Arnold Schwarzenegger

Infos
Arnold Schwarzenegger en compagnie de George W. Bush en novembre 2003. Arnold Schwarzenegger et le président Ronald Reagan en 1984 Arnold Aloïs Schwarzenegger (né le 30 juillet 1947 à Thal, un petit village proche de Graz, Autriche) est un culturiste, un acteur, un homme d'affaires et un homme politique américain d'origine autrichienne. Surnommé le « Chêne Autrichien » (Austrian Oak) pendant ses années de culturisme, puis « Arnie », « Arnold » ou « Schwar
Arnold Schwarzenegger

Arnold Schwarzenegger en compagnie de George W. Bush en novembre 2003. Arnold Schwarzenegger et le président Ronald Reagan en 1984 Arnold Aloïs Schwarzenegger (né le 30 juillet 1947 à Thal, un petit village proche de Graz, Autriche) est un culturiste, un acteur, un homme d'affaires et un homme politique américain d'origine autrichienne. Surnommé le « Chêne Autrichien » (Austrian Oak) pendant ses années de culturisme, puis « Arnie », « Arnold » ou « Schwarzy » pendant sa carrière d'acteur, et plus récemment « le Gouvernator » (mélange des mots gouverneur et Terminator), il se fit connaitre universellement en devenant un des plus grands culturistes de l'histoire, avec notamment cinq titres de Monsieur Univers et sept titres de Monsieur Olympia. Son physique exceptionnel lui a ouvert la porte d'Hollywood, dont il devint une des plus grandes vedettes de cinéma d'action, avec des films comme Conan le Barbare, Terminator, Predator et True Lies, mais aussi des comédies comme Jumeaux ou La Course au jouet. Depuis le 17 novembre 2003, il est le 38 gouverneur de l'État de Californie.

Origine et vie privée

Arnold Schwarzenegger est né et a passé la plus grande partie de sa jeunesse à Thal bei Graz - ou Thal - en Autriche, petit village proche de Graz, capitale de la Styrie. Son nom de baptême est Arnold Aloïs Schwarzenegger. Son père, Gustav Schwarzenegger (1907-1972), est un ancien officier de l'armée autrichienne devenu par la suite commissaire de police tandis que sa mère, Aurelia Jadrny (1922-1998) est une veuve de guerre. Gustav Schwarzenegger a été membre du parti nazi et de sa branche paramilitaire, la Sturmabteilung (SA). Les parents d'Arnold se marient le 20 octobre 1945, alors que Gustav a 38 ans et Aurelia 23. L'aîné, Meinhard était le favori de leur père tandis qu'Arnold a été éduqué de façon stricte. Arnold a entretenu de bonnes relations avec sa mère et resta en contact avec elle jusqu'à sa mort. En 1971, Meinhard est tué dans un accident de voiture et son père Gustav meurt un an plus tard. Dans le film Pumping Iron, Arnold déclare qu'il n'a pas pu se rendre à l'enterrement de son père car il était alors en pleine période d'entraînement pour une grande compétition de culturisme. Plus tard, Arnold et le producteur du film revinrent sur ces propos et dirent que cette histoire avait été inventée afin de montrer jusqu'à quelles extrémités un sportif de haut niveau pouvait aller, et pour donner une image d'homme froid et mécanique à Arnold, afin de faire de la publicité avant la sortie du film. Interview in Pumping Iron - 25th Anniversary Edition DVD extras Enfant, Schwarzenegger essaie de nombreux sports, mais il se passionne particulièrement pour le culturisme (bodybuilding) vers l'âge de 15 ans, après que son entraîneur de football amène l'équipe à une séance de musculation. Sa passion le conduit à aller s'entraîner même le weekend dans une salle de gymnastique à Graz, alors que celle-ci est fermée. À cette époque, il déclare à son père : « Je veux être l'homme le mieux bâti du monde, je veux aller en Amérique et être acteur dans des films ». Il fréquente aussi les cinémas et ses idoles sont les acteurs Reg Park, Steve Reeves et Johnny Weissmuller. En 1965 il sert dans l'armée autrichienne, dans le cadre du service militaire d'un an, obligatoire pour tous les autrichiens mâles âgés de 18 ans. Durant cette année de service militaire, il remporte le titre junior Mr. Europe. Il avait dû pour cela faire le mur de la caserne et il fut puni pour son absence non autorisée, mais il gagna néanmoins le respect de ses supérieurs. Ce titre n'est pas le début de sa carrière de culturiste; en effet celle-ci remonte à 1963, quand il était arrivé 2 d'une compétition mineure organisée à Graz, dans le Steirer Hof Hotel. Schwarzenegger fit son premier voyage en avion en 1966, afin de participer à Londres au NABBA Mr. Universe, la prestigieuse compétition de culturisme. C'est là qu'il acquit le surnom de "Chêne Autrichien" (ou du "Chêne Styrien"), en partie à cause de son impressionnant gabarit (107kg pour 1.85m) et d'une histoire de tractions faite au sommet d'un chêne sur les berges du Thalersee. Il arriva 2 lors de cette compétition, qu'il remporta finalement l'année suivante, devenant ainsi le plus jeune Mr. Universe de l'histoire, à l'âge de 20 ans. En septembre 1968, à l'âge de 21 ans, il part s'installer aux États Unis, avec un peu d'argent en poche et un niveau d'anglais plutôt faible. Il s'installe en Californie et s'entraîne au Gold's Gym de Santa Monica, sous le patronage de Joe Weider. Pendant cette période, il devient l'ami du catcheur professionnel "Superstar" Billy Graham. En 1969, il rencontre Barbara Outland Baker, une professeur d'anglais avec qui il vivra en couple jusqu'à leur séparation en 1974. En juillet 1977, il rencontre Sue Moray, une assistante-coiffeuse de Beverly Hills. Un mois plus tard, Schwarzenegger fait connaissance de Maria Shriver de la famille Kennedy. Il entretiendra une relation avec les deux femmes jusqu'en août 1978, date à laquelle Sue Moray lui fixe un ultimatum pour faire un choix entre elles. Schwarzenegger choisira Maria Shriver. Devenu citoyen américain en 1983, il se marie avec Maria Shriver en 1986. Le couple aura quatre enfants : Katherine Eunice, née le 13 décembre 1989, Christina Maria, née le 23 juillet 1991, Patrick Arnold, né le 18 septembre 1993 et Christopher Sargent, né le 27 septembre 1997.

Le culturiste

Schwarzenegger commence son extraordinaire parcours par le culturisme (bodybuilding). Après son titre junior de Mr. Europe en 1965, il participe à de nombreuses compétitions et remporte de nombreux titres, dont 5 Mr. Universe (4 - NABBA (Angleterre), 1 - IFBB (USA)) et 7 Mr. Olympia, la compétition ultime de la discipline. Ce record de 7 Mr. Olympia ne fut battu que bien plus tard, par Lee Haney, lorsqu'il remporta son 8 titre consécutif en 1991, puis par Ronnie Coleman qui remporta son 8 titre en 2005. Parallèlement, il étudie la psychologie à UCLA, va à l'université du Wisconsin où il obtient un diplôme de gestion et économie internationale.

