Nuage interstellaire

Infos
En astronomie, nuage interstellaire est le nom générique donné aux accumulations de gaz et de poussières dans notre Galaxie. L'hydrogène contenu dans un nuage interstellaire peut, selon la densité, la taille et la température du nuage, être neutre (région HI), ionisé (région HII) ou moléculaire (nuage moléculaire).
Nuage interstellaire

En astronomie, nuage interstellaire est le nom générique donné aux accumulations de gaz et de poussières dans notre Galaxie. L'hydrogène contenu dans un nuage interstellaire peut, selon la densité, la taille et la température du nuage, être neutre (région HI), ionisé (région HII) ou moléculaire (nuage moléculaire).

Composition chimique

L'analyse de la composition des nuages interstellaires est réalisée en étudiant le rayonnement électromagnétique qu'ils émettent. Les grands radiotélescopes balayent le ciel à la recherche de fréquences particulières de rayonnement électromagnétique qui sont caractéristiques du spectre de certaines molécules. Les nuages interstellaires sont froids et tendent à n'émettre qu'à de grandes longueurs d'onde. Nous pouvons cartographier l'abondance de ces molécules afin de comprendre les différentes compositions de ces nuages. Les radiotélescopes peuvent aussi balayer les fréquences émises par un même point du ciel et enregistrer ainsi les intensités de chaque type de molécule présent dans cette région du ciel. L'intensité du signal reçu est proportionnelle à l'abondance de l'atome ou la molécule correspondant à cette fréquence.

Découvertes de molécules inattendues

Jusque récemment on supposait que les taux de réactions dans les nuages interstellaires soient très lents, très peu de composés étant produits à cause de la faible densité et la faible température de ces nuages. Cependant, on a observé dans les spectres des grandes molécules organiques que les scientifiques ne pensaient pas trouver dans ces conditions. Les réactions nécessaires à leur création ne se produisent normalement que à des températures et à des pressions beaucoup plus élevées. Le fait qu'elles ont été trouvées indique que les réactions chimiques existant au sein des nuages interstellaires se produisent plus rapidement que l'on ne le pensait. Ces réactions sont étudiées dans l'expérience CRESU. Catégorie:Objet céleste ca:Pols interestel·lar en:Interstellar cloud ja:宇宙塵 lb:Interstellar Wollek nl:Nevels en gaswolken pl:Obłok międzygwiazdowy
Sujets connexes
Astronomie   Chimie organique   Cinétique   Densité   Fréquence   Galaxie   Gaz   Hydrogène   Ion   Longueur d'onde   Molécule   Nuage moléculaire   Poussière   Radiotélescope   Rayonnement électromagnétique   Région HI   Région HII   Spectre électromagnétique   Température  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^