Poitou-Charentes

Infos
La région Poitou-Charentes (en occitan Peitau-Charantas, en saintongeais Pôtou-Chérentes) regroupe quatre départements.
Poitou-Charentes

La région Poitou-Charentes (en occitan Peitau-Charantas, en saintongeais Pôtou-Chérentes) regroupe quatre départements.

Histoire

Articles détaillés pour la période antérieure à la création des régions :
- Aunis
- Angoumois
- Poitou
- Saintonge L'histoire du Poitou-Charentes commence avec la création des régions, sous le régime de Vichy. Cette région sans identité propre, correspondant au Centre-Ouest de la France, a été créée pour combler le vide d'influence entre Tours et Bordeaux, en réunissant d'anciennes provinces: Poitou, Angoumois, Saintonge et Aunis. Poitiers a été choisie comme préfecture, non à cause d'une prééminence quelconque (elle fait la même taille que La Rochelle et Angoulême), mais parce qu'elle avait une université. • Quelques dates - 5000-3000 av. J.-C.: prolifération des dolmens en Poitou. - 52 av. J.-C.: révolte de Vercingétorix et châtiment des Santons et des Pictons. - : débuts de la christianisation. - 350: saint Hilaire, premier « docteur » ès foi, devient évêque de Poitiers. - 360: saint Martin fonde le monastère de Ligugé. - V siècle: les Wisigoths s'emparent de la région. - 476: fin de l'Empire romain. - 507: Clovis bat les Wisigoths près de Poitiers. La région devient franque. - 732: Charles Martel arrête les Arabes près de Poitiers. - 799: première incursion Viking. - 845: les Vikings prennent Saintes. - X-XI siècles: les comtes-ducs d'Aquitaine régissent l'actuelle région Poitou-Charentes. - 1152: en plus de l'Aquitaine, Aliénor apporte le Poitou-Charentes à son nouvel époux, Henri Plantagenêt, comte d'Anjou. Quand celui-ci devient, en outre, roi d'Angleterre, ses domaines français sont alors aussi étendus que ceux du roi lui-même. Toute la guerre de Cent Ans découle de cette situation. - 1204: première prise de Poitiers par Philippe Auguste. La seconde, en 1224, sera définitive. - 1356: défaite de Jean le Bon à Nouaillé-Maupertuis. - 1534-1535: Calvin prêche à Saintes, Poitiers, Angoulême. - 1562: début des guerres de Religion. - 1790: La province du Poitou est partagée en trois départements : les Deux-Sèvres, la Vienne (Haut Poitou) et la Vendée (Bas Poitou). L’Aunis et la partie ouest de la Saintonge sont réunies pour former la Charente-Inférieure. Le département de la Charente correspond à l’Angoumois et la partie est de la Saintonge. - 1815: après sa déchéance, Napoléon I s'embarque à l'île d'Aix. - 1822: « complot » des quatre sergents de La Rochelle. - 1945: Royan est anéantie par les bombardements alliés. - 1966: un pont relie l'île d'Oléron au continent. - 1987: inauguration du Futuroscope. - 1988: un pont relie l'île de Ré au continent. - 1991: nomination de Edith Cresson, maire de Châtellerault (86), au poste de Premier Ministre. C'est la première femme à occuper ce poste. Elle démissionnera en mars 1992 après la cuisante défaite de son parti aux élections régionales. - 1996: enterrement de François Mitterrand à Jarnac. - 2002: nomination de Jean-Pierre Raffarin, président de la Région Poitou-Charentes, au poste de Premier Ministre. Il démissionnera en mai 2005 au lendemain de la victoire du Non au référendum visant à adopter la Constitution Européenne.

