Ruminantia

Infos
Un ruminant (Ruminantia) est un mammifère herbivore polygastrique dont la digestion a totalement ou partiellement lieu au travers d'un processus de remastication de l'alimentation après son ingestion. D'autres animaux ruminent. La rumination est une fonction physiologique caractéristique des ruminants correspondant à la remontée des aliments du rumen vers la bouche pour y être mâchés et imprégnés de salive.
Ruminantia

Un ruminant (Ruminantia) est un mammifère herbivore polygastrique dont la digestion a totalement ou partiellement lieu au travers d'un processus de remastication de l'alimentation après son ingestion. D'autres animaux ruminent. La rumination est une fonction physiologique caractéristique des ruminants correspondant à la remontée des aliments du rumen vers la bouche pour y être mâchés et imprégnés de salive.

Principes

Système digestif d'un ruminant (vache).m. œsophage, v. rumen ou panse, n. réticulum ou réseau, b. omasum ou feuillet, l. abomasum ou caillette, t. début des intestins. Les ruminants (bovins, ovins, caprins…) sont capables d'utiliser la biomasse cellulosique et des formes simples d'azote grâce à leur tube digestif qui a la particularité de posséder trois compartiments appelés « pré-estomacs », placés en avant de la caillette, laquelle est l'équivalent de l'estomac du monogastrique. Le rôle de la faune intestinale des bovins est essentiel à leur digestion. La régurgitation qui autorise une deuxième phase de mastication fait pleinement partie du cycle de la digestion. Les régurgitations sont mélangées avec de la salive et mastiquées à nouveau, puis de nouveau ingérées. Les ruminants, par cette méthode parviennent à se nourrir d'une plus grande quantité de végétaux, et même certains très pauvres en énergie, que les non ruminants.

Aliments

L'alimentation des ruminants est constituée de tiges, feuilles, graines et racines de nombreuses plantes. Certaines substances comme les lignines et les tannins ne sont pas digérables. On a découvert que certains acacias d'Afrique du Sud produisaient des tannins pour se protéger des ruminants qui broutent leurs feuilles.

Calcul de ration

L'alimentation des ruminants est basée sur le système PDI (protéines directement digestibles dans l'intestin grêle). Les bactéries de la panse digèrent les protéines et les minéraux de la nourriture des bovins. Le besoin alimentaire se calcule en fonction des besoins du ruminant et des bactéries. Chaque aliment a deux valeurs : PDIN + PDIE PDIN = PDIA + PDIMN PDIE = PDIA + PDIME Le PDIA est le PDI de l'azote de la nourriture. Les PDIM sont les protéines d'origine microbienne soit provenant de la digestion des bactéries par le ruminant (PDIMN) soit provenant de l'utilisation de l'énergie synthétisée par les bactéries. Grâce à ces bactéries, le ruminant peut ainsi digérer la cellulose ; chose que les humains ne peuvent faire. Lorsque la panse est pleine, l'animal rumine pour fragmenter la nourriture et pouvoir la faire passer dans les autres poches de son système digestif. Chaque fourrage a donc une valeur d'encombrement. Le calcul de l'apport alimentaire assimilable doit donc tenir compte de la nourriture disponible, des besoins en énergie du ruminant et de la place dont il dispose.

Ruminants et environnement

Les ruminants, par les gaz non assimilés produits pendant la digestion, comme le méthane, sont un important facteur d'émission de gaz à effet de serre. Ces dégagements, selon la FAO sont même la première cause d'émission avant même les véhicules de transport soit 18 % de tous les gaz à effet de serre et 37 % du méthane lié aux activités humaines. Les flatulences sont davantage des rots que des pets. «L'élevage est un des premiers responsables des problèmes d'environnement mondiaux aujourd'hui et il faudrait y remédier rapidement», selon Henning Steinfeld, porte-parole de la FAO et coauteur d'un rapport sur le sujet. D'autre part le bétail est aussi cause de grave dégradation des terres et des eaux comme en Australie ou les bouses ne sont que très lentement recyclées du fait de l'absence de coprophages indigènes adaptés à ces déjections. En Amérique du Sud, de grandes zones ont été également déforestées pour créer des pâturages. Enfin le tiers des terres arables ne sont utilisées que pour nourrir le bétail et 20% autres terres sont surexploitées. L'empreinte écologique du bétail
-18 % de tous les gaz à effet de serre
-37 % du méthane lié aux activités humaines
-26 % des surfaces émergées de la terre
-33 % des terres arables
-8 % de l'eau utilisée par l'homme La consommation de viande est appelée à doubler d'ici 2050 et les dégâts sur l'environnement ne devraient cesser de croitre.

Systématique

- Famille †Amphimerycidae
- sous-famille Tragulina
- Famille †Prodremotheriidae
- Famille †Hypertragulidae
- Famille †Praetragulidae
- Famille Tragulidae, 6 espèces vivantes dans 4 genres
- Famille †Leptomerycidae
- Famille †Archaeomerycidae
- Famille †Lophiomerycidae
- sous-famille Pecora
- Famille Moschidae, 4 espèces vivantes
- Famille Cervidae, 43 espèces vivantes dans 16 genres
- Famille Giraffidae, deux espèces dans deux genres
- Famille Antilocapridae, une espèce vivante
- Famille Bovidae 131 espèces vivante et 51 genres

Notes

Voir aussi

articles connexes

-Réticulo-rumen ===
Sujets connexes
Acacia   Afrique du Sud   Azote   Bouche   Bouse   Bovidae   Caillette (organe)   Cellulose   Cervidae   Digestion   Feuillet (organe)   Flatulence   Gaz à effet de serre   Giovanni Antonio Scopoli   Girafe   Giraffidae   Herbivore   Intestin   Intestin grêle   Lignine   Mammifère   Moschidae   Méthane   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Panse   Prairie (agriculture)   Protéine   Ruminant   Réticulo-rumen   Réticulum (organe)   Tragulidae  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^