Minéralogie

Infos
La minéralogie est la science qui étudie les minéraux. Un minéral est une substance formée naturellement, généralement inorganique, exceptionnellement organique. Un minéral donné est caractérisé par une formule chimique et une structure cristalline, c'est-à-dire respectivement par la nature des atomes qui le composent et leur agencement dans l'espace. La minéralogie concentre les diverses approches d'étude des minéraux sur ces bases théoriques.
Minéralogie

La minéralogie est la science qui étudie les minéraux. Un minéral est une substance formée naturellement, généralement inorganique, exceptionnellement organique. Un minéral donné est caractérisé par une formule chimique et une structure cristalline, c'est-à-dire respectivement par la nature des atomes qui le composent et leur agencement dans l'espace. La minéralogie concentre les diverses approches d'étude des minéraux sur ces bases théoriques.

Propriétés des minéraux

Plusieurs propriétés et méthodes permettent de caractériser un minéral. Pour étudier un minéral donné, le minéralogiste exploitera, entre autre :
- sa structure cristalline à l'état solide (le plus souvent étudiée à l'aide de la diffraction des rayons X) ;
- sa composition chimique (souvent analysée à la microsonde électronique) ;
- ses propriétés mécaniques: densité, dureté, clivage, cassure, fracture, toucher, masse volumique ;
- ses propriétés optiques : couleur, trace, éclat, transparence, indice de réfraction, analyse interférentielle à l'aide de rayons X ;
- les liaisons entre les atomes, qui peuvent être notamment : covalentes, ioniques, métalliques, de Van der Waals ;
- ses propriétés chimiques : photoluminescence, réactivité avec les acides, coloration sous la flamme ;
- sa phase (solide, liquide ou gazeuse) ;
- sa solubilité (dans l'eau) ;
- ses propriétés électriques et thermiques.

Nomenclature des minéraux

Il existe un organisme international visant normaliser la définition des espèces minérales : l'association internationale de minéralogie (IMA).

Prospection

Des minéraux sont susceptibles d'être découverts dans les sources suivantes :
- les mines et les carrières, qui sont les terrains de prédilection pour la recherche des minéraux ;
- les météorites, qui tombent par milliers sur terre chaque jour ;
- en laboratoire et grâce à l'informatique, les chercheurs trouvent des combinaisons théoriques de minéraux composites, qui constituent actuellement l'essentiel des découvertes. Les huit éléments qui constituent à eux seuls près de 90% de la texture de la croûte terrestre s'associent pour former les minéraux. Les minéraux silicatés et la silice prédominent dans la plupart des roches communes, excepté le calcaire.

L'échelle de dureté

Le numéro 1 étant le moins dur et le numéro 10 le plus dur
-1.Le talc
-2.Le gypse
-2, 5. L'ongle
-3. Le calcite
-4. La fluorite
-5. L'artite
-6. L'orthose
-7. Le quartz
-8. La topaze
-9. Le corindon
-10. Le diamant

Sciences connexes

La minéralogie travaille en collaboration avec d'autres sciences :
- la prospection, qui consiste à rechercher sur le terrain les minéraux ;
- la géochimie, qui étudie les éléments chimiques constitutifs de l'écorce terrestre ;
- la pétrographie, qui étudie les roches (dont les minéraux sont les constituants) ;
- la géologie, qui consiste à étudier les modes de gisement et les conditions de formation des minéraux ;
- la minéralogie descriptive, qui étudie le minéral lui-même ;
- la cristallographie, qui étudie la structure des cristaux ;
- les techniques instrumentales de la chimie, pour déterminer la formule chimique d'un minéral ;
- les techniques instrumentales de la physique, pour étudier un certain nombre de propriétés du minerai, avec :
- la diffraction de rayons X, pour déterminer la disposition des atomes constitutifs du minéral, à savoir, la maille, le motif et le réseau cristallin ;
- la microscopie en lumière polarisée, pour déterminer la nature exacte du minerai ;
- la goniométrie, pour mesurer les angles que font entre elles les diverses faces du cristal et permettre son identification ;
- la mesure des propriétés électriques, magnétiques, optiques et fluorescentes pour aller plus loin dans la différenciation des minerais.
- la science des matériaux, qui étudie structure et propriétés de composés d'intérêt technologique qui très souvent sont des phases minérales.
- 'informatique', qui permet de produire les programmes facilitant l'étude et la mise au point de combinaisons théoriques de nouveaux minéraux.