Administration

450px

Politique

Géographie

250px

Relief

Le marais poitevin Il y a des bas plateaux formés de roches calcaires d'âge jurassique, ils sont souvent recouverts de dépôts argileux ou siliceux répandus au tertiaire depuis les massifs anciens voisins. Donnant des sols peu fertiles, ils portent des forêts et des landes (brandes), voire des cultures ou des prairies sur les argiles à châtaigniers de l'Ouest. Ces plateaux sont localement entaillés par les vallées peu encaissées des cours d'eau rejoignant au nord la Loire et au sud la Charente. Dans les plaines de terrains calcaires plus tendres (crétacé), situées en avant des plateaux précédents, les formes de relief s'adoucissent. Dans le Châtelleraudais et l'Angoumois, un relief de cuestas domine par un coteau plus redressé et continu les plaines voisines, telles celles de Neuville et de Matha. Des marais occupent les dépressions creusées dans les plaines de l'Aunis et de la Saintonge. Du nord jusqu’à l'embouchure de la Charente se succèdent le Marais poitevin et les marais de Rochefort. Jusqu’à l'estuaire de la Gironde s'individualisent ceux de Brouage, ceux de la Seudre et une partie des marais girondins, au sud de Mortagne-sur-Gironde.

Climat et Végétation

Le climat, en Poitou-Charentes, est de nature océanique aquitain. Les précipitations, réparties sur l'ensemble de l'année, varient environ entre 650 mm et 900 mm, le Nord-est de la région (Nord du département de la Vienne) étant moins arrosé que le Sud-ouest (littoral de la Charente-Maritime). Les hivers sont doux, les étés chauds mais sans excès. La région bénéficie d'un ensoleillement important (plus de 2000 heures par an sur le littoral). Malgré des pluies réparties sur l'ensemble de l'année, l'évapotranspiration est élevée durant les mois d'été: de mai à septembre. La neige ne dure jamais longtemps, et les gelées sont de courte durée. Sur les sols les moins fertiles, forêts et prairies couvrent de grands espaces, souvent bocagers. À l'inverse, les labours dominent dans les plaines découvertes constituant les paysages d'openfield caractéristiques appelés «campagnes». Les marais se différencient selon qu'ils ont été drainés (marais dits «desséchés») ou non (marais «mouillés»), et suivant leur état de culture ou d'abandon. Le Marais gât regroupe des marais convertis en prairies. Ayant souvent succédé à des marais salants, certains, près du rivage, ont été transformés en parcs à huîtres. Des forêts de pins couvrent de petits secteurs littoraux méridionaux (presqu'île d'Arvert) ou de l'intérieur (Double Saintongeaise).

Transports

Poitou-Charentes est une région de transit sur l'axe Paris-Bordeaux et Nantes-Bordeaux, mais également une destination touristique (Royan, marais poitevin, etc.). Son rôle de région de transit l'implique notamment dans le développement de la liaison TGV Paris-Bordeaux-Espagne-Toulouse. Son rôle de région touristique la pousse à développer les infrastructures routières "terminales" : mise à 2 voies de la liaison Autoroute-Royan, autoroute de La Rochelle, contournement de Royan. La région Poitou-Charentes est traversée par l'autoroute A10 qui dessert les plus grandes villes de la région telles que Châtellerault, Poitiers, Niort, Saintes. L'essentiel du réseau autoroutier est géré par les Autoroutes du Sud de la France (ASF) et pour une petite partie par Cofiroute. Les ASF décomposent leur réseau dans la région en 3 tronçons d'une centaine de kilomètres cumulés chacun :
- Niort, qui comprend une partie de l'A83
- Saintes, qui comprend le petit tronçon de l'A837
- Ambarès À titre indicatif, en 2005 on a pu relever sur chacun des tronçons :
- Niort : 4, 2 millions de transactions pour un montant avoisinant 90 Millions d'euros
- Saintes : 5, 4 millions de transactions pour un montant avoisinant 50 Millions d'euros
- Ambarès : 6, 5 millions de transactions pour un montant avoisinant 55 Millions d'euros Il y a aussi la ligne TGV Atlantique La Rochelle - Paris, qui permet de rejoindre la gare de Paris Montparnasse.

