Bourganeuf

Infos
Bourganeuf (Borgon Nuòu en occitan) est une commune française, située dans le département de la Creuse et la région Limousin.
Bourganeuf

Bourganeuf (Borgon Nuòu en occitan) est une commune française, située dans le département de la Creuse et la région Limousin.

Géographie

Bourganeuf est située à environ 33 km au Sud-Ouest de Guéret, elle est arrosée par le Thaurion. Le Thaurion ou Taurion prend sa source à côté de Saint-Martin-Château. Il passe dans le lac de Lavaud-Gelade puis dans la Rigole du diable qui est une partie du Thaurion. La Rigole du Diable se situe entre le Monteil au Vicomte et Royère-de-Vassivière, elle s'étend sur 2 kilomètres. Ensuite le Thaurion se dirige vers Bourganeuf. Il passe à côté de Chatelus-le-Marcheix et de Saint-Martin Terressus. Enfin, il se jette dans la Vienne à Saint-Priest après un parcours de 125 km.

Histoire

Bourganeuf ("Bourguet neuf") doit sa création à une commanderie d'Hospitaliers de Saint Jean Jérusalem (certains disent de Templiers, mais rien n'est moins sûr) au . Cette commanderie devint ultérieurement le siège du grand prieuré d'Auvergne, qui fut transféré à Lyon en 1750. Bourganeuf conserve pourtant d'importants vestiges de ce grand prieuré : les bâtiments conventuels (devenus l'actuel hôtel de ville), une tour construite par Jean de Lastic en 1530, qui abrite aujourd'hui le syndicat d'initiatives, l'église Saint-Jean , mais surtout la célèbre "tour Zizim" dont l'histoire mérite qu'on s'y attarde.

L'histoire de "Zizim"

En mai 1481, à la mort de l'empereur ottoman Mehmed II, le conquérant de Constantinople (1453), ses deux fils, Jem (turc: Cem, prononcé Djem), appelé "Zizim" par les Européens et Bayezid II, se disputent le pouvoir. Défait à deux reprises, Djem se met sous la protection des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem à Rhodes. Il est reçu par le grand maître Pierre d'Aubusson le 30 juillet 1482. Traité avec déférence, mais en otage, il est conduit, sous la garde de Guy de Blanchefort, devenu grand maître de la Langue d'Auvergne depuis 1476, dans le comté de Nice, dans le Dauphiné, et enfin à Bourganeuf, siège du grand prieuré d'Auvergne, où il restera en captivité de 1486 à 1488 dans la tour construite à son intention, qui porte encore son nom "francisé". Pieux musulman (il effectua le pèlerinage de La Mecque), fin lettré, traducteur en turc d'une épopée persane, poète à ses heures, son séjour en France a donné lieu à bien des légendes. On lui prête à Sassenage (Dauphiné) et dans la Marche des aventures sentimentales invraisemblables, de même qu'on a cru devoir lui attribuer, avec George Sand et d'autres, la confection des tapisseries dites de "La Dame à la licorne" aujourd'hui conservées au musée du Moyen Âge (ancienne abbaye de Cluny, Paris). Djem quittera Bourganeuf le 10 novembre 1488 pour être remis au pape Innocent VIII. Il arrive à à Rome le 13 mars 1489, et aura pour résidence le château Saint-Ange. En 1494, le pape Alexandre VI Borgia sera contraint de le remettre au roi de France Charles VIII, entré en Italie, et qui envisage, depuis le royaume de Naples, une "croisade" en Grèce, possession de l'empire ottoman. Djem mourra en 1495 à Capoue, dans des conditions jamais élucidées. Sa dépouille sera ramenée en Turquie pour être inhumée à Brousse, où son tombeau existe toujours.