Mr. Olympia

Le but de Schwarzenegger était de devenir le plus grand culturiste du monde, ce qui signifie qu'il fallait remporter le titre de Mr. Olympia. À sa première tentative en 1969, il échoue en finale face au triple champion, Sergio Oliva. Il prend sa revanche sur ce dernier l'année suivante et remporte son 1 Mr. Olympia en 1970 grâce à une définition musculaire supérieure. Il continua d'enchainer les victoires lors des compétitions suivantes, en 1971, 1972, 1973, 1974 et 1975. Quelques mois avant sa dernière compétition de Mr. Olympia en 1975, les réalisateurs George Butler et Robert Fiore l'ont convaincu d'y participer afin de filmer son entraînement dans un documentaire sur le culturisme intitulé Pumping Iron. Schwarzenegger a eu seulement trois mois de préparation pour la compétition, après avoir perdu beaucoup de poids pour une apparition dans le film Stay Hungry avec Jeff Bridges. Pour cette dernière année, Schwarzenegger est à son plus haut niveau et remporte donc son 6 titre consécutif en battant Lou Ferrigno. Il annonce alors sa retraite de la compétition. Schwarzenegger sort de sa retraite en participant à l'édition 1980 de Mr. Olympia. En parallèle à son entraînement pour le rôle de Conan le Barbare (où il devait courir, monter à cheval ou encore manier l'épée), il s'est senti suffisamment en bonne forme pour tenter de gagner la compétition une dernière fois. Sa participation fût toutefois une surprise, car il n'annonça pas publiquement son intention d'y aller. Il fût une ultime fois vainqueur de la compétition. Schwarzenegger est considéré comme une figure importante dans l'histoire du culturisme, et une compétition annuelle portant son nom lui rend hommage. Il est resté influent dans le milieu du cultrisme très longtemps après sa retraite, en raison de sa participation à des magazines de gym ou de fitness. Il a également présidé diverses compétitions ou remises de récompenses. Pendant plusieurs années, il a écrit une chronique mensuelle dans les magazines Muscle & Fitness et Flex. Peu après son élection au poste de Gouverneur de Californie en 2003, il est devenu éditeur exécutif de ces deux magazines, qui ont accepté de lui donner 250 000 dollars par an pour toutes les initiatives qu'il souhaiterait entrependre en matière de fitness. Le magazine MuscleMag International a un article mensuel de deux pages se référant à lui comme étant "Le Roi".

Controverse sur l'utilisation de stéroïdes

Schwarzenegger a admis avoir utilisé des anabolisants sous forme de stéroïdes lorsque leur utilisation était encore légale. En 1977, il a écrit à ce sujet que les "stéroïdes l'aidaient à maintenir sa masse musculaire pendant les régimes dans la préparation des compétitions" et qu'il "ne les utilisait pas pour accroître ses muscles". En 1999, Schwarzenegger a poursuivi en justice le docteur Willi Heepe, un médecin allemand qui avait prédit sa mort prématurée en raison d'un lien entre sa consommation de stéroïdes et ses problèmes vasculaires ultérieurs. Comme le médecin ne l'avait jamais examiné personnellement, il gagna son procès et reçut 12 000 dollars de dommages et intérêts. Cette même année, il a également porté plainte contre le journal américain à sensations The Globe qui avait fait des prédictions similaires sur son état de santé futur. Selon son porte-parole, Schwarzenegger n'a plus utilisé de stéroïdes depuis 1990, lorsqu'ils ont été déclarés comme illégaux.

Son palmarès en culturisme

L'acteur de cinéma

Au cinéma, il obtient son premier rôle dans Hercule à New York (1970) sous le pseudonyme d'Arnold Strong, son nom étant considéré comme trop compliqué. Ses prestations sont alors tellement mauvaises et son accent autrichien tellement prononcé qu'il sera doublé par un comédien. C'est sous son vrai nom qu'il fait une brève apparition dans un épisode de la série Les Rues de San Francisco. En 1977, il obtient le prix du Golden Globe décerné au "meilleur débutant" pour sa prestation dans le film Stay Hungry (1976). La même année, il interprète son propre rôle de culturiste dans le film documentaire Pumping Iron, présenté au Festival de Cannes. Arnold Schwarzenegger connaît toutefois véritablement le succès cinématographique à partir de 1982 avec le film Conan le Barbare (1981) de John Milius, dans lequel il incarne Conan le Cimmérien, le célèbre personnage de fantasy crée par l'écrivain Robert E. Howard. Il est définitivement propulsé star d'action en jouant l'inoubliable androïde tueur dans Terminator (1984) de James Cameron. Alors qu'il était pressenti au début pour interpréter le rôle de Kyle Reese (incarné par Michael Biehn), Cameron lui attribue finalement le rôle du "méchant". Par la suite, Arnold enchaîne les gros succès comme Predator (1987) de John McTiernan, Total Recall (1990) de Paul Verhoeven, Running Man ou encore Terminator 2. Il signe des films musclés plus confidentiels comme Commando et Le Contrat. Contrairement à son rival et ami Sylvester Stallone, Schwarzie a aussi connu le succès dans la comédie : il commence dans Jumeaux (1988) avec Danny De Vito puis enchaîne d'autres succès comme Un flic à la maternelle (1990), Last Action Hero (1994) et La Course au jouet (1996). La fin des années 1990 et le début des années 2000 marque le déclin de la carrière de l'acteur : ses derniers films, comme La fin des temps (1999), A l'aube du sixième jour (2000) et Dommage collatéral (2002) sont des demi-échecs au box-office et ne sont pas accueillis favorablement par les critiques. Il renoue toutefois encore avec le succès en incarnant une troisième fois le T-800 dans Terminator 3 : le soulèvement des machines. On le voit faire encore quelques apparitions en guest star dans Bienvenue dans la jungle et Le Tour du monde en quatre-vingts jours, avant qu'il ne se consacre à la politique. Parfois surnommé « Schwarzy », il a joué principalement dans des films d'action qui mettent en avant son physique musculeux. Il est en concurrence dans ce domaine avec Sylvester Stallone. D'ailleurs, dans le film Demolition Man, dont l'acteur principal est Sylvester Stallone, il est fait allusion à Arnold Schwarzenegger, comme un clin d'œil d'une vedette à l'autre. L'action de ce film se déroulant dans le futur, Arnold y est cité comme ayant été élu président des États-Unis (actuellement, cela est impossible en raison d'une loi interdisant aux individus qui ne sont pas nés sur le sol du pays de se présenter). En 1990, Arnold Schwarzenegger a fait ses débuts derrière la caméra en réalisant l'épisode L'échange de la série Les Contes de la crypte. Daniel Beretta prête sa voix à Arnold Schwarzenegger dans la version française de tous ses films depuis 1987, y compris pour ses apparitions en guest star.

Revenus d'acteur

Les cachetsBiographie d'Arnold Schwarzenegger, sur le site de l'Internet Movie Database : http://www.imdb.com/name/nm0000216/bio. de Schwarzenegger ont connu la même évolution que sa notoriété. Ainsi en 1970, pour son 1 film, Hercule à New York il toucha la somme de seulement 12.000$. Trente trois ans plus tard, en 2003 pour Terminator 3 : le soulèvement des machines, il touchait cette fois 30 millions de dollars.

L'homme d'affaires

À l'âge de 30 ans, bien avant le début de sa carrière au cinéma, Arnold Schwarzenegger a fait fortune dans l'immobilier. Schwarzenegger obtient un diplôme universitaire en Affaires de l'université du Wisconsin. En 1968, Schwarzenegger et le bodybuilder Franco Columbu ont commencé les affaires dans le bâtiment, après le terrible tremblement de terre de 1971 à Los Angeles. Schwarzenegger investit une partie de ses profits et des gains gagnés lors de compétitions de musculation dans sa nouvelle entreprise immobilière, achète son premier immeuble pour 10 000 dollars et investit ensuite dans plusieurs entreprises. Il devient alors millionnaire. Son domicile est dans Brentwood, le quartier huppé de Los Angeles. Arnold est un des fondateurs des restaurants Planet Hollywood avec Bruce Willis, Sylvester Stallone et Demi Moore, pour finalement laisser ses parts en 2000.

L'homme politique

Arnold Schwarzenegger et son fils Patrick en décembre 2002.

