Influence de la psychanalyse

Infos
Cet article traite de l'influence de la psychanalyse sur les sciences humaines. Si la psychanalyse est d'abord une thérapie proposée aux hystériques, son influence s'étend très vite : d'abord aux autres névroses, puis les travaux de Freud à partir de L'interprétation des rêves (1900) présentent une nouvelle conception de la personnalité et de l'hominisation. Dès 1910 des psychanalystes s'intéressent aux enfants ; bientôt la pédagogie, la pédiatrie seront influencé
Influence de la psychanalyse

Cet article traite de l'influence de la psychanalyse sur les sciences humaines. Si la psychanalyse est d'abord une thérapie proposée aux hystériques, son influence s'étend très vite : d'abord aux autres névroses, puis les travaux de Freud à partir de L'interprétation des rêves (1900) présentent une nouvelle conception de la personnalité et de l'hominisation. Dès 1910 des psychanalystes s'intéressent aux enfants ; bientôt la pédagogie, la pédiatrie seront influencées. Freud traitera également de la religion, des œuvres d'art. Toute la culture se voit donc concernée.

Psychanalyse et psychologie

Le concept d'inconscient n'a pas la même définition dans toutes les branches de la psychologie. La psychologie cognitive lui préfère la notion d'explicite (volontaire, connu du sujet) et d'implicite (involontaire). L'implicite est apparenté à un processus psychique de bas niveau, ne mettant pas en cause le sens. Les modèles de la neuropsychologie s'appuient sur cette notion d'implicite et de niveaux de traitement de l'information.

Psychanalyse et psychopathologie

La psychanalyse énonce sa propre psychopathologie, étude des maladies mentales, dont la distinction majeure demeure sans doute l'opposition entre névrose et psychose. Mais le psychanalyste s'intéresse peu, ou pas, au diagnostic. Le symptôme lui-même n'est pas inintéressant et se voit considéré comme volontaire, désiré, bien qu'inconscient : c'est le bénéfice primaire. Supprimer le symptôme n'est pas l'essentiel, encore moins l'est-il de poser un diagnostic. La particularité de la psychopathologie psychanalytique réside dans l'écoute du patient, ce qui s'avère dès les premières hypothèses à propos de l'hystérie. Une autre manière de dire l'influence de la psychanalyse sur la psychopathologie est l'aspect dynamique du conflit - toute la psycopathologie psychanalytique envisage en effet les phénomènes psychiques non pas comme seulement observables, irréductibles, mais comme représentant des manifestations de motions pulsionnelles : la psychopathologie met toujours un évidence un conflit, soit interne (ce qui en reste le principal modèle) , soit avec la réalité.

Psychanalyse et psychothérapie

La psychanalyse évolua en reprenant des éléments d'autres psychothérapies, comme l'hypnose. Elle influença également. La psychiatrie dynamique désigne toutes les psychothérapies se basant sur une relation dynamique entre thérapeute et patient, dont la psychanalyse fait partie, et qu'elle amena à réenvisager sous l'angle transférentiel. Les psychanalystes eux-mêmes pratiquent différentes méthodes basées sur la psychanalyse, tant au sein d'institutions qu'en libéral.
- La psychothérapie institutionnelle est mouvement basé sur la psychanalyse, l'antipsychiatrie, et proposant un nouveau modèle de l'institution, se voulant ouvert et dans le processus de devenir plutôt dans que la planification aliénante.
- Psychodrame analytique individuel et psychodrame analytique de groupe sont pratiqués tant comme psychothérapies que comme formations.
- L'hypnose fut utilisée par Freud puis abandonnée. Certains psychanalystes la pratiquent encore, mêlant travail d'interprétation et suggestion.

Psychanalyse et pédagogie

Sigmund Freud considérait l'enseignement de la psychanalyse comme indispensable pour les éducateurs. La psychanalyse considère l'éducation comme une répression pulsionnelle. L'enfant doit acquérir le principe de réalité et devenir capable d'ajourner la satisfaction de désirs, voire de renoncer à certains modes de satisfaction. L'enfant le fait par amour , avant tout pour ses parents, et la pédagogie doit respecter ce principe.

Psychanalyse et médecine

La conception psychanalytique de l'hystérie fait dire à Freud que la psychanalyse naît d'un échec de la médecine devant des troubles fonctionnels, non lésionnels et non dégénératifs. Alors que la vision de Groddeck, à savoir que toute maladie est due à un trouble psychique, ne fait pas l'unanimité parmi les psychanalystes, plus tard, la notion de psychosomatique prendra de l'importance avec par exemple Pierre Marty, Michel Fain, Michel de M'Uzan. Michael Balint mettra en place des Groupes Balint en Angleterre, groupe d'échanges et réflexion entre psychanalystes et médecins sur leurs pratiques respectives à partir d'études de cas. Jacques Lacan considère la psychanalyse comme essentielle pour les médecins, qui pour lui sont cibles d'un transfert qui ne se dit pas. En France, la pédiatrie dans son rapport à l'enfant ("") fut particulièrement influencée par la psychanalyse.

Psychanalyse et art

Psychanalyse et surréalisme

Le milieu artistique fut l'un des premiers à être réceptif aux théories de la psychanalyse. La contrainte d'association libre de la cure psychanalytique se voit ainsi reflétée dans la pratique de l'écriture automatique. Voir Oulipo.

Psychanalyse et critique artistique

Freud considérait la sublimation, satisfaction pulsionnelle détournée, comme le plus haut but de la psychanalyse. La sublimation est l'effort de l'artiste pour engendrer une satisfaction ne passant pas par l'acte, sinon celui de créer. Freud a analysé des œuvres de Léonard de Vinci dans Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci (1910). La première approche tentait donc de réduire la qualité d'une œuvre d'art à son contenu latent , sa signification inconsciente. Sándor Ferenczi fut l'un des psychanalystes assez tôt intéressés par la critique artistique. Par la suite, les psychanalystes critiquèrent cela, arguant que cette notion de sublimation n'apportait rien.

Psychanalyse et anthropologie

Psychanalyse et philosophie

La psychanalyse s'inspire entre autre sur des concepts philosophiques. Freud, bien que méfiant vis à vis des "systèmes" philisophiques, s'inspira par exemple de Friedrich Nietzsche, de Schopenhauer, de Franz Brentano. (Cf.Paul-Laurent Assoun: Freud, la philosophie et les philosophes, Quadrige 2005.) Hegel, Soren Kierkegaard, inspirèrent Jacques Lacan. La psychanalyse inspira - avec plus ou moins de bonheur - certains philosophes comme:
- Jean-Paul Sartre (Réflexion sur la question juive)
- Gilles Deleuze.

Psychanalyse et religion

===
Sujets connexes
Antipsychiatrie   Association libre   Bénéfice primaire   Contenu latent   Cure psychanalytique   Franz Brentano   Friedrich Nietzsche   Georg Groddeck   Gilles Deleuze   Hypnose   Hystérie   Inconscient   Jacques Lacan   Jean-Paul Sartre   Léonard de Vinci   Michael Balint   Michel Fain   Michel de M'Uzan   Médecine   Neuropsychologie   Névrose   Oulipo   Paul-Laurent Assoun   Pierre Marty   Psychanalyse   Psychodrame analytique de groupe   Psychodrame analytique individuel   Psychologie cognitive   Psychose   Psychosomatique   Psychothérapie institutionnelle   Pédiatrie   Sigmund Freud   Sublimation (psychologie)   Surréalisme   Sándor Ferenczi   Thérapie   Transfert (psychanalyse)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^