Indice de réfraction

Infos
L'indice de réfraction provient du phénomène de réfraction qui désigne le changement de direction de la lumière au passage d'un milieu à un autre. La notion d'indice a d'abord été introduite empiriquement comme coefficient dans les lois de Snell-Descartes.
Indice de réfraction

L'indice de réfraction provient du phénomène de réfraction qui désigne le changement de direction de la lumière au passage d'un milieu à un autre. La notion d'indice a d'abord été introduite empiriquement comme coefficient dans les lois de Snell-Descartes.

L'indice comme caractéristique de propagation

L'indice de réfraction d'un milieu déterminé pour une certaine radiation monochromatique caractérise la vitesse de propagation de cette radiation dans ce milieu, v étant la vitesse de propagation de la radiation considérée dans le milieu étudié. Plus précisément, l'indice de réfraction du milieu A par rapport au milieu B est le rapport des vitesses v_B / v_A, v_A et v_B étant les vitesses de la même radiation simple dans les milieux A et B. Si le milieu B est le vide, la vitesse v_B est égale à la constante c = 299 792 458 m/s (célérité de la lumière), et l'indice de réfraction est appelé indice absolu : n = \frac Dans le modèle de l'onde électromagnétique, la célérité dans le vide est reliée aux propriétés électromagnétiques du vide (ɛ0μ0c² = 1) et l'indice est donc lié aux permittivité et perméabilité du matériau : ɛr, μr. Nota Bene : dans tout ce qui précède, les formulations relatives à la vitesse dans le milieu, sous-entend l'existence d'une vitesse unique et donc que le matériau est homogène et isotrope.

Dépendance de l'indice en fonction de la longueur d'onde

La valeur de l'indice dépend généralement de la longueur d'onde du rayon lumineux utilisé. La première conséquence est l'effet sur la réfraction : l'angle de réfraction n'est pas le même pour différentes « couleurs ». Ceci explique la décomposition de la lumière par un prisme ou par des gouttes d'eau (arc-en-ciel). Les indices de réfraction doivent donc se référer à une radiation monochromatique précise : la raie D de l'hélium (longueur d'onde 587, 6 nm), proche du milieu du spectre visible, est utilisée fréquemment comme référence. On utilise également la raie D du sodium (longueur d'onde 589 nm). Il faut donc faire attention puisque toutes les deux ont tendance à être représentées par l'indice « n_D », mais puisque les valeurs des deux longueurs d'ondes sont très près l'une de l'autre, les indices sont généralement équivalents dans les deux cas, compte tenu de l'arrondissement des décimales et des incertitudes liées aux instruments de mesures. La variation de l'indice de réfraction d'un milieu transparent dans le spectre visible est appelée dispersion ; elle est caractérisée par le coefficient de dispersion ou nombre d'Abbe : :\nu = \frac F et C désignant deux raies de l'hydrogène (longueurs d'onde \lambda_F = 486, 1 nm et \lambda_C = 656, 3 nm) Pour la radiation D, l'indice absolu n_D de l'eau à 20°C est de 1, 333 ; celui d'un verre ordinaire est compris entre 1, 511 à 1, 535.

Dépendance de l'indice en fonction des conditions liées au milieu

L'indice d'un milieu dépend des paramètres qui caractérisent le milieu : température, pression, densité, etc. Ainsi, l'indice de l'air est égal à 1, 000 292 6 dans les conditions normales de température et de pression, mais cet indice dépend de la masse volumique de l'air, et sa variation continue entre des couches d'air de température différente. Ceci permet d'expliquer les mirages. Les contraintes imposées à un matériau transparent modifient son indice. La conséquence est généralement l'apparition d'une biréfringence liée à l'anisotropie qui en résulte. Ceci est utilisé pour étudier certaines structures mécaniques.

Biréfringence

Les milieux biréfringents ont deux indices de réfraction, appelés indice ordinaire et indice extraordinaire, qui correspondent à des rayonnements de polarisations différentes.

Indices multiples dans les matériaux cristallins

Certains matériaux n'ont pas un indice constant suivant la direction de propagation de la lumière. C'est le cas de certains cristaux dits cristaux anisotropes.

Liste d'indices de réfraction

Références

- 1 : BlenderArt n°7, diffusion libre, par JDragonB - FLAHAUT Samuel

Voir aussi

- Liste des indices de réfraction
- Lois de Snell-Descartes
- Réfraction
- Dioptre
- Chemin optique
- Principe de Fermat
- Optique géométrique Catégorie:Optique géométrique Catégorie:Optique ondulatoire Catégorie:Grandeur sans dimension ca:Índex de refracció cs:Index lomu da:Brydningsindeks de:Brechzahl en:Refractive index eo:Refrakta indico es:Índice de refracción et:Murdumisnäitaja fi:Taitekerroin gl:Índice de refracción he:מקדם שבירה hu:Törésmutató it:Indice di rifrazione ja:屈折率 ko:굴절률 lt:Lūžio rodiklis lv:Laušanas koeficients nl:Brekingsindex no:Snells brytningslov nn:Snells_lov pl:Współczynnik załamania ru:Показатель преломления sk:Index lomu sr:Индекс преламања sv:Brytningsindex th:ดรรชนีหักเห uk:Показник заломлення vi:Chiết suất zh:折射率
Sujets connexes
Acier   Actinolite   Acétone   Agate   Air   Alcool (chimie)   Alexandrite   Aluminium   Ambre   Améthyste   Andalousite   Anhydrite   Apatite   Aragonite   Arc-en-ciel   Argent   Argon   Axinite   Azote   Azurite (minéral)   Benzène   Biréfringence   Bitume   Brome   Bronze   Béryl   Calcite   Calcédoine   Caoutchouc (matériau)   Cassitérite   Chemin optique   Chlore   Chlorure de sodium   Chrome   Chrysoprase   Citrine   Cobalt   Colémanite   Coquille (biologie)   Corail   Cordiérite   Corindon   Craie   Cristal   Crocoïte   Cuivre   Célestine   Cérusite   Diamant   Diopside   Dioptre   Dispersion   Disthène   Dolomite   Eau   Enstatite   Feldspath   Fer   Fluorine   Glace   Grenat   Hydrogène   Hélium   Hématite   Ivoire   Jade   Jais   Jaspe   Leucite   Liste des indices de réfraction   Lois de Snell-Descartes   Longueur d'onde   Lumière   Magnésite   Malachite   Matière plastique   Mercure (chimie)   Mirage   Monochromatique   Méthanol   Nombre d'Abbe   Nylon   Néphrite   Obsidienne   Onde électromagnétique   Onyx (minéral)   Opale   Optique géométrique   Or   Oxygène   Perle   Phénacite   Plomb   Polarisation (optique)   Polystyrène   Polytétrafluoroéthylène   Principe de Fermat   Proustite   Pyrite   Pyrope   Péridot   Pétalite   Quartz (minéral)   Rubis   Rutile   Réfraction   Saphir   Scapolite   Scheelite   Serpentine (minéral)   Silicium   Sillimanite   Sirop de maïs   Smithsonite   Soufre   Sphalérite   Spinelle   Spodumène   Stéatite   Tanzanite   Topaze (minéral)   Tourmaline   Trémolite   Turquoise (pierre)   Tétrachlorure de carbone   Ulexite   Uvarovite   Verre   Vide   Vitesse d'une onde   Willemite   Withérite   Wulfénite   Zircon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^