Prix Nobel de la paix

Infos
Lester B. Pearson après acceptation du prix Nobel de la paix en 1957 Le prix Nobel de la paix récompense « la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix » selon les volontés, définies par testament, d'Alfred Nobel. Cela comprend la lutte pour la paix, les droits de l'homme, l'aide humanitaire, la liberté. Dans <
Prix Nobel de la paix

Lester B. Pearson après acceptation du prix Nobel de la paix en 1957 Le prix Nobel de la paix récompense « la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix » selon les volontés, définies par testament, d'Alfred Nobel. Cela comprend la lutte pour la paix, les droits de l'homme, l'aide humanitaire, la liberté. Dans Le Monde d'hier (Die Welt von Gestern. Erinnerungen eines Europäers), Stefan Zweig nous raconte que Florence Nightingale aurait été à l'origine de la fondation de ce prix en convaincant Alfred Nobel de réparer «le mal qu'il avait causé avec sa dynamite ». Le prix de l'année peut être partagé entre deux, voire trois personnalités ou institutions. Il a été attribué pour la première fois en 1901. Aucune récompense n'a été décernée pendant les deux conflits mondiaux (sauf en 1917 et 1945) et les années où aucun candidat n'a pu faire l'unanimité. D'abord occidentale, l'origine des candidats s'est progressivement étendue au monde entier. Le prix Nobel de la paix a aujourd'hui une extraordinaire importance politique, certains prix ayant une valeur de désaveu de gouvernements autoritaires. Certaines nominations ont eu une résonance particulière comme celle de Theodore Roosevelt en 1906 qui fut fortement contestée car Roosevelt était militariste. On peut également citer celle du journaliste allemand antinazi Carl von Ossietzky en 1935. Dans son ensemble, le Nobel est surtout allé à des noms historiques de l'action humanitaire, de la lutte contre l'oppression politique ou de la défense du droit égalitaire tels qu'Albert Schweitzer, Martin Luther King, Mère Teresa, et Aung San Suu Kyi. Comme l'avait décidé Alfred Nobel, les lauréats du prix Nobel de la paix sont choisis par un comité nommé par le parlement norvégien, les autres prix Nobel sont sélectionnés par l'Institution académique suédoise. D'ailleurs, contrairement à ceux-ci, décernés lors d'une cérémonie royale le 10 décembre à Stockholm, le Nobel de la paix est remis à Oslo. Il est doté d'un montant de 10 millions de couronnes suédoises (un peu plus d'un million d'euros).

Nominations et mode de fonctionnement

L'Institut Nobel à Oslo. Les nominations pour cette distinction sont le fruit de propositions argumentées et détaillées, émises par des personnalités qualifiées en politique et en diplomatie internationale à savoir des membres d'Assemblées Nationales ou des Congrès législatifs, des cerles d'éminents professeurs en université dans le domaine de la géopolitique, du droit et des sciences politiques, d'anciens lauréats du prix, des grands magistrats spécialisés dans le droit international, des conseillers spéciaux du Comité Norvégien crée spécialement pour cette branche. Chaque année, sur quelques milliers de propositions, 199 d'entre elles sont d'abord gardées avant qu'une série préalable de candidatures ne soit soumise aux jurés du prix qui établissent au printemps une liste finale de cinq noms ou groupe de noms et structures liés par une même action diplomatique. Le ou les lauréats sont élus après débâts, discussions et votes clos en octobre. Leur identité est révélée lors d'une conférence de presse officielle dans la vieille ville d'Oslo. Les nominations sont normalement tenues au secret même si plusieurs d'entre elles sont connues et médiatisées.http://www.nobel.no/eng_com_nom.html, notamment celles comprises entre 1901 et 1955http://nobelprize.org/nomination/peace/database.html Quand ces listes ont été révélées à la presse, on a pu découvrir qu'Adolf Hitler avait été un temps nommé en 1939 par Erik Brandt, membre du Parlement suédois, avant que celui-ci ne soit revenu sur sa décision quelques jours plus tard.Richardson, Gunnar, Förtroligt and hemligt : kunglig utrikespolitik och svensk neutralitet under andra världskriget. Stockholm : Carlsson, 2007. D'autres propositions de ce genre ont été soumises au Comité telles que Joseph Staline et Benito Mussolini.

