Prêtre catholique

Infos
Un prêtre catholique (du grec ancien πρεσϐύτερος presbyteros « ancien », par le latin presbyter) est un homme chargé du service liturgique dans la religion catholique. Le prêtre fait l'objet d'un appel de Dieu. On parle de vocation particulière. Le discernement de l'appel à la prêtrise et la formation du prêtre se fait au séminaire. Si l'appel de Dieu est confirmé par le séminariste et par l'Église, le séminariste est ordonné diacre puis
Prêtre catholique

Un prêtre catholique (du grec ancien πρεσϐύτερος presbyteros « ancien », par le latin presbyter) est un homme chargé du service liturgique dans la religion catholique. Le prêtre fait l'objet d'un appel de Dieu. On parle de vocation particulière. Le discernement de l'appel à la prêtrise et la formation du prêtre se fait au séminaire. Si l'appel de Dieu est confirmé par le séminariste et par l'Église, le séminariste est ordonné diacre puis prêtre.

Sacrements

Le prêtre est le ministre de certains sacrements :
- Baptême;
- Eucharistie;
- Confession;
- Sacrement des Malades; Le prêtre agit In Persona Christi : dans la personne du Christ. Jésus-Christ est le Souverain Prêtre qui exerce le Vrai sacerdoce. En revanche, le prêtre ne peut administrer ni la confirmation (sauf pour les Églises catholiques orientales, ou bien à moins d'en avoir reçu mandat ponctuellement par son évêque), ni l'ordination, qui sont du ressort d'un évêque. Pour ce qui est du mariage, l'Église latine considère traditionnellement que ce sont les époux qui se confèrent mutuellement le sacrementCatéchisme de l'Eglise catholique, § 1623 : "Selon la tradition latine, ce sont les époux qui, comme ministres de la grâce du Christ, se confèrent mutuellement le sacrement du Mariage en exprimant devant l’Église leur consentement. Dans la tradition des Églises orientales, les prêtres ou évêques qui officient sont les témoins du consentement mutuel échangé par les époux (cf. CCEO, can. 817), mais leur bénédiction est nécessaire aussi à la validité du sacrement (cf. CCEO, can. 828)." . CCEO = Code de droit canon des Églises Orientales, , le prêtre n'étant que le témoin obligatoire, et ce seulement depuis le concile de Trente . Le prêtre en charge d'une paroisse est appelé curé (ou recteur en Bretagne et dans certains autres cas), les prêtres qui l'assistent sont nommés vicaires. Un prêtre peut n'être attaché à aucune paroisse. Le presbytère est le logement de fonction autrefois réservé au(x) prêtre(s) d'une paroisse. Il était en général à proximité de l'église. Un religieux (frère ou moine) peut également recevoir la prêtrise. Il faut avoir reçu la prêtrise pour pouvoir devenir évêque ou archevêque.

Statut des prêtres

Le statut des prêtres vis-à-vis de l'État dépend de chaque pays. En France, les ministres du culte ont une certaine reconnaissance légale, indépendamment de la religion à laquelle ils appartiennent. Depuis le , le régime normal des prêtres de l'Église latine est le célibat. Il est admis, bien que peu courant, qu'un laïc marié en séparation de corps et n'ayant pas d'enfant mineur puisse être ordonné prêtre. Certains prêtres catholiques, venant de la Communion anglicane, sont autorisés à être mariés. Le surcharge de paroisses est parfois imposante : ainsi Bernard Fellay raconte qu'il a connu un prêtre de 65 ans qui devait servir dans 92 paroisses. De plus, il y aurait d'après lui 20 % des prêtres qui sont ordonnés selon le rite tridentin. Les prêtres diocésains de France sont rémunérés par les dons des fidèles. Ils ne perçoivent pas un salaire pris directement sur les quêtes dominicales ou lors des sacrements réalisés. On ne parle d'ailleurs pas de salaire mais d'indemnité. Un prêtre touche environ 950 €. Il n'y a pas d'évolution de salaire durant la vie d'un prêtre, hormis celui du coût de la vie. Les prêtres français, hors églises du concordat, perçoivent la même indemnité, quelle que soit la fonction (prêtre en paroisse, recteur de cathédrale, curé, vicaire...), seul l'évêque perçoit une indemnité plus grande liée à sa charge (déplacements, frais divers...), environ 1500 €. Les hommes mariés peuvent être validement ordonnés dans les Églises orientales. En revanche, une fois ordonnés, les prêtres ne peuvent plus se marier, et les évêques ne sont choisis que parmi les célibataires. Pour l'impossible ordination de femmes, voir ordination de femmes dans le christianisme.

Dans les représentations culturelles

-Les Fiancés, roman d'Alessandro Manzoni.

Voir aussi

- Vocation
- Séminaire
- Prêtre ouvrier
- Épîtres pastorales ==
Sujets connexes
Alessandro Manzoni   Archevêque   Baptême   Communion anglicane   Concile de Trente   Confession   Confirmation   Curé   Eucharistie   Fidèle   France   Grec ancien   Latin   Liturgie   Ordination de femmes dans le christianisme   Paroisse   Prêtre   Prêtre ouvrier   Recteur   Rite tridentin   Sacrement   Séminaire   Séparation de corps   Vocation  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^