New Horizons

Infos
La sonde New Horizons au Centre spatial Kennedy, où des techniciens sont en train de retirer la couverture protectrice (25 septembre 2005). New Horizons (« nouveaux horizons » en français) est une sonde spatiale de la NASA destinée à survoler Pluton et son satellite Charon en 2015, puis à continuer dans la ceinture de Kuiper. Elle étudiera aussi Jupiter et ses lunes. Il s'agit du premier engin spécifiquement étudié pour retransmettre des données des objets lo
New Horizons

La sonde New Horizons au Centre spatial Kennedy, où des techniciens sont en train de retirer la couverture protectrice (25 septembre 2005). New Horizons (« nouveaux horizons » en français) est une sonde spatiale de la NASA destinée à survoler Pluton et son satellite Charon en 2015, puis à continuer dans la ceinture de Kuiper. Elle étudiera aussi Jupiter et ses lunes. Il s'agit du premier engin spécifiquement étudié pour retransmettre des données des objets lointains du système solaire. La sonde a été lancée le jeudi 19 janvier 2006 à 14h00, heure de la côte Est des États-Unis, soit 20h00 heure française (UTC + 1) sans problème technique et a utilisé l'assistance gravitationnelle de Jupiter le 28 février 2007.

La sonde

La sonde a une forme triangulaire épaisse. Comme la sonde part aux confins du système solaire, la génération d'électricité ne peut être assurée par les traditionnels panneaux solaires, un générateur thermoélectrique à radioisotope (RTG) est alors embarqué. Ce générateur convertira la chaleur fournie par la désintégration radioactive de 10, 9 kg de dioxyde de plutonium 238, dont on estime qu'il fournira encore 190 W en 2015. Le cylindre contenant le générateur est fixé sur un des sommets du triangle. L'antenne parabolique, d'un diamètre de 2, 5 mètres, servant à la communication avec la Terre est fixée sur une des faces du triangle. L'informatique de bord utilise un microprocesseur 32 bits Mongoose V, version durcie contre les radiations du MIPS R3000. Sa fréquence d'horloge est ralenti de 25 à 12, 5 Mhz pour limiter la consommation électrique. Le poids total de la sonde est de 265 kg.

Équipements scientifiques

New Horizons dispose de sept instruments scientifiques :

Déroulement de la mission

Genèse du programme

Lancement de New Horizons par une fusée Atlas V New Horizons est la première sonde à avoir pour principal objectif l'étude et le survol de Pluton. En raison de son éloignement, Pluton est une destination à risque, c'est pour cette raison que les projets d'étude de cette planète naine ont été annulés les uns après les autres. Comme le programme Outer Planet Grand Tour, qui prévoyait l'envoi de quatre sondes, dont deux en direction de Jupiter, Saturne et Pluton. Mais suite à des contraintes budgétaires de la NASA, cette dernière a été dans l'obligation de revoir sa copie et de n'envoyer que 2 sondes : Voyager 1 et 2, l'observation de Pluton a dû être abandonnée car le Jet Propulsion Laboratory (JPL) ne pouvait diriger pour des raisons de configuration planétaire une sonde à la fois vers Uranus, Neptune et Pluton . Cette dernière fut donc abandonnée. Une autre mission américaine d'exploration de Pluton et de la ceinture de Kuiper, nommée Pluto Kuiper Express prévu pour 2004 fut annulé en 2001, à cause des dépassements de budget des satellites James Webb Space Telescope et Gravity Probe BScience & Vie n°1060 de janvier 2006. Après plusieurs autres projets avortés, New Horizons est né. Il doit en partie sa réalisation au fait que le National Research Council (NRC) a fait de Pluton et de la Ceinture de Kuiper un objectif principal de l'exploration du système solaire. Le coût de la mission est estimé à 700 millions de dollars.

Lancement et voyage vers Pluton

La sonde New Horizons a été lancée le 19 janvier 2006, à 19h00 UTC (soit 14h00 locales) sur l'aire de lancement de Cap Canaveral en Floride. Des fenêtres de tir de secours existaient, pour la fin février 2006 et février 2007, mais elles impliquaient une trajectoire directe vers Pluton depuis la Terre, sans pouvoir bénéficier de la force gravitationnelle de Jupiter. Cela aurait prolongé la mission de 3 à 4 ans. Et sur un si long trajet, un problème peut survenir à tout moment. Les risques sont donc proportionnels à la durée du voyage. Document complémentaire : Vidéo du lancement.

Survol de Jupiter

Photographie par New Horizons d'une éruption du volcan Tvashtar sur Io, satellite de Jupiter. La sonde se dirige à une vitesse de 50 000 km/h vers Jupiter qu'elle survole le 28 février 2007. Elle profite alors d'un effet de fronde gravitationnelle accélérant la vitesse de la sonde à 75 000 km/h (soit 20 km/s) en direction de Pluton. Le survol de Jupiter s'effectue à 2, 3 millions de km et est l'occasion d'une campagne d'observation du système jovien. La sonde est alors dirigée vers Pluton, à 2, 5° du plan de l'écliptique. Durant cette approche, New Horizons survolera de loin , un centaure, en 2010.

