Harald III de Norvège

Infos
Harald III Sigurdsson (1015 - 1066), en vieux norrois Haraldr Sigurðarson, « l'éclair du Nord », surnommé bien plus tard « hardraada » (vieux norrois : harðráði, au commandement dur, ce qui est souvent traduit par « l'impitoyable »), ou encore le « Dernier des Vikings », fut roi de Norvège de 1046 à 1066, et le demi-frère de Olaf II (Saint Olaf). Harald III de Norvège épousa Thora (fille de Thorberg). Quand son demi-frère fut tué lors d'une ba
Harald III de Norvège

Harald III Sigurdsson (1015 - 1066), en vieux norrois Haraldr Sigurðarson, « l'éclair du Nord », surnommé bien plus tard « hardraada » (vieux norrois : harðráði, au commandement dur, ce qui est souvent traduit par « l'impitoyable »), ou encore le « Dernier des Vikings », fut roi de Norvège de 1046 à 1066, et le demi-frère de Olaf II (Saint Olaf). Harald III de Norvège épousa Thora (fille de Thorberg). Quand son demi-frère fut tué lors d'une bataille, Harald fut exilé. Il choisit de partir pour Constantinople, où il devint chef de la garde varangienne. Plus tard, il revint en Norvège où il partagea le pouvoir avec le fils de Olaf II, Magnus . A la mort de ce dernier en 1047, Harald devint le seul dirigeant du pays. Harald fut tué à la bataille de Stamford Bridge dans le Yorkshire, en combattant contre Harold Godwinson, quelques jour avant la défaite de ce dernier à Hastings. Harald fut également un scalde prolifique et de talent.

Une jeunesse tumultueuse

Harald est le fils de Sigurd Syr Halfdansson, sous-roi du Ringerike, et d'Asta Gudbrandsdottir, laquelle avait eu Olaf le gros d'un premier mariage avec Harald Grenske, roi du Vestfold. Harald est donc le demi-frère de Olaf le Saint qui est chassé de Norvège par ses sujets en 1028, avec l'appui du roi du Danemark, Knut le Grand. Ceux ci avaient en effet refusé la campagne d'évangélisation forcée menée par leur monarque. Olaf revient en 1030 en Norvège à la tête d'une armée de va-nu-pieds, bien déterminé à défaire les païens. À cette époque, Harald a 15 ans et combat aux côtés de son frère. Les païens réussissent cependant à les défaire à la bataille de Stiklestad où Olaf est tué (il est canonisé un an plus tard par l'église catholique et devient un des saints patrons de la Norvège) tandis que Harald est grièvement blessé et contraint à l'exil.

L'exil

Harald part alors pour la Russie où il s'enrôle dans l'armée du roi Iaroslav à Kiev. Il épousera d'ailleurs plus tard une fille de ce dernier. C'est pour lui l'occasion d'accomplir ses premiers faits d'armes et de gagner du prestige en tant que guerrier. Il fait ensuite partie de la garde varègue de l'impératrice Zoé à Constantinople. Pendant une dizaine d'années, il combat pour l'empire sur divers théâtres de bataille : en Italie, en Sicile (1038/40) et en Afrique du Nord, ce qui lui permet d'accroître son prestige et ses richesses. (Chronique byzantine, vers 1075)Régis Boyer, Préface à la Saga de Haraldr l'impitoyable En 1042 ou 1044, Harald repart pour Kiev où en 1045 il épouse Elizabeth (ou Ellisif), la fille du roi Iaroslav. De cette union naîtront :
- Ingeberg, elle épousa Olaf Ier de Danemark, puis épousa Philippe de Suède
- Magnus II de Norvège
- Olav III de Norvège

Le retour au pays

1046 marque l'année du retour au pays pour y réclamer le trône de Norvège ou celui de Danemark. Après une alliance temporaire avec Sven II de Danemark contre son neveu Magnus, Harald rompt celle ci contre la promesse de Magnus de le laisser régner sur la moitié du royaume. De fait, il régnent ensemble sur la Norvège jusqu'à ce que Magnus meure en 1047, ce qui fait d'Harald le roi de Norvège en titre. Il se consacre alors à soumettre les principaux chefs locaux, qui détiennent la réalité du pouvoir. Durant cette même période, il continue à tenter de s'emparer du Danemark. Toutefois, malgré les razzias incessantes qu'il opère, le pays résiste tant bien que mal, ce qui le conduit à faire la paix avec Sven II en 1064.