Économie

La viticulture est fortement orientée vers la production de cognac; le pineau des Charentes est également un débouché important. La fin programmée de l'exception de la double affectation parcellaire des terrains viticoles a poussé la région à promouvoir le vin de pays charentais. Il rencontre un succès très appréciable, compte-tenu de la proximité du bordelais. La maïsiculture irriguée dominante est durement touchée par la sécheresse notamment en Deux-Sèvres et en Charente-Maritime. La production d'huîtres à Marennes-Oléron occupe une bonne partie du littoral maritime. Le développement du tourisme est une direction visiblement choisie par les administrations locales, avec le soutien au développement de parc à thèmes (Futuroscope, l'Ile aux serpents , la Vallée des singes , etc.). Le choix du tourisme est une alternative de compensation importante à la perte d'emplois industriels. Les services sont particulièrement bien représentés avec la présence de sièges de société d'assurance à Niort et de centres d'appel à La Rochelle. •L’Agriculture Des grands secteurs de l'économie régionale qui ont le plus évolué depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, c'est l'agriculture qui vient en tête. L'abandon de la profession par de nombreux exploitants trop âgés pour cultiver leurs terres ou trop jeunes - et donc démunis pour en acquérir de nouvelles -, le regroupement des exploitations entre quelques mains et la mécanisation ont conduit à une spécialisation aux dépens de la polyculture, pourtant de tradition dans nombre de régions du Centre-Ouest. Chaque ferme, souvent de petite dimension, se livrait autrefois à des cultures variées (céréales, plantes fourragères, vigne, arbres fruitiers) et à l'élevage (vaches, porcs, moutons, chèvres, volailles). Aujourd'hui, une exploitation de 30 à 50 ha se consacre à la culture de deux ou trois produits: céréales (blé ou maïs), oléagineux (tournesol ou colza), tabac dans quelques terroirs favorisés de la Vienne, vigne en Charente (pour la distillation) et dans quelques secteurs donnant des vins de qualité supérieure (plaine de Neuville), exceptionnellement d'appellation d'origine contrôlée (AOC), comme au nord de la Vienne. Suivant les endroits, l'élevage du gros bétail est pratiqué pour la fourniture de lait ou de viande, avec recours aux plantes fourragères et de plus en plus aux aliments composés. Les élevages ovins et caprins, le plus souvent en plein air, fournissent agneaux et fromages de chèvre réputés (chabichou). Bon an mal an, la Région se situe aux premières places des producteurs français pour le blé, le tournesol, le tabac et les graines de plantes fourragères. Les eaux-de-vie obtenues dans la région délimitée pour la fabrication du célèbre cognac, après une période de vieillissement dans les chais d'au moins trois ans, sont exportées dans le monde entier par les grandes maisons de négociants. Le pineau des Charentes est l'autre fleuron régional. La pêche, à laquelle se livrent quelques ports du littoral, principalement celui de La Rochelle-La Pallice, ne connaît plus le même succès qu'autrefois. L'ostréiculture est toujours en plein essor dans le bassin de Marennes-Oléron, le premier de France pour les quantités expédiées. La mytiliculture prospère sur le littoral d'Aunis. L'aquaculture, avec l'élevage d'autres coquillages et de poissons, en est encore à ses débuts. •L’Industrie Les collectes effectuées par les laiteries coopératives ou privées ont donné naissance, depuis un siècle, à une importante production de beurre, de fromages et de produits dérivés (poudre de lait), plaçant l'agroalimentaire à un niveau convenable. L'abattage des bêtes d'élevage n'a, en revanche, pas entraîné une grande industrie de traitement de la viande. D'anciennes industries ont dû se spécialiser pour survivre: la papeterie charentaise fournit aujourd'hui des papiers spéciaux, des scieries traitent des grumes importées pour en faire des panneaux de contreplaqués et d'agglomérés. Les industries des matériaux de construction (briques, tuiles, produits réfractaires...), quelques branches de la chimie et surtout les industries mécaniques - allant de l'électrotechnique au matériel de transport (voitures de chemins de fer, TGV, pièces détachées pour automobiles, avions, bateaux de plaisance), en passant par des engins pour la défense nationale - complètent la gamme des activités régionales. La réussite de quelques firmes a intéressé des sociétés étrangères; certaines ont pris des participations dans leur capital, voire les ont totalement absorbées. •Le Tourisme Le littoral a suscité très tôt le développement d'un tourisme familial attirant les habitants des villes du Centre-Ouest et même de toute la France septentrionale dans quelques stations balnéaires agréablement aménagées telles que Royan. La Région essaie de développer un tourisme culturel à l'intérieur des terres avec la mise en valeur des monuments historiques (châteaux, églises romanes...) que l'on peut découvrir le long d'itinéraires jalonnés. Les villes les plus dynamiques (La Rochelle, Rochefort...) essaient de retenir ces mêmes touristes par l'organisation de manifestations diverses, parfois culturelles. Les vacanciers, dont beaucoup se dirigent plus au sud, ne font qu'une brève étape, à l'image de ceux venant visiter le Futuroscope à Poitiers.

