Royaume de Navarre

Infos
La Navarre (Navarra en castillan, Nafarroa en basque) est un royaume médiéval dont une partie fut conquise en 1512 par le royaume d'Aragon - et fut intégrée en 1516 dans l'actuel royaume d'Espagne - et l'autre partie, restée indépendante, fut unie à la couronne de France à partir de 1589 (d'où par exemple Henri IV de France et de Navarre) puis intégrée en 1790 dans le département français des P
Royaume de Navarre

La Navarre (Navarra en castillan, Nafarroa en basque) est un royaume médiéval dont une partie fut conquise en 1512 par le royaume d'Aragon - et fut intégrée en 1516 dans l'actuel royaume d'Espagne - et l'autre partie, restée indépendante, fut unie à la couronne de France à partir de 1589 (d'où par exemple Henri IV de France et de Navarre) puis intégrée en 1790 dans le département français des Pyrénées-Atlantiques. L'origine de ce royaume fut le Royaume de Pampelune (Reino de Pamplona), fondé en 821 par Eneko Arista, premier roi de Navarre, fondateur d'une dynastie qui régna sur la Navarre jusqu'en 1234. La Navarre historique s'étire de part et d'autre de la chaîne pyrénéenne. Elle était divisée en six merindades (circonscriptions administratives et judiciaires) : Pampelune, Tudela, Tafalla, Olite, Sangüesa et Saint-Jean-Pied-de-Port, cette dernière n'ayant pas en réalité bénéficié du statut de merindad. Les langues vernaculaires de la Navarre sont le basque, le français au nord et le castillan au sud. Ses habitants se nomment les Navarrais ou NavarransTerme employé par des historiens espagnolistes émérites, tels Bartolomé Bennassar. (navarros en castillan).

Histoire

Arrano Beltza, symbole de la Navarre à l'époque de Sanche III

Fondation

La Navarre fut peuplée par les Vascons (les Vaccéens de Pline). Cette contrée fut successivement envahie par les Romains, dont elle resta longtemps la fidèle alliée, par les Suèves, les Wisigoths, les Arabes. Au , la Navarre était sous le contrôle des Banu Qasi (Wisigoths convertis à l' Islam). L'avènement du premier roi de Navarre ou roi de Pampelune ne s'est pas fait sans heurts, tant sur le plan intérieur, en raison de l'opposition d'une partie de la population chrétienne (minoritaire) à l'alliance avec les Musulmans, qu'extérieur, la Navarre étant menacée d'un côté par l'Émirat de Cordoue (en 781, 'Abd al-Rahmān Ier s'était emparé de Pampelune) et de l'autre par l'empire carolingien, avec les interventions de Charlemagne d'abord, puis de son fils Louis le Débonnaire. En 778, Charlemagne la soumit ainsi que tous les pays voisins jusqu'à l'Èbre. La Navarre s'étendait à cette époque sur les deux versants des Pyrénées. Le royaume de Navarre, est né d'une alliance entre les Musulmans et les Chrétiens qui ont désobéi à l'autorité religieuse pour défendre leur indépendance nationale. Louis le Débonnaire, alors roi d'Aquitaine, donna la Navarre au comte Aznar. Devenu empereur, il dut faire face à plusieurs soulèvements des Vascons. En 824, les Vascons d’Eneko Arista écrasent une seconde fois l’armée franque à Roncevaux. Après cette victoire, Eneko Arista est proclamé roi de Pampelune. Son fils Garcie Ximénès voit son titre de roi de Navarre confirmé en 860. L'indépendance de la Navarre est proclamée à la diète de Tribur (887), et le titre de roi reconnu à Garcie et à ses successeurs. À la mort de Sanche III le Grand (1035), ce royaume, qui comprenait alors tout le Nord Est de l'Espagne, se partage en trois royaumes : Navarre, Castille, Aragon. En 1076, Sanche IV, roi de Navarre, est détrôné par Sanche Ramire, roi d'Aragon, son cousin, qui réunit les deux couronnes et les transmit à ses successeurs. À la mort d'Alphonse I (1134), la Navarre redevient un royaume séparé. Sanche VI est entraîné dans la lutte entre les rois de France et d’Angleterre au , et y perd Bayonne et le Labourd. En 1177, Richard Cœur de Lion intervient contre les vassaux du roi de Navarre, en guerre contre lui. Sanche VII participe à la grande victoire des chrétiens sur les musulmans à Las Navas de Tolosa (1212), et meurt sans héritier.

Maison de Champagne

En 1234, Thibaut de Champagne, fils de la sœur du dernier roi, Blanche de Navarre, commence une nouvelle dynastie. Il lutte contre les Anglais sur sa frontière nord. À la mort de Henri Ier de Navarre, la régente Blanche d'Artois se réfugie en France, et le roi de France prend la régence, et soumet en 1276 ses vassaux révoltés (guerre de Navarre).

Rattachement à la France

Le mariage de Jeanne Ire de Navarre, avec Philippe le Bel (1285) unit provisoirement ce pays à la couronne de France. La Navarre, c'est la France ! Depuis qu'une noblesse de Champagne y régna, les châteaux sont d'une architecture plus semblable aux castels français qu'aux casas y torres des hidalgos castillans voisins ; ainsi en atteste le Palais des rois de Navarre, à Olite. À la mort de Charles IV de France, la petite-fille de Jeanne I, Jeanne II de Navarre hérite du royaume, qui se détache de la France.

