Lycée international de Saint-Germain-en-Laye

Infos
Le Lycée international de Saint-Germain-en-Laye est le seul lycée de France qui possède 12 sections internationales : sections allemande, britannique, américaine, néerlandaise, polonaise, portugaise, japonaise, italienne, espagnole, danoise/norvégienne et suédoise. Ce lycée est réputé pour son taux de réussite au baccalauréat (entre 98 et 100 % pour 2005, 2004, 2003 et 2002) et ses résultats au concours général. Les douze sections linguistiques préparent à l'o
Lycée international de Saint-Germain-en-Laye

Le Lycée international de Saint-Germain-en-Laye est le seul lycée de France qui possède 12 sections internationales : sections allemande, britannique, américaine, néerlandaise, polonaise, portugaise, japonaise, italienne, espagnole, danoise/norvégienne et suédoise. Ce lycée est réputé pour son taux de réussite au baccalauréat (entre 98 et 100 % pour 2005, 2004, 2003 et 2002) et ses résultats au concours général. Les douze sections linguistiques préparent à l'option internationale du baccalauréat (OIB), diplôme reconnu permettant de poursuivre des études post-bac dans les différents pays parlant la langue de la section. D'après le classement des lycées effectué par L'Express, le Lycée international de Saint-Germain-en-Laye est le cinquième lycée de France et le second des Yvelines. http://www.lexpress.fr/services/lycees/lyceeg.asp?id=0783549J]

Histoire

En 1951, l' OTAN installe son centre de commandement européen à Rocquencourt, et les officiers et sous-officiers s'installent à Saint-Germain-en-Laye. Par la volonté d'Eisenhower, la résidence d'Hennemont et une école sont créées afin d'accueillir les 1300 soldats et leurs familles. Cette école voit le jour en 1952 et accueille 400 élèves pour sa première année scolaire (dont 200 élèves français de Saint-Germain). L'école est rebaptisée successivement École Internationale de l'OTAN et Lycée International de l'OTAN en 1954 et 1962. L'année scolaire 1965-1966 est une année charnière pour l'école. En juillet 1965, le premier proviseur de l'école, René Tallard, part à la retraite. En mars 1966, la France se retire du commandement militaire intégré de l'OTAN ce qui provoque le départ de son centre de commandement pour la Belgique. L'école se trouve brutalement amputée des deux tiers de ses élèves. Le nouveau proviseur, Edgar Scherer, alsacien et agrégé d'allemand, va brillamment opérer la reconversion du lycée. En s'appuyant des deux sections restantes (civiles), allemande et néerlandaise, et en faisant de nombreuses démarches auprès des autorités, il va attirer les « expatriés économiques » et ainsi redonner vie au lycée. En 1968, le lycée comprend six sections (allemande, néerlandaise, anglaise, américaine, danoise et italienne). En 1989, Edgar Scherer, le proviseur « visionnaire », prend sa retraite. Sous son successeur, les bâtiments du lycée (qui occupe les communs du château) sont rénovés afin de créer un campus plus accueillant et de nouvelles sections sont ouvertes (japonaise ainsi que polonaise).

Le lycée aujourd'hui

Plusieurs établissements des Yvelines dépendent en partie du Lycée international :
- Maternelle 1, 2, 3 de l'école Normandie-Niemen, Le Pecq (section polonaise)
- Maternelle 3 de l'école Jehan Alain, Le Pecq (Section britannique)
- École élémentaire Charles Bouvard, Fourqueux (section allemande)
- École élémentaire Schnapper, Saint-Germain-en-Laye (sections américaine et espagnole)
- École élémentaire Normandie-Niemen, Le Pecq (section polonaise)
- École élémentaire Félix Eboué, Le Pecq (section britannique)
- Collège Les Hauts-Grillets, Saint-Germain-en-Laye (sections allemande, britannique, polonaise, italienne)
- Collège Marcel Roby, St Germain en Laye (sections américaine, espagnole)
- Collège Pierre et Marie Curie (sections britannique et portugaise) ==
Sujets connexes
Baccalauréat   Concours général   Fourqueux   L'Express   Le Pecq   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Rocquencourt   Saint-Germain-en-Laye  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^