Démographie

Les habitants de Poitou-Charentes sont les Picto-Charentais. La population, après un déclin dû à l'exode rural, connaît une augmentation légère mais continue. C'est à ses deux principaux départements, la Charente-Maritime et la Vienne, qu'en revient le mérite. Le premier enregistre un important solde migratoire, lié au retour de nombreux Picto-Charentais partis travailler dans d'autres régions. Le second bénéficie du solde naturel positif dont est responsable l'arrivée de jeunes couples attirés par les services tertiaires de la capitale régionale et par les nouvelles activités du secteur secondaire récemment implantées sur l'axe Poitiers-Châtellerault. La population rurale reste majoritaire dans les Deux-Sèvres et en Charente. Les agglomérations ont bénéficié de soldes démographiques positifs. Dans le même temps, les cantons les plus ruraux continuent à se dépeupler dangereusement (départ des éléments les plus jeunes). Les nouvelles facilités de communication (TGV, autoroute A 10) permettent d'aller travailler dans les grandes villes, pas nécessairement celles de la Région (Tours, Bordeaux, Paris). Les campagnes souffrent gravement de ces défections: au-dessous d'un seuil de population donné, elles perdent leurs services vitaux (école, médecin, commerces).

Identité Régionale

La Région administrative, créée en 1956, regroupe les quatre départements formés à la Révolution française à partir des anciennes provinces du Poitou, de l'Aunis, de la Saintonge et de l'Angoumois. Seule la première a perdu sa partie occidentale, le bas Poitou, devenu département de la Vendée (Pays de la Loire). À l'Angoumois a été rattaché le Confolentais limousin pour constituer le département de la Charente.

