Pâques

Infos
Pâques, ou de pâques, est une fête religieuse chrétienne commémorant la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa passion (du grec "pathos": souffrir) et sa crucifixion le vendredi saint, veille du sabbat. C'est le jour le plus saint du calendrier chrétien. Il marque la fin du jeûne du Carême. Pâque, de l'hébreu Pessah « passage », est le nom de la fête juive qui commémore la sortie d'Égypte. Ce mot a servi à désigner la fête c
Pâques

Pâques, ou de pâques, est une fête religieuse chrétienne commémorant la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa passion (du grec "pathos": souffrir) et sa crucifixion le vendredi saint, veille du sabbat. C'est le jour le plus saint du calendrier chrétien. Il marque la fin du jeûne du Carême. Pâque, de l'hébreu Pessah « passage », est le nom de la fête juive qui commémore la sortie d'Égypte. Ce mot a servi à désigner la fête chrétienne car, d'après les Évangiles, c'est pendant cette fête juive (qui dure 8 jours) qu'eut lieu la résurrection de Jésus. La forme « Pâque » est utilisée pour désigner cette fête dans les Églises orthodoxes. Pour les autres Églises, cette forme est vieillie.

Date de Pâques

Pâques et les fêtes qui y sont liées se déroulent à des dates variables du calendrier grégorien (qui suit le mouvement du Soleil et les saisons). Les dates contemporaines de Pâques sont les dimanches , et du calendrier grégorien. En fait, elles sont basées sur le calendrier lunaire, comme celui utilisé par les Juifs pour fixer notamment la date de la Pâque juive. Après le I concile de Nicée en 325, il fut décidé que le calcul de la date de Pâques se ferait selon une règle fixe. Ainsi, Pâques est célébrée le dimanche après le 14 jour du premier mois lunaire du printemps. Donc le dimanche après la première pleine lune advenant pendant ou après l'équinoxe de printemps. Dans la pratique, il est plus simple de revenir aux origines : Pâques correspond au premier dimanche qui suit la première pleine lune de Printemps. En revanche, la date peut varier suivant la longitude de la ville où l'on effectue l'observation. Les catholiques choisissent bien entendu Rome. Finalement, toutes les églises acceptèrent la méthode d'Alexandrie qui place l'équinoxe de printemps dans l'hémisphère Nord le 21 mars (alors que le vrai peut intervenir un ou deux jours avant ou après). Un problème, apparu plus tard, est la différence des pratiques entre les églises occidentales et les églises orthodoxes. Les premières adoptent le calendrier grégorien pour calculer la date de Pâques, alors que les dernières utilisent toujours le calendrier julien originel. Le Conseil œcuménique des Églises proposa une réforme de la méthode de détermination de la date de Pâques lors d'un sommet à Alep (Syrie), en 1997. Cette réforme aurait permis d'éliminer les différences de dates entre église occidentales et orientales ; elle devait entrer en application en 2001, mais échoua. Le calcul de la date de Pâques est assez complexe et connu sous le nom de Comput. Il existe des tables traditionnelles, mais aussi des algorithmes plus mathématiques pour la retrouver. La première méthode développée par Carl Friedrich Gauss avait quelques erreurs : en 1954 (la formule donnait le 25 avril au lieu du 18 avril) et en 1981 (le 26 au lieu du 19 avril). De nombreux autres mathématiciens ont depuis développé d'autres formules. Voir des calculs détaillés dans l'article du calcul de la date de Pâques. Les deux jours de Pâques (le dimanche et le lundi) sont reconnus comme jours fériés par la plupart des pays de tradition chrétienne, excepté aux États-Unis où Pâques est célébrée seulement le dimanche de Pâques et non pas aussi le lundi de Pâques. En France par exemple, le lundi de Pâques est férié depuis la loi du 8 mars 1886. Dans les département de l'Alsace et en Moselle le vendredi saint, qui précède le dimanche de pâques est également férié.

Les symboles de Pâques et leur signification

Fabergé.

La lumière

Pour les chrétiens, le symbolisme de la lumière de Pâques a un sens cosmique. La référence à l'équinoxe et à la pleine lune (voir plus haut la Date de Pâques) n'est pas pour eux quelquechose de fortuit : elle est voulue par Dieu lui-même. Ce n'est qu'à l'équinoxe que le Soleil éclaire toute la Terre tandis que, au même moment, la pleine lune continue à réfléchir ses rayons pendant la nuit. Certains symboles de la fête de Pâques sont à retrouver parmi ceux de la fête juive de Pessa'h et ont pris une autre signification par rapport au Christ. D'autres se rapportent aux épisodes relatés dans les Evangiles.

