Box-office

Infos
Box-office signifie, au sens large, le chiffre d'affaires d'une production artistique. Il se mesure par le nombre de spectateurs, le nombre de billets écoulés ou une valeur monétaire basée sur l'un des deux items précédents. Il s'applique habituellement à un film. Le terme « box-office » vient du mot anglais désignant le lieu où les billets sont vendus. Compte tenu que l'usage retient le terme essentiellement pour évoquer la fréquentation cinématographique, l'arti
Box-office

Box-office signifie, au sens large, le chiffre d'affaires d'une production artistique. Il se mesure par le nombre de spectateurs, le nombre de billets écoulés ou une valeur monétaire basée sur l'un des deux items précédents. Il s'applique habituellement à un film. Le terme « box-office » vient du mot anglais désignant le lieu où les billets sont vendus. Compte tenu que l'usage retient le terme essentiellement pour évoquer la fréquentation cinématographique, l'article traite du box-office des films.

Intérêt du box-office

200px Il s'agit d'une donnée initialement destinée aux professionnels, notamment pour permettre la répartition des recettes et aider à la programmation. C'est devenu un argument de promotion avec une communication axée sur les records et l'idée sous-jacente que l'œuvre mérite d'être consommée car elle a rencontré son public. Mais il n'y a pas de corrélation élevée entre le résultat au box-office et la qualité d'une œuvre. Pour autant, un succès obtenu sur la durée grâce un bon bouche-à-oreille démontre qu'il a été bien perçu par le public : c'est la cas des films qui multiplient par plus de 4 leur score de la première semaine. L'activité financière de l'industrie du cinéma est fortement influencée par le box-office, car elle lui permet d'anticiper un succès avec une probabilité plus forte que la moyenne. Un succès peut relancer un genre (Gladiator a ainsi remis en avant le péplum devenu désuet comme Star wars a popularisé le Space opera au cinéma) ou générer une franchise avec des séquels ou des préquelles. Il est important de remarquer que le système américain du box-office le base sur des recettes en dollars et favorise ainsi les scores des films récents grâce à l'effet de l'inflation, permettant ainsi de communiquer sur des records régulièrement battus. En toute logique, l'évènement créé par le box-office a l'avantage de s'auto-entretenir grâce à un cercle vertueux et l'amplification des médias.

Les records du box-office cinéma

En France
- Plus d'entrées en un jour FranceSources :
-Spiderman 3 : entrées (le mardi 1 mai 2007)
-Taxi 2 : (le mercredi 29 mars 2000)
-Harry Potter et l'ordre du Phénix : entrées (le 11 juillet 2007)
- Plus d'entrées pour un film en FranceSources :
-Titanic : entrées
-La Grande Vadrouille : entrées
-Autant en emporte le vent : entrées
- Plus d'entrées en un jour Paris-périphérieSources :
-Spiderman 3 : entrées (le mardi 1 mai 2007)
-Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith : (le mercredi 18 mai 2005)
- Plus d'entrées en une semaineSources :
-Les bronzés 3 : entrées (du 1 au 7 février 2006)
-Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre : (du 30 janvier au 5 février 2002) Aux États-Unis
- Plus grosses recettes en un jourSource :
-Spiderman 3 : USD (le 4 mai 2007)
-Pirates des Caraïbes : Le Secret du Coffre Maudit : USD (le 7 juillet 2006)
-Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith : (le 19 mai 2005)
- Plus grosses recettes le premier week-end (3 jours : vendredi/samedi/dimanche)Source :
-Spiderman 3 : USD (du 4 au 6 mai 2007)
-Pirates des Caraïbes : Le Secret du Coffre Maudit : USD (du 7 au 9 juillet 2006)
-Shrek le Troisième : USD (du 18 au 20 mai 2007)

Les champions du box-office cinéma

Les comparaisons dans le temps sont difficiles car le contexte est évolutif. Ainsi, par exemple, même les analyses qui comparent les recettes mondiales en les ajustant de l'inflation ne peuvent retranscrire que de façon imparfaite l'impact des films tant sociologique que financière, car elles négligent les retombées du merchandising ou les recettes des autres supports de diffusion, et elles ne relativisent pas les performances par rapport à la concurrence des autres loisirs.

Mondial

Le box-office mondial est composé à environ 40% par les recettes aux États-Unis. Certains cinémas sont puissants en termes de nombre de productions à l'année, comme le cinéma indien qui figure à ce niveau devant le cinéma américain, mais ils restent cantonnés à leur territoire national surtout et s'exportent mal. Seuls les films anglophones, et surtout les blockbusters américains, parviennent à obtenir des carrières mondiales et d'envergure. Ainsi les films américains obtiennent régulièrement des parts de marché supérieures à 50% dans les pays occidentaux hors USA.

États-Unis

Aux États-Unis, le succès d'un film est mesuré aux recettes accumulées. Cette façon de suivre le box-office permet de mesurer un succès proportionnellement à son budget (encore qu'il faille enlever la part distributeur et les dépenses marketing), mais a surtout pour conséquence de favoriser les films les plus récents, compte tenu de l'inflation sur le prix des billets. Créé en 1905, le journal Variety diffuse chaque semaine le box-office américain. Depuis 1994, plus de 270 films ont généré plus de 100 millions USD de recettes au box-office américain. 15 acteurs ont joué dans au moins 8 d'entre eux.

