Lac Titicaca

Infos
Le lac Titicaca est le plus grand lac d'Amérique du Sud, et le plus haut lac navigable. Il est situé en partie en Bolivie et en partie au Pérou.
Lac Titicaca

Le lac Titicaca est le plus grand lac d'Amérique du Sud, et le plus haut lac navigable. Il est situé en partie en Bolivie et en partie au Pérou.

Étymologie du mot Titicaca

Le lac Titicaca tient son nom du rocher Titi Khar'ka (ce qui signifie en aymara « Roc du Puma »), qui se situe sur l'Isla del Sol. L'Isla del Sol est le véritable centre de la mythologie inca.

Description

Le lac Titicaca s'étend sur environ 8 562 km², parmi lesquels 4 772 km² correspondent au territoire péruvien et le reste (3 790) à la Bolivie. Ses coordonnées sont : . Il est au centre d'un grand bassin ayant une superficie de l'ordre de 58 000 km², dont 10 983 en Bolivie. La superficie de son bassin versant appartient donc à plus de 80 % au territoire péruvien. On subdivise son bassin versant en 10 sous-bassins. Lui-même se décompose en deux parties, le lac majeur et le lac mineur, séparés par le détroit de Tiquina qui a une longueur de 900 m. Sa longueur est de 204 km, sa largeur de 65 km. Situé dans les Andes, entre 3 809 et 3 811 mètres au-dessus du niveau de la mer, il a une profondeur moyenne de 107 mètres et une profondeur maximale de 284 mètres. Plus de vingt-cinq rivières se jettent dans le lac. Le lac compte quarante et une îles dont certaines sont habitées. Le volume d'eau contenu est de 893 km³ (soit 893 milliards de m³). Ses eaux bleues sont de l'eau douce. La longueur totale de ses rives est de 1 125 kilomètres. Les principales villes riveraines sont Puno au Pérou et Copacabana en Bolivie.

Géologie

Le lac est le vestige d'une lagune datant de l'ère quaternaire qui occupait l'Altiplano

Affluents - les apports

Non moins de 25 rivières contribuent à alimenter le lac Titicaca. La plus grande partie des apports d'eaux superficielles dans le bassin versant du lac provient du Pérou. Les rivières principales qui l'alimentent sont le río Ramis avec 76 m³/s, le río Huancané avec 20 m³/s, le río Coata (42 m³/s), et le río Ilave (39 m³/s). Parmi les affluents secondaires il faut citer le río Illpa, le río Yanarico et le río Zapatilla. D'après la FAO, l'ensemble des apports constitue une masse d'eau de plus de 14 milliards de m³ annuellement, soit environ 450 mètres cubes par seconde. Le lac Titicaca lui-même déverse ses excédents dans le lac Uru Uru et le lac Poopó par l'intermédiaire du río Desaguadero. Mais seulement 7% des apports se retrouvent dans le débit de ce dernier, le reste étant perdu par évaporation.

Bilan hydrique du lac Titicaca

Le bilan hydrique d'un lac tel que le Titicaca est le résultat de l'équation fort simple : quantités entrées = quantités sorties, où les entrées sont réparties entre les quantités amenées par l'ensemble des affluents, plus la somme des précipitations tombées sur la surface du lac, et les sorties sont les quantités évaporées plus le débit de l'émissaire. Il s'agit bien sûr de quantités moyennes par unité de temps. Les scientifiques des deux pays, après avoir collecté ces données entre 1960 et 1990, en sont arrivés à déterminer les quantités que voici :
-Entrées
- Apport des cours d'eau tributaires : 201 m³/s
- Pluies sur le lac : 270 m³/s
-Sorties
- Évaporation : 436 m³/s
- Fuites et autres pertes : négligeables
- Débit de l'émissaire (le río Desaguadero) : 35 m³/s

Calcul de l'évaporation

Connaissant les quantités évaporées par seconde (436 m³), la superficie du lac (8 400 km²) et le nombre de secondes par année de 365 jours (31 536 000), on voit qu'en un an il s'est évaporé au total pour tout le lac non moins de 13 749 696 000 mètres cubes, soit 1, 636 mètre cube par mètre carré de surface, soit encore une hauteur d'eau de 1 636 mm. Ce qui est considérable pour un climat froid, et est dû à la sècheresse de l'air et aux vents secs qui soufflent sur la zone.

Les îles

Panorama de l'île Taquile et du lac Titicaca Les îles les plus peuplées sont l'isla del Sol en Bolivie avec 5 000 habitants, Amantani avec plus de 4 000 habitants et Taquile avec 757 familles (environ 3 500 habitants), ces deux dernières se trouvant du côté péruvien. Les populations riveraines sont des Quechuas et des Aymara wagadou.

Les Indiens Uros

Indiens Uros Le lac Titicaca est le berceau légendaire des Fils du Soleil. Le lac Titicaca est pour les Indiens des Andes le berceau du premier Inca qui aurait surgi de ses eaux. « L'île du Soleil » est un lieu sacré, comme au temps de l'empire. Une légende locale autochtone prétend que les premiers habitants de la région avaient six doigts et s'appelaient les Uros. De nos jours, on appelle Uros ceux qui vivent sur des îles flottantes. Celles-ci sont fabriquées à partir de roseaux flottants et sont devenues une étape touristique presque « obligatoire », ce qui permet aux habitants de vivre en partie de ce tourisme. En réalité, la dernière véritable Indienne Uros est décédée en 1959 et les occupants des îles sont depuis des Aymaras.

La légende des Dieux de la montagne

Une légende raconte que les hommes vivaient heureux dans une vallée fertile. Rien ne leur était interdit sauf de monter dans la montagne. Le diable leur dit d'aller dans la montagne chercher le feu sacré, sinon un malheur s'abattrait sur eux. Mais les dieux de la montagne appelés « Apus » les surprirent et firent sortir des cavernes des pumas, qui tuèrent toute la population. Inti", le dieu du soleil qu'ils vénéraient, pleura pendant 40 jours et 40 nuits sans s'arrêter, ce qui inonda la vallée et créa le lac Titicaca ; seul un couple survécut en se mettant dans une barque. Ils dirent que, de leur barque, ils avaient vu les pumas, qui s'étaient transformés en pierre. C'est pour cela que le lac s'appelle « el lago de los pumas de piedra », le lac aux pumas de pierre. Ces pumas de pierre sont aujourd'hui représentés dans la symbolique Aymara par la figure de proue des bateaux (les balsa), une tête de puma tressée.

Galerie

Image:Lake Titicaca map-fr.png|Carte du lac Titicaca Image:SatTiticacaSee-boundary.jpg|Vue satellitaire

Sources

-
-
- ==
Sujets connexes
Altiplano   Amérique du Sud   Aymara   Balsa (bateau)   Bolivie   Copacabana (Bolivie)   Cordillère des Andes   Inca   Inti   Isla del Sol   Lac   Lac Poopó   Lac Uru Uru   Lagune   Mythologie précolombienne   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Puma   Puno   Pérou   Quechua   Río Desaguadero (Bolivie)   Uros  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^