Préhistoire

Infos
Lucy », un fossile relativement complet dAustralopithecus afarensis découvert en Éthiopie en 1974 La Préhistoire est généralement définie comme la période comprise entre l’apparition de l’Humanité et l’apparition des premiers documents écrits, même si cette définition n’est pas sans poser des problèmes (voir ci-dessous). La préhistoire est aussi la discipline scientifique qui étudie cette période (voir préhistoire) Leclerc,
Préhistoire

Lucy », un fossile relativement complet dAustralopithecus afarensis découvert en Éthiopie en 1974 La Préhistoire est généralement définie comme la période comprise entre l’apparition de l’Humanité et l’apparition des premiers documents écrits, même si cette définition n’est pas sans poser des problèmes (voir ci-dessous). La préhistoire est aussi la discipline scientifique qui étudie cette période (voir préhistoire) Leclerc, J. et Tarrête, J. (1988) - « Préhistoire », in: Dictionnaire de la Préhistoire, Leroi-Gourhan, A., (Éd.), PUF, pp. 899-900..

Problèmes liés à la définition de la Préhistoire

La définition classique de la Préhistoire pose un certain nombre de problèmes, notamment en ce qui concerne les critères retenus pour son début et sa fin, mais aussi pour la datation de ses limites.

Début de la Préhistoire

Objet de pierre taillée découvert à Hadar en Éthiopie (2, 4 à 2, 6 Ma) La Préhistoire commence avec l'apparition de l’Homme, or celle-ci est le fruit d’une lente évolution sur plusieurs centaines de milliers d’années, depuis un Hominidé indéterminé. Ce début varie selon les chercheurs en fonction des critères utilisés pour définir l’Homme, qui peuvent être anthropologiques, culturels voire philosophiques… Le genre Homo apparaît avec Homo rudolfensis (-2, 9 MaMa = Million d'années) puis Homo habilis (-2, 4 Ma), deux espèces qui ont coexisté en Afrique de l’Est. Ces deux espèces avaient adopté une locomotion bipède et produisaient probablement des outils, deux traits qui ont longtemps été considérés comme propres au genre humain. Des découvertes plus récentes ont montré que les Australopithèques qui ont précédé avaient eux aussi adopté une locomotion partiellement bipède. D’autre part, les plus anciennes industries lithiques sont contemporaines de représentants du genre Homo mais aussi de Paranthropes, formes robustes d’Australopithèques, et il est impossible de déterminer quel est l’auteur de ces industries. Selon que l’on considère que l’Homme est représenté par le seul genre Homo ou également par le genre Australopithecus, la Préhistoire débute donc respectivement il y a environ 3 Ma ou il y a environ 5 Ma.

Fin de la Préhistoire

Kish. L’utilisation de l’apparition de l’écriture, vers 3000 avant notre ère, comme critère marquant la fin de la Préhistoire est problématique à plus d’un titre :
- celle-ci n’apparaît pas à la même date dans toutes les zones géographiques ;
- il existe des sociétés n’ayant pas adopté l’écriture, dont la tradition orale est très forte, comme certaines civilisations d’Amérique précolombienne ou d’Afrique sub-saharienne, qui ont peu de choses en commun avec les sociétés préhistoriques. La notion de Protohistoire a été introduite pour les populations ne possédant pas elles-mêmes l’écriture, mais qui sont mentionnées par des textes émanant d’autres peuples contemporains Leclerc, J. et Tarrête, J. (1988) - « Protohistoire », in: Dictionnaire de la Préhistoire, Leroi-Gourhan, A., (Éd.), PUF, p. 905.. Cette notion n’est pas entièrement satisfaisante.

Vers une définition économique et sociale

La tendance actuelle est de se baser sur des critères non plus chronologiques (trop fluctuants) mais économiques et sociaux :
- la Préhistoire concernerait les populations dont la subsistance est assurée par la prédation. Ces groupes de chasseurs-cueilleurs, pêcheurs, collecteurs exploitent des ressources naturelles disponibles sans les maîtriser. La Préhistoire stricto sensu comprendrait donc le Paléolithique, l’Épipaléolithique et le Mésolithique.
- la Protohistoire concernerait les populations dont la subsistance est assurée par la production cf. notamment Otte, M. (2001) La Protohistoire, De Boeck - Wesmael, 396 p.. Ces groupes d’éleveurs et d’agriculteurs, souvent sédentaires, exploitent des ressources qu’ils maîtrisent et qu’ils gèrent en partie. La Protohistoire comprendrait alors le Néolithique, le Chalcolithique, l'Âge du bronze et l’Âge du fer. Elle est caractérisée par une structuration croissante de la société (modification de l’habitat, agglomération, socialisation avancée, hiérarchisation, pouvoir administratif, économie avancée, monnaie, échanges commerciaux, etc.).

