Eure (rivière)

Infos
Eure est une rivière française qui prend sa source à Marchainville près de Longny-au-Perche dans l'Orne et rejoint la Seine à Martot, peu après avoir longé Pont-de-l'Arche dans le département de l'Eure qui lui doit son nom. Elle arrose notamment Chartres, Maintenon, Pacy-sur-Eure et Louviers. D'une longueur de 225 km, elle traverse également le département d'Eure-et-Loir (Chartres). Ses deux principaux affluents sont l'Avre et l'Iton.
Eure (rivière)

Eure est une rivière française qui prend sa source à Marchainville près de Longny-au-Perche dans l'Orne et rejoint la Seine à Martot, peu après avoir longé Pont-de-l'Arche dans le département de l'Eure qui lui doit son nom. Elle arrose notamment Chartres, Maintenon, Pacy-sur-Eure et Louviers. D'une longueur de 225 km, elle traverse également le département d'Eure-et-Loir (Chartres). Ses deux principaux affluents sont l'Avre et l'Iton.

Principaux affluents

- Rive droite
- l' Aunay
- la Drouette
- la Maltorne
- la Vesgre
- Rive gauche
- la Donette
- la Blaise
- l' Avre
- l' Iton

Départements et communes traversés

De l'amont vers l'aval:
- Orne (61): Marchainville, La Lande-sur-Eure, Neuilly-sur-Eure.
- Eure-et-Loir (28): Courville-sur-Eure, Saint-Georges-sur-Eure, Fontenay-sur-Eure, Chartres, Saint-Prest, Maintenon, Nogent-le-Roi, Mézières-en-Drouais, Cherisy, Anet.
- Eure (27): Ivry-la-Bataille, Garennes-sur-Eure, Bueil, Merey, Pacy-sur-Eure, Ménilles, Chambray, Autheuil-Authouillet, Acquigny, Louviers, Le Vaudreuil, Pont-de-l'Arche, Martot.

Hydrologie

Le régime de l'Eure a été observé durant une période de 40 ans (1968-2007), à Louviers, ville du département de l'Eure située un peu en amont de son confluent avec la Seine (ne pas cocher la case "Station en service") . A cet endroit le bassin versant de la rivière est de 5 935 km², soit la quasi totalité du ce dernier. Le débit moyen interannuel ou module de l'Eure à Louviers est de 26, 2 m³ par seconde. L'Eure présente des fluctuations saisonnières de débit fort peu importantes, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen au niveau de 29 à 34, 6 m³ par seconde, de décembre à début avril inclus (avec un maximum en janvier-février), et des basses eaux d'été de juin à octobre inclus, entraînant une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 19 m³ au mois d'août, ce qui reste fort consistant. Cependant ces fluctuations mensuelles modérées cachent des irrégularités bien plus importantes sur de courtes périodes. Ainsi, le VCN3 peut chuter jusque 11, 0 m³ Le VCN3 est la quantité minimale écoulée ou débit minimal sur trois jours consécutifs. , en cas de période quinquennale sèche, ce qui est peut-être assez élevé comparé à ce qui survient sur la grande majorité des cours d'eau du sud et de l'est de la France, mais est relativement plus bas que la plupart des cours d'eau de l'ouest du bassin de la Seine, comme l'Iton, le Thérain ou l'Epte. Les crues peuvent être relativement importantes. Ainsi le débit instantané maximal enregistré à Louviers a été de 139 m³ par seconde 29 mars 2001, tandis que la valeur journalière maximale était de 140 m³ par seconde le même jour. Le QIX 10 ou débit calculé de crue décennale est de 96 m³ par seconde, le QIX 20 de 110 m³ et le QIX 50 de 130 m³. Les QIX 2 et QIX 5 valent quant à eux respectivement 62 et 83 m³ (voir note Le QIX 20 ou débit calculé pour une crue vicennale, est la valeur du débit calculé pour une crue n'ayant statistiquement lieu que tous les 20 ans. On calcule aussi le QIX 50, c'est-à-dire la valeur du débit calculé pour une crue cinquantennale, n'ayant statistiquement lieu que tous les 50 ans. Enfin le QIX 2 et le QIX 5 sont les débits calculés pour une crue biennale et quinquennale, c'est-à-dire une crue qui doit se produire en moyenne tous les deux ou cinq ans. Ils permettent d'apprécier les risques à plus court terme. ). D'où il ressort que les crues de mars 2001, dont il a été question plus haut, étaient d'ordre cinquantennal. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 138 millimètres annuellement, ce qui est faible, nettement inférieur tant à la moyenne de la totalité du bassin de la Seine (230 à 240 millimètres), qu'à la moyenne d'ensemble de la France. Le débit spécifique (ou Qsp) tombe de ce fait à un faible 4, 4 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Notes et références

Galerie

Image:Chartres Eure.jpg|L'Eure à Chartres près des grands prés Image:Chartres Eure 2.jpg|L'Eure dans Chartres

Voir aussi

- La liste des rivières de France
- L' Iton
- La Risle ==
Sujets connexes
Acquigny   Anet (Eure-et-Loir)   Autheuil-Authouillet   Avre   Blaise (affluent de l'Eure)   Bueil (Eure)   Chambray   Chartres   Courville-sur-Eure   Drouette   Débit spécifique   Eure-et-Loir   Eure (département)   Fontenay-sur-Eure   France   Garennes-sur-Eure   Iton   Ivry-la-Bataille   La Lande-sur-Eure   Lame d'eau   Le Vaudreuil   Liste des rivières de France   Longny-au-Perche   Louviers   Maintenon (Eure-et-Loir)   Maltorne   Marchainville   Martot   Merey   Module (hydrologie)   Ménilles   Mézières-en-Drouais   Neuilly-sur-Eure   Nogent-le-Roi   Pacy-sur-Eure   Pont-de-l'Arche   Risle   Saint-Georges-sur-Eure   Saint-Prest   Seine   Vesgre  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^