Canton français

Infos
En France, un canton est une division administrative, chaque arrondissement départemental étant subdivisé en cantons.
Canton français

En France, un canton est une division administrative, chaque arrondissement départemental étant subdivisé en cantons.

Rôle et administration

Le rôle actuel des cantons est essentiellement de fournir un maillage électoral ; aux élections cantonales, chaque canton élit la personne amenée à le représenter au conseil général du département (sauf à Paris, où le conseil de Paris est élu suivant un mode opératoire différent ; il n'y existe donc pas de cantons au sens électoral du terme. En revanche, d'un point de vue statistique, les vingt arrondissements de Paris sont parfois considérés comme des cantons). En zone urbaine, une même commune recouvre généralement plusieurs cantons. En zone rurale, un canton est souvent formé de plusieurs petites communes; il arrive alors fréquemment que les principaux services administratifs (brigade de gendarmerie, etc.) soient concentrés dans le chef-lieu de canton. Les cantons Gaillon-Campagne et Sarreguemines-Campagne ont une commune chef-lieu qui n'appartient pas au canton. (INSEE) Les cantons forment également une circonscription judiciaire en tant que siège du tribunal de première instance. Historiquement les cantons sont également appelés « justices de paix ».

Histoire

"La loi du 22 décembre 1789 reprise par la constitution de 1791, divise le royaume (la République en septembre 1792), en communes, cantons, districts et départements. En juin 1793, la Convention supprime le canton. il est rétabli par la constitution du 26 octobre 1795, instituant le directoire". Les cantons furent créés en 1790, en même temps que les départements, par le Comité de Division du territoire. Ils furent originellement regroupés en districts jusqu'à la suppression de ceux-ci en 1795, puis en arrondissements lors de la création de ces circonscriptions en 1800. Jusqu'en 1795, les cantons ne sont qu'une circonscription électorale, et un ressort judiciaire élémentaire, celui de la justice de paix. La constitution du 5 fructidor an III (22 août 1795), qui supprime par ailleurs les districts, crée une municipalité dans chaque canton, formée de représentants de toutes les communes du canton. Du 1 vendémiaire an VII (22 septembre 1798) au 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), en vertu de la loi du 13 fructidor an VI (30 août 1798), les mariages furent célébrés au chef-lieu de canton, et non plus dans la commune. Lors de leur création en 1790, les cantons étaient bien plus nombreux qu'aujourd'hui (entre 40 et 60 selon les départements). Leur nombre fut réduit drastiquement (entre 30 et 50) par la loi du 8 pluviôse an IX (28 janvier 1801) intitulée « loi portant réduction du nombre de justices de paix ». Les premiers préfets nommés par le gouvernement furent sommés d’établir dans leur département la répartition des communes dans chaque canton nouvellement établi. Ces listes départementales, une fois approuvées par le gouvernement, furent publiées au Bulletin des Lois dans les années 1801-1802 et constituent la base de la division administrative de la France en cantons qui est encore en place à ce jour. Depuis 1800, des cantons trop peu peuplés ont été supprimés, tandis de nouveaux cantons ont été créés dans certaines zones ayant connu une forte croissance démographique, principalement en zone urbaine. Au total, leur nombre a sensiblement augmenté.

Statistiques

Le nombre de cantons est variable d'un département à l'autre (le Territoire de Belfort en possède 15, le Nord 79). Au total, il existait 4 039 cantons en France en 2004, dont 156 dans les départements d'outre-mer. L'île de Mayotte, dont l'administration territoriale est proche de celle des départements, est également divisée en 19 cantons. Voir Liste des cantons français.

Communes appartenant à plusieurs cantons

Un grand nombre de communes sont divisées en plusieurs cantons, la plupart en zones urbaines (Une commune est composée de plusieurs cantons). Mais il existe des particularités dues à des fusions ou réunions de communes :
- Communes qui appartiennent à plusieurs cantons différents, sans être le chef-lieu de tous les cantons ; c'est le cas de : Aix-les-Bains ; Antibes ; Antony ; Blois ; Boulogne-sur-Mer ; Bruay-la-Buissière ; Cagnes-sur-Mer ; Cannes ; Champigny-sur-Marne ; Charleville-Mézières ; Chartres ; Châtenay-Malabry ; Chelles (Seine-et-Marne) ; Chenôve ; Clamart ; Clichy ; Creil ; Créteil ; Drancy ; Dunkerque ; Forbach ; Hénin-Beaumont ; Hérouville-Saint-Clair ; Hyères ; Ivry-sur-Seine ; La Chapelle-Saint-Luc ; La Seyne-sur-Mer ; Le Cannet ; Le Grand-Quevilly ; Meudon ; Montluçon ; Nîmes ; Petit-Bourg ; Rezé ; Rueil-Malmaison ; Saint-Dizier ; Saint-Étienne-du-Rouvray ; Saint-Omer (Pas-de-Calais) ; Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) ; Savigny-sur-Orge ; Villeneuve-Saint-Georges.
- Il existe même des communes qui ne sont pas chef-lieu de canton et qui sont partagées en plusieurs cantons : Adelans-et-le-Val-de-Bithaine ; Alleyras ; Argenton-l'Église ; Chamrousse ; Gentilly ; Jullouville ; Lacq ; Méricourt (Pas-de-Calais) ; Monéteau ; Saint-Ovin ; Vesly (Manche) ; Wattrelos.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Adelans-et-le-Val-de-Bithaine   Administration territoriale de la France   Aix-les-Bains   Alleyras   Antibes   Antony   Argenton-l'Église   Arrondissement français   Arrondissements de Paris   Blois   Boulogne-sur-Mer   Bruay-la-Buissière   Cagnes-sur-Mer   Cannes   Canton de Gaillon-Campagne   Canton de Sarreguemines-Campagne   Champigny-sur-Marne   Chamrousse   Charleville-Mézières   Chartres   Chef-lieu   Chelles (Seine-et-Marne)   Chenôve   Châtenay-Malabry   Clamart   Clichy   Commune française   Conseil général (France)   Constitution de l'an III   Convention nationale   Creil   Créteil   Drancy   Dunkerque   Département français   Forbach   France   Gentilly   Hyères   Hénin-Beaumont   Hérouville-Saint-Clair   Ivry-sur-Seine   Jullouville   Justice de paix en France   La Chapelle-Saint-Luc   La Seyne-sur-Mer   Lacq   Le Cannet   Le Grand-Quevilly   Liste des cantons français   Loi du 28 pluviôse an VIII   Mayotte   Meudon   Montluçon   Monéteau   Méricourt (Pas-de-Calais)   Nord (département)   Nîmes   Paris   Petit-Bourg   Préfet   Rezé   Roger Brunet   Rueil-Malmaison   Saint-Dizier   Saint-Omer (Pas-de-Calais)   Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis)   Saint-Ovin   Saint-Étienne-du-Rouvray   Savigny-sur-Orge   Territoire de Belfort   Tribunal de première instance   Vesly (Manche)   Villeneuve-Saint-Georges   Wattrelos  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^