Élection au poste de gouverneur de Californie en 2003

Nouveau venu en politique, Arnold Schwarzenegger est l'un des deux candidats issus du parti républicain au poste de gouverneur de Californie en 2003, après le déclenchement – à l'initiative du parlementaire républicain Darrell Issa – d'une procédure de destitution par rappel populaire (recall) de Gray Davis, le titulaire démocrate depuis 1999, réélu l'année précédente. Le 7 octobre 2003, au terme d'une campagne électorale confuse et marquée par une forte agitation médiatique, Gray Davis est destitué par 55, 4% des électeurs, et à la deuxième question se portant sur le choix d'un successeur, Schwarzenegger est élu Gouverneur de Californie en réunissant 48, 6% des votes (environ 4, 2 millions de voix) pour terminer le mandat. Il a notamment battu ainsi le candidat démocrate Cruz Bustamante, adjoint de Davis, qui n'a obtenu que 31, 5% des suffrages. 135 candidats avaient rempli les conditions pour pouvoir postuler (rassembler 65 signatures de soutien, et déposer un chèque de 3500 dollars) : parmi eux, l'indépendante Arianna Huffington, célèbre chroniqueuse de la vie politique, et des candidats fantaisistes, comme Larry Flynt, le magnat de la presse pornographique, Gary Coleman, l’ancienne jeune vedette de la série télévisée "Arnold et Willy", Mary Carey, star du film X, etc. La participation électorale s'est élevée à 60%, contre 51% en novembre 2002 pour le précédent scrutin. En dépit d'accusations de harcèlement sexuel et d'écarts de conduite misogynes formulées pendant la campagne, Schwarzenegger a réussi à convaincre 42% des femmes et 49% des hommes. Favori dans les sondages, à la suite du seul débat public de la campagne, le 24 septembre 2003, il a également surfé sur l’immense vague d’impopularité du gouverneur sortant, pourtant soutenu par l'ancien président Bill Clinton. Selon Alex Cooke, réalisatrice du documentaire franco-britannique Arnold à la conquête de l’Ouest (How Arnold won the West, 2004), consacré à cette élection, Schwarzenegger a transformé le scrutin qui l'a porté au pouvoir en spectacle entièrement basé sur son statut de star du cinéma hollywoodien. Argent, célébrité et marketing ont ainsi dominé la campagne électorale, au détriment des idées politiques, le programme de Schwarzenegger étant, du reste, essentiellement basé sur la dénonciation des excès de dépenses et de taxes attribués au gouvernement sortant. La procédure du "recall" est, par ailleurs, apparue comme une manœuvre des républicains pour prendre le contrôle du poste de gouverneur d'un des États les plus importants de l'Union, dans la perspective de l'élection présidentielle fédérale de 2004. Schwarzenegger prend ses fonctions de gouverneur, au Capitole de l'État de Californie à Sacramento, le 17 novembre 2003. La cérémonie d'inauguration a été ouverte par Vanessa Lynn Williams, sa partenaire dans le film L'Effaceur, chantant l'hymne national américain. Parmi les autres stars invitées se trouvaient Danny DeVito, Rhea Perlman, Dennis Miller et Rob Lowe (seul Miller est républicain). Ses premiers mots en tant que gouverneur furent les suivants : Aujourd'hui est un nouveau jour pour la Californie. Je ne me suis pas présenté à cette élection pour faire les choses de la même manière qu'elles ont toujours été faites. Mon principal souci est de rétablir votre confiance dans le gouvernement californien… Cette élection ne s'est pas tenue pour remplacer un homme. Elle ne s'est pas tenue non plus pour remplacer le parti majoritaire en place. Elle a eu lieu pour changer l'intégralité du paysage politique de notre État.

Premier mandat : gouvernance

2003 - 2004

Le gouverneur Arnold Schwarzenegger en janvier 2004, lors d'une cérémonie officielle. Dès ses premières heures de gouvernance, Schwarzenegger concrétise sa promesse électorale d'abaisser une augmentation de 200% de cotisations en matière automobile qui avait été mise en place pour renflouer les caisses de l'État. Le niveau est restauré à celui de 1998. Après sa première journée, Schwarzenegger propose un plan avec trois objectifs pour assainir le budget de la Californie :
- il propose de réunir 15 milliards de dollars US avec des ventes d'une partie du patrimoine de l'État.
- il appelle les électeurs à voter un amendement constitutionnel limitant les dépenses de l'État.
- il propose une réforme complète du système de prise en charge des accidents du travail pour les travailleurs californiens. Schwarzenegger demande également aux députés californiens de se réunir en session extraordinaire pour obtenir une restriction des dépenses. Il initie cette idée en acceptant de remplir son mandat de gouverneur sans avoir de salaire, permettant ainsi l'économie de 175 000 dollars US par an. Pour parvenir à atteindre ses deux premiers objectifs, Schwarzenegger soumet le 2 mars 2004 les propositions 57 et 58 au vote des députés californiens pour permettre un équilibre du budget. La proposition 57 a été adoptée avec 63, 3% des votes et la proposition 58 avec 71% des votes. Le troisième objectif est, quant à lui, accompli avec l'adoption d'un décret du 19 avril 2004 réformant le système compensatoire des travailleurs californiens. Le 20 avril 2004, Schwarzenegger signe un ordre d’application pour le développement d'un nouveau réseau californien d’autoroutes à l’hydrogène, d’ici 2010http://www.bmwworld.com/hydrogen/schwarzenegger.htm. Le but est d’accélérer la commercialisation des véhicules équipés de piles à combustible fonctionnant à l’hydrogène. Selon une enquête de l'institut The Field Poll, en janvier 2004, après ses deux premiers mois de mandat, l'action du gouverneur Schwarzenegger était soutenue par 52% des électeurs inscrits. En comparaison, en mars 1999, après deux mois de mandat, l'action du gouverneur Davis était approuvée par 58% des Californiens. Selon les sondages d'opinion effectués ensuite par The Field Poll, le taux d'approbation de l'action de Schwarzenegger par les électeurs passe de 52% en janvier à 56% en février, puis à 65% en mai 2004. Le 4 août 2004, Schwarzenegger s'est rendu à Las Vegas, dans l'État voisin du Nevada, pour lancer une campagne nationale de promotion, destinée à encourager les entreprises installées dans d'autres États à investir en Californie et à y créer des emplois, avec ce slogan : . Le 29 septembre 2004, une loi interdit la production et la vente de foie gras en Californie à compter de 2012. Au niveau national, Arnold Schwarzenegger soutient le président républicain sortant George W. Bush lors de sa campagne pour être réélu à la tête de l'État fédéral en novembre 2004 - son intervention en faveur de Bush lors de la Convention républicaine de New York, le 31 août, au Madison Square Garden devant plus de 22 000 spectateurs, est particulièrement remarquée.

Année 2005

Le Vice-président des États-Unis Dick Cheney et le gouverneur Arnold Schwarzenegger lors de leur première rencontre à la Maison Blanche, le 30 octobre 2003. En juin 2005, d'après des enquêtes de l'institut The Field Poll, l'action de Schwarzenegger en tant que gouverneur est soutenu par seulement 37% des électeurs inscrits. Ils étaient 65% à approuver son action en septembre 2004, et encore 55% en février de l'année suivante. A l'occasion d'un entretien accordé au journaliste Régis Le Sommier, pour le magazine français Paris Match, dans son bureau de gouverneur à Sacramento, au début de l'été 2005, alors qu'on lui demande si, étant un modéré, il est toujours à l'aise au sein du parti républicain, celui de Dick Cheney et de Karl Rove, Arnold Schwarzenegger répond : Je suis à l'aise dans le parti qui milite pour moins de gouvernement, plus de secteur privé, un parti qui croit à plus de libertés et laisse les gens faire des affaires sans que le gouvernement mette des lois, des impôts et des taxes en travers de leur route. Je suis du parti qui croit à une armée puissante, qui défend l'ordre et la loi, punit les criminels, y compris par la peine de mort. C'est trop restreint de dire que c'est le parti de Dick Cheney ou celui de Karl Rove. C'est aussi celui d'Abraham Lincoln. Il existe depuis longtemps et nous n'apportons, moi et les autres, qu'une modeste contribution. Et nous ne sommes pas éternels. Les idées évoluent avec le temps. Le Parti républicain va du centre à la droite. Moi, je suis fermement au centre.Paris Match n°2929 du 7 au 13 juillet 2005, p.63. En septembre 2005, Arnold Schwarzenegger annonce qu'il opposera son veto suspensif au projet de loi de légalisation du mariage homosexuel, approuvé par le Parlement californien à majorité démocrate. Il estime que le texte contredit le vote des électeurs qui avaient approuvé en 2000 par référendum la proposition de loi empêchant la Californie de reconnaître les unions homosexuelles célébrées dans les autres États. Voulant passer outre l'opposition démocrate, Schwarzenegger soumet à référendum plusieurs propositions de lois qu'il estime indispensables pour gouverner. Il se heurte alors aux infirmières, aux enseignants, aux policiers, aux pompiers, et à leurs syndicats, concernés par ces réformes mais aussi à Warren Beatty, son principal détracteur à Hollywood qui mène une campagne très active pour faire échouer le référendum. Le 8 novembre 2005, les électeurs rejettent finalement nettement les deux propositions de réforme les plus décisives concernant, d'une part, une limitation des dépenses budgétaires et un pouvoir accru au gouverneur dans ce domaine, et d'autre part, le transfert du pouvoir du redécoupage électoral des élus aux juges, ainsi qu'une proposition pour un allongement de la période nécessaire aux enseignants du public pour être titularisés, et celle concernant un contrôle des contributions syndicales aux partis politiques. Cette défaite est alors considérée de mauvais augure pour le gouverneur qui brigue le renouvellement de son mandat, en 2006. Selon le Public Policy Institute of California, en un an, sa cote de popularité auprès des électeurs est tombée de 69 % d'opinions favorables, en octobre 2004, à 38 % en octobre 2005. Il est vivement critiqué pour avoir, le 12 décembre 2005, refusé sa grâce au condamné à mort Stanley Williams, exécuté le lendemain par injection intraveineuse létale à la prison d'État de Saint-Quentin. Des responsables politiques de sa ville natale de Graz ont exigé deux jours après ce refus de grâce que soit débaptisé le stade portant son nom, pour porter le nom du condamné à mort. Dans un communiqué du 20 décembre, Schwarzenegger se dit « déçu » et contre-attaque en retirant de lui-même le droit d'utiliser son nom qu'il avait accordé en 1997 et renonce à sa citoyenneté d'honneur. Le stade de Graz est finalement débaptisé dans la nuit du 26 au 27 décembre 2005. En décembre 2005, avec un taux d'approbation de 34% (contre 63% d'opinions négatives), il n'arrive qu'en 46 position en terme de popularité parmi les 50 gouverneurs du pays (Sondage SurveyUSA portant sur 600 résidents de chaque état réalisé du 9 au 11 décembre 2005. Marge d'erreur de 4%).

