Marcel Dalio

Infos
Marcel Dalio, né Israel Moshe Blauschild est un acteur français né à Paris le 17 juillet 1900, décédé à Paris le 20 novembre 1983, à l'âge de 83 ans.
Marcel Dalio

Marcel Dalio, né Israel Moshe Blauschild est un acteur français né à Paris le 17 juillet 1900, décédé à Paris le 20 novembre 1983, à l'âge de 83 ans.

Biographie

Il débute sa carrière dans les années 1920, en sortant du conservatoire, où il apprend son métier dans les cabarets et les spectacles de revue, très en vogue à l'époque, et se fait un nom qui va commencer à intéresser le cinéma. Son visage expressif devient célèbre après qu’il apparaît dans de grands films comme Pépé le Moko (1936) de Julien Duvivier, et dans des chefs d’œuvre de Jean Renoir, La Grande Illusion (1937) et La Règle du jeu (1939). Mais sa carrière française fort prometteuse se heurte à la grande Histoire, car l’Allemagne envahit la Pologne le 1939. D’origine juive, Marcel Dalio et son épouse, l’actrice Madeleine Lebeau, s’enfuient au Portugal. À Lisbonne, ils achètent deux visas pour le Chili à un fonctionnaire corrompu. Arrivés à Mexico, les visas se révèlent des faux grossiers qui ne font pas illusion. Marcel et Madeleine risquant la déportation, ils en appellent au droit d’asile politique. Le Canada leur délivre des visas temporaires et ils gagnent Montréal. Pendant ce temps, l’Allemagne a envahi la France et les occupants, découvrant des photos de Dalio, produisent une série d’affiches, le désignant comme l’archétype du juif. Le film Entrée des artistes réalisé en 1938, est même ressorti en prenant soin de retourner toutes les scènes où Dalio apparaît avec un acteur non juif. Bientôt, Dalio et Madeleine sont invités par des amis à Hollywood et tournent dans des films mineurs. Mais Marcel et Madeleine apparaissent dans Casablanca (1942) de Michael Curtiz avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman. Marcel Dalio y joue Émile, un croupier, qui assoie sa notoriété américaine, et Madeleine Lebeau joue Yvonne, l’amoureuse abandonnée par Humphrey Bogart. Madeleine et Marcel divorcent l’année suivante, Dalio ne se remariera jamais. Il tourne encore dans Le port de l'angoisse (1944) d'Howard Hawks avant de rentrer en France à la libération. Toute sa famille a disparu dans les camps nazis et on ne lui offre plus au cinéma, comme il le dira lui-même, que des rôles de « fou, de demi-fou, ou de quart de fou ». Ainsi, il est le maquereau de Dédée d'Anvers (1947) d'Yves Allégret ou bien un tueur fou, injuriant tout le monde, dans Les Amants de Vérone (1948) d'André Cayatte. On se souvient toujours de lui à Hollywood et il est régulièrement rappelé pour tourner aux États-Unis. On le voit dans La veuve joyeuse de Curtis Bernhardt (1952), dans Les Neiges du Kilimandjaro d’Henry King (1952), ou Les hommes préfèrent les blondes d’Howard Hawks (1953). Il renoue avec la comédie dans Les Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury (1973) ou dans L'Aile ou la cuisse de Claude Zidi (1976). Il obtiendra son dernier grand rôle au cinéma avec le réalisateur Paul Barge dans Le Paradis des riches en 1977. Parallèlement, Marcel Dalio mène une riche carrière théâtrale, et interprète notamment Les Tricheurs de Stève Passeur, Les Temps difficiles d'Edouard Bourdet, Tartuffe de Molière, La Cerisaie de Tchékhov et Par-dessus bord de Michel Vinaver. On le voit aussi à la télévision où il joue notammement dans Oliver Twist (1962) de Jean-Paul Carrère, dans Les Compagnons d'Eleusis (1974) de Claude Grinberg, et dans La Famille Cigale (1977) de Jean Pignol. Hospitalisé, il meurt le , dans la solitude. Il a publié un livre de souvenirs recueillis par Jean-Pierre de Lucovich, Mes années folles, paru en 1976 aux éditions Jean-Claude Lattès et réédité en 1986 aux éditions Ramsay Poche Cinéma. Jean Rochefort lui a consacré en 1974, un court-métrage T'es fou Marcel ? - Hommage irrespectueux comme tous les hommages.

Filmographie

Anecdotes

- Dans les sombres heures de l'occupation, des photos de Marcel Dalio ont été utilisées pour des affiches avec pour légende "le juif typique".
- Le film "Entrée des artistes" tourné en 1938 a été ressorti sous l'occupation, mais toutes les scènes où apparaissait Marcel Dalio ont été retournées avec un acteur non juif. ==
Sujets connexes
Acteur   Allemagne   André Cayatte   Années 1920   Cabaret   Canada   Cartouche (film)   Casablanca   Casablanca (film)   Chili   Cinéma   Classe tous risques (film)   Claude Zidi   Comment voler un million de dollars   Comédie   Confidences sur l'oreiller   Conservatoire   Croupier   Curtis Bernhardt   Dédée d'Anvers   Déportation   Entrée des artistes   France   Gérard Oury   Henry King   Hollywood   Howard Hawks   Humphrey Bogart   Ingrid Bergman   Jean-Paul Carrère   Jean Renoir   Jean Rochefort   Julien Duvivier   Justine (film)   L'Aile ou la cuisse   L'Amour c'est gai, l'amour c'est triste   La Bête (film)   La Cerisaie   La Communion solennelle   La Grande Illusion   La Loi des hommes   La Maison du Maltais   La Punition (film, 1973)   La Règle du jeu   La Taverne de l'Irlandais   La Veuve joyeuse (film, 1952)   Lady L   Le Chant de Bernadette   Le Diable et les Dix Commandements   Le Golem (1936)   Le Monocle rit jaune   Le Paradis des riches   Le Petit garçon de l'ascenseur   Le Port de l'angoisse   Les Amants de Vérone   Les Aventures de Rabbi Jacob   Les Neiges du Kilimandjaro   Les Perles de la couronne   Les Pirates du rail   Les hommes préfèrent les blondes   Libération (histoire)   Lisbonne   Madeleine Lebeau   Maquereau   Menace de mort (film)   Mexico   Miarka, la fille à l'ourse   Michael Curtiz   Michel Vinaver   Molière   Montréal   Nous irons à Monte-Carlo   Obsessions   Oliver Twist   Par-dessus bord   Paris   Paul Barge   Pologne   Portugal   Pépé le Moko   Que la fête commence   Razzia sur la chnouf   Riche, jeune et jolie   Sabrina (film, 1954)   Six destins   Trop c'est trop   Télévision   Un monsieur de compagnie   Une page d'amour   Ursule et Grelu   Visa   Yves Allégret  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^