Plasticien

Infos
Un plasticien (ou artiste plasticien) est un artiste, auteur, ou créateur ayant pour médium d'expression artistique, des techniques ou des supports matériels variés, dits « plastiques ». Ce terme apparu au , lié à la pratique des arts plastiques, englobe tous les artistes de l'art contemporain (par opposition aux anciens Beaux-Arts).
Plasticien

Un plasticien (ou artiste plasticien) est un artiste, auteur, ou créateur ayant pour médium d'expression artistique, des techniques ou des supports matériels variés, dits « plastiques ». Ce terme apparu au , lié à la pratique des arts plastiques, englobe tous les artistes de l'art contemporain (par opposition aux anciens Beaux-Arts).

Introduction : des traditions les plus statiques aux révolutions

Sauf exceptions, dont certaines contemporaines et volontaires, il s'agit d'œuvres ou ouvrages qui laissent des traces matérielles. Les artistes utilisent souvent plusieurs moyens . Quand ils utilisent différentes associations de ces moyens dans la même œuvre, celle-ci est dite mixte. S'ils utilisent plusieurs disciplines, voire hors du champs strict des arts plastiques, l'artiste est dit pluridisciplinaire. Les moyens plastiques déjà utilisés de par le monde et dans l'histoire sont extrêmement nombreux, encore plus de par leurs combinaisons possibles. Le choix des moyens étant, du moins virtuellement, à la discrétion de l'artiste, selon son type d'intégration sociale et de ses capacités critiques. Il s'agit là de comprendre que création et tradition, se conjuguent, se heurtent, et parfois s'ignorent, tout cela dans un vaste mouvement mondial, plus ou moins chaotique, sans qu'il y ait là matière à moraliser. Précisons donc néanmoins que face aux pratiques expérimentales, sur les-quelles nous reviendrons plus bas, il existe des pratiques à succès, particulièrement parce que reproductibles, dont il résulte des techniques qui sont souvent à la base de pratiques dites classiques, voire artisanales. Afin de ne pas noyer le lecteur, avant d'aller plus loin dans les problèmes, nommons quelques-uns des moyens matériels plastiques les plus connus.

Les techniques et moyens matériels utilisés (liste, à enrichir) :

-Les moyens basiques d'assemblage, désassemblage, usure forcé... liens; liants, diluants, dissolvant, acides, outils simple divers.
-Les moyens archaïques : l'empreinte (corps humain, animal, plante, minéral, objet... ; le grattage idem ; le piquage pointe, percuteur ; le dépôt tous matériaux possibles ; les différents modes d'assemblage : compression, lien, collage ; etc...
-Les moyens et techniques anciens : le pigment naturel ; la scuplture et le modelage ; le ferronage.
-Les moyens et techniques dit "classiques" sont nommés : le dessin, la peinture, la sculpture, le modelage, la gravure.
-
Les moyens modernes :
la photographie, le cinéma ; le collage d'images, le ready-made, les divers moyens d'impression et médias.
-Les moyens contemporains étant : les installations ; le body-art ; les différents type d'espace : naturels, agricoles, urbains, architecturaux ; le concept ; les nouveaux média visuels ; l'informatique ; la vidéo, l'holographie etc...

Quelques précautions d'usage

Néanmoins, sans du tout que cela soit exclusif, comme il faut bien indiquer des moyens plastiques, mais afin de ne pas leurrer le lecteur sur ce que les moyens plastiques sont, il faut souligner qu'il y a là une difficulté qui appartient à l'art vivant (ainsi qu'à la science), celle d'une description/définition de ses moyens qui ne ferme pas les possibilites, qui n'enferme pas dans un dogmatisme. Les arts plastiques font parti de la création humaine, voire de la poésie, donc de la conception qui se cherche et souvent de l'inattendu. Sauf choix particularistes philosophiques, religieux, politiques, comme la science, les arts plastiques, dans leur globalité, sont incompatibles avec les dogmes, mais non avec des principes fondateurs pour certaines pratiques. La science se donne comme principe de, sans cesse, jour après jour, mondialement, remettre en cause les formulations de ses acquis pour les reformuler au plus juste à la lumière de ses dernières découvertes, bref la notion de progrès de ses connaissances. La science se veut consciente. Les arts plastiques, sont d'abord construits à partir de la matière humaine, ce qui ne se traduit pas ici par la notion de progrès mais plutôt par accumulation d'expèriences subjectives et matérielles, avec libre choix aujourd'hui d'y piocher, de recréer, ou de créer tout court. Il s'agit ici de création, d'évolution, parfois de révolution, mais sans que jamais il soit absolument nécessaire que l'art du passé tombe quasi-totalement, sauf pour les historiens, dans les oubliettes des registres des erreurs humaines, registres fourmillant de tant de croyances et connaissances pseudo-rationnelles. En art les motivations des indivisus ou des groupes priment, la conscience n'est pas ici un moteur obligatoire, ni toujours nécessaire, et même parfois bien au contraire, pour laisser la place aux automatismes, aux "erreurs" détournées et au pur génie humain. Le jeu parfois violent entre l'imprégnation culturelle et le désir d'expression personnelle fait ici sont œuvre. Toute licence en art! Les moyens plastiques matériels eux-même s'accumulent et sont tous réutilisables, hormis ceux dont la technicité industrielle est totalement obsolète c’est-à-dire non reproductible car la société complexe qui avait permis les techniques de sa fabrication n'existe plus. La confusion des styles étant un problème autre.

Langage?

La création en arts plastiques provoque souvent chez ses observateurs internes ou externes la naissance de néologismes ou bien l'usage de termes issus d'autres domaines - donc plus ou moins détournés et de manière plus ou moins heureuse - pour tenter de décrire au plus près les phénomènes plastiques (La carte n'est pas le territoire). La question est d'ailleurs si vive, dans le milieux des arts plastiques que même les termes "expression" et "langage" sont avec force mis en question par certains, voire peuvent être refusés en acte par d'autres.

Catégoriser les moyens?

Le propre de nombre d'artistes plasticiens d'aujourd'hui est d'expérimenter, de sortir des sentiers battus et souvent de tout faire pour prendre les catégories verbales en défaut. Vu l'immense variété des pratiques plastiques, il est très difficile de catégoriser en général ces moyens tant ceux-ci peuvent passer d'une catégorie à l'autre, en fonction de la liberté créatrice de chaque artiste, de sa capacité à jongler avec ses matériaux. Même et peut-être encore plus dans les "méta-catégories" - corps, geste, marqueur, support, espace, média, public - cela est encore plus fort. D'autre part des pratiques mettant en cause les notions de "pérennité" d'"œuvre" et d'"artiste" ont chamboulé le paysage classique de la compréhension du fait artistique. De plus l'émergence des pratiques dites conceptuelles a largement perturbé bien des certitudes. C'est pourquoi il est impossible de classer de façon dogmatique tous les artistes createurs vivants. Ce qui n'empêche pas au moins d'avoir des grilles d'analyse comme outils pour interpréter mais non pour figer. (La question d'en classer dans la catégorie "art contemporain", étant semble-t'il un phénomème Franco-centré.)

Bibliographie

- Florence de Mèredieu, Histoire matérielle et immatérielle de l’art moderne et contemporain, Paris, Larousse, nouv. éd. 2004 (In extenso) ISBN 2-03-505451-6 ==
Sujets connexes
Art contemporain   Artisanat d'art   Artiste   Arts plastiques   Auteur   Beaux-Arts (disciplines)   Cinéma   Classique   Collage   Compression   Condition sociale de l'artiste   Corps humain   Création   Dessin   Dépôt   Empreinte   Espace (notion)   Expression   Geste   Gravure   Installation   Langage   Lien   Marqueur   Média   Néologisme   Ouvrage   Peinture   Photographie   Pointe   Ready-made   Sculpture   Support   Technique   Vidéo  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^