Année 2006

Le 13 janvier 2006, Schwarzenegger refuse une nouvelle grâce au prisonnier le plus vieux de Californie, Clarence Ray Allen, qui avait commandité le meurtre de trois personnes à Fresno en 1980. Le 13 juillet 2006 il approuve une loi pour le développement des carburants verts dans son État où roulent près de 33 millions de véhicules. La Californie devra produire elle-même quarante pour cent de ses besoins en biocarburants d'ici à 2020. Le 20 juillet 2006, Schwarzenegger demande à son administration de fournir un prêt allant jusqu'à 150 millions de dollars pour renforcer un programme de recherche sur les cellules souches, approuvé par les électeurs californiens lors d'un référendum en 2004. Cette décision intervient en réaction au veto mis la veille par le président George W. Bush à un projet de loi visant à lever les limites posées en août 2001 au financement fédéral de la recherche sur les cellules souches embryonnaires. En août 2006, selon une enquête du Public Policy Institute of California, dans la perspective des prochaines échéances électorales, Schwarzenegger est crédité de 45% des intentions de vote, contre 32% pour le trésorier d'État - ou secrétaire au Trésor de l'État - Phil Angelides, son principal adversaire - démocrate - dans la course au poste de gouverneur de Californie. Les autres candidats recueillent seulement 6% des intentions de vote, 17% des électeurs potentiels restant indécis. Parmi ceux qui affirment alors vouloir voter pour le gouverneur sortant, figurent 51% des électeurs blancs ("Whites") et seulement 25% des électeurs d'origine hispanique ("Latinos"). Le 30 août 2006, Arnold Schwarzenegger signe un accord avec le Parlement de Californie - en majorité démocrate - pour diminuer la production de gaz à effet de serre, mettant l’État en conformité avec le protocole de Kyoto « La Californie s'engage à réduire les émissions de gaz à effet de serre », dépêche AFP dans Le Monde, 31/08/2006, . La décision AB32 (Assembly Bill 32) prévoit de réduire d’un quart les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020 « Landmark deal on greenhouse gas emissions » dans le San Francisco Chronicle du 30/08/2006, . Des sanctions financières seront prises contre les industries qui ne respectent pas cet engagement. Un marché de permis d’émissions sera créé et contrôlé par l’Air Resources Board Marc Lifsher, « Gov. Reaches Landmark Deal on Greenhouse Gas Emissions » dans le Los Angeles Times, du 30/08/2006, . Avec ce "Global Warming Solutions Act", le gouverneur de Californie a pris ainsi officiellement la décision d’aller, une nouvelle fois, à l’encontre de la politique du président George W. Bush, ici en matière d'écologie, en appliquant au niveau local une politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Schwarzenegger a même signé un partenariat inédit avec le Premier ministre britannique Tony Blair, qui s'est rendu à Los Angeles le 31 juillet 2006, afin de partager leurs connaissances sur la lutte contre les gaz à effet de serre et à promouvoir ensemble les technologies les moins polluantes. Le "Global Warming Solutions Act of 2006" (décision AB 32) a été officiellement signé par le gouverneur, lors de cérémonies à San Francisco et Los Angeles, le 27 septembre 2006. Schwarzenegger a fait de la lutte contre le réchauffement climatique un élément central de sa campagne pour être réélu. En septembre 2006, selon une nouvelle enquête du Public Policy Institute of California, Schwarzenegger est crédité de 48% des intentions de vote, contre 31% pour le démocrate Phil Angelides. Les autres candidats recueillent toujours 6% des intentions de vote, les indécis représentant 15% des électeurs potentiels. 56% des électeurs blancs et 30% des électeurs "latinos" affirment vouloir voter pour Schwarzenegger. Toutefois, fin septembre 2006, selon une autre enquête du service d'information The Field Poll, Schwarzenegger est crédité de seulement 44% des intentions de vote, contre 34% pour Angelides et avec 15% d'électeurs indécis… Le 10 octobre 2006, à l'occasion de la présentation, à San Francisco, du premier avion de Virgin America, nouvelle compagnie aérienne à bas coûts ("low cost") ayant installé sa principale plateforme de correspondance sur l'aéroport international de cette ville, Schwarzenegger s'est félicité de la création de 1.700 nouveaux emplois du fait de la présence de la compagnie à San Francisco, et a rappelé que depuis son élection en 2003, la Californie a crée plus de 635.000 nouveaux emplois. Selon le Bureau du Gouverneur, le taux de chômage en Californie est passé, depuis novembre 2003, de 6, 8% à 4, 9%. Toujours selon le même Bureau, outre la campagne de promotion "Arnold Says: California Wants Your Business" évoquée plus haut, et entre autres initiatives, le gouverneur Schwarzenegger est allé en Chine, au Japon et en Israël, pour inviter les touristes à visiter la Californie et à y dépenser leur argent, pour encourager les entreprises à y investir et y créer des emplois, et pour vanter les mérites, auprès de ses , des produits agricoles californiens. Le 15 octobre 2006, ainsi que le veut l'usage aux États-Unis, Schwarzenegger reçoit le soutien d'un journal pour sa réélection : il s'agit du quotidien de centre-gauche The Los Angeles Times qui, tout en notant que sa première année de gouverneur fut , souligne que par la suite Schwarzenegger a amélioré sa gestion. Le journal salue en outre ses prises de positions « Le NYT choisit Hillary Clinton et le Los Angeles Times Schwarzenegger », dépêche AFP dans Le Monde, 15/10/2006, . Un autre quotidien de centre-gauche, le San Francisco Chronicle apporte son soutien au gouverneur sortant le 19 octobre 2006, affirmant que Schwarzenegger, qui se définit lui-même comme , mérite d'être reconduit dans ses fonctions par les électeurs. Selon une enquête du Public Policy Institute of California réalisée dans la troisième semaine du mois d'octobre 2006, Schwarzenegger est crédité de 48% des intentions de vote, contre 30% pour son principal adversaire Phil Angelides. Les autres candidats recueillent 9% des intentions de vote, 13% des électeurs potentiels restant indécis. Le gouverneur sortant est soutenu par 56% des électeurs blancs ("Whites") et seulement 25% des électeurs d'origine hispanique ("Latinos"). L'immigration et l'éducation sont les principaux sujets de préoccupation des électeurs. Selon cette même enquête, l'action de Schwarzenegger en tant que gouverneur est soutenue par 52% des électeurs et par 47% des Californiens en général. 81% des Républicains approuvent sa politique, 60% des Démocrates la désapprouvent, les Indépendants étant pour leur part assez divisés (45% approuvent, 47% désapprouvent). Son action est désapprouvée par une majorité des résidents du comté de Los Angeles (54%) et de la région de la Baie de San Francisco (San Francisco Bay Area'San Francisco Bay Area : comtés de San Francisco, Sonoma, Marin, Napa, Solano, Contra Costa, Alameda, San Mateo et Santa Clara., 51%), Schwarzenegger étant davantage populaire dans le sud de la Californie, en dehors de L.A. (Other Southern California'Other Southern California : comtés de San Diego, Orange, San Bernardino et Riverside.), où 53% des résidents approuvent son action, et surtout dans Central ValleyCentral Valley : comtés de Kern, Tulare, Kings, Fresno, Madera, Merced, Stanislaus, San Joaquin, Sacramento, El Dorado, Placer, Yolo, Sutter, Yuba, Colusa, Glenn, Butte, Tehama et Shasta., où 57% des résidents soutiennent sa politique. On retrouve une répartition géographique similaire en ce qui concerne les intentions de vote pour l'élection du gouverneur : 63% des électeurs de la région Other Southern California et 56% des électeurs de la région de Central Valley affirment vouloir voter pour Schwarzenegger, contre 38% dans le comté de Los Angeles et 40% dans la San Francisco Bay Area. Le 27 octobre 2006, Schwarzenegger signe un ordre exécutif pour aider la Californie à devenir le chef de file de la révolution des télécommunications, en favorisant le développement de réseaux Internet à haut-débit dans l'État, ainsi que l'utilisation par les organismes gouvernementaux des meilleures technologies pour servir le peuple, et en créant un groupe de travail, réunissant des experts du gouvernement et du monde des affaires, chargé d'aider le gouverneur à identifier et à surmonter les obstacles susceptibles d'empêcher le développement général de l'accès à l'Internet haut-débit en Californie. Le 30 octobre 2006, Schwarzenegger participe à la célébration du quarantième anniversaire de l'élection de Ronald Reagan au poste de gouverneur de Californie, à la Bibliothèque présidentielle Ronald Reagan de Simi Valley : lors de son discours, prononcé notamment devant la veuve de Reagan, il rappelle son admiration pour la personnalité et l'œuvre de l'ancien acteur devenu gouverneur républicain de Californie - élu en 1966 - puis président des États-Unis de 1981 à 1989, et s'engage à essayer de suivre son exemple.

