Huineng

Infos
Huineng Huineng (Eno en japonais), (638 - 713) fut le sixième patriarche du chan en Chine. Il naît dans l'extrême sud de la Chine et devient très tôt orphelin. Après avoir entendu le Sūtra du Diamant, il se rend au monastère du mont de la prune jaune et est assigné aux cuisines, où il demeure six mois. Shenxiu, un moine supérieur, écrit un poème sur un mur : "Mon corps est l'arbre de l'éveil, mon esprit ressemble à un miroir. De tout temps je m'efforce de l
Huineng

Huineng Huineng (Eno en japonais), (638 - 713) fut le sixième patriarche du chan en Chine. Il naît dans l'extrême sud de la Chine et devient très tôt orphelin. Après avoir entendu le Sūtra du Diamant, il se rend au monastère du mont de la prune jaune et est assigné aux cuisines, où il demeure six mois. Shenxiu, un moine supérieur, écrit un poème sur un mur : "Mon corps est l'arbre de l'éveil, mon esprit ressemble à un miroir. De tout temps je m'efforce de le faire briller sans le laisser se couvrir de poussière." Huineng se fait lire le poème (il ne sait pas lire). Puis, il y répond par ces mots : "Il n'y a jamais eu d'arbre de l'éveil, ni de clair miroir. La nature de bouddha est toujours immaculée : où trouverait-on de la poussière ? " . Ayant vu cela, Hongren, le cinquième patriarche du chan, convoque Huineng pour lui transmettre sa robe, demandant à Huineng de fuir à cause des jalousies. Huineng fuit donc puis prendra un premier disciple, Huiming. En 677, il se rend dans le temple de Faxing. Il fondera par la suite son propre monastère, le Baolinsi.

Huineng et le subitisme

Huineng est traditionnellement considéré comme le fondateur du chan subitiste, dit « chan du sud », bien que certains historiens, suivant Hu Shi, estiment que Shenhui, son successeur proclamé, en est le véritable initiateur. En effet, la biographie de Huineng est très peu documentée. Jusqu'à la fin du , le successeur officiel de Hongren n'était pas Huineng mais Shenxiu. C'est Shenhui, actif personnage public, qui a proclamé la scission entre les courants gradualiste et subitiste et lancé en 734 une « campagne » remettant en question la succession officielle et affirmant que Huineng, et non Shenxiu, avait été choisi comme héritier par Hongren. Cette version fut accréditée en 796 quand Shenhui fut proclamé officiellement septième patriarche du chan à la place de Puji, titulaire originel de la position. C'est ainsi que Huineng devint le sixième patriarche. On lui attribue le célèbre Sūtra de l’Estrade. Pour lui, la méthode n'est ni subite ni graduelle : « C'est l'homme qui est plus ou moins vif, plus ou moins obtus ».

Voir aussi

- Sûtra du Diamant Catégorie:Philosophe chinois Catégorie:Philosophe bouddhiste Catégorie:Patriarche du zen Huineng Huineng catégorie:religieux chinois cs:Chuej-neng de:Huineng en:Huineng ja:慧能 pl:Hui-Neng ru:Хуэй-нэн tr:Hui Neng vi:Huệ Năng zh:慧能
Sujets connexes
Chan (bouddhisme)   Civilisation chinoise   Hongren   Huineng   Japonais   Puji   Shenhui   Shenxiu  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^