Proton

Infos
Le proton est une particule subatomique portant une charge électrique de 1, 602×10-19 coulombs. Il fut découvert en 1919 par Ernest Rutherford. Le noyau de l'isotope le plus répandu de l'atome d'hydrogène est un proton. Les noyaux des autres atomes sont composés de neutrons et de protons maintenus ensemble par la force forte. Un proton a une masse de 1, 672 623 1×10-27 kg, ce qui est environ 1 836, 15 fois plus lourd qu'un électron. Son rayon serait de l
Proton

Le proton est une particule subatomique portant une charge électrique de 1, 602×10-19 coulombs. Il fut découvert en 1919 par Ernest Rutherford. Le noyau de l'isotope le plus répandu de l'atome d'hydrogène est un proton. Les noyaux des autres atomes sont composés de neutrons et de protons maintenus ensemble par la force forte. Un proton a une masse de 1, 672 623 1×10-27 kg, ce qui est environ 1 836, 15 fois plus lourd qu'un électron. Son rayon serait de l'ordre de 0, 8 femtomètre, pour des mesures plus précises les résultats divergent selon les méthodes employées. Les protons sont classifiés comme des baryons et sont composés de deux quarks up et d'un quark down, qui sont maintenus ensemble par la force forte, transportée par les gluons. Sa charge électrique est de : 2/3 + 2/3 - 1/3 = 3/3 soit +1. La force électromagnétique étant de nombreux ordres de grandeur plus forte que la gravitation, la charge d'un proton doit être égale à la charge d'un électron, sinon la répulsion nette provenant de l'excès de charge électrique positive ou négative aurait un effet notable sur l'expansion de l'univers et ainsi sur la matière agrégée gravitationnellement (planètes, étoiles, etc.). Il est acquis que le positron a la même charge que l'électron mais de signe opposé ; la même chose s'applique pour l'antiproton et le proton. Lorsqu'un proton peut se désintégrer au sein d'un noyau par interaction faible, en vertu d'un bilan global d'énergie favorable, il donne trois particules : un positron, un neutron et un neutrino électronique (radioactivité β). C'est impossible pour un proton isolé, car le neutron est déjà plus lourd que le proton. En chimie et en biochimie, le terme proton peut se référer à l'ion hydrogène en solution aqueuse (c'est-à-dire, l'ion hydronium). Dans ce contexte, un donneur de proton est un acide et un accepteur de proton est une base (voir les réactions acido-basiques). En effet, l'atome d'hydrogène dans son isotope ultra-majoritaire se compose d'un noyau formé d'un unique proton et sans neutron, et d'un cortège électronique d'un seul électron. Un atome d'hydrogène ayant perdu un électron est donc un proton libre. Dans une solution aqueuse, on ne peut pas vraiment distinguer l'ion hydronium H3O+ et le proton H+, ce dernier ayant tendance à former constamment des liaisons avec les molécules d'eau (et les molécules d'eau étant ultra-majoritaires, il est inutile de tenir compte de la formation des ions H3O+ pour calculer le nombre de molécules d'eau). Un acide 'monoprotique' (chlorure d'hydrogène, acide éthanoïque, acide nitrique) ne peut céder qu'un seul proton par molécule.

Notes et références de l'article

Voir aussi

===
Sujets connexes
Acide   Acide nitrique   Atome   Baryon   Base (chimie)   Biochimie   Charge électrique   Chimie   Chlorure d'hydrogène   Ernest Rutherford   Expansion de l'univers   Femtomètre   Fermion   Force électromagnétique   Gluon   Gravitation   Hydrogène   Interaction faible   Ion   Isospin   Isotope   Kilogramme   Molécule   Neutrino   Neutron   Noyau atomique   Nucléon   Physique nucléaire   Planète   Positron   Quark   Quark down   Quark up   Radioactivité β   Réaction acido-basique   Solution aqueuse   Vitesse de la lumière  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^