Réélection au poste de gouverneur de Californie en 2006

Candidat déclaré à sa propre succession dès le 16 septembre 2005, Arnold Schwarzenegger met en valeur, à l'occasion de la campagne électorale en 2006, le bilan de son premier mandat : redémarrage de l'économie californienne, réduction du déficit budgétaire de l'État, baisse des taxes, création de plus de 500, 000 nouveaux emplois, etc. À en croire notamment le site Internet politique officiel de Schwarzenegger, :
- le gouverneur sortant a investi plus d'argent dans l'éducation et les écoles publiques de l'État qu'aucun autre gouverneur dans toute l'histoire de la Californie ; en deux ans, 2, 6 milliards de dollars ont été affectés à la construction de 540 nouveaux bâtiments scolaires ; dans son budget 2005-2006, Schwarzenegger a investi 10 325 dollars par an pour chaque élève de Californie ; depuis 2003, il a augmenté le financement public de l'enseignement supérieur de 2 milliards de dollars ;
- il a pris des initiatives fortes dans le domaine environnemental, et notamment dans la lutte anti-pollution et contre le réchauffement climatique (voir plus haut) ; il a préconisé les énergies alternatives et propres, et même si sa tentative de promotion du moteur à hydrogène n'a pas eu de succès, il a ainsi fixé l'objectif d' « un million de toits solaires » (million solar roofs) pour 2018Armelle Vincent, « Comment Terminator est devenu le géant vert », dans , n°377, mars 2007, p.34 ; une réserve de plus de 10 millions d'hectares devrait être créée dans la Sierra Nevada (Sierra Nevada Conservancy)Armelle Vincent, « Comment Terminator est devenu le géant vert », dans , n°377, mars 2007, p.34
- il a travaillé à rationaliser le gouvernement de l'État, le rendant plus efficace, plus rentable, et plus responsable devant le peuple de Californie ;
- Schwarzenegger considère la sécurité publique comme étant sa priorité n°1 ; il a constamment tenu à l'application de la loi, soutenu les droits des victimes, et approuvé la législation anti-criminalité rendant la Californie plus sûre pour les familles du pays, face, notamment, aux criminels violents et aux délinquants sexuels ; il a consacré 10 millions de dollars à l'établissement d'un Centre d'État d'évaluation de la menace terroriste (State Terrorism Threat Assessment Center) et, dans son budget de 2005, a accru de 70% le financement de la réparation des barrages et des plans de protection contre les inondations, plusieurs mois avant que ne survienne la catastrophe de l'ouragan Katrina en Louisiane ;
- il a créé un Département de la Santé Publique (Department Of Public Health), destiné à faire face aux catastrophes sanitaires et aux épidémies de grande envergure ; il a favorisé l'accès des Californiens aux médicaments sous prescription ; il a signé la législation pour la lutte contre l'obésité enfantine, et encouragé la recherche sur les cellules souches embryonnaires ;
- il a appelé le Congrès américain à mettre en place une réforme approfondie concernant l'immigration ; il a constamment affirmé que toute politique d'immigration doit se concentrer sur la sécurisation des frontières nationales et s'adresser de manière adaptée aux millions d'immigrants illégaux déjà présents aux États-Unis ; il affirme comprendre que ces immigrants illégaux constituent une part importante de l'économie américaine et que les renvoyer en masse est irréaliste, mais s'il a recommandé l'adoption par le Congrès d'un programme de bon sens pour des emplois temporaires, il n'est pas favorable à la concession d'une amnistie pour ceux qui n'ont pas suivi la voie légale pour venir aux États-Unis, et a toujours refusé d'accorder des permis de conduire à ces immigrants illégaux. Le trésorier d'État de Californie Phil Angelides, concurrent démocrate de Schwarzenegger, met en évidence la part négative du bilan du gouverneur sortant. Angelides signale notamment la situation préoccupante dans laquelle se trouve le système carcéral californien, qui est, selon lui, sur le plan national, le plus coûteux, le plus violent, le plus surchargé, le moins efficace pour préparer la réinsertion des détenus, et pour l'amélioration duquel Schwarzenegger n'a rien fait, le personnel des prisons étant pourtant en sous-effectif. Cinq ans après les grandes coupures électriques tournantes de 2001, qui avaient frappées la Californie après l'effondrement du système déréglementé mis en place en 1998, Angelides dénonce également l'inaction du gouverneur sortant concernant la gestion de l'énergie : pendant trois ans, Schwarzenegger n'a rien fait pour prévenir une nouvelle crise de l'énergie électrique, bien qu'il ait promis en 2004 que la situation serait mise sous contrôle. Selon son concurrent démocrate, Schwarzenegger sert de puissants intérêts privés et a tourné le dos aux Californiens travailleurs de la classe moyenne. Angelides évoque l'augmentation, sous Schwarzenegger, des frais de scolarité dans les universités publiques de Californie, critique également le fait que Schwarzenegger a soutenu la politique menée par le président George W. Bush en Irak, et dénonce la manœuvre électoraliste que constitue selon lui la politique environnementale du gouverneur sortant, particulièrement mise en avant dans les dernières semaines précédant l'élection, alors que Schwarzenegger a été soutenu financièrement par des entreprises des secteurs pétrolier et automobile. La campagne d'Angelides, toutefois, tire très mal parti d'un enregistrement où l'on entend le gouverneur tenir des propos à caractère raciste et qualifier une députée d'origine cubaine de . Schwarzenegger, du reste, en se montrant modéré et favorable à un certain consensus bipartisan, laisse peu de possibilités d'attaques à son adversaire. Comme en 2003, au delà des programmes politiques, la campagne électorale semble être une nouvelle fois dominée par la communication, l'apparence et la notoriété… Un seul débat public a eu lieu entre Schwarzenegger et Angelides durant cette campagne, le 7 octobre 2006. À l'argent, au charisme et au pouvoir, s'ajoute désormais pour le gouverneur sortant et ancien acteur, un nouvel atout : Hollywood, qui constitue un groupe d'électeurs puissants, célèbres et fortunés, pourtant proches depuis longtemps, pour la plupart d'entre eux, du parti démocrate. Schwarzenegger reçoit ainsi le soutien de réalisateurs, de producteurs et d'acteurs tels que Steven Spielberg, Jerry Zucker, James Cameron, Jeffrey Katzenberg, Jerry Bruckheimer, Danny DeVito, Dustin Hoffman, George Clooney… Selon le porte-parole du réalisateur Steven Spielberg, « Steven et Jeffrey sont les amis d'Arnold, mais ils sont surtout sensibles à l'approche non partisane du gouverneur. » « Schwarzenegger a reconquis Hollywood », Le Figaro, 31/10/2006, Selon une ultime enquête de l'institut The Field Poll avant l'élection, fin octobre 2006, Schwarzenegger est crédité de 49% des intentions de vote, contre 33% pour Phil Angelides. Les autres candidats recueillent 6% des intentions de vote, 12% des électeurs potentiels restant indécis. Le gouverneur sortant est soutenu par 85% des électeurs républicains, seulement 21% des électeurs démocrates (59% d'entre eux soutiennent Angelides), et 39% des indépendants ("Non-partisans"). Au niveau des communautés, Schwarzenegger est soutenu par 55% des électeurs blancs ("White non-Hispanics"), et 36% des électeurs d'origine hispanique ("Latinos"). Selon cette même enquête, 78% des électeurs pensent que Schwarzenegger sera réélu. L'élection pour le poste de gouverneur de Californie a lieu le 7 novembre 2006. Elle coïncide avec des élections parlementaires nationales devant renouveler l'ensemble des sièges de la Chambre des représentants et un tiers du Sénat des États-Unis, ainsi qu'avec des élections de gouverneurs dans 35 autres États. Sans surprise, Arnold Schwarzenegger est réélu pour quatre ans, avec 55, 8% des suffrages (environ 3, 8 millions de voix) contre 39, 2% au candidat démocrate Angelides. Dans un contexte de défaite nationale du parti républicain aux élections parlementaires - les démocrates devenant majoritaires à la Chambre des représentants, pour la première fois depuis 1994, ainsi qu'au Sénat - et alors que les démocrates, au niveau des États, remportent six sièges de gouverneurs jusqu'à présent détenus par des républicains, le gouverneur sortant de Californie a réussi à ne pas être emporté par la vague démocrate. Depuis l'échec de son référendum sur son programme de réforme en 2005, Schwarzenegger a su habilement recentrer son image et lui donner un caractère plus consensuel de nature à séduire sinon l'ensemble des démocrates, du moins certains d'entre eux - notamment à Hollywood -, ainsi que les indépendants ; par ailleurs, s'il a pris ses distances avec la politique du président Bush dans certains domaines, notamment l'environnement, il a su cependant ménager son électorat républicain par ses actes et ses prises de position en matière, par exemple, de sécurité publique, de gestion des dépenses de l'État, de croissance économique, et d'immigration.