Culture

Manifestations culturelles On dénombre chaque année plusieurs manifestations culturelles et commerciales d’envergure : En Charente-Maritime, lles Francofolies, et le Grand Pavois, seul salon nautique français à se tenir sur l’eau ; en Charente, le salon de la bande dessinée, les Vieux Gréements et le festival du film policier. Sans oublier le plus vieux festival de la région : le festival International de Folklore de Confolens (50 ans de festival en 2007).Le Futuroscope de Poitiers est le pôle touristique de la région, dans la ligne des grands parcs, qui accueille plus d’un million de visiteurs par an. Le festival biennal du Nombril à Pougne-Hérisson (Deux-Sèvres), se fait quant à lui une place de plus en plus importante au milieu des manifestations françaises dédiées à l'oralité, au conte et au mélange des arts de la scène. L'Art Roman En Poitou-Charentes, les édifices romans témoignent d'une architecture fervente, pétrie d'influences, faite d'invention mais aussi de mesure et d'équilibre. Des centaines d'églises romanes parsèment la région, la Saintonge en est le fleuron, chaque église de village est une œuvre de l'art des campagnes. Aux et siècles, les chantiers fleurissent un peu partout dans la région. Pour le plus grand plaisir des esthètes qui, aujourd'hui, découvrent avec émerveillement le pont de Taizon, l'Abbaye-aux-Dames à Saintes, l'église d'Aulnay de Saintonge, les églises de Melle ou l'église Notre-Dame de Poitiers et tant de sites encore... Les monuments En Poitou-Charentes, la richesse du patrimoine religieux est largement dominée par l'art roman. Les quelques 600 monuments qui jalonnent la région sont autant de témoins d'une architecture née au sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une architecture fervente, pétrie d'influences, faite d'invention mais aussi de mesure et d'équilibre. Le Centre des monuments nationaux accueille le public dans plus de cent hauts lieux de l'histoire. Une autre façon de découvrir la richesse du patrimoine de la France. •Église Notre Dame la Grande à Poitiers •Château d'Oiron •Abbaye Saint-Sauveur de Charroux •Site gallo-romain de Sanxay •Baptistère Saint-Jean de Poitiers •Site gallo-romain de Chassenon (Charente) •Hôtel de Ville La Rochelle (Charente-Maritime) •La Tour de la Chaîne La Rochelle (Charente-Maritime) •La Tour de la Lanterne dite des Quatre-Sergents La Rochelle (Charente-Maritime) •La Tour Saint-Nicolas La Rochelle (Charente-Maritime) •Abbaye de Fontdouce Saint Bris des Bois, Vallée de la Charente (Charente-Maritime) •Abbaye de l'Etoile Archigny, Vallée de la Vienne (Vienne) •Basilique Saint-Hilaire de Poitiers •Abbaye de Saint-Benoît Saint Benoît, (Vienne) •Abbaye de Saint-Martin Ligugé, (Vienne) •Abbaye de Saint-Savin ( Vienne ) •Abbaye et ville médiévale de Nouaillé Maupertuis (Vienne) •Ville médiévale et châteaux de Chauvigny (Vienne) •Abbaye des Châteliers : La Flotte-en-Ré, Île de Ré (Charente-Maritime) •Abbaye royale Celles sur Belle, Vallée de la Boutonne (Deux-Sèvres) •Donjon de Niort (Deux-Sèvres)