L'agneau

La résurrection du Christ, Sainte Barbara, Sainte Catherine, triptyque de Lucas Cranach l'Ancien La meilleure identification provient du chapitre 53 du prophète Isaïe (verset 5 à 7) Le fils d'Abraham se transforme en fils de Dieu : (Luc chapitre 1, verset 31 et 32). C'est d'ailleurs à cause de cette seule affirmation qu'il sera crucifié : (Jean 19:7). Le bélier que trouve Abraham devient l'Agneau de Dieu : (Jean 1:29) Il ne dit rien : (Marc chapitre 14, verset 61) Mais cette mort mène à la résurrection : (Matthieu 16:21) mais que l'on retrouve aussi dans (Matthieu 20:19 - Luc 9:22 - Luc 13:32 - Luc 18:33 - Luc 24:46).

Le sang

Le sang des béliers servait de signe pour épargner les Hébreux lors de la délivrance et de la sortie d'Égypte : (Exode 12:23). Ce même sang permet la relation avec Dieu via le Christ : (Hébreux 13:12)

L'évangile

Jésus et ses disciples (tous juifs) ont donc naturellement fêté cet événement tout en lui donnant un sens plus profond (pour les chrétiens), car assimilant la sortie d’Égypte à la délivrance définitive de la désobéissance à Dieu (une des significations du mot péché) : (Apocalypse, chapitre 11, verset 8)

Le pain

Concernant le pain, les chrétiens sont aussi appelés à ôter le levain de leur vie. Dans l'Évangile, cela prend une signification spirituelle : Ou encore dans une lettre de saint Paul :

La fête de Pâques

La tradition pascale en Slovénie

Fête religieuse

Pâques est une fête dite « d’obligation » dans l'Église catholique, c'est-à-dire qu’il est obligatoire de chômer et d'assister à la messe. Pendant longtemps, Pâques était le jour de l'année où les fidèles allaient communier, ce qui leur imposait d'aller se confesser préalablement. On employait l'expression « faire ses Pâques ». C'est aussi l'occasion pour le pape de prononcer sa bénédiction urbi et orbi. Œufs de Pâques

Traditions populaires

Dans les pays chrétiens, l'œuf de Pâques est le cadeau favori le jour de Pâques. En Allemagne, en Suisse, en Autriche, en France dans la région d'Alsace et le département de la Moselle, ainsi qu'en Martinique, Guyane et Guadeloupe, le lundi de Pâques s'accompagne d'un autre jour férié : le « Karfreitag », soit le Vendredi saint. Pâques y est donc considéré comme une sorte de deuxième Noël et il n'est pas rare que les gens s'offrent des cadeaux entre eux à cette occasion. Autre particularité : les œufs de Pâques sont apportés par le lièvre de Pâques (Osterhase). Comme pour Noël, les Suisses et les Allemands décorent leur maison à l'approche de Pâques. Chocolats et diverses décorations souvent en forme de lapin ornent ainsi les boutiques et les appartements. On y fait aussi des bouquets de Pâques sur lesquels on accroche divers sujets et des œufs peints. Les arbres dans les jardins ont droit aussi à une parure multicolore avec l'arrivée du printemps, les œufs et lapins poussent partout ! En Belgique et en France, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs de Pâques. Depuis le jeudi saint, les cloches sont silencieuses, en signe de deuil. On dit qu'elles sont parties pour Rome, et elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu'elles laissent tomber à leur passage. En Italie, on attache les cloches le jour du jeudi saint pour éviter qu'elles ne sonnent. En Allemagne et en France, le repas de Pâques est souvent l'occasion de partager un rôti d'agneau accompagné de flageolets. Les Américains espèrent que l’« Easter Bunny » leur apportera des lapins en chocolat et des sucreries dans un panier tressé. Pâques a donné naissance au prénom « Pascal ».

Mais pourquoi offre-t-on des oeufs à Pâques ?

Cette tradition remonterait à l'Antiquité. Déjà, les Egyptiens et les Romains offraient des oeufs peints au printemps car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance. L'Eglise ayant instauré au IVe siècle l'interdiction de manger des oeufs pendant le Carême et les poules continuant à pondre, les oeufs pondus depuis le début du Carême -n'ayant pas été mangés - étaient alors décorés et offerts. De nos jours, le jeûne n'est plus observé aussi strictement mais la tradition d'offrir des oeufs, y compris en chocolat, est restée pour le plaisir des petits et des grands.

