Möngke

Infos
Mongka ou Möngke (mongol Mönx, « éternel »), aussi appelé Mangu Khan, fils de Tolui, le quatrième et dernier fils de Gengis Khan et de son épouse principale Börte (1209-1259). En 1251, il fut élu quatrième khan suprême des Mongols, date qui marque la mise à l'écart de la branche d'Ögödei, troisième fils de Gengis Khan et de Börte et deuxième khan suprême après la mort de son père en 1227.
Möngke

Mongka ou Möngke (mongol Mönx, « éternel »), aussi appelé Mangu Khan, fils de Tolui, le quatrième et dernier fils de Gengis Khan et de son épouse principale Börte (1209-1259). En 1251, il fut élu quatrième khan suprême des Mongols, date qui marque la mise à l'écart de la branche d'Ögödei, troisième fils de Gengis Khan et de Börte et deuxième khan suprême après la mort de son père en 1227.

L'élection

Batu accepte la proposition de Sorgaqtani, épouse de Tolui, d’élever son fils Möngke à la dignité de grand khan. Le quriltay est convoqué dans l’oulous de Batu, dans la région d’Alamag, au nord du lac Issyk Kul. Les représentants des branches d’Ögödei et de Djaghataï n’y participent pas, ou le quittent avant le terme. Plus tard, devant l’opposition des deux branches éliminées, Batu juge nécessaire de convoquer un deuxième quriltay dans l’ancien domaine de campement. Son frère Berké y participe et Möngke est confirmé comme grand khan. Il s’efforce tout d’abord d’apaiser les discordes dynastiques. Il fait emprisonner son adversaire Chiremune qui avait tenté de l’attaquer, désarme ses soldats et fait exécuter son conseiller Tchin-kaï. L’ex-régente Oghul Qaïmich est éliminée : Möngke la fait enfermer dans un sac puis noyer. Chiremune connaît le même sort.

Le règne

Möngke rétablit en parti l’unité de l’empire (seul Batu reste quasiment indépendant) et en restaure le mécanisme administratif. En 1253, Möngke tient un quriltay à la source de l’Onon où il donne l’ordre à ses frères l’ordre d’aller conquérir le monde. Il charge le cadet Hülegü d’annexer au Turkestan le califat de Bagdad et la Mésopotamie et à Kubilay de conduire une expédition contre la Chine des Song. Le deuxième Karmapa, Karma Pakshi (1206-1283) voyage beaucoup et notamment en Mongolie et devient un célèbre enseignant. Il fut particulièrement honoré par Möngke Khan qui fut reconnu par le Karmapa comme un ancien disciple. Möngke Khan, « l'éternel », mourut en 1259 pendant un siège au cours d'une campagne contre les Song et, en 1260, son frère Khubilaï fut élu cinquième et dernier khan suprême jusqu'à sa mort en 1294; il devait devenir empereur de Chine, fondateur en 1279 de la dynastie des Yuan et patron de Marco Polo.

Épouses et descendance

Qututai Khatun, fille de Manggechen, chef Onggirat, filc de Che, frère de Börte, l'épouse de Gengis Khan Yesuder Khatun, fille de Manggechen, chef Onggirat, filc de Che, frère de Börte, l'épouse de Gengis Khan (remariée à Yobuqur, fils d'Ariq Bokë, fils de Tolui) Qutuqtai Khatun, fille d'Uladai (fils de Bötu, chef Ikire), et de la princesse Antu, petite-fille d'Ogodei Khan , dont il eut:
- Baltu (premier fils)
- Urüng Tash (second fils), père de
- Olzai, prince de Wei, père de
-
- Princesse Nülün, mariée Albadai, fils d'Aibuqa, chef Ongut
- Bayalun Khatun , mariée à Qurin, fils de Jaqurchin, fils de Bötu, chef ikire De Oghul Qaimish Khatun, fille de Qutuqa beki, chef des Oirat, il eut:
- Shirin Khatun, mariée Chochimtai, fils de Taichu, chef des Olqunu’ut
- Bichqa Khatun, mariée à son beau frère Chochimtai De Bayaujin, concubine, de la tribu des Bayaut, il eut :
- Shiragi (troisième fils) De Küiteni, concubine, de la tribu des Eljigin, il eut:
- Asutai (quatrième fils)

Citations

E. Conze rapporte dans son ouvrage sur le bouddhisme deux mots de Möngke, qui, alors qu'il favorisait nestoriens, bouddhistes et taoïstes au nord de l'Inde, vers 1250, montre l'ouverture de son esprit politicien. Au Franciscain Guillaume de Rubrouck, il déclara : « toutes les religions sont comme les doigts d'une même main », alors qu'il disait aux bouddhistes que leur mouvement était comme la paume de cette main dont les doigts étaient les autres religions. ==
Sujets connexes
Bagdad   Batu   Berké   Bouddhisme   Börte   Civilisation chinoise   Djaghataï   Dynastie Yuan   Empire mongol   Gengis Khan   Guillaume de Rubrouck   Güyük   Houlagou Khan   Inde   Karma Pakshi   Karmapa   Khan   Kubilai Khan   Marco Polo   Mongol   Mongolie   Mongols   Mésopotamie   Nestoriens   Oghul Qaïmich   Ordre des frères mineurs   Qurultay   Sorgaqtani   Taoïsme   Tolui   Turkestan  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^