France

En France, le suivi est réalisé sur la base du nombre d'entrées. Historiquement, le suivi était basé sur les chiffres Paris-Périphérie car le système des exclusivités et des sorties décalées entre Paris et la province permettaient ainsi d'avoir une vision plus rapide des succès. Avec le système manuel de l'époque, cela permettait également d'avoir un suivi plus fiable et plus rapide du box-office du moment. Désormais, la technique autorise un suivi des chiffres France sans difficulté. Néanmoins, les comparaisons sur les entrées ne sont pas toujours aisées car il est difficile de comparer un résultat obtenu dans les années 50 alors que la fréquentation annuelle dépassait 450 millions de spectateurs sans concurrence véritable de la télévision avec les scores obtenus au début des années 90, alors que la fréquentation représentait quelques 120 millions de spectateurs. De même, la concurrence des loisirs numériques et du piratage est à prendre en compte pour analyser la fréquentation des dernières années. Enfin, le phénomène des reprises qui permettait de prolonger un succès sur plusieurs générations a quasiment disparu. Pendant longtemps, seules les données postérieures à 1956 étaient disponibles, avec une bonne fiabilité à partir de 1963. Cinéchiffres, qui fournit les informations quotidiennes sur le box-office français, n'est né qu'en 1970. Cependant, des travaux récents, réalisés à partir des archives du CNC, ont permis de compléter le box-office jusqu'en 1946Repris dans un ouvrage Ciné-passions de Simon Simsi - ed. Dixit http://195.115.141.5/cgi/cinesource/fiche_ouvrage/pop.sh?&contexte=pers_aut&pk=37665&nb=3.

Autres pays

Box-Office des films primés à Cannes depuis 1994

En savoir plus sur la Palme d'Or et les plus grands succès et échecs depuis 1946.

Acteurs populaires

Si le succès d'un film est forcément relatif et dépend de son coût de production, de communication ou de distribution, on peut en revanche considérer qu'un film ayant dépassé le million d'entrée caractérise un certaine popularité du film. Depuis 1994, plus de 500 films ont dépassé le million d'entrée en salle en France. Les acteurs les plus souvent concernés peuvent dès lors être considérés comme populaires. Depuis 1994, 16 acteurs ont joué dans au moins 10 films parmi ceux qui ont attiré plus d'un million de spectateurs. 2 constats majeurs :
- 10 de ces acteurs sont français et 6 sont américains. Notons que Jean Reno et Gérard Depardieu ont joué dans plusieurs productions étrangères.
- Aucune actrice n'est présente dans ce classement. Néanmoins, Catherine Zeta-Jones, Julia Roberts, Catherine Frot et Cameron Diaz ont joué dans 9 films ayant dépassé le million d'entrée.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abbas Kiarostami   Adam Sandler   Alain Chabat   André Dussollier   Autant en emporte le vent   Big Daddy (film)   Blockbuster   Brad Pitt   Bruce Willis   Catherine Frot   Catherine Zeta-Jones   Centre national de la cinématographie   Christian Clavier   Cinéma   Cristian Mungiu   Da Vinci Code (film)   Dancer in the Dark   Daniel Auteuil   Eddie Murphy   Elephant (Gus Van Sant)   Emir Kusturica   Fahrenheit 9/11   Forrest Gump   Fréquentation cinématographique   Gladiator   Gus Van Sant   Gérard Depardieu   Il faut sauver le soldat Ryan   Independence Day   James Cromwell   Jean-Paul Rouve   Jean-Pierre Dardenne   Jean-Pierre Darroussin   Jean Reno   Jim Carrey   John Cleese   Julia Roberts   Ken Loach   L'Anguille   L'Arme fatale 4   L'Enfant (film)   L'Éternité et un jour   La Chambre du fils   La Grande Vadrouille   La Guerre des mondes (film, 2005)   Lars von Trier   Le Goût de la cerise   Le Grinch   Le Pianiste   Le Placard   Le vent se lève (2006)   Les plus gros succès du box-office mondial   Liste des films les plus chers   Luc Dardenne   Matt Damon   Mel Gibson   Men in Black (film)   Michael Moore   Mike Leigh   Monstres et Cie   Nanni Moretti   Orlando Bloom   Préquelle   Pulp Fiction   Quentin Tarantino   Roman Polanski   Rosetta (film, 1999)   République fédérale de Yougoslavie   Samuel L. Jackson   Secrets et mensonges   Sequel   Shrek 2   Signes (film)   Sixième Sens (1999)   Sixième sens   Space opera   Spider-Man 3   Steve Buscemi   Taxi 2   Theo Angelopoulos   Thierry Lhermitte   Ticky Holgado   Titanic   Tom Cruise   Tom Hanks   Un long dimanche de fiançailles   Variety   Will Smith  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^