Tabriz

Infos
Tabriz est la capitale de la province de l'Azerbaïdjan oriental, au nord-ouest de l'Iran (Azerbaïdjan iranien). Elle se trouve sur le cours de la rivière Talkheh (aussi appelée Aji-Chāi), près du Lac d'Orumieh, à proximité des frontières de la République d'Azerbaidjan et de l'Arménie. =Histoire= Hôtel de Ville de Tabriz, construit par les Allemands au début du . L'origine de la ville est entourée de légendes et de mystère, cependant, les chercheurs peuvent affir
Tabriz

Tabriz est la capitale de la province de l'Azerbaïdjan oriental, au nord-ouest de l'Iran (Azerbaïdjan iranien). Elle se trouve sur le cours de la rivière Talkheh (aussi appelée Aji-Chāi), près du Lac d'Orumieh, à proximité des frontières de la République d'Azerbaidjan et de l'Arménie. =Histoire= Hôtel de Ville de Tabriz, construit par les Allemands au début du . L'origine de la ville est entourée de légendes et de mystère, cependant, les chercheurs peuvent affirmer que la première référence faite à Tabriz figure sur une tablette de pierre de l'époque de Sargon, un roi assyrien. La tablette se réfère à un endroit appelé Château de Tauri et Tarmkis, dont les historiens pensent qu'ils étaient situés à l'emplacement de l'actuelle Tabriz. Tabriz a été la capitale de la région quasiment sans discontinuer entre le et l'époque Ilkhanide, étant remplacée pendant un court moment par Maragheh. C'est sous le règne des Ilkhanides (1270 - 1305) que Tabriz a connu le pic de sa gloire, puisque les souverains Ilkhanides comme Ghazan ont fait construire de nombreux monuments et ont attiré de nombreux artistes et intellectuels. En 1392, à la fin du règne des Mongols, Tamerlan met la ville à sac. Elle a vite été reconstruite par les Aq Qoyunlu (entre 1469 et 1502), une dynastie locale turkmène. Les Safavides prennent Tabriz en 1501 et en font leur capitale, qui sera entre 1502 et 1548 la capitale de l'Iran avant d'être déplacée à Qazvin puis à Ispahan. À partir de cette époque, et jusqu'au , la ville connait un déclin assez prononcé à cause des attaques fréquentes des Ottomans puis des Russes. Les Russes occuperont d'ailleurs la ville à l'occasion des guerres perso-russes et la ville sera rendue à l'Iran après la signature du traité de Turkmanchai. La ville devient résidence princière sous la dynastie Qajar, et retrouve sa prospérité à partir de la seconde moitié du , quand l'Iran commence à s'ouvrir à l'Occident. En effet, la ville de Tabriz devient alors un point de passage entre l'intérieur de l'Iran et la mer Noire. Au début du , la ville devient le centre le plus important d'opposition à Mohammad Ali Shah lors de la révolution constitutionnelle de l'Iran, mouvement mené à Tabriz par Sattar Khan et Bagher Khan. Les Russes (et l'Union soviétique) ont occupé la ville à plusieurs reprises, notamment à la suite de la première et de la seconde guerre mondiale. =Culture= Koufteh Tabrizi, une spécialité culinaire de la région de Tabriz. Tabriz est la capitale de l'Azerbaïdjan iranien et sa population est majoritairement azérie, parlant l'azéri, une langue turque. La culture des azéris est turco-iranienne. =Monuments= Si beaucoup de monuments historiques ont été détruits par les tremblements de terre, d'autres endroits historiques réputés sont visités chaque année par des milliers de touristes iraniens et étrangers.

Shah Goli

Chagoli ou Ilgôli est l'un des attraits touristiques de la ville de Tabriz. Ce monument, dont la date de construction est inconnue, mais qui a été réparé à l'époque d'Abbas Mirza, est situé au milieu d'une grande piscine et est un lieu de promenade public, depuis les années 1930.

Mosquées

Intérieur de la Masjed-e-Kabud (Mosquée bleue) en cours de restauration. La construction en 1465 de la mosquée bleue (Masjed-e Kaboud, aussi appelée Firouz Eslam) remonte à 1465, par Djahan Shâh, chef d'une dynastie turkmène. C'est la diversité et la finesse des faïences ainsi que la coordination des couleurs ont fait la célébrité de ce monument. La mosquée principale de Tabriz constituée de chambres et de harems est construite sur des colonnes octogonales, dont l'architecture est attribuée à Abdollah Ibn Améri. La mosquée Saheb Alamr située en direction de l'avenue Daraï de Tabriz sur la côte nord du Bazar, fut construite à l'époque de Shâh Tahmasb, et dispose de deux grands minarets et d'un dôme.

Bazar

Tabriz est célèbre pour ses bazars. Le bazar de Tabriz serait le plus long bazar au monde (environ 3 km sur 2, soit une superficie de plusieurs km²). La vingtaine de cours couvertes qui le constituent, le style architectural et la diversité des échoppes figurent parmi les aspects les plus apparents de ce bazar. C'était l'un des grands centres commerciaux du pays. De nos jours, il demeure le centre commercial le plus actif de la région nord-ouest de l'Iran. Il constitue également l'un des héritages culturels du pays avec des marchés aux épices multicolores, des fleurs sechées pour faire des infusions, des citrons secs, du curry ou encore des pierres aphrodisiaques que l'on rape pour les réduire en poudre à avaler. Il comprend également un marché aux bijoux et un marché à tapis, semblables à de vrais tableaux de peinture.