La "fée électricité"

La ville de Bourganeuf a été la troisième ville Française à recevoir l'électricité en 1886. Mais le ruisseau des eaux de Verger, qui avait accueilli la dynamo de sa première usine, furent trop basses pendant l'été de 1886 pour alimenter correctement les 60 lumières de Bourganeuf. On décida alors d'utiliser la cascade des Jarrauds d'une hauteur de 14 mètres et qui, elle, pouvait assurer une production largement suffisante, mais était distante de Bourganeuf de 14 km. Après trois ans d'études, et un an de travaux de juillet 1888 à avril 1889, les installations des usines de la cascade des Jarrauds et de Bourganeuf, furent les premières en France où on transporta l'électricité sur une telle distance. L'installation comprenait une turbine hydraulique de 130 CV avec une génératrice de 100 CV. Le câble électrique qui reliait les deux sites avait un diamètre de 5 mm. On puit ainsi réaliser un éclairage public de la ville rues, mairie, église, cafés, etc.) avec 106 lampes. Pour couronner cette prouesse technique, le premier téléphone de la région reliait les installations de la cascade et la villeLa première utilisation commerciale du téléphone en France datait de 1879.. .

Administration

La Communauté de commune

Royère de Vassivière fait partie de la Communauté de Communes Bourganeuf-Royère. Celle ci regroupe 20 communes : Auriat, Bosmoreau-les-Mines, Bourganeuf, Faux-Mazuras, Le Monteil-au-Vicomte, Mansat-la-Courrière, Masbaraud-Mérignat, Montboucher, Royère-de-Vassivière, Saint-Amand-Jartoudeix, Saint-Dizier-Leyrenne, Saint-Martin-Château, Saint-Martin-Sainte-Catherine, Saint-Moreil, Saint-Junien-la-Bregère, Saint-Pardoux-Morterolles, Saint-Pierre-Bellevue, Saint-Pierre-Chérignat, Saint-Priest-Palus et Soubrebost. |- | align=right| mars 2001 |||| Jean-Pierre Jouhaud || ||

Démographie

Lieux et monuments

- Le Château qui date du avec La tour Zizim, la tour de Lastic et celle de l'escalier.
- Le Musée de l'Electrification : Bourganeuf fut la troisième commune Française à bénéficier de l'éclairage électrique public. Celui-ci fut inauguré le 9 mai 1886 ; Par la suite en 1889, on utilisa une usine située au pied de la Cascade des Jarrauds, formée par la Maulde et le Langladure et située à 14 kilométres de Bourganeuf, l'installation comportait alors 106 lampes (éclairage des rues, église, mairie, cafés, ...).

Personnalités liées à la commune

-René Viviani
-Martin Nadaud
-Thierry Ardisson

Jumelage

:de:Zirndorf

Voir aussi

- Communes de la Creuse
- Sentier de grande randonnée GR 4 ==
Sujets connexes
Arrondissement de Guéret   Auriat   Auvergne   Bayezid II   Bosmoreau-les-Mines   Bourganeuf   Canton de Bourganeuf   Capoue   Cascade des Jarrauds   Charles VIII de France   Chef-lieu   Communauté de communes Bourganeuf et Royère-de-Vassivière   Communes de la Creuse   Constantinople   Creuse (département)   Dauphiné   Faux-Mazuras   France   GR 4   George Sand   Grèce   Guy de Blanchefort   Guéret   Innocent VIII   Jean de Lastic   Jérusalem   La Dame à la licorne   La Mecque   Langladure   Le Monteil-au-Vicomte   Limousin   Lyon   Mansat-la-Courrière   Mars (mois)   Martin Nadaud   Masbaraud-Mérignat   Maulde (rivière)   Mehmed II   Montboucher   Musée national du Moyen Âge   Naples   Nice   Occitan   Ordre de Malte   Paris   Pierre d'Aubusson   René Viviani   Rhodes   Rigole du diable   Rome   Royère-de-Vassivière   Saint-Amand-Jartoudeix   Saint-Dizier-Leyrenne   Saint-Junien-la-Bregère   Saint-Martin-Château   Saint-Martin-Sainte-Catherine   Saint-Moreil   Saint-Pardoux-Morterolles   Saint-Pierre-Bellevue   Saint-Pierre-Chérignat   Saint-Priest-Palus   Sassenage   Soubrebost   Thierry Ardisson   Turquie   Téléphone   Zizim  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^