Les grandes divisions de la Préhistoire

Aspects historiques

Jacques Boucher de Perthes, l'un des pères de la PréhistoireLa chronologie de la Préhistoire a commencé à être établie au , à la suite des travaux des grands systématiciens du siècle précédent, Carl von Linné, Buffon, qui avaient largement fait reculer la date de l’origine de la vie sur Terre. En 1820, Christian Jürgensen Thomsen ordonne les collections de son musée en fonction des principaux matériaux utilisés et crée une classification dite des « trois âges » :
- l’Âge de la pierre
- l’Âge du bronze
- l’Âge du fer. Si les deux derniers sont encore couramment employés, le premier est désormais tombé en désuétude. On lui préfère selon les cas les termes Paléolithique et Néolithique, introduits par John Lubbock en 1865.
- Le Paléolithique, étymologiquement « âge de la pierre ancienne », est la période la plus ancienne, durant laquelle la pierre est seulement taillée (d'où aussi l'ancienne appelation d'« âge de la pierre taillée »).
- Le Néolithique, étymologiquement « âge nouveau de la pierre », est la période plus récente, durant laquelle la pierre est taillée mais aussi travaillée par polissage (d'où aussi l'ancienne appelation d'« âge de la pierre polie »). Biface acheuléen en silex de Saint-Acheul Les découvertes et les écrits (1846 à 1864) de Jacques Boucher de Perthes contribuent à faire accepter l’idée de la très haute antiquité de l’Homme. S’inspirant de la chronologie utilisée en Géologie, Édouard Lartet propose en 1861 une chronologie fondée sur les espèces successives de grands mammifères dominants. Seul l’Âge du Renne est encore parfois utilisé pour désigner le Magdalénien. En 1869, Gabriel de Mortillet propose une nouvelle chronologie de la Préhistoire, en 14 époques successives nommées d’après les sites où elles ont été décrites et où elles sont bien représentées ; si certaines ont été abandonnées, la plupart de ces époques sont encore utilisées aujourd’hui comme l’Acheuléen, le Moustérien, le Solutréen ou le Magdalénien. La chronologie a également été précisée par Henri Breuil, notamment en ce qui concerne la position stratigraphique de l’Aurignacien.

Classification actuelle de la Préhistoire européenne

Pour les autres régions, voir le Tableau synoptique des principales cultures préhistoriques du Vieux Monde La classification actuelle fait toujours référence à un certain nombre de périodes, de durées très inégales, fondées sur les particularités de leurs cultures matérielles. Ces catégories basées sur l’étude des vestiges durables (industrie lithique essentiellement, puis céramique et métallurgie) se sont beaucoup affinées avec les outils de recherche modernes. Ces périodes ont avant tout une signification chronologique, voire une signification culturelle. Elles ne sont souvent valables que pour une aire géographique donnée et pendant une période donnée. Pour les périodes anciennes du Paléolithique, les différences culturelles entre les industries sont difficiles à mettre en évidence et les variations peuvent aussi être liées à la fonction des sites ainsi qu’aux types de matériaux utilisés. Les premières cultures apparaissent en Afrique de l'est avec le Paléolithique archaïque, expression utilisée par certains chercheurs pour désigner les premières industries lithiques africaines, suivi du Paléolithique inférieur avec l'Oldowayen.
Chronologie pour l'Europe de l'Ouest'
- Paléolithique
- Paléolithique inférieur
-
- Abbevillien (période également connue sous le nom de Chelléen, désuet)
-
- Acheuléen (industries à bifaces)
- Paléolithique moyen (Homme de Néandertal)
-
- Moustérien (industries à débitage Levallois)
- Paléolithique supérieur (arrivé de Homo sapiens en Europe)
-
- Châtelperronien (seulement identifié en France et en Espagne)
-
- Aurignacien (premier art pariétal, voir grotte Chauvet)
-
- Gravettien (statuettes de Vénus comme la Vénus de Willendorf, mains négatives comme à Gargas)
-
- Épigravettien (attesté en Italie)
-
- Protomagdalénien (seulement identifié en France)
-
- Solutréen (seulement identifié en France, Espagne et Portugal)
-
- Badegoulien (seulement identifié en France)
-
- Magdalénien (Europe de l'Ouest en centrale sauf Italie)
- Épipaléolithique
- Azilien
- Valorguien
- Montadien
- Mésolithique
- Sauveterrien
- Tardenoisien
- Castelnovien
- Maglemosien
- Néolithique
- Cardial (courant de néolithisation Méditerranéen)
- Danubien (courant de néolithisation centre Européen)
- Chasséen (sud de la France)
- Âge du bronze
- Bronze ancien
- Bronze moyen
- Bronze final
- Âge du fer
- Hallstatt (voir celtes)
- La Tène (voir celtes) La plupart de ces termes ont une valeur limitée géographiquement et souvent, plus la période est récente, plus la zone géographique concernée est restreinte. Pour d'autres régions du globe, d'autres cultures se sont développées comme le Paléoindien et le Formatif pour l’Amérique du Nord, ou le Jomon pour le Japon. Il existe d’autres catégories, de moindre durée, qui ne sont pas reconnues dans toutes les régions du globe ou par l’ensemble de la communauté scientifique. C’est le cas, par exemple, de l’Âge du cuivre ou du Chalcolithique.

