Auguste Maquet

Infos
Auguste Maquet, lithographie, C. Faber, 1847. Auguste Maquet (né à Paris en 1813, mort le 8 janvier 1888 à Sainte-Mesme) est un écrivain français.
Auguste Maquet

Auguste Maquet, lithographie, C. Faber, 1847. Auguste Maquet (né à Paris en 1813, mort le 8 janvier 1888 à Sainte-Mesme) est un écrivain français.

Biographie

Auguste Maquet est né en 1813. Il fut un brillant élève du lycée Charlemagne où à dix-huit ans il devint un professeur suppléant très remarqué. Il se destinait à l'enseignement, mais poussé par une irrésistible vocation vers la littérature indépendante, il abandonna l'Université. Quelques poésies fort appréciées, quelques nouvelles écrites dans les journaux le mirent en rapport avec les jeunes écrivains de cette féconde époque. Fort lié avec Théophile Gautier, il composa quelques essais avec Gérard de Nerval et c'est par ce dernier qu'il fit la connaissance d'Alexandre Dumas en décembre 1838. Alors commença cette collaboration fameuse qui mit en quelques années Auguste Maquet sur le chemin de la renommée. Entraîné dans le désastre financier de son collaborateur, Auguste Maquet attaqua Dumas en justice d'abord pour impayé, et ensuite pour récupérer ses droits d'auteur sur les œuvres qu'il avait écrites en collaboration avec Dumas. Il s'en expliqua lors des audiences du 20 et 21 janvier 1858. Il fut considéré comme un simple créancier, et moyennant la somme de 145 200 F payables en onze ans, il perdit le fruit d'un travail inouï en renonçant à mettre son nom à côté de celui d'Alexandre Dumas sur tous les livres qu'ils avaient écrits ensemble. Il fut pendant plus de douze années président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques. Officier de la Légion d'honneur depuis 1861, il mourut le 8 janvier 1888 dans son château de Sainte-Mesme, gagné, comme il le disait gaiement, avec sa seule plume. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (http://www.pere-lachaise.com/) à Paris.

Maquet simple collaborateur ou «nègre» ?

Le travail d'Auguste Maquet consistait à rédiger une première copie à partir de ses connaissances historiques. Ensuite celle-ci était réécrite par Alexandre Dumas qui ajoutait son style romanesque. Cependant certains évènements ont montré que certaines parties étaient reprises sans aucune modification de la part de Dumas. Lettre de Matharel de Fiennes à Auguste Maquet Paris, le 22 janvier 1858 Mon cher Maquet, Deux lignes pour vous dire que je viens de lire le compte rendu de votre procès et que mon témoignage peut rectifier une erreur. En 1849 - je ne puis préciser la date - le Siècle publiait Le Vicomte de Bragelonne. Perrée était absent et je le remplaçais. On m'avertit à six heures du soir que le feuilleton qu'on était allé chercher à Saint-Germain, chez Alexandre Dumas, était perdu. Il fallait au Siècle son feuilleton, le feuilleton est dans sa charte. Les deux auteurs m'étaient connus, l'un habitait à Saint-Germain, l'autre à Paris. J'allai trouver celui qui était le plus facile à joindre. Vous alliez vous mettre à table. Vous eûtes la bonté de laisser là votre dîner et vous vîntes vous installer dans le cabinet de direction. Je vous vois encore à l'œuvre. Vous écriviez entre une tasse de bouillon et un verre de vin de Bordeaux que vous teniez de la munificence du Siècle. De sept heures à minuit, les feuillets se succédèrent, je les passais de quart d'heure en quart d'heure aux compositeurs. À une heure du matin, le journal était tiré avec son Bragelonne. Le lendemain on m'apporta le feuilleton de Saint-Germain qui avait été retrouvé sur la route. Entre le texte Maquet et le texte de Dumas il y avait une trentaine de mots qui n'étaient pas absolument les mêmes, sur 500 lignes qui composaient le feuilleton. Voilà la vérité. Faites de cette déclaration ce que vous voudrez.

Œuvres collective Dumas - Maquet

Romans

- Le Chevalier d'Harmental
- Sylvandire
- les Trois Mousquetaires
- Vingt Ans après
- la Reine Margot
- Le Comte de Monte-Cristo
- la Dame de Monsoreau
- le Chevalier de Maison-Rouge
- Joseph Balsamo
- le Bâtard de Mauléon
- les Mémoires d'un Médecin
- le Collier de la Reine
- le Vicomte de Bragelonne
- Ange Pitou
- Ingénue
- Olympe de Clèves
- La Tulipe noire
- les Quarante-Cinq
- la Guerre des Femmes

Théâtre

- les Trois Mousquetaires
- la Jeunesse des Mousquetaires
- la Reine Margot
- le Chevalier de Maison-Rouge
- Le Comte de Monte-Cristo
- le Comte de Morcef
- Villefort
- la Guerre des Femmes
- Catilina
- Urbain Grandier
- le Vampire
- la Dame de Monsoreau

Œuvres de Maquet

Auguste Maquet a écrit seul :
- Le Beau d'Angennes
- Deux Trahisons
- une partie de l'Histoire de la Bastille
- le Comte de Lavernie
- la Belle Gabrielle
- Dettes de Cœur
- la Maison du Baigneur
- la Rose Blanche
- l'Envers et l'Endroit
- les Vertes Feuilles. Au théâtre, il a fait, seul :
- Bathilde
- le Château de Grantier
- le Comte de Lavernie
- la Belle Gabrielle
- Dettes de Cœur
- la Maison du Baigneur
- le Hussard de Bercheny. Il a fait représenter, en collaboration avec Jules Lacroix, au Théâtre-Français :
- Valéria; à l'Opéra :
- la Fronde, musique de Niedermayer. Il a écrit le texte d'un "Paris sous Louis XIV- Monuments et vues " publié en 1883 chez Laplace, Sanchez et Cie, Editeurs 3 rue Seguier -Paris ==
Sujets connexes
Alexandre Dumas   Cimetière du Père-Lachaise   France   Gérard de Nerval   Joseph Balsamo   La Dame de Monsoreau   La Reine Margot   La Reine Margot (roman)   La Tulipe noire (roman)   Le Chevalier d'Harmental   Le Comte de Monte-Cristo   Le Vicomte de Bragelonne   Les Trois Mousquetaires   Lycée Charlemagne   Légion d'honneur   Nègre (littérature)   Paris   Sainte-Mesme   Société des auteurs et compositeurs dramatiques   Théophile Gautier   Vingt Ans après  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^