Survol de Pluton

Vue d'artiste de la sonde New Horizons. Le survol de Pluton est prévu le 14 juillet 2015 à 11:59:00 UTC au moment où la planète croisera le plan de l'écliptique. Les observations débuteront 6 mois avant l'approche minimale (permettant pendant 150 jours une résolution supérieure à ce que le télescope spatial Hubble peut fournir) et se poursuivront deux semaines après. Pluton et Charon seront cartographiés avec une résolution de 40 km/pixel pendant 3, 2 jours. Cette durée correspond à la moitié de la période de rotation des deux objets et permettra de photographier les régions invisibles par la sonde lors de son approche minimale. New Horizons devrait survoler Pluton à 9 600 km de distance à une vitesse relative de 11 km/s et Charon à 27 000 km, mais ces paramètres pourront être changés en cours de mission. Lors du survol, les instruments embarqués devraient permettre d'obtenir des images d'une résolution de 25 m/pixel, une cartographie complète des côtés éclairés par le Soleil avec une résolution de 1, 6 km/pixel en couleurs, une cartographie infrarouge globale de 7 km/pixel et de 0, 6 km/pixel pour certaines régions, une caractérisation de l'atmosphère des deux objets célestes et des résultats de radioscopie. Cette mission permettra aussi d'en savoir plus sur les deux nouveaux satellites décelés sur les clichés de Hubble pris en entre le 15 et le 18 mai 2005, découverte qui a été depuis validée par l'Union astronomique internationale qui les a baptisés Hydra (S/2005 P1) et Nyx (S/2005 P2).

Ceinture de Kuiper

Après le survol de Pluton, New Horizons continuera dans la ceinture de Kuiper où un ou plusieurs objets d'environ 50 à 100 km de diamètre pourront être visés et observés. Comme les possibilités de manœuvre sont limitées, cette partie de la mission dépendra des objets que l'on aura pu identifier à proximité du trajet la sonde. En 2004, cette partie fut remise en cause à la suite d'une pénurie de Plutonium 238 causée par l'arrêt du Laboratoire national de Los Alamos (où le plutonium de la mission était produit). Ce problème a depuis été résolu et, bien que New Horizons disposera de moins de puissance que prévu (190 W vers Pluton, au lieu de 225 W), cela devrait être suffisant pour que la mission se poursuive jusqu'en 2025, date à laquelle New Horizons aura atteint la distance de 50 à 60 ua.

Évènements

- 24 septembre 2005 : transport de la sonde à Cap Canaveral depuis le centre spatial Goddard à bord d'un avion cargo C-17 Globemaster III.
- 2006 :
- 11 janvier : ouverture de la première fenêtre de tir entre 07:06 et 09:06 UTC.
- 16 janvier : la fusée Atlas V destinée au lancement de la sonde est mise en place sur le pas de tir.
- 17 janvier : fenêtre de tir ouverte à 18:24 UTC jusqu'à 20:23 UTC. Le lancement est différé à cause de vents de surface trop importants.
- 18 janvier : fenêtre de tir ouverte à 18:16 UTC jusqu'à 20:15 UTC. Le lancement est différé à cause d'une coupure de courant due à un orage au laboratoire chargé du lanceur et de la mission.
- 19 janvier : ouverture de la fenêtre de tir à 18:08 UTC jusqu'à 20:07 UTC. La sonde est lancée à 19:00 UTC
- 2 février : fermeture de la fenêtre de tir principale. Lancer la sonde pendant la fenêtre de tir secondaire aurait impliqué de ne pas survoler Jupiter et de repousser le survol de Pluton vers 2019 ou 2020.
- 15 février : fermeture de la fenêtre de tir pour l'année 2006. Ne pas lancer la sonde pendant cette fenêtre aurait impliqué d'attendre l'année suivante et de repousser encore plus le survol de Pluton.
- 13 juin : survol de l'astéroïde (132524) APL.
- 28 février 2007 : survol de Jupiter. L'approche minimale se produirait à une distance d'environ 2, 5 millions km.
- 14 juillet 2015 : survol de Pluton.
- 2015 - 2020 : possible survol d'un ou plusieurs objets de la ceinture de Kuiper. Lors du survol de Pluton, les observations initiales débuteront 4 mois avant le survol et toutes les données devraient être transmises 9 mois après. Les observations d'un objet de la ceinture de Kuiper débuteraient un mois avant son survol et la transmission des données s'effectuerait en deux mois.

Notes et références

Voir aussi

- Pluton (planète naine)
- Sonde spatiale ===
Sujets connexes
Antenne parabolique   Architecture MIPS   Assistance gravitationnelle   Atlas V   Atmosphère (astronomie)   Cartographie   Ceinture de Kuiper   Centaure (planétoïde)   Centre spatial Kennedy   Charon (lune)   Fenêtre de tir   Floride   Français   Fréquence d'horloge   Gravity Probe B   Générateur thermoélectrique à radioisotope   Hydra (lune)   Infrarouge   James Webb Space Telescope   Jet Propulsion Laboratory   Jupiter (planète)   Laboratoire national de Los Alamos   Lumière   McDonnell Douglas C-17 Globemaster III   Microprocesseur   National Aeronautics and Space Administration   Neptune (planète)   Nix (lune)   Objet céleste   Panneau solaire   Physique des plasmas   Plutonium   Radiomètre   Satellites naturels de Jupiter   Saturne (planète)   Sonde spatiale   Spectromètre   Système solaire   Temps universel coordonné   Terre   Télescope   Télescope spatial Hubble   Union astronomique internationale   United States National Research Council   Unité astronomique   Uranus (planète)   Vent solaire   Watt  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^