Manitoba

Infos
Le Manitoba est une province canadienne, la cinquième à se joindre au pays (en 1870). Ses habitants, les Manitobains, sont au nombre de .
Manitoba

Le Manitoba est une province canadienne, la cinquième à se joindre au pays (en 1870). Ses habitants, les Manitobains, sont au nombre de .

Géographie

Winnipeg est la capitale. Autres villes : Brandon, Portage la Prairie, The Pas, Churchill, Thompson, Dauphin et Ste. Anne. Le Manitoba se trouve au centre du Canada, dans les prairies. Les provinces limitrophes sont la Saskatchewan, à l'Ouest, le Nunavut, au Nord, l'Ontario à l'Est, et les États-Unis (Dakota du Nord et Minnesota), au Sud. La province borde la baie d'Hudson, au Nord-Est, et comprend les lacs Winnipeg, Manitoba et Winnipegosis. Parmi les cours d'eau importants se trouvent la rivière Rouge, la rivière Assiniboine, le fleuve Nelson, et le fleuve Churchill. Le climat du Manitoba est rude, bien que le Sud de la province soit suffisamment fertile pour permettre une agriculture extensive. Au Nord se trouvent des forêts de conifères, de la fondrière de mousse, et la toundra, à l'extrémité.

Histoire

Les peuples autochtones du Manitoba sont les Ojibwas et Assiniboines. Le premier Européen à atteindre le Manitoba actuel fut Thomas Button, qui visita le fleuve Nelson en 1612. Pierre Gaultier de Varennes, Sieur de la Vérendrye visita le val de la rivière Rouge dans les années 1730, ouvrant ainsi la voie à l'exploration et à la colonisation française fondée sur la traite des fourrures. Une population importante de francophones (les Franco-Manitobains) subsiste toujours, surtout dans le quartier Saint-Boniface, à Winnipeg. 1738 : La Vérendrye atteint le site actuel de Saint-Boniface. Des traiteurs et des voyageurs canadiens-français venant du Bas-Canada utilisent la route tracée par La Vérendrye pour se rendre dans l'Ouest canadien. Nombre de voyageurs, devenus hommes libres, éliront domicile dans l'Ouest, avec leur femme amérindienne, donnant ainsi naissance à un nouveau peuple, les Métis de l'Ouest canadien. Le territoire tombe aux mains des Britanniques en 1763 lors de la guerre de Sept Ans et devint une partie de la terre de Rupert, territoire gigantesque de monopole de la Compagnie de la Baie d'Hudson. 1812 : Les premiers colons Écossais et Irlandais recrutés par Lord Selkirk arrivent à la Fourche. À partir de la fondation du premier village d'agriculteurs, en 1811, par lord Selkirk, un conflit fait rage entre les colons blancs et les métis qui y habitent et qui faisaient du commerce avec la Compagnie du Nord-Ouest, concurrente de la Corporation de la Baie d'Hudson de lord Selkirk. En 1816, une bataille provoquée par les colons cause la mort de 20 colons, tués par les Métis, dont le gouverneur ; le gouvernement britannique disculpa les Métis. Le résultat de ce conflit est la fusion des deux compagnies, exigée par le gouvernement britannique pour mettre fin aux violences. 1822 : Création du Conseil d'Assiniboia, un gouvernement local mis en place par la Compagnie de la Baie d'Hudson pour aider le gouverneur de la compagnie à administrer la Colonie de la Rivière-Rouge. Le Conseil a essentiellement des fonctions judiciaires. 1835 : Le Conseil d'Assiniboia est métamorphosé en assemblée législative et exécutive. Pour assurer l'application des lois et faciliter le fonctionnement de l'administration, le conseil crée des comités, constitue des tribunaux et organise une force policière. Plusieurs francophones, Canadiens et Métis, sont appelés à exercer diverses fonctions dans la magistrature et la police. Lors de la cession de la terre de Rupert au Canada en 1869 (elle deviendra les Territoires du Nord-Ouest), un manque d'attention aux intérêts métis mena le chef métis Louis Riel à établir un gouvernement provisoire. Des délégués du gouvernement de Riel entrèrent en négociation avec le gouvernement canadien, ce qui mena à l'entrée dans la confédération de la province du Manitoba en 1870 (Loi sur le Manitoba). À l'origine, le territoire de la province ne s'étendait que sur 1/18 de sa taille actuelle - elle fut connue comme « la province timbre-poste ». Elle crut progressivement en absorbant des parties des Territoires du Nord-Ouest jusqu'à atteindre sa taille actuelle en parvenant au soixantième parallèle nord en 1912.

Voir aussi

- Liste d'écrivains franco-canadiens par ordre alphabétique
-Liste des municipalités du Manitoba ==
Sujets connexes
Agriculture   Assiniboine   Baie d'Hudson   Bas-Canada   Brandon (Manitoba)   Canada   Churchill (Manitoba)   Compagnie de la Baie d'Hudson   Compagnie du Nord-Ouest   Dakota du Nord   Dauphin-ville (Manitoba)   Fleuve Churchill (Baie d'Hudson)   Fleuve Nelson   Fondrière de mousse   Forêt   France   Gary Doer   Guerre de Sept Ans   John Harvard   Lac Manitoba   Lac Winnipeg   Lac Winnipegosis   Latin   Liste d'écrivains franco-canadiens par ordre alphabétique   Liste des municipalités du Manitoba   Loi sur le Manitoba   Louis Riel   Minnesota   Métis   Nouveau Parti démocratique du Manitoba   Nunavut   Ontario   Parallèle (géographie)   Prairies canadiennes   Provinces et territoires du Canada   Rivière Rouge du Nord   Saint-Boniface   Saskatchewan   Ste. Anne   Terre de Rupert   Territoires du Nord-Ouest   Thomas Button   Thompson (Manitoba)   Toundra   Winnipeg  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^