L'invasion de l'Angleterre

La mort d'Edouard le Confesseur, roi d'Angleterre et l'élection à la tête du pays d'Harold Godwinson tourne les ambitions guerrières d'Harald vers un nouveau théâtre. Il s'allie avec Guillaume de Normandie et le frère cadet d'Harold, Tostig, pour déposer Harold du trône. Si Guillaume briguait la couronne, Harald ne la désirait pas moins, peut-être à la suggestion de Tostig. En effet, en 1038 ou 1039, une promesse avait été échangée entre Magnus Ier de Norvège (le neveu d'Harald) et le roi d'Angleterre Knud II le Hardi. Ces derniers s'étaient mis d'accord : si l'un d'entre eux mourait sans héritier direct, l'autre hériterait du royaume. Knud mourut sans héritier avant Magnus, ce qui servit de prétexte à Harald pour réclamer la couronne d'Angleterre et envahir le pays par le Nord. Toutefois cette promesse n'avait que peu de valeur, les rois d'Angleterre étant élus. Par ailleurs Sven II de Danemark, en tant que descendant de Knut et successeur de Magnus, avait au moins autant de raisons de se prévaloir de cette promesse. Après avoir fait nommer son fils Magnus roi de Norvège, Harald fait donc voile vers l'Angleterre avec peut être 300 navires et 9000 hommes : c'est la dernière grande expédition viking. Il touche terre dans les Shetland, puis les Orcades, où ils laisse sa femme et ses filles. Il longe ensuite les côtes d'Écosse, ravage en passant le district de Cleveland, met le feu à Scarborough, remonte la Humber puis son affluent l'Ouse et débarque à Ricall à une quinzaine de km au sud de York aux environs du mois de septembre 1066. Il défait les forces northumbriennes à Fullford, à 3 km au sud de York, le 20 septembre. Le 24, les habitants de York et toute la population du district se soumettent. Toutefois Harald n'occupe pas la ville et attend au pont de Stamford qu'on lui amène des otages. Prévenu le jour même où Harald débarque à Ricall, Harold monte à marches forcées sur York en levant des troupes au passage. Le 25 vers midi il surprend Harald au pont de Stamford avec environ 6000 hommes dont 3000 housecarles. Le carnage est atroce de part et d'autre. Les survivants norvégiens tiennent sur 24 navires sur les 300 qui étaient arrivés. Harald et Tostig meurent au cours de la bataille, mais Olaf, le fils d'Harald, qui gardait les navires, survit. Le 1 octobre, Harold apprend le débarquement de Guillaume. Son armée refait à pied en 14 jours les 380 km qui la séparent de Hastings et arrive épuisée par ces deux marches forcées et cette terrible bataille. Les troupes fraîches de Guillaume n'ont alors aucun mal à écraser l'armée anglaise lors de la bataille de Hastings, où Harold meurt à son tour. Adam de Brême indique que Guillaume prit possession de l'or qu'Harald avait amassé depuis son expédition à Byzance, et qu'il avait emporté avec lui, et qu'il fallut douze hommes pour le porter. Le corps d'Harald est ramené en Norvège un an plus tard, et enterré à Nidaros, sa capitale (Trondheim).

L'homme

Ce roi guerrier qui avait à peine atteint la cinquantaine d'années fut le premier roi de Norvège à atteindre un âge aussi avancé depuis Harald Ier. Si sa poigne de fer nuit à sa popularité dans son propre pays, il n'en demeura pas moins un guerrier exceptionnel et un général remarquable. Ceci lui valut une place particulère dans la saga des rois de Norvège écrite par Snorri Sturluson, qui le décrit ainsi : : : Le moine Théodoricus, contemporain de Snorri, écrit, lui : . L'Ágrip note qu' Par contre Adam de Brême, contemporain du roi, en fait un personnage beaucoup moins recommandable. Il note également que l'archevêque le stigmatisa de s'approprier les offrandes apportées sur la tombe de Saint Olaf pour les distribuer à ses hommes de guerre.

Voir aussi

Notes

Bibliographie

- Heimskringla de Snorri Sturluson
- Régis Boyer La saga de Harald l'impitoyable, traduite et présentée par Régis Boyer Payot Paris (1979) . ===
Sujets connexes
Adam de Brême   Afrique du Nord   Angleterre   Bataille de Stamford Bridge   Bataille de Stiklestad   Bulgarie   Cleveland   Constantin IX   Constantinople   Crise de succession d'Angleterre (1066)   Danemark   Garde varangienne   Guillaume le Conquérant   Harald Ier de Norvège   Harold II d'Angleterre   Heimskringla   Humber   Iaroslav le Sage   Italie   Kiev   Knut III de Danemark   Knut II de Danemark   Liste des rois de Norvège   Magnus II de Norvège   Magnus Ier de Norvège   Norvège   Olaf III de Norvège   Olaf II de Norvège   Orcades   Ouse   Paganisme   Philippe de Suède   Russie   Régis Boyer   Scalde   Scarborough (Yorkshire du Nord)   Shetland   Sicile   Snorri Sturluson   Sven II de Danemark   Tostig Godwinson   Trondheim   Vieux norrois   Viking   York   Zoé de Byzance  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^