Autodafé

Infos
Autodafé de livres.Tableau du XV siècle. Un autodafé (du portugais auto da fé, qui est auto de fé aujourd'hui, venu du latin actus fidei - acte de foi) consistait, à l'origine, à brûler des livres considérés comme païens, blasphématoires ou immoraux (mesure qu'aurait pratiquée saint Paul). Puis, au Moyen Âge, il devint la proclamation solennelle d'un jugement prononcé par la Sainte Inquisition et dont l'exécution conduisait
Autodafé

Autodafé de livres.Tableau du XV siècle. Un autodafé (du portugais auto da fé, qui est auto de fé aujourd'hui, venu du latin actus fidei - acte de foi) consistait, à l'origine, à brûler des livres considérés comme païens, blasphématoires ou immoraux (mesure qu'aurait pratiquée saint Paul). Puis, au Moyen Âge, il devint la proclamation solennelle d'un jugement prononcé par la Sainte Inquisition et dont l'exécution conduisait le coupable à sa destruction, mort ou vif, par le feu.

Savonarole

Le dominicain Jérôme Savonarole a organisé un autodafé appelé bûcher des Vanités, en 1497 à Florence, où les habitants durent apporter bijoux, cosmétiques, miroirs, livres immoraux, robes trop décolletées ou richement décorées, images licencieuses, etc.

Péninsule ibérique et Inquisition

Fin de la Reconquista

Peu de temps après l'année cruciale et la chute du royaume nasride de Grenade, l'évêque de la nouvelle cité devenue très catholique précipite au feu les livres écrits en langue arabe. Ces traces de l'histoire du pays de 711 à 1492 disparaissent irrémédiablement.

Faux-semblants

Il importe de lever un malentendu trop souvent répandu. En aucun cas l'Inquisition et les autodafés ne concernèrent les Juifs en tant que tels. L'objet des tribunaux inquisitoriaux était très précis: il s'agissait de rechercher parmi les Juifs convertis au catholicisme (appelés "conversos", ou encore "nouveaux-chrétiens"), ceux qui ne s'étaient convertis que par intérêt (car le statut de chrétien donnait de grands avantages) tout en continuant en fait à pratiquer le judaïsme en secret. Car ces conversions de façade avaient tendance à se répandre, déclenchant l'animosité populaire (troubles de Tolède et Cordoue en 1449, de Ségovie en 1474), mais également les protestations des Juifs sincèrement convertis au christianisme, qui voient l'attitude de ceux qui sont faussement convertis (les conversos) jeter le discrédit sur l'ensemble des "nouveaux-chrétiens". C'est pour cette raison que l'on trouvera de nombreux Juifs convertis parmi les promoteurs de l'Inquisition. Autodafé sur la Plaza Mayor de Madrid, Francisco Ricci (1683)

Condamnations au bûcher

Ainsi en 1499, l'inquisiteur Diego Rodrigues Lucero condamna à être brûlés vifs 107 juifs « convertis », convaincus d'être en réalité restés fidèles à leur ancienne religion. Ce fut un des plus meurtriers autodafés du pays. Au Portugal, il n'y eut pas d'autodafé avant 1540 (quatre ans après la création de l'Inquisition portugaise) mais durant les 40 ans qui suivirent, il y en eut environ 40, avec, précisons-le, "seulement" 170 condamnations au bûcher parmi les 2500 condamnations prononcées. Par la suite (1580), Philippe II d'Espagne envahit le Portugal : conformément à la précision apportée plus haut, le Roi garantit aux Juifs qu'ils pourraient continuer à pratiquer leur religion. Mais ceux qui se convertissent doivent le faire sincèrement, sous peine de risquer d'encourir les foudres de l'Église. Et de fait, en vingt ans, 3200 condamnations (dont, ici encore, "seulement" 160 au bûcher) seront prononcées. Les autodafés continueront dans la Péninsule Ibérique pendant tout le Moyen Âge et jusqu'au . L'exécution des accusés ne faisait pas partie de auto da fé et avait lieu à une cérémonie ultérieure, normalement à l'extérieur de la ville, où la pompe de la procession principale était absente. Les principaux éléments de la cérémonie étaient la procession, la messe, le sermon à la messe et la réconciliation des pécheurs. Il serait faux de supposer, comme il l'est souvent fait, que les exécutions étaient au centre de l'événementHenry Kamen, The Spanish Inquisition : An Historical Revision, 2000, Orion Publishing Group, p. 211., bien que certains auteurs, tels que Voltaire dans son conte philosophique Candide, répandront l'idée contraire.