Le nom de « Pâques » en diverses langues

Dans la plupart des pays à dominante chrétienne, les noms de Pâques proviennent de l'hébreu pessa'h :
- albanais Pashkët
- allemand sub-rhénan Paisken
- arabe عيد القيامة/عيد الفصح
- breton Pask
- catalan Pasqua
- danois Paaske
- écossais Pask
- espagnol Pascua
- espéranto Pasko
- finnois Pääsiäinen
- français Pâques
- grec Πάσχα
- italien Pasqua
- islandais Páska
- latin pascha (ou Festa Paschalia)
- libanais fessa'h
- lingala Pasíka
- néerlandais Pasen
- portugais Páscoa
- roumain Paşti
- russe Пасха
- suédois Påsk
- turc Paskalya
- (Swahili) Paska
- (Kinyarwanda) Pasika
- (Tshiluba ) "Pasaka" Cependant, quelques langues nomment cette fête différemment :
- allemand Ostern
- anglais Easter
- arménien Զատիկ (littéralement "résurrection")
- basque Kristau
- biélorusse Вялікдзень ou Vialikdzen’' (litréralement "le Grand Jour")
- bosnien
Uskrs or Vaskrs (littéralement "résurrection")
- bulgare Великден (
Velikden, literally "le Grand Jour") ou Възкресение Христово (Vazkresenie Hristovo'', littéralement "Résurrection de Christ")
- chinois simplifié : 复活节; chinois traditionnel : 復活節; Pinyin: Fùhuó Jié (littéralement "Festival de la Résurrection")
- coréen 부활절 (Puhwalchol, littéralement "Festival de la Résurrection")
- croate Uskrs (littéralement "résurrection")
- estonien Lihavõtted
- farsi عيد پاك
- géorgien აღდგომა (Aĝdgoma)
- hongrois Húsvét (littéralement "prise" ou "achètant viande")
- irlandais Cáisc
- japonais 復活祭 (Fukkatsu-sai, littéralement "festival de résurrection") ou イースター Īsutā (de l'anglais)
- (Kinyarwanda) Pasika nziza
- letton Lieldienas (littéralement "les Grands Jours", singulier n'existe pas)
- lithuanien Velykos (dérivé des langues slaviques, singulier n'existe pas)
- macédonien Велигден (Veligden, littéralement "le Grand Jour")
- polonais Wielkanoc (littéralement "la Grande Nuit") ou Pascha
- roumain Înviere (littéralement "résurrection")
- serbe Ускрс (Uskrs) ou Васкрс (Vaskrs, litéralemnt "résurrection")
- slovaque Veľká Noc (littéralement "la Grande Nuit")
- slovène Velika noč (littéralement "la Grande Nuit")
- tchèque Velikonoce (litéralement "Grands Nuits" )
- tongan (Pacifique du Sud) Pekia (littéralement "mort (d'un seigneur)")
- ukrainien Великдень (Velykden’, littéralement "le Grand Jour") ou Паска (Paska)
- tiếng Việt Lễ Phục sinh.

Souhaits donnés à l'occasion de Pâques

Drapanka, œuf de Pâques de Pologne
-En Anglais: « Happy Easter »
-En Allemagne : « Frohe Ostern »
-En Arabe: «عيد فصح مجيد»
-Au Canada : le jour de Pâques : « Joyeuses Pâques »
-En France, à la fin de la veillée ou le jour de Pâques : « Joyeuses Pâques »
-En Suède : « Glad Påsk »
-Au Portugal : Páscoa Feliz
-En Espagne: Feliz Semana Santa, ou, Feliz Pascua
-En Maltais: « L-Ghid it-Tajjeb » Dans la plupart des pays de tradition orthodoxe : « Christ est ressuscité ! », et on répond « Il est vraiment ressuscité! ». Par exemple, en russe : « Христос воскресе! » - « Воистину воскресе! », en grec: « Χριστός Ανέστη! » - « Αληθώς Ανέστη! », ou en roumain « Hristos a înviat! » - « Adevărat a înviat! ».

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abraham   Albanais   Algorithmique   Allemagne   Allemand   Anglais   Antiquité   Arabe   Arménien   Autriche   Basque   Biélorusse   Bosnien   Breton   Bulgare   Calcul de la date de Pâques   Calendrier grégorien   Calendrier julien   Calendrier liturgique catholique   Calendrier lunaire   Canada   Carl Friedrich Gauss   Carême   Catalan   Catholicisme   Chocolat   Christianisme   Comput   Confession   Conseil œcuménique des Églises   Coréen   Croate   Crucifixion   Danois   Espagne   Espagnol   Espéranto   Estonien   Eucharistie   Exode   Farsi   Finnois   France   Français   Fête   Fête-Dieu   Grec moderne   Géorgien   Hongrois   Hébreu   Hébreux   IVe siècle   Ier concile de Nicée   Irlandais   Islandais   Italien   Japonais   Jeudi de l'Ascension   Jeûne   Jour férié   Judaïsme   Juifs   Jésus de Nazareth   Latin   Letton   Lingala   Lucas Cranach l'Ancien   Lumière   Lundi de Pâques   Macédonien   Maltais   Mystère pascal   Noël   Néerlandais   Pape   Passion   Paul de Tarse   Pessa'h   Pierre-Karl Fabergé   Pologne   Polonais   Portugais   Portugal   Pâque quartodécimaine   Péché   Rhin   Rome   Roumain   Russe   Sabbat   Saint-Sépulcre d'Angers   Serbe   Slovaque   Slovène   Slovénie   Suède   Suédois   Syrie   Tchèque   Triduum   Triptyque   Turc   Ukrainien   Urbi et orbi   Vendredi saint  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^