Nouvelle indépendance

La Navarre passe successivement aux maisons d'Évreux (capétienne), d'Ivrée, de Grailly, d'Albret. Les rois de Navarre s’impliquent dans les guerres espagnoles, notamment entre la Castille et l’Aragon guerre des deux Pedro.

Guerre civile navarraise

En 1451-1461, une querelle successorale conduit à une guerre civile. Charles III meurt sans fils en 1425. Sa fille Blanche de Navarre est mariée à l’héritier d’Aragon Jean. Le contrat de mariage prévoit que les deux royaumes ne fusionneront pas, et que le premier fils hérite du royaume de Navarre. À la mort de Blanche en 1441, Jean d'Aragon conserve la Navarre, spoliant son fils Charles de Viane. Charles de Viane est soutenu par les Beaumont et les Luxe, qui s’opposent aux Gramont, alliés aux vicomtes de Béarn et aux vicomtes de Dax. Après la mort de Charles de Viane, la guerre est temporairement résolue par l’arbitrage de Louis IX de France et d’Henri IV de Castille à l’entrevue du pont d'Osserain, en 1462. Jean d'Aragon conserve la Navarre jusqu’à sa mort ; ensuite, le royaume va à sa fille Éléonore de Navarre, qui meurt la même année. La couronne reste dans la famille de Béarn. La solution ne satisfait que partiellement les deux partis, qui guerroient sporadiquement jusqu’au début du XVI siècle.

La partition et la fin de la Navarre indépendante

En 1512, Ferdinand le Catholique, roi d'Aragon et fils de Jean II, envahit la Navarre où règnent Jean III d'Albret et Catherine de Foix-Béarn, et conquiert rapidement la Haute-Navarre, et une partie de la Basse-Navarre d’outre-Pyrénées. Jean d’Albret tente de reconquérir son royaume, une première fois en 1512, mais échoue malgré l’aide française, et en 1516. Il meurt la même année. En 1518-19, le royaume est touché par une épidémie de peste. Henri II entreprend, grâce à l’aide française encore, et soutenu par une révolte populaire, une reconquête de son royaume. Après quelques succès, il est battu à Noain le 30 juin 1521, et perd toutes ses conquêtes. Il installe sa capitale à Saint-Palais (Pyrénées-Atlantiques). En 1524, Charles Quint envahit la Guyenne et la Basse-Navarre. Henri II est fait prisonnier à Pavie (24 février 1525), et épouse la sœur de François I. Une nouvelle tentative de reconquête de la Navarre ne réussit que partiellement en 1527, avant que Charles Quint abandonne l’idée de conquête de la Basse-Navarre. En 1548, Jeanne d'Albret, héritière du royaume, épouse Antoine de Bourbon. Craignant de nouvelles revendications sur la Haute-Navarre, Charles Quint fait proclamer son fils Philippe roi de Navarre par les États de Navarre. La Navarre est dès lors séparée en deux entités : la Haute-Navarre (aujourd'hui Communauté Forale de Navarre, en Espagne), où un vice-roi représente le roi d’Espagne, et la Basse-Navarre, où le roi légitime ne possède qu’une petite vallée. En janvier 1559, Antoine de Bourbon tente lui aussi de reconquérir la Haute-Navarre, mais il échoue. Henri IV, héritier de la maison capétienne de Bourbon, monte sur le trône de France en 1589, sous le nom de Henri IV, roi de France et de Navarre ; ses successeurs ajoutèrent le titre de roi de Navarre à celui de roi de France.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Antoine de Bourbon   Arabes   Banu Qasi   Bartolomé Bennassar   Basque   Basse-Navarre   Bataille de Las Navas de Tolosa   Bataille de Noain   Bataille de Pavie   Bayonne   Blanche Ire de Navarre   Castille   Catherine de Navarre   Charlemagne   Charles III de Navarre   Charles IV de France   Christianisme   Communauté Forale de Navarre   Empire carolingien   Eneko Arista   Espagne   France   Francs   Français   François Ier de France   García Ier de Navarre   Haute-Navarre   Henri II de Navarre   Henri IV de Castille   Henri IV de France   Henri Ier de Navarre   Islam   Jean II d'Aragon   Jeanne III de Navarre   Jeanne II de Navarre   Jeanne Ire de Navarre   Labourd   Liste des ducs d'Aquitaine   Liste des rois de Navarre   Liste des vicomtes de Béarn   Louis IX de France   Maison capétienne d'Évreux-Navarre   Maison d'Ivrée   Maison de Grailly   Merindad   Monarchie   Moyen Âge   Navarre   Olite   Pampelune   Philippe II d'Espagne   Pline l'Ancien   Pyrénées-Atlantiques   Roncevaux   Royaume d'Aragon   Royaume de Castille   Royaume de France   Saint-Jean-Pied-de-Port   Saint-Palais (Pyrénées-Atlantiques)   Sanche III de Navarre   Sanche IV   Sangüesa   Suèves   Tafalla   Tudela   Vaccéens   Vascons   Wisigoths  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^