Nazisme

Par analogie des méthodes, ce terme fut employé pour désigner la destruction par le feu que les nazis appliquèrent aux ouvrages dissidents ou dont les auteurs étaient Juifs. Le premier autodafé nazi eut lieu le 10 mai 1933 à Berlin et fut suivi par d'autres à Brême, à Dresde, à Francfort-sur-le-Main, à Hanovre, à Munich et à Nuremberg. Furent ainsi condamnés au feu les ouvrages, entre autres, de Bertolt Brecht, d'Alfred Döblin, de Lion Feuchtwanger, de Sigmund Freud, d'Erich Kästner, d'Heinrich Mann, de Karl Marx, de Carl von Ossietzky, d'Erich Maria Remarque, de Kurt Tucholsky, de Franz Werfel, d'Arnold Zweig et de Stefan Zweig.

Chine

Pendant la Révolution culturelle, dans les régions musulmanes de l'ouest de la Chine, des Corans furent détruits dans de grands autodafésCollectif, Le Livre noir du communisme, Paris, Robert Laffont, 1998, p.614. Des manuscrits bouddhistes furent également brûlés.

Histoire récente

-Le 23 mars 1980, plusieurs exemplaires du Nouveau Testament sont brûlés par des extrémistes juifs de Yad Lehakhim en Israël. Dans Shabbat 116a, le Talmud demande de brûler les livres religieux non-juifs.
- Plus récemment, en 1995, on a parlé d'autodafé quand le cardinal de Nairobi, Monseigneur Maurice Otunga, a brûlé, en août, des boîtes de préservatifs en compagnie de l'imam de Jamia. Le 31 août, il récidive devant 250 fidèles : aux boîtes de préservatifs viennent se joindre de petits livres sur le SIDA et les moyens de s'en protéger.
- 2007 Autodafé à la Mosquée rouge

Voir aussi

- L'Autodafé, texte de Blaise Pascal.
- Autodafé, titre français d'un romain d'Elias Canetti.
- Fahrenheit 451, roman de Ray Bradbury, adapté au cinéma par François Truffaut.
- La scène de l'autodafé (chapitre sixième) dans Candide, de Voltaire.

Sources

Catégorie:Inquisition af:Auto de fe br:Auto de fé cs:Autodafé de:Autodafé en:Auto de fe es:Auto de fe fi:Autodafee he:אוטו דה פה it:Autodafé lt:Autodafė nn:Autodafé pl:Auto-da-fé pt:Auto-de-fé ru:Аутодафе sr:Аутодафе sv:Autodafé uk:Аутодафе
Sujets connexes
Alfred Döblin   Année cruciale   Arnold Zweig   Berlin   Bertolt Brecht   Blaise Pascal   Bouddhisme   Brême (ville)   Bûcher   Bûcher des Vanités   Candide   Carl von Ossietzky   Coran   Dresde   Elias Canetti   Erich Kästner   Erich Maria Remarque   Fahrenheit 451   Florence   Foi   Francfort-sur-le-Main   Franz Werfel   François Truffaut   Hanovre   Heinrich Heine   Heinrich Mann   Imam   Inquisition   Jugement   Jérôme Savonarole   Karl Marx   Kurt Tucholsky   Latin   Lion Feuchtwanger   Mosquée rouge   Moyen Âge   Munich   Nairobi   Nazisme   Nuremberg   Paul de Tarse   Philippe II d'Espagne   Plaza Mayor de Madrid   Portugais   Portugal   Préservatif   Ray Bradbury   Royaume de Grenade   Révolution culturelle   Sigmund Freud   Stefan Zweig   Syndrome d'immunodéficience acquise   Talmud   Voltaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^