Quelques dates importantes

- Paléolithique
- Il y a 5 Ma : apparition des Australopithèques
- Il y a 3 Ma : apparition d’Homo rudolfensis souvent considéré comme le premier représentant du genre humain Sandrine Prat, « »
- Il y a 400 000 ans : domestication du feu à Menez-Dregan et Vértesszőlős
- Il y a 100 000 ans : premières sépultures au Proche-Orient
- Il y a 30 000 ans : en Europe, Homo sapiens est la seule espèce humaine restante après la disparition de l’Homme de Néandertal
- Il y a 20 000 ans : peintures de Lascaux.
- Néolithique
- Vers -12 000 / -10 000 : mégalithisme (dolmens et menhirs)
- Vers -10 000 : premiers villages (Çatal Hüyük en Turquie)
- Vers 3 300 av. J.-C. : invention de l’écriture en Égypte et Mésopotamie, fin de la Préhistoire.

Notes et références de l'article

Voir aussi

===
Sujets connexes
Acheuléen   Afrique   Amérique du Nord   Archéologie   Art pariétal   Aurignacien   Australopithecus afarensis   Australopithèque   Azilien   Badegoulien   Biface   Bronze ancien   Bronze final   Bronze moyen   Cardial   Carl von Linné   Castelnovien   Celtes   Chalcolithique   Chasséen   Chelléen   Christian Jürgensen Thomsen   Châtelperronien   Civilisation de Hallstatt   Commerce   Céramique   Dolmen   Gabriel de Mortillet   Gravettien   Grotte Chauvet   Grotte de Lascaux   Grottes de Gargas   Habitat humain   Henri Breuil   Homme de Néandertal   Homo   Homo habilis   Homo rudolfensis   Homo sapiens   Humanité   Industrie lithique   Jacques Boucher de Perthes   Japon   John Lubbock   Kish (Mésopotamie)   La Tène   Lexique de l'archéologie   Lucy (paléoanthropologie)   Magdalénien   Maglemosien   Main négative   Menez-Dregan   Menhir   Migration humaine   Monnaie   Montadien   Moustérien   Mégalithisme   Mésolithique   Mésopotamie   Métallurgie   Néolithique   Oldowayen   Paléoanthropologie   Paléolithique   Paléolithique inférieur   Paléolithique moyen   Paléolithique supérieur   Paranthropus   Peinture   Protohistoire   Protomagdalénien   Préhistoire   Préhistoire (discipline)   Saint-Acheul   Sauveterrien   Sciences humaines   Sciences économiques   Silex   Socialisation   Solutréen   Tableau synoptique des principales cultures préhistoriques du Vieux Monde   Tardenoisien   Terre   Toumaï   Turquie   Valorguien   Vénus de Willendorf   Vénus paléolithique   Vértesszőlős  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^