Musées

Khaneh-e Mashrutiyat - Maison des constitutionnalistes: musée dédié à la révolution constitutionnelle de l'Iran. Il y a cinq musées à Tabriz :
- Le Musée de la Constitution de la ville de Tabriz (1996)
- Le Musée d'archéologie de la province d'Azerbaidjan oriental (1962)
- Le Musée d'histoire naturelle de Tabriz
- Le Musée de la monnaie et du verre de la ville de Maraqeh
- Le Musée du professeur Shahriar

Autres

Shahri'yâr entre autres. La tombe Alshôaraa ("mausolée des poétes"), située rue Séghatoislam, sur la côte nord de la tombe de Seyed Hamzé Gourestani, était également la tombe de la plupart des poètes de cette région. Par ailleurs, la tombe de l'un des grands poètes contemporains iranien, Shahri'yâr, se trouve dans ce monument. Assadi Toussi, Ghatran Tabrizi, Hamam Tabrizi et Falaki Shirvani figurent parmi d'autres poètes qui sont enterrés dans ce monument. Dans le quartier Bilankouh de Tabriz se trouvent deux tombes appartenant l'une à Kamal Odin Mohammad Massoud Khadjandi, poète des et siècles de l'hégire, et l'autre Kamalodine peintre et miniaturiste du siècle de l'hégire. Il existe également une autre tombe attribuée à l'un des enfants de l'Imam Ali, qui est située au sommet de la forteresse de Sarkhab, dans les montagnes d'Inal et Zinal, dont l'architecture remonte à l'époque Ilkhani. =Enseignement=
- Université de technologie Sahand
- Université des sciences médicales Tabriz
-
- Université de Tabriz
-
- Université des arts islamiques de Tabriz
-
- Université Payam-e Noor de Tabriz La ville accueille aussi la Bibliothèque nationale de Tabriz. L'école Roshdiye est la première école iranienne moderne. Elle est actuellement utilisée pour accueillir le service de l'enseignement de Tabriz. L'école américaine de Tabriz a été ouverte au début du par des missionnaires américains. Après la seconde guerre mondiale cette école a changé de nom pour devenir le lycée Parvin, sous le contrôle du ministère de l'éducation iranien. =Industrie=

Industrie lourde

Tabriz est une des villes les plus industrielles d'Iran. Les industries locales produisent du ciment, des machines-outils, des véhicules et des produits chimiques. Voici quelques-uns des producteurs majeurs de Tabriz:
- , producteur de machines-outils
- , produisant divers types de véhicules
-
- Raffinerie de pétrole de Tabriz

Industrie du chocolat

Tabriz est connue pour son industrie alimentaire, notamment pour le chocolat, ce qui lui vaut son surnom de ville du chocolat en Iran. Voici quelques uns des plus célèbres producteurs de chocolat de Tabriz:
-
-
-
-
- = Tabrizis célèbres =
-Shams Tabrizi, mystique soufi.
-Qatran Tabrizi, poète.
-Sâeb Tabrizi, poète.
-Mohammad Hossein Behjat Tabrizi, poète.
-Sultan Muhammad-Naqqâsh, peintre.
-Mir-'Ali Tabrizi, calligraphe.
-Hassan Taghizadeh, homme politique et diplomate.
-Qasem Khan Vali, premier maire de Tabriz et ministre de la guerre.
-Jafar Pishevari, président du Gouvernement du peuple d'Azerbaïdjan.
-Ali Soheili, premier ministre d'Iran.
-Ebrahim Hakimi, premier ministre d'Iran.
-Samad Khan Momtaz os-Saltaneh, Ambassadeur de Perse en France.
-Mahmoud Jam, premier ministre d'Iran.
-Mir-Hossein Mousavi, dernier premier ministre d'Iran.
-Karim Bagheri, footballeur. Catégorie:Ville d'Iran ar:تبريز az:Təbriz ca:Tabriz cs:Tabríz de:Täbris en:Tabriz es:Tabriz fa:تبریز fi:Tabriz id:Tabriz it:Tabriz ja:タブリーズ ka:თავრიზი nl:Tabriz pl:Tabriz pt:Tabriz ru:Тебриз sv:Tabriz tg:Табрез tr:Tebriz zh:大不里士
Sujets connexes
Ali Soheili   Aq Qoyunlu   Arménie   Assyrie   Azerbaijan-e-sharghi (de l'est)   Azerbaïdjan   Azerbaïdjan iranien   Azéri   Azéris   Bagher Khan   Bazar   Chocolat   Ebrahim Hakimi   Empire ottoman   Ghazan   Hassan Taghizadeh   Houlagides   Iran   Ispahan   Jafar Pishevari   Karim Bagheri   Lac d'Orumieh   Mahmoud Jam   Mer Noire   Mir-Hossein Mousavi   Mohammad Ali Shah   Mohammad Hossein Behjat Tabrizi   Mongols   Qasem Khan Vali, Sardar Homayoun   Qatran Tabrizi   Qazvin   Russie   Révolution constitutionnelle de l'Iran   Samad Khan Momtaz os-Saltaneh   Sargon   Sattar Khan   Tahmasp Ier   Tamerlan   Tapis persan   Traité de Turkmanchai   Université des arts islamiques de Tabriz  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^