Téléphonie mobile

Infos
Premier téléphone portable GSM français (1992) La téléphonie mobile désigne toute l'infrastructure de télécommunication permettant d'utiliser des téléphones portables (que l'on appelle également téléphone mobile, téléphone cellulaire on encore natel en Suisse), permettant de téléphoner presque partout. Cette technologie, notamment grâce aux progrès constant de l'électronique, s'est considérablement développée auprès du grand public ces dix dernières ann
Téléphonie mobile

Premier téléphone portable GSM français (1992) La téléphonie mobile désigne toute l'infrastructure de télécommunication permettant d'utiliser des téléphones portables (que l'on appelle également téléphone mobile, téléphone cellulaire on encore natel en Suisse), permettant de téléphoner presque partout. Cette technologie, notamment grâce aux progrès constant de l'électronique, s'est considérablement développée auprès du grand public ces dix dernières années, supplantant même dans certains pays (scandinaves principalement) le téléphone fixe. La téléphonie mobile est fondée sur la radiotéléphonie, c'est-à-dire la transmission de la voix à l'aide d'onde radio (fréquences dans la bande des 900 et 1 800 MHz) entre une base relais qui couvre une zone de plusieurs dizaines de kilomètres de rayon et le téléphone mobile de l'utilisateur. Les premiers systèmes mobiles fonctionnaient en mode analogique. Les terminaux étaient de taille importante, seulement utilisable dans les véhicules automobiles où ils occupaient une partie du coffre et profitait de l'alimentation électrique du véhicule. Les systèmes mobiles actuels fonctionnent en mode numérique (la voie est échantillonnée, numérisée et transmise sous forme de bits) et, les progrès de la microélectronique ont permis de réduire la taille des téléphones mobiles à un format de poche. Les bases de transmission sont réparties sur le territoire selon un schéma de cellules, chaque base utilise un groupe de fréquences différent de ses voisines, les mêmes fréquences ne sont réutilisées qu'à une distance suffisante afin ne pas créer d'interférences. Les systèmes mobiles sont standardisés pour être compatibles entre les réseaux des différents pays et s'interconnecter avec les réseaux de téléphonie fixe. Il existe dans le monde deux grands standards de systèmes mobiles, le standard IS41 d'origine américaine (norme ANSI-41) et le standard GSM, défini dans l'Europe par l'ETSI, le plus répandu. Pour savoir sur quelle base diriger un appel entrant, le réseau mobile échange périodiquement avec les téléphones mobiles des informations sous forme de messages de signalisation.

Les normes

- Advanced Mobile Phone System (AMPS) : Norme analogique de première génération déployée aux États-Unis à partir de 1976.
- CDMA 2000 : Évolution de troisième génération (3G) du CDMA (incompatible avec l'UMTS) principalement destiné à être déployé en Amérique du Nord.
- Code Division Multiple Access (CDMA) : Norme de seconde génération dérivée de la norme ANSI-41, mais dont les brevets appartiennent à la société étatsunienne Qualcomm.
- Enhanced Data Rates for Global Evolution (EDGE) : Norme dérivée du GSM permettant un débit de données plus élevé pour un utilisateur stationnaire.
- General Packet Radio Service (GPRS) : Norme dérivée du GSM permettant un débit de données plus élevé. On le qualifie souvent de 2, 5G.
- Global System for Mobile Communications (GSM) : Norme numérique de seconde génération (2G) mise au point par l'ETSI sur la gamme de fréquence des 900 MHz. Une variante appelée Digital Communication System (DCS) utilise la gamme des 1 800 MHz. Cette norme est particulièrement utilisée en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.
- Radiocom 2000 : Norme analogique de première génération (1G) déployée en France par France Télécom.
- Universal mobile telecommunications system (UMTS) ou Wideband Code Division Multiple Access (WCDMA) : Évolution de troisième génération du CDMA (incompatible avec le CDMA-2000), soutenu par l'Europe et le Japon.

Les normes annexes

- i-mode : Protocole permettant de connecter des téléphones portables à Internet. Le langage utilisé pour les sites est une version modifiée de HTML appelée C-HTML.
- Multimedia Messaging Services (MMS) : Service de messagerie multimédia pour téléphones portables.
- Personal Ring Back Tone (PRBT) : Service qui permet aux abonnés d'un opérateur de remplacer leur sonnerie d'attente habituelle par des musiques
- Short Message Service (SMS) : Service de messagerie pour téléphones portables, permettant l'envoi de messages écrits de 160 caractères maximum. Ce canal peut également être utilisé pour transférer des données (carte de visite, données applicatives pour la carte SIM, sonneries, logos...)
- Wireless application protocol (WAP) : Protocole permettant de connecter des téléphones mobiles à Internet. Toutefois, le langage utilisé pour les sites destinés au WAP utilisent un langage de balisage spécifique, le Wireless Markup Language ou WML.

Les différentes générations

Impact sanitaire

La question se pose quant à l'impact de la communication sans fil sur la santé de l'homme. Cette technologie utilise les micro-ondes qui peuvent s'avérer dangereuses lorsqu'elles dépassent une certaine puissance. Cela concerne les antennes relais qui émettent en continu et à forte puissance. Elles sont installées en zones urbaines, et sont souvent placées sur les toits de bâtiments (immeubles, écoles...). Les personnes habitants à proximité de ces antennes sont en permanence soumises à ces ondes, et aucune réglementation n'existe concernant leurs emplacements par rapport aux habitations. Certaines études indiquent que les téléphones mobiles peuvent aussi avoir un impact sur la santé. Bien qu'émettant à faibles puissances, ils sont, tout au long de la journée avec leurs utilisateurs, souvent dans leurs poches et lors de leurs utilisations sont collées à l'oreille, près du cerveau. Toutefois, le téléphone mobile adapte sa puissance en fonction de la distance qui le sépare de l'antenne-relais : plus cette distance est faible, plus la puissance émise est faible.

En France

Le fait qu'il n'y ait que trois opérateurs sur le marché français (Orange, Bouygues Télécom, SFR), implique que le coût de la téléphonie mobile en France est particulièrement élevé en comparaison des tarifs pratiqués dans les pays voisins. Les trois réseaux physiques français sont maintenant également utilisés par des opérateurs mobiles virtuels (MVNO), apparus depuis 2005, dont le nombre est en forte augmentation (une douzaine en mai 2007). La procédure de portabilité des numéros entre opérateurs, destinée à renforcer la concurrence, a été simplifiée et raccourcie le 21 mai 2007, permettant un changement d'opérateur en 10 jours. Aux Antilles et en Guyane il y a 3 opérateurs (Orange Caraïbe, Digicel et Only) et un opérateur de réseau mobile virtuel (Trace Mobile) utilisant le réseau de Digicel.

Nombre de mobiles en France

Voir aussi

- Téléphonie
- Téléphonie mobile