Marie-Jeanne Riccoboni

Infos
Marie-Jeanne Riccoboni, née de Heurles de Laboras le 25 octobre 1713 à Paris où elle est morte le 7 décembre 1792, est actrice et une écrivaine française. Son père, Christophe de Heurles du Labouras, bourgeois de la ville de Troyes, déjà marié à une dame Catherine de Combes, dans sa ville natale, rencontra en arrivant à Paris, Marie-Catherine Dujac, qu’il épousa en l’église Sainte-Croix dans l’île de la Cité, le 29 avril 1710. Il eut deux f
Marie-Jeanne Riccoboni

Marie-Jeanne Riccoboni, née de Heurles de Laboras le 25 octobre 1713 à Paris où elle est morte le 7 décembre 1792, est actrice et une écrivaine française. Son père, Christophe de Heurles du Labouras, bourgeois de la ville de Troyes, déjà marié à une dame Catherine de Combes, dans sa ville natale, rencontra en arrivant à Paris, Marie-Catherine Dujac, qu’il épousa en l’église Sainte-Croix dans l’île de la Cité, le 29 avril 1710. Il eut deux filles de ce mariage, l’une morte en bas âge et Marie-Jeanne. Le 4 juin 1714, la bigamie de son père fut découverte et Christophe de Heurles fut excommunié et condamné à retourner dans ses premiers foyers. Marie-Jeanne fut mise au couvent et, comme nombre de filles illégitimes, destinée au cloître, mais elle refusa à rentrer dans les ordres et sa mère la retira du couvent en 1728 à l’âge de quatorze ans. Elle épousa l’acteur italien Antoine-François Riccoboni le 7 juillet 1734. Délaissée par son mari, elle fut actrice, par nécessité, au Théâtre-Italien de Paris de 1734 à 1760 et fut médiocre, mais lorsqu’elle écrivit des romans, toute la société littéraire du applaudit. Elle composa quelques pièces de théâtre. Romancière très appréciée, elle connut une célébrité notable. Elle fut une romancière prolifique, rédigeant notamment une suite à la Vie de Marianne de Marivaux. Lorsque parurent ses premières œuvres, l’Histoire du marquis de Cressy (1758) et les Lettres de Julie Catesby (1759), Palissot, dans sa Dunciade, refusa d’en faire honneur à une femme et voulut y voir quelque supercherie. Dans ses Lettres de miss Fanny Butler, l’on crut reconnaître l’histoire de ses propres chagrins. On puisa, dans Ernestine, le sujet d’un drame lyrique du même nom, joué aux Italiens en 1777. Son Amélie est une traduction libre et abrégée du roman de Fielding. Elle a aussi donné une Histoire de miss Jenny Level (1764) ; Lettres d’Adélaïde de Dammartin à M. le comte de Rancé (1766) ; Lettres d’Elisabeth-Sophie de Vallière à Louise-Hortense de Canteleu (1772) ; Lettres de milord Rivers à sir Charles Cardignan. La Harpe, qui regardait Ernestine comme son « diamant », a vanté ses idées fines, la délicatesse et la vérité de ses peintures, l’élégance et la précision de son style. Elle fréquenta les milieux intellectuels de la capitale, dont le salon de d’Holbach, où elle fit la connaissance de Hume, d’Adam Smith et de l’acteur anglais David Garrick. Elle y rencontra Diderot avec qui elle noua une longue amitié. Avec la réputation, elle n’avait pas trouvé la fortune et une petite pension que lui faisait la cour lui ayant été supprimée par la Révolution, l’aimable écrivain qui avait fait verser tant de douces larmes, l’amie de Grimm et de Diderot, dont le nom avait eu sa popularité, mourut à l’âge de soixante-dix-huit ans dans un état voisin de l’indigence.

Œuvres

- Lettres de Mylord Rivers à Sir Charles Cardigan (1777). Genève, Droz, 1992
- Lettres de Milady Juliette Catesby à Milady Henriette Campley, son amie (1759) Paris, Desjonquères. 1983
- Histoire d’Ernestine, Paris, Côté femmes, 1991
- L’Histoire du marquis de Cressy (1758). Paris, Des Femmes, 1987
- Lettres de Mistriss Fanni Butlerd (1773). Genève, Librairie Droz, 1979
- Amélie : sujet tiré de Mr Fielding, Paris, Indigo et Côté Femmes, 2000
- Histoire de Miss Jenny (1764). Paris, Indigo & Côté femmes, 1999
- Lettres de Milady Juliette Castesty à Milady Henriette Campley son amie (1759). Paris, Desjonquières, 1997
- Histoire d’Aloïse de Livarot (1780). Indigo & Côté femmes, 2002
- Histoire d’Ernestine (1762). Paris, Côté femmes, 1991
- Lettres d’Adélaïde de Dammartin, comtesse de Sancerre, au comte de Nancé, son ami (1767). Paris, Desjonquères, 2005
- Histoire de deux amies, Paris, Indigo et Côté femmes, 2001
- Trois histoires amoureuses et chevaleresques, Reims, Presses universitaires de Reims, 2005
- Histoire des amours de Gertrude, dame de Château-Brillant et de Roger, comte de Montfort, Paris, Indigo et Côté femmes, 2001
- Lettres de Sophie de Vallière (1770). Paris, Indigo & Côté femmes, 2005
- La Vie de Marianne / La Suite de Marianne (1745). Paris, Garnier-Flammarion
- Madame Riccoboni’s letters to David Hume, David Garrick, and sir Robert Liston : 1764-1783, Oxford, the Voltaire Foundation, 1976

Références

- Emily A. Crosby, Une romancière oubliée, Mme Riccoboni : sa vie, ses œuvres, sa place dans la littérature anglaise et française du , Paris, F. Rieder, 1924
- Emily A. Crosby, Madame Riccoboni ; sa vie, ses œuvres, sa place dans la littérature anglaise et française du , Genève, Slatkine Reprints, 1970
- Brigitte Diaz, Jürgen Siess, L’épistolaire au féminin : correspondances de femmes, : Colloque de Cerisy-la-Salle, 1 - 5 octobre 2003, actes Colloque de Cerisy-la-Salle, 2003, Caen, Presses universitaires de Caen, 2006
- Andrée Demay, Marie-Jeanne Riccoboni : ou De la pensée féministe chez une romancière du , Paris, La Pensée Universelle, 1977
- Kenneth R. Umland, Madame Riccoboni et Diderot : un débat sur l’art théâtral au dix-huitième siècle, , 1975

Sources

- Jean Fleury, Marivaux et le marivaudage, Paris, Plon, 1881, p. 167-93.
- Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 1731-2. ==
Sujets connexes
Adam Smith   Antoine-François Riccoboni   Charles Palissot de Montenoy   David Garrick   David Hume   Denis Diderot   France   Gustave Vapereau   Henry Fielding   Jean-François de La Harpe   Jean Fleury   La Vie de Marianne   Melchior Grimm   Paris   Paul Henri Thiry d'Holbach   Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux   Révolution française   Théâtre italien de Paris   Troyes  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^