Critiques et polémiques

14e Dalai Lama et Desmond Tutu, 2004 Contrairement aux autres prix, rétrospectifs, valorisant l'œuvre d'une vie en sciences ou en littérature, le Nobel de la paix a souvent distingué une action particulière sans que celle-ci ne soit forcément soumise à l'épreuve du temps: celle d'une personne ou d'une structure qui a résolu un conflit international et élaboré un concensus pacifique. De fait, plusieurs récompenses ont été attribuées sans prendre en compte ni le passé ou même l'avenir du lauréat, ni sa politique et ses actes intermédiaires souvent en contradiction avec la définition du prix. Ceci a largement remis en doute la crédibilité voire la légitimité de la distinction lorsqu'elle est revenue à des personnalités telles que Theodore Roosevelt, Anouar el-Sadate, Menahem Begin, Shimon Peres, Yitzhak Rabin, Yasser Arafat, Le Duc Tho et Henry Kissinger: choix aussi sulfureux que controversés. En conséquence, depuis 2005, le Comité Nobel a affirmé publiquement que le prix ne reviendrait plus qu'à des personnes, groupes ou organismes qui auront engagé leur existence au service des droits de l'homme, de la promotion du modèle démocratique ainsi que de la défense des voies de la diplomatie.http://nobelprize.org/peace/articles/controversies/index.html L'autre critique importante faite aux jurés du Nobel concerne l'omission notable dans ses palmarès d'individus dont les contributions pour la paix ont été unanimement saluées. La liste des grands oubliés comprend le Mahatma Gandhi, le Pape Jean XXIII, le Pape Jean Paul II, Steve Biko, Raphael Lemkin, Herbert Hoover, César Chávez, José Figueres Ferrer, et Oscar Romero. L'éviction du grand dirigeant indien Gandhi a été vivement critiquée, y compris dans les déclarations publiques de plusieurs membres du Comité. http://nobelprize.org/nobel_prizes/peace/articles/gandhi/index.htmlhttp://nobelprize.org/prize_announcements/peace/ask_questions.html Ce dernier a d'ailleurs reconnu l'avoir nommé en 1937, 1938, 1939, 1947 et, finalement, quelques jours avant son assassinat: en janvier 1948. En 1948, il avait refusé d'attribuer un prix, jugeant qu' « il n'y avait pas de candidat vivant approprié ». L'omission de Gandhi a été publiquement et unamimement regrettée par les membres ultérieurs du Comité Norvégien. Plus tard, quand le 14e Dalaï Lama a été récompensé en 1989, le président du Comité a déclaré que cette décision était « en partie un hommage à la mémoire du Mahatma Gandhi.». Le dernier et important reproche fait au Nobel concerne l'efficacité et la valeur réelle de cette récompense lorsqu'elle est revenue à des personnalités dont les efforts diplomatiques ont été jugés aussi "vains" que "stériles", à l'instar de l'ancien Président américain Jimmy Carter, de l'ex secrétaire général des Nations Unies: Kofi Annan ou de l'actuel directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique: Mohamed ElBaradei.