La Gastronomie

Huîtres de Marennes-Oléron, cognac, pineau des Charentes, beurre AOC, mojhettes, escargots (cagouilles), agneau, fromage de chèvre, chabichou..., la liste est loin d'être exhaustive et témoigne de l'extraordinaire richesse gastronomique du Poitou-Charentes. Ici, la nature est généreuse et donne en abondance les produits nécessaires à une cuisine saine et authentique. Réputés pour leur saveur, les fleurons du terroir régalent les gourmets et figurent en bonne place sur les tables des plus grands restaurants. Le cognac: s'étend sur la Charente, la Charente Maritime et les Deux Sèvres. Il y a six crus: la Grande Champagne, la Petite Champagne, les Borderies, les Fins Bois, les Bons Bois, les Bois Ordinaires et les Bois Communs. Depuis plus de quatre siècles, cette eau-de-vie au bouquet subtil et délicat constitue la principale richesse de la région. Le pineau des Charentes: il n’est pas seulement le fruit de la vigne, mais aussi celui du hasard. Blanc, rouge ou rosé, fait d'un mélange de subtil jus de raisin des Charentes et de Cognac. Les vins de Pays charentais : vins blancs, rosés et rouges. Les cépages du "Haut-Poitou" sont devenus les indispensables compagnons de la cuisine régionale. Le Chardonnay s'harmonise avec les crustacés et les poissons en sauce. Le Sauvignon accompagne aussi bien les fruits de mer que les fromages de chèvre. Le Gamay, léger et fruité, s'accorde avec les cochonnailles et les potées hivernales alors que le Cabernet se sert avec les viandes et les volailles. Les huîtres de Marennes-Oléron: l’alliance des eaux douces et salées sous un climat ensoleillé fait du bassin de Marennes-Oléron le plus important lieu de production d'huîtres de France et l'unique de France qui pratique la culture en claires. Les moules de Bouchots: élevées près de Fouras, de Brouage, de Charron, dans les îles de Ré, d'Oléron et en baie de l'Aiguillon. Les fruits de la pêche: le poisson fait partie de la culture culinaire régionale. Les petites soles ou céteaux se mangent grillées ou meunières. Les barbarins (petits rougets) cuisent dans du gros sel avant d'être dégustés. La sardine "royan" s'apprécie fraîche ou grillée. L'agneau du Poitou-Charentes: est issu d'une longue tradition d'élevage pour sa viande dont la qualité et la saveur sont unanimement reconnues. Sa saveur délicate en fait un des plats régionaux parmi les plus appréciés. Les vaches de race Limousine et Parthenaise: la parthenaise est une race bovine issue d'une longue tradition d'élevage. Sa viande "haut de gamme" (certifiée Label Rouge) aux muscles volumineux, de couleur appétissante, rouge bien vif, est juteuse et savoureuse en bouche. Autres viandes: le "Porc de la Frairie" certifie aux consommateurs un produit de qualité reconnue. Le lapin reste une production de tradition qui place l'élevage de la région en troisième position. Les fromages de chèvre: le Poitou-Charentes collecte les trois quarts du lait de chèvre français et offre toute une gamme de fromages ronds, en boîte, parmi lesquels le "Bougon", le "Mothais", le "Saint-Loup"... parfois garnis de feuilles de châtaignier. Le beurre Charentes-Poitou: appellation d'origine contrôlée, fabriqué exclusivement à base de crème de lait pasteurisé. Personne n'ignore plus que le meilleur beurre vient des Charentes et des trois départements (Vienne, Deux-Sèvres et Vendée) de l'ancienne province du Poitou. Le melon charentais le Terroir ensoleillé de Poitou-Charentes permet la culture de melons de grande qualité. Le Poitou-Charentes est la troisième région productrice de France. Aujourd'hui, le melon charentais est mondialement reconnu. Desserts: tourteaux, broyés, angélique, liqueur verte, et en Saintonge, la santonine...

Figures importantes de la région

Aliénor d'Aquitaine: née en 1122, la fille du comte de Poitou fait encore parler d'elle... On lui doit d'être à l'origine, entre autres, de la guerre de Cent Ans. Françoise d'Aubigné: née en 1635 à Niort, petite-fille d'Agrippa, la gentille Françoise fut chargée de l'éducation des enfants de Louis XIV et Madame de Montespan. Bientôt elle ne s'occupa plus uniquement des enfants... mais du roi en personne. Ce dernier fit d'elle la marquise de Maintenon, supplantant ainsi sa rivale. Pierre Loti: aussi célèbre pour ses romans d'aventure que pour ses excentricités, dont sa maison (que vous ne manquerez pas de visiter à Rochefort) n'est pas la moindre, Julien Viaud (de son vrai nom) a passé sa vie à fuir sa Charente-Maritime natale pour mieux y retourner. Alfred de Vigny: un bien curieux garçon, militaire mais poète, ancien « mousquetaire rouge » à l'aspect souffreteux, météore littéraire lancé par Victor Hugo, qui se retira sur ses terres, dégoûté du show-biz de l'époque. Le docteur Émile Roux né le 17 décembre 1853 à Confolens, il fut un des plus proches collaborateurs de Louis Pasteur (1822-1895), et fonda avec lui l'Institut Pasteur ; on lui doit la découverte du sérum sérum antidiphtérique. Émile Roux vit ses travaux récompensés par la prestigieuse médaille Copley en 1917. Émile Zola: l'auteur de Nana passe souvent ses vacances à Royan, chez son éditeur. Il y tombe amoureux d'une jeune lingère, Jeanne, avec qui (bien que déjà marié) il aura deux enfants. François Mitterrand: Président de la République française de 1981 à 1995, né et enterré à Jarnac, homme patient selon la tradition charentaise, était un authentique enfant du pays. C'était aussi le digne héritier des personnalités régionales : philosophe inspiré tel La Rochefoucauld, intrigant à la manière de Madame de Maintenon, lettré à l'égal de Guez de Balzac, laïc comme Combes, orientaliste à la façon de Fromentin, et autant partisan de l'Europe que Jean Monnet... Mais il régna deux fois moins longtemps que François I.