Second mandat : gouvernance

Année 2006 (suite)

Dès le lendemain de sa réélection, le gouverneur Schwarzenegger part effectuer, avec son épouse, un voyage officiel de deux jours à Mexico, capitale fédérale du Mexique, et à Monterrey, capitale de l'État mexicain du Nuevo Leon. Il s'agit d'un voyage principalement à but commercial : le gouverneur est accompagné de 65 responsables californiens du monde des affaires, de l'agriculture, du tourisme et des transports. Schwarzenegger vient notamment promouvoir les produits agricoles cultivés en Californie (épinards, cerises, raisins, vins, etc.). Sur place, il rencontre le président mexicain sortant Vicente Fox, qui est venu en Californie durant l'été 2006, ainsi que son successeur Felipe Calderon. Le 9 novembre 2006, il annonce la création d'un nouvel Office du tourisme californien à Mexico, des offices similaires ayant déjà été créés au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie et au Japon. Le 10 novembre, il signe avec son homologue mexicain de l'État du Nuevo Leon, un accord ("Memorandum of Understanding") visant à développer la coopération entre les deux États dans les domaines de l'économie, de la technologie, de l'éducation et de la culture. Le Mexique est l'un des principaux partenaires commerciaux de la Californie à l'étranger. Schwarzenegger signe, le 14 novembre, un autre accord "Memorandum of Understanding", cette fois-ci avec le ministre israëlien du tourisme Isaac Herzog. Cet accord vise à promouvoir le tourisme entre la Californie et Israël. Le 5 décembre, à Sacramento, le gouverneur Schwarzenegger annonce de prochaines réformes concernant le redécoupage électoral californien. Il se joint en effet à un groupe de pression, dépassant les clivages politiques, "The Voice of Reform Redistricting Coalition", pour proposer un amendement constitutionnel destiné à modifier la façon dont les circonscriptions législatives de l'État ("legislative districts") sont dessinées. Cet amendement doit permettre la création d'une commission de citoyens pour le redécoupage électoral ("Citizens’ Redistricting Commission"), composée de 11 personnes indépendantes et représentants les diverses tendances politiques, reflétant l'ensemble de la population de l'État et libres de tout conflit d'intérêt, commission qui devra lancer un processus transparant destiné à redessiner les limites des "districts" pour notamment faciliter les possibilités d'alternance politique lors des élections, possibilités jugées trop réduites par Schwarzenegger, lequel évoque , avant d'ajouter : Nous devons apporter à nouveau la concurrence dans le processus politique et garantir que nos élus représentent la pleine diversité de la Californie et la volonté du peuple. Le 21 décembre 2006, Schwarzenegger dévoile sa proposition de réforme du système pénitentiaire californien, pour faire face au problème de la surpopulation carcérale et pour réduire le taux élevé de récidive. Il propose notamment de consacrer 10, 9 milliards de dollars au financement de l'augmentation des places dans les prisons d'État et les prisons locales - 78000 lits supplémentaires sont prévus au total - et au financement d'équipements médicaux, afin d'anticiper l'augmentation de la population et d'apporter aux détenus et au personnel pénitentiaire des conditions de détention et de travail plus sûres. Des mesures pour protéger les enfants contre les délinquants sexuels, développer des programmes destinés à lutter contre la récidive, et réformer le régime de la liberté conditionnelle pour permettre une meilleure application de la loi, sont également proposées.