Liste des lauréats du prix Nobel de la paix

Jurés du prix Nobel de la paix

Membres actuels du Comité Norvégien:
-Ole Danbolt Mjøs (né en 1939), Professeur en médecine et homme politique, membre du Kristelig Folkeparti. Membre du Comité depuis 2003.
-Berge Furre (né en 1937), Professeur en théologie et député, membre du Parlement et leader du Parti socialiste norvégien. Membre du Comité depuis 2003.
-Sissel Marie Rønbeck (née en 1950), députée, directrice de l'Héritage Culturel Norvégien (Riksantikvaren), ancienne élue au Parlement et ex-membre du cabinet ministériel du Parti du Travail. Membre du Comité depuis 1994.
-Inger-Marie Ytterhorn (née en 1941), ex-conseillère politique du groupe parlementaire du Fremskrittspartiet et ancienne parlementaire. Membre du Comité depuis 2000.
-Kaci Kullmann Five (née en 1951), ancienne élue au Parlement et ex-membre du cabinet ministériel pour le dialogue syndical, attachée aux Affaires européennes pour le Høyre. Membre du Comité depuis 2003. ==
Sujets connexes
Accords de Locarno   Adolf Hitler   Adolfo Pérez Esquivel   Agence internationale de l'énergie atomique   Al Gore   Albert Schweitzer   Alfred Hermann Fried   Alfred Nobel   Allemagne   Alva Reimer Myrdal   American Friends Service Committee   Amnesty International   Amérique centrale   Anouar el-Sadate   Apartheid   Aristide Briand   Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire   Auguste Beernaert   Aung San Suu Kyi   Austen Chamberlain   Autriche-Hongrie   Benito Mussolini   Betty Williams   Bolivie   Boston   Bureau international permanent de la paix   Campagne internationale pour l'interdiction des mines antipersonnel   Carl von Ossietzky   Charles Dawes   Chirine Ebadi   Christian Lous Lange   Comité international de la Croix-Rouge   Confédération internationale des syndicats libres   Congrès national africain   Cordell Hull   Corée du Nord   Cour européenne des droits de l'homme   Couronne suédoise   César Chávez   David Trimble   Diplomatie   Dominique Pire   Droit   Droit international   Droits de l'homme   Démocratie   Eisaku Satō   Elie Wiesel   Elihu Root   Emily Greene Balch   Ernesto Teodoro Moneta   Euros   Ferdinand Buisson   Florence Nightingale   Force de maintien de la paix des Nations unies   Frank Billings Kellogg   Fredrik Bajer   Fremskrittspartiet   Fridtjof Nansen   Frédéric Passy   Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge   Gabon   Gand   Gandhi   Genève   Grameen Bank   Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat   Guerre froide   Guerre russo-japonaise   Gustav Stresemann   Géopolitique   Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés   Henri La Fontaine   Henry Kissinger   Herbert Hoover   Hôpital   Høyre   Inde   Institut de droit international   Irlande du Nord   Israël   Italie   Jane Addams   Jean Paul II   Jean XXIII   Jimmy Carter   Jody Williams   John Hume   Joseph Rotblat   Joseph Staline   José Figueres Ferrer   José Ramos-Horta   Kenya   Kim Dae-jung   Klas Pontus Arnoldson   Kofi Annan   Kristelig Folkeparti   Lambaréné   Lars Olof Jonathan Söderblom   Lech Wałęsa   Lester Bowles Pearson   Linus Pauling   Littérature   Londres   Ludwig Quidde   Léon Bourgeois   Léon Jouhaux   Lê Đức Thọ   Mairead Corrigan   Martin Luther King   Menahem Begin   Mikhaïl Gorbatchev   Mohamed ElBaradei   Muhammad Yunus   Mère Teresa   Médecins sans frontières   Namibie   Nelson Mandela   New York   Norman Angell   Norman Borlaug   Norvège   Octobre   Organisation des Nations unies   Organisation internationale du travail   Oscar Romero   Oslo   Pacte Briand-Kellogg   Palestine   Paraguay   Parti du Travail (Norvège)   Paul Henri Balluet d'Estournelles de Constant   Philip J. Noel-Baker   Plan Dawes   Plan Marshall   Prix Nobel   Quaker Peace and Social Witness   Rajendra Kumar Pachauri   Ralph Bunche   Raphael Lemkin   René Cassin   République démocratique allemande   Shimon Peres   Société d'arbitrage entre les Nations   Société des Nations   Société religieuse des Amis   Solidarność   Stefan Zweig   Steve Biko   Stockholm   Storting   Suède   Tenzin Gyatso   Theodore Roosevelt   Tibet   Timor oriental   Tobias Asser   Union interparlementaire   William Randal Cremer   Willy Brandt   Woodrow Wilson   Yasser Arafat   Yitzhak Rabin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^