Exemples de minéraux

Voici une liste non exhaustive de minéraux communs :
-Sulfures
-Arsénopyrite : FeAsS
-Chalcopyrite :
-Chalcocite :
-Cinabre : HgS
-Galène : PbS
-Molybdénite :
-Orpiment :
-Pyrite :
-Pyrrhotite : FeS
-Réalgar : AsS
-Sphalérite : ZnS
-Stibine :
-Oxydes et hydroxydes
-Corindon :
-Hématite :
-Ilménite :
-Magnétite :
-Pléonaste :
-Rutile :
-Spinel :
-: Les oxydes de la forme sont regroupés sous l'appellation "spinelles" où souvent (mais pas toujours !) X est un métal 2+ et Y un métal 3+ (Hématite, pléonaste par exemple). Un contre-exemple et l'ulvospinelle, : ici le titane a nombre d'oxydation 4+, le fer 2+.
-Halogénures
-Fluorine :
-Halite : NaCl
-Carbonates
-Aragonite : (orthorhombique)
-Calcite : (rhomboédrique)
-Dolomite :
-Magnésite :
-Rhodochrosite :
-Sidérose :
-Sulfates
-Anhydrite :
-Barytine :
-Gypse : , 2
-Silicates
-Nésosilicates
-
-Andalousite : (orthorhombique)
-
-Fayalite :
-
-Forstérite :
-
-Kyanite : (triclinique)
-
-Sillimanite : (orthorhombique)
-Inosilicates
-
-Aegirine (Acmite) :
-
-Diopside :
-
-Enstatite :
-
-Hédenbergite :
-
-Spodumène :
-
-Trémolite :
-Phyllosilicates
-
-Chrysotile :
-
-Kaolinite :
-
-Muscovite :
-
-Phlogopite :
-
-Pyrophyllite :
-
-Talc :
-Tectosilicates
-
-Albite :
-
-Anorthite :
-
-Microcline : (triclinique)
-
-Orthose (orthoclase) : (monoclinique)
-
-Quartz :

Voir aussi

===
Sujets connexes
Albite   Andalousite   Anhydrite   Aragonite   Association internationale de minéralogie   Calcaire   Calcite   Carbonate   Carrière (géologie)   Chalcocite   Chalcopyrite   Chimie   Chimie inorganique   Chimie organique   Chrysotile   Cinabre   Classification des minéraux   Clivage   Composite   Corindon   Couleur   Cristallographie   Densité   Diopside   Dolomite   Dureté   Enstatite   Fayalite   Fer   Fluorine   Galène   Gypse   Géochimie   Géologie   Halite   Halogénure   Histoire de la minéralogie   Hydroxyde   Hédenbergite   Hématite   Ilménite   Indice de réfraction   Informatique   Inosilicate   Kaolinite   Liste des minéraux   Magnésite   Magnétite   Maille (cristallographie)   Masse volumique   Microscopie en lumière polarisée   Microsonde de Castaing   Mine (gisement)   Minéral   Molybdénite   Muscovite   Météorite   Norme   Nésosilicate   Orpiment   Orthose   Oxyde   Photoluminescence   Phyllosilicate   Physique   Prospection   Pyrite   Pyrrhotite   Pétrographie   Quartz (minéral)   Rhodochrosite   Rutile   Réalgar   Réseau de Bravais   Science   Science des matériaux   Silicate   Silice   Sillimanite   Solubilité   Sphalérite   Spodumène   Stibine   Structure cristalline   Sulfate   Sulfure   Talc   Tectosilicate   Titane   Transparence   Trémolite  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^