Langues

Il y a trois langues traditionnelles en Poitou-Charentes:
- Le poitevin, sur l'aire de l'ancienne province du Poitou qui est langue d'oïl.
- Le saintongeais qui se parle sur les anciennes provinces de l'Aunis, la Saintonge et l'Angoumois, qui est aussi langue d'oïl et a été reconnue le 27 Février 2007 langue de France
- L’
occitan
' ou langue d'oc, sous la forme régionale du limousin, qui est parlé dans la moitié est du département de la Charente, dite Charente Occitane ou Charente Limousine. La ville d'Angoulême touche la limite linguistique et se trouve du côté saintongeais.

Voir aussi

-Le patois charentais
-Néandertal en Poitou-Charentes

Lien externe

-
- de Poitou-Charentes
- Catégorie:Région française an:Poitou-Charentes br:Poatev-Charant ca:Poitou-Charentes ceb:Poitou-Charentes da:Poitou-Charentes de:Poitou-Charentes en:Poitou-Charentes eo:Puatuo-Ĉarentoj es:Poitou-Charentes et:Poitou-Charentes eu:Poitou-Charentes fi:Poitou-Charentes frp:Pouètou-Charentes hr:Poitou-Charentes hu:Poitou-Charentes id:Poitou-Charentes io:Poitou Charentes it:Poitou-Charentes ja:ポワトゥー=シャラント地域圏 ka:პუატუ-შარანტი ko:푸아투샤랑트 la:Pictaviensis et Carantoni lad:Poitou-Charentes lb:Poitou-Charentes lt:Puatu-Šarantas ms:Poitou-Charentes nl:Poitou-Charentes nn:Poitou-Charentes no:Poitou-Charentes oc:Peitau-Charantas pl:Poitou-Charentes pt:Poitou-Charentes qu:Poitou-Charentes ro:Poitou-Charentes ru:Пуату — Шарант simple:Poitou-Charentes sk:Poitou-Charentes sl:Poitou-Charentes sr:Поату-Шарант sv:Poitou-Charentes th:แคว้นปัวตู-ชารองต์ tr:Poitou-Charentes uk:Пуату-Шарант vi:Poitou-Charentes zh:普瓦图-夏朗德
Sujets connexes
Abbaye Notre-Dame-de-Ré dite des Châteliers   Angoulême   Angoumois   Aunis   Charente-Maritime   Charroux   Chauvigny   Châtellerault   Cognac (eau-de-vie)   Confolens   Conseil régional de Poitou-Charentes   Deux-Sèvres   Diphtérie   Festival du film policier de Cognac   Festival international de la bande dessinée d'Angoulême   Francofolies   François Mitterrand   Futuroscope   Grand Pavois de La Rochelle   Institut Pasteur   Jarnac   Jean-Pierre Raffarin   Jean Monnet   La Flotte   La Rochelle   Langue d'oïl   Ligugé   Limousin (dialecte)   Louis Pasteur   Melle   Médaille Copley   Niort   Noms des habitants de Poitou-Charentes et de ses départements   Nouaillé-Maupertuis   Néandertal en Poitou-Charentes   Occitan   Oiron   Parti socialiste (France)   Pineau des Charentes   Poitevin   Poitiers   Poitou   Pougne-Hérisson   Président de la République française   Royan   Saintes   Saintonge   Saintongeais   Sanxay   Ségolène Royal   Taizon   Vienne (département)   Vin de pays charentais  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^