Gagaouzes

Infos
Les Gagaouzes, en turc "Gök-Oguz", sont des turcophones oghouzes chrétiens ayant immigré en Moldavie au début du . Les Gagaouzes apparaissent dans l'histoire au cours du dans la région de Varna, en Bulgarie. Ce sont des descendants d'Oghouzes turcophones, mercenaires de l'Empire Byzantin, qui n'avaient pas été islamisés, mais sont passés du chamanisme au christianisme. Les Oghouzes, en turc "taureaux" étaient à l'origine répartis en neuf clans, les Tokuz Oghouz («
Gagaouzes

Les Gagaouzes, en turc "Gök-Oguz", sont des turcophones oghouzes chrétiens ayant immigré en Moldavie au début du . Les Gagaouzes apparaissent dans l'histoire au cours du dans la région de Varna, en Bulgarie. Ce sont des descendants d'Oghouzes turcophones, mercenaires de l'Empire Byzantin, qui n'avaient pas été islamisés, mais sont passés du chamanisme au christianisme. Les Oghouzes, en turc "taureaux" étaient à l'origine répartis en neuf clans, les Tokuz Oghouz (« Neuf Oghouz »), divisés en 24 tribus issues des six fils d'Oghouz Khagan. Chacun des six fils : Kün (« Soleil »), Ay (« Lune »), Yildiz (« Étoile »), Kök (« Lac »), Dag (« Montagne ») et Dengiz (« Mer »), dirigeait un groupe de quatre clans qui se référaient chacun à un totem clanique (rapace, animal sacré, nourriture particulière ou signe sacré). Les Gagouzes sont apparentés au ciel d'où leur nom original de Gök Oğuz (Oghouzes bleus ou célestes). Au cours des siècles, les autres tribus oghouzes passent de leur ancestrale religion chamanique, au manichéisme, au nestorianisme, au bouddhisme et enfin, pour la plupart, à l'islam. Au , en 1828 le Tzar Russe et le Sultan Ottoman font un échange de populations de part et d'autre des Bouches du Danube: des Bulgares et les Gagaouzes quittent la Bulgarie encore ottomane pour venir s'installer en Bessarabie, annexée en 1812 par l'Empire russe, à la place des Turcs et surtout des Tatars Nogays musulmans, qui y vivaient auparavant, et qui s'installent autour de Varna et en Dobrogée (en turc Dobriç-ili, en bulgare Dobroudja). Aujourd'hui les Gagaouzes sont présents surtout en Ukraine et en Moldavie. En République de Moldavie, qui regroupe 87 % d'entre eux, ils bénéficient d'une autonomie administrative, culturelle et linguistique et ils sont également représentés au parlement moldave. Ils sont aussi présents, en nombre réduit, en Bulgarie, à l'ouest de la chaîne des Balkans, dans les pays de l'ex-URSS (où ils ont été dispersés par le marché du travail) et en Turquie (émigration économique). Le gouvernement turc, afin de justifier le maintien à Constantinople d'un "Patriarcat turc orthodoxe" qui n'a qu'une cinquantaine de fidèles, a demandé aux Gagaouzes de s'y rattacher, dans l'idée d'étoffer cete église orthodoxe, mais turcophone, qui se veut rivale du Patriarche œcuménique grec de Constantinople (3000 fidèles en 2007). Mais jusqu'à présent, les Gagaouzes restent rattachés aux patriarcats orthodoxes Russe et Bulgare. Les Oghouz musulmans, ou Turcomans, sont à présent connus sous le nom de Turkmènes; d'autres, mêlés à des Tatars, se sont fondus dans le peuple Azéri, mais la plupart ont été assimilés par les Turcs de Turquie. Les Turkmènes gardent encore des traces de chamanisme dans leurs pratiques religieuses. ===
Sujets connexes
Autonomie territoriale   Azéri   Balkans   Bessarabie   Bouddhisme   Bulgarie   Chamanisme   Christianisme   Christianisme orthodoxe   Dobroudja   Gagaouze   Gagaouzie   Islam   Manichéisme   Nestorianisme   Oghouzes   Patriarche œcuménique   Roumains   Russe   Turc   Turkmènes   Ukraine   Varna (Bulgarie)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^