Année 2007

Le 5 janvier 2007, le gouverneur Schwarzenegger prête serment pour son second mandat, lors d'une cérémonie officielle au Memorial Auditorium de Sacramento. Le 8 janvier, il propose un plan visant à donner une assurance médicale universelle à l'ensemble de la population de l'État, en faisant partager le coût aux entreprises, aux citoyens, aux hôpitaux, aux assureurs et au gouvernement. Ce plan, selon lui, doit permettre d'économiser 10 milliards de dollars par an, en réduisant les coûts et en redéployant l'argent qui se trouve déjà dans le système de santé. Il n'existe pas, aux États-Unis, de couverture santé universelle au niveau national. Le 10 janvier, Schwarzenegger propose un budget pour 2007-2008 qui, selon lui, élimine le déficit public, règle la dette de l'État, et qui comprend notamment des investissements dans l'éducation, la santé, l'environnement, et la réforme du système carcéral annoncée en décembre, le tout sans augmenter les impôts. Il déclare : Je suis très heureux d'annoncer aujourd'hui que dans ce nouveau budget, notre déficit d'exploitation net a été réduit à zéro. avant d'ajouter : Cela n'était pas facile et notre dur travail n'est nullement fini. Nous devons continuer notre discipline. Nous ne pouvons pas glisser de nouveau dans les mêmes vieilles habitudes. Comme je l'ai souvent dit, nous ne pouvons pas faire la même erreur d'utiliser les revenus pour une dépense continue. Ce budget est un budget responsable. Le gouverneur répond à ceux qu'il le considère comme étant devenu un indépendant, qu'il n'en est pas moins et qu'il n'a . La veille, il a cependant une nouvelle fois appelé, lors de son discours annuel sur l'état de l'État, devant le Parlement californien, à un consensus bipartisan des républicains et des démocrates au service de la Californie, qui est, selon lui, de la Grèce antique, Schwarzenegger précisant qu'elle a, selon lui, . Lors d'un entretien accordé à la chaîne de télévision ABC, diffusé quelques jours après l'annonce, le 10 janvier, par le président George W. Bush, du déploiement de 21 500 soldats supplémentaires en Irak pour tenter d’enrayer la violence dans le pays, où plus de 3 000 soldats américains ont trouvé la mort depuis mars 2003, Arnold Schwarzenegger, qui a toujours approuvé l'intervention américaine en Irak, déclare soutenir l'envoi de ces troupes supplémentaires, déclarant qu’il faut "tout donner pour être vainqueurs" et qu'il ne veut pas voir les États-Unis "se retirer en perdants" car cela serait "désastreux" pour le Proche-Orient. Cependant, il affirme également soutenir l’idée d’un calendrier pour un retrait américain par étapes, position défendue par les démocrates. Le 18 janvier, Schwarzenegger signe un ordre exécutif établissant une norme à faible teneur en carbone pour les carburants de transport vendus en Californie ("Low Carbon Fuel Standard"). La norme, qui doit permettre de réduire l'intensité de carbone des carburants, pour les véhicules à passager californiens, d'au moins 10% d'ici 2020, est présentée comme la première norme mondiale de limitation des gaz à effet de serre dans le domaine des carburants de transport. Elle doit permettre de réduire à la fois la dépendance au pétrole, qui représente, selon le gouverneur, 96% du carburant utilisé pour le transport en Californie, et les émissions de ces gaz à effet de serre dont plus de 40%, dans l'État, sont précisément dues aux carburants de transport. Le 26 février, Schwarzenegger signe un protocole d'accord avec les gouverneurs des États de Washington, de l'Oregon, de l'Arizona et du Nouveau-Mexique, créant l'Initiative des États de l'Ouest pour une action sur le climat, et mettant ainsi en place les conditions nécessaires pour un programme régional de limitation des émissions de gaz à effet de serre et une bourse d'échange des quotas de gaz polluants. Le 15 mars, le gouverneur Schwarzenegger signe un ordre exécutif entérinant la décision SB 113 (Senate Bill 113) qui prévoie le déplacement des élections primaires pour désigner, en Californie, les candidats à la prochaine élection présidentielle des États-Unis : ces élections primaires auront désormais lieu au mois février, au lieu du mois de juin, les années d'élection présidentielle, cette dernière ayant traditionnellement lieu en novembre. Il s'agit d'encourager les candidats à l'investiture officielle pour se présenter à l'élection présidentielle à venir faire véritablement campagne en Californie - qui est l'État le plus peuplé des États-Unis, et le plus représenté au Congrès -, bien avant les Conventions nationales des principaux partis politiques désignant les candidatures définitives, afin de permettre aux électeurs californiens de peser davantage dans la désignation des candidats de ces grands partis, engagés dans la course à la Maison Blanche, et donc dans la campagne électorale nationale. Le 3 mai, Schwarzenegger signe le texte législatif AB 900 (Assembly Bill 900, dit aussi "Public Safety and Offender Rehabilitation Services Act of 2007") concernant la réforme des prisons californiennes : 7, 7 milliards de dollars, destinés à financer l'ajout de 53000 lits supplémentaires dans les prisons, sont ainsi consacrés au règlement du problème de la surpopulation carcérale en Californie. Le montant du budget consenti et le nombre de lits finalement prévus ont, semble-t-il, été revus à la baisse, en comparaison de ce que le gouverneur avait proposé en décembre 2006. Les 29, 30 et 31 mai, Schwarzenegger effectue un voyage officiel au Canada, avec une délégation de dirigeants d'affaires californiens l'accompagnant pour examiner des possibilités de collaboration en matière de commerce, de recherche et d'innovation. A Toronto, le 30 mai, il signe avec le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, une entente visant à coordonner les politiques respectives de la Californie et de l'Ontario en vue de réduire les gaz à effets de serre provenant d'automobiles et de camions - des ententes du même type existant déjà entre la Californie et les provinces canadiennes du Manitoba et de la Colombie-Britannique -, ainsi qu'un autre accord visant à soutenir la recherche sur les cellules souches dans le but de trouver des traitements contre le cancer et la maladie d'Alzheimer. Le même jour, Schwarzenegger rencontre le Premier ministre fédéral Stephen Harper à Ottawa, puis, le lendemain, s'entretient à Vancouver avec Gordon Campbell, premier ministre de la Colombie-Britannique. Le 25 juin, le gouverneur Arnold Schwarzenegger, dans le cadre d'une tournée européenne consacrée aux questions environnementales, se rend en France et rencontre le président de la République française Nicolas Sarkozy, à Paris, au Palais de l'Élysée, pour discuter avec lui des sujets liés à la protection de l'environnement, et notamment de la lutte contre le réchauffement climatique. Les deux hommes parlent également de TGV, de partenariat public-privé et envisagent la mise sur pied, en 2008, d'une mission commerciale visant à promouvoir les produits français en Californie ainsi que les produits californiens en France. A propos de Sarkozy, Schwarzenegger déclare aux journalistes présents, après son entretien avec le président français : J'ai énormément d'admiration pour lui et je pense que tous les hommes politiques dans le monde l'admirent pour sa politique d'ouverture. Il va insuffler une énergie nouvelle dans les relations entre la France et les autres pays et avec notre État. Il croit à l'ouverture. Pour lui, il faut inclure les gens et non pas voir ceux qui ne sont pas d'accord avec lui comme des ennemis potentiels. C'est quelque chose que j'ai moi-même fait : j'ai fait entrer dans mon cabinet des personnes qui ne pensaient pas comme moi. Le lendemain, 26 juin, Arnold Schwarzenegger est à Londres pour un entretien sur les questions climatiques avec le Premier ministre britannique Tony Blair, la veille de son départ de Downing Street. Cette rencontre fait suite à la visite de Tony Blair en Californie l'été précédent, lors de laquelle il avait annoncé la mise en place d'une coopération transatlantique destinée à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le 24 août, Arnold Schwarzenegger signe l'acte du budget d'État de la Californie, pour 2007-2008, qui crée un fonds de réserve de 4.1 milliards de dollars, assure entièrement le financement des dépenses concernant l'éducation et la sécurité publique, et règle la dette de l'État, la réduisant à zéro, le tout sans augmenter les impôts pour la quatrième année consécutive. Le gouverneur se félicite publiquement à cette occasion qu'un compromis ait pu être trouvé entre républicains et démocrates, pour aboutir à ce budget, au terme d'un processus difficile. Le 24 septembre, le gouverneur Schwarzenegger est à New York, au siège des Nations Unies, où il prononce un discours lors d'un sommet sur le climat, organisé par le secrétaire général de l'O.N.U., Ban Ki-moon. Il évoque, à cette occasion, devant des représentants de 150 pays, l'engagement de l'État californien en faveur du climat, son souhait de voir la conclusion prochaine d'un nouvel accord international prenant le relais du protocole de Kyōto, et déclare notamment que, de son côté, dans le domaine climatique, "la Californie pousse les États-Unis au-delà du débat et vers l'action."

Anecdotes

- Il a acheté l'un des premiers Hummers destinés à un usage civil en 1992. Ce modèle était si grand (2900 kg et 2.1m de large) qu'il était classé dans les poids lourds. Durant sa campagne pour le poste de gouverneur, il avait annoncé qu'il convertirait un de ses Hummers pour qu'il fonctionne à l'hydrogène. Ce qu'il fit en octobre 2004Hummer delivers the first H2H (Hydrogen Hummer) in October 2004 to Governor Schwarzenegger. .
- En avril 2004, lors de vacances à Hawaii (Maui), il vient en aide à un bodyboardeur pris de crampe et ne pouvant plus nager, il le ramène sur la plage éloignée d'une centaine de mètres.
- Il est apparu avec l'acteur Jackie Chan, dans une annonce télévisée destinée à lutter contre le piratage.
-Depuis qu'il est devenu gouverneur, sa taille exacte est devenu un sujet au débat, notamment sur internet. Officiellement de 6 pieds et 2 pouces (188 cm), de nombreuses personnes pensent qu'il est plus petit en réalité, plutôt autour de 6 pieds (183 cm).
-Daniel Beretta lui prête sa voix dans tous ses films en version française depuis 1987.
- Dans le long métrage Les Simpson (2007), Arnold Schwarzenegger est le président des États-Unis.

Filmographie

-1970 Hercule à New York (Hercules in New York) d'Arthur Allan Seidleman : Hercules
-1973 Le Privé (The Long Goodbye) de Robert Altman (non crédité, Hood dans le bureau d'Augustine)
-1974 Happy Anniversary and Goodbye (TV) de Jack Donohue : Rico
-1976 Stay Hungry de Bob Rafelson : Joe Santo
-1976 Les Rues de San Francisco (TV)
-1977 Pumping Iron de George Butler : son propre rôle
-1979 Cactus Jack (The Villain) d'Hal Needham : Le bel étranger
-1979 The San Pedro Beach (TV)
-1979 Scavenger Hunt de Michael Schultz : Lars, le professeur de gym
-1979 The Comeback de Geoff Barnett
-1980 The Jayne Mansfield Story (TV) de Dick Lowry : Mickey Hargitay
-1981 Body The Garret de Lon Appleby
-1982 Conan le Barbare (Conan the Barbarian) de John Milius : Conan le Cimmérien
-1984 Conan le Destructeur (Conan the Destroyer) de Richard Fleischer : Conan le Cimmérien
-1984 Terminator (The Terminator) de James Cameron : Le Terminator (T-800)
-1985 Kalidor (Red Sonja) de Richard Fleischer : Kalidor
-1985 Commando de Mark L. Lester : John Matrix
-1986 Le Contrat (Raw Deal) de John Irvin : Mark Kaminsky, aka Joseph P. Brenner
-1987 Predator de John McTiernan : Le major Alan 'Dutch' Schaeffer
-1987 Running Man de Paul Michael Glaser : Ben Richards
-1988 Double Détente (Red Heat) de Walter Hill : Le capitaine Ivan Danko
-1988 Jumeaux (Twins) d'Ivan Reitman: Julius Benedict
-1990 Les Contes de la Crypte (TV) (non crédité)
-1990 Total Recall : Douglas Quaid/Hauser
-1990 Un flic à la maternelle (Kindergarten Cop) : Detective John Kimble
-1991 Terminator 2 : Le Jugement dernier (Terminator 2: Judgment Day) : Le Terminator (T-800)
-1992 Feed de Kevin Rafferty
-1992 Christmas in Connecticut (TV) (non crédité) (il est également réalisateur)
-1992 Lincoln (voix) (TV) de Peter W. Kurnhardt
-1993 Président d'un jour d'Ivan Reitman : Lui-même
-1993 Last Action Hero : Jack Slater/Son propre rôle
-1994 True Lies : Harry Tasker
-1994 Junior : Dr. Alex Hesse
-1994 Beretta's Island : Son propre rôle (cameo)
-1996 L'Effaceur (Eraser) : U.S. Marshal John 'The Eraser' Kruger
-1996 La Course au jouet (Jingle all the way) : Howard Langston
-1996 T2 3-D: Battle Across Time
-1997 Batman & Robin : Mr. Freeze/Dr. Victor Fries
-1999 La fin des temps (End of Days) : Jericho Cane
-2000 À l'aube du 6e jour (The 6th Day) : Adam Gibson/Adam Gibson Clone
-2001 Dr. Dolittle 2 : White Wolf (voix)
-2002 Dommage collatéral (Collateral Damage) : Gordy Brewer
-2002 Liberty's Kids
-2002 Bienvenue dans la jungle : le patron de bar (non crédité)
-2003 Terminator 3 : le soulèvement des machines (Terminator 3: Rise of the Machines) : Le Terminator (T-850 Model 101)
-2003 The Rundown : Le patron de bar (cameo)
-2004 Le Tour du monde en quatre-vingts jours (Around the World in 80 Days) : Prince Hapi
-2005 The Kid & I
-2006 Cars : Governator (voix), (cameo)
-2007 Les Simpsons : President d'États-Unis (voix)
-2009 Terminator 4 : Salvation, le futur commence (Terminator Salvation: The Future Begins...) : Le Terminator

Notes

Voir aussi

Bibliographie

- Armelle Vincent, « Comment Terminator est devenu le géant vert », dans Géo, n°377, mars 2007, pp.34-39 ===
Sujets connexes
Abraham Lincoln   Acteur   Afrique du Sud   Allemagne   Anabolisant   Août   Arianna Huffington   Arizona   Australie   Autriche   Ban Ki-moon   Batman & Robin   Bienvenue dans la jungle   Bill Clinton   Billy Graham   Bob Rafelson   Brentwood   Bruce Willis   Californie   Canada   Capitole de Californie   Cellule souche (médecine)   Colombie-Britannique   Columbus (Ohio)   Commando (film)   Comté d'Alameda   Comté d'El Dorado   Comté d'Orange (Californie)   Comté de Butte (Californie)   Comté de Colusa   Comté de Contra Costa   Comté de Fresno   Comté de Glenn   Comté de Kern   Comté de Kings (Californie)   Comté de Los Angeles   Comté de Madera   Comté de Marin   Comté de Merced   Comté de Napa   Comté de Placer   Comté de Riverside   Comté de Sacramento   Comté de San Bernardino   Comté de San Diego   Comté de San Joaquin   Comté de San Mateo   Comté de Santa Clara   Comté de Shasta   Comté de Solano   Comté de Sonoma   Comté de Stanislaus   Comté de Sutter   Comté de Tehama   Comté de Tulare   Comté de Yolo   Comté de Yuba   Conan le Barbare   Conan le Barbare (film)   Conan le Destructeur   Congrès des États-Unis   Daniel Beretta   Danny DeVito   Demi Moore   Demolition Man   Dennis Miller   Dick Cheney   Dick Lowry   Dommage collatéral (film)   Downing Street   Dr. Dolittle 2   Dustin Hoffman   Décembre   Essen   Famille Kennedy   Fantasy   Feed   Festival de Cannes   Floride   France   Franco Columbu   Fresno (Californie)   Gary Coleman   Gaz à effet de serre   George Butler   George Clooney   George W. Bush   Gray Davis   Graz   Guest star   Géo (magazine)   Hal Needham   Hawaii   Hercule à New York   Hollywood   Homme d'affaires   Hummer   Hydrogène   Internet Movie Database   Irak   Israël   Ivan Reitman   Jack Donohue   Jackie Chan   James Cameron   Janvier   Japon   Jeff Bridges   Jeffrey Katzenberg   Jerry Bruckheimer   Jerry Zucker   John Irvin   John McTiernan   John Milius   Johnny Weissmuller   Juillet   Jumeaux   Jumeaux (film, 1988)   Junior (film)   Karl Rove   L'Effaceur (film)   La Course au jouet   La Fin des temps   Larry Flynt   Las Vegas   Last Action Hero   Le Figaro   Le Monde   Le Privé   Le Tour du monde en quatre-vingts jours (film, 2004)   Lee Haney   Les Contes de la crypte (série télévisée)   Les Rues de San Francisco   Les Simpson - Le Film   Lincoln   Liste des gouverneurs de Californie   Londres   Los Angeles   Los Angeles Times   Lou Ferrigno   Louisiane   Maison Blanche   Manitoba   Maria Shriver   Mariage homosexuel   Mark L. Lester   Mary Carey   Mexico   Mexique   Michael Biehn   Michael Schultz   Monterrey   Mr. Olympia   New York   Nicolas Sarkozy   Nouveau-Mexique   Novembre   Ontario   Oregon   Ottawa   Ouragan Katrina   Palais de l'Élysée   Paris   Paris Match   Parti Paix et Liberté (États-Unis)   Parti démocrate (États-Unis)   Parti libertarien (États-Unis)   Parti national-socialiste des travailleurs allemands   Parti républicain (États-Unis)   Parti vert (États-Unis)   Paul Michael Glaser   Paul Verhoeven   Politique   Predator   Pretoria   Protocole de Kyōto   Président d'un jour   Président des États-Unis   Pumping Iron   Pétrole   Reg Park   Rhea Perlman   Richard Fleischer   Rob Lowe   Robert Altman   Ronald Reagan   Ronnie Coleman   Royaume-Uni   Running Man   Running Man (film)   Réchauffement climatique   Référendum   Région urbaine de San Francisco   République populaire de Chine   Sacramento   San Francisco   San Francisco Chronicle   Sierra Nevada (Californie)   Simi Valley   Stanley Williams   Stay Hungry   Stay Hungry (film)   Stephen Harper   Steve Reeves   Steven Spielberg   Sturmabteilung   Styrie (Land)   Sydney   Sylvester Stallone   TGV   Terminator   Thal   Tony Blair   Toronto   Total Recall   True Lies   Un flic à la maternelle   Vancouver   Vanessa Lynn Williams   Veto   Vicente Fox   Virgin America   Walter Hill   Warren Beatty   Washington (État)   Wisconsin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^