Pondichéry

Infos
Carte de l'Inde Pondichéry (en anglais officiellement Puducherry, anciennement Pondicherry, புதுவை ou புதுச்சேர en tamoul) est une ville dans le sud-est de l'Inde. La ville est la capitale du territoire de Pondichéry. Son intense activité portuaire est liée à son activité de tissage du coton. La population, en 2001, est de habitants.
Pondichéry

Carte de l'Inde Pondichéry (en anglais officiellement Puducherry, anciennement Pondicherry, புதுவை ou புதுச்சேர en tamoul) est une ville dans le sud-est de l'Inde. La ville est la capitale du territoire de Pondichéry. Son intense activité portuaire est liée à son activité de tissage du coton. La population, en 2001, est de habitants.

Colonisation française

Pondichéry entre dans l'histoire de France lorsque la Compagnie française des Indes orientales achète en 1673 un petit village côtier au sultan de Bijapur. Pondichéry devient ainsi la tête de pont des intérêts commerciaux de la France en Inde. Il faut cependant attendre 1685 pour que François Martin, nommé "directeur de la côte de Coromandel", mette Pondichéry sur la voie de la prospérité. Malheureusement, les frictions avec les Hollandais déjà bien implantés dans la région et la mort de Martin en 1706 ralentissent le développement de la ville. Il faut attendre 1726 et l'arrivée de Lenoir pour que les affaires reprennent. La ville est ensuite dirigée par Dumas en 1735 et plus tard par Joseph François Dupleix en 1742. C'est sous le mandat de ce dernier, et grâce à lui, que Pondichéry connaît son apogée. Grâce à ses victoires militaires contre les Britanniques, il étend le territoire autour de la ville et dans le sud de l'Inde, et a beaucoup d'influence dans les affaires des princes et souverains de la région. Mais les actionnaires de la Compagnie française des Indes, soucieux de leurs intérêts commerciaux, voyant d'un mauvais œil les guerres incessantes avec les Britanniques et influencés également par les informations venant de l'Angleterre (informations déphasées, car il fallait 6 à 8 mois pour la transmission des ordres et rapports par voie de mer), décident de le remplacer. Dupleix quitte l'Inde le 14 octobre 1754 emportant avec lui ses rêves d'une Inde française. Son remplaçant, Godeheu, est chargé de traiter avec les Britanniques. Mais la paix ne dure pas, et, malgré les victoires initiales de Lally-Tollendal, Pondichéry est prise par les Britanniques le 16 janvier 1761 et rasée presque complètement. La France ne récupère son comptoir qu'en 1765, après la signature du Traité de Paris (1763). Après deux autres occupations anglaises, en 1778-1785 et en 1793-1814, les Français en récupèrent le contrôle total seulement en 1816, sans jamais cependant y retrouver la gloire d'antan, avec interdiction d'y posséder fortification et garnison (police seule autorisée). Depuis lors, Pondichéry n'est plus alors qu'une escale vers l'Indochine où se focalisera l'intérêt de la France pendant le .

Depuis l'indépendance

À Pondichéry, on trouve encore des panneaux en français En 1954, suite à des négociations avec l'Inde indépendante, la France prend la décision de céder l'ensemble de ses territoires à l'Inde (les autres loges avaient été cédées beaucoup plus tôt). Le 1954 a lieu le transfert de facto. Le traité de cession sera signé en 1956 et le parlement français qui avait fait patienter le gouvernement indien jusqu'à la fin de la guerre d'Algérie, le ratifiera en août 1962 (transfert de jure). Pendant une période de six mois, les habitants des comptoirs auront la faculté d'opter pour la nationalité indienne ou française, selon leur domiciliation au moment du transfert et suivant les modalités du traité pas très simples et toujours sujettes à controverse, ou ne rien faire (perte de l'ancienne nationalité). Carte du territoire de Pondichéry Aujourd'hui, la ville de Pondichéry est la capitale d'un territoire de l'Union, très éclaté, avec ses annexes de Karaikal de langue Tamoul comme la capitale, à au sud, Mahé de langue Maléyâlam, sur la côte de Malabar à , à l'ouest et Yanaon de langue Télougou, sur la côte d'Andhra, à au nord-est. Chandernagor ayant voté dès 1949 pour l'intégration à l'Inde fait maintenant partie de la grande agglomération de Calcutta (nom actuel : Kolkata). Environ dix mille Français vivent à Pondichéry qui est le siège d'un important Consulat français couvrant également tout le sud de l'Union indienne. On peut encore voir des traces de l'influence française : le consulat, l'Alliance française, le Lycée Français, l'École française d'Extrême-Orient (EFEO), les noms de rue parfois encore inscrits en français, les képis des policiers, la bibliothèque Romain Rolland, etc. Mais, l'arrivée massive des habitants d'autres États de l'Union indienne, la rapide mutation économique de cette paisible ville française en dynamique ville indienne et la spéculation immobilière induite grignotent le cachet français qui faisait naguère le charme de ces comptoirs de l'Inde.

Voir aussi

- Une belle collection de 252 cartes postales anciennes de Pondichéry (et environs) : voir le site http://www.rduvert.fr
- Benoît Mottet de La Fontaine, commissaire-ordonnateur des établissements français de l'Inde, président du Conseil supérieur à Pondichéry sous la Restauration.
-Auroville (du nom de son créateur Sri Aurobindo), la ville inaugurée en 1968 comme "le lieu d'une vie communautaire internationale, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités"
- Causes de l'intégration des établissements français de l'Inde à l'Union indienne
- Administration française Catégorie:Capitale d'État ou de territoire de l'Inde Catégorie:Territoire de Pondichéry de:Puducherry (Stadt) en:Puducherry (city) ja:ポンディシェリ nl:Pondicherry (stad) sv:Pondicherry (stad) zh:本地治里市
Sujets connexes
Alliance française   Anglais   Auroville   Benoît Mottet de La Fontaine   Causes de l'intégration des établissements français de l'Inde à l'Union indienne   Chandernagor   Compagnie française des Indes orientales   Coton   Côte de Coromandel   France   François Martin (1634-1706)   Grande-Bretagne   Hollande   Inde   Joseph François Dupleix   Lycée français de Pondichéry   Mahé (Inde)   Romain Rolland   Tamoul   Territoire de Pondichéry   Traité de Paris (1763)   Yanaon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^