile   Hydrogène   Hélium   Joule   Kelvin   Kilogramme   Laiton   Liquide   Lithium   Loi de Joule   Masse molaire   Masse volumique   Mercure (chimie)   Mole (unité)   Or   Oxygène   Pierre Louis Dulong   Premier principe de la thermodynamique   Système international d'unités   Température   Thermocouple   Thermodynamique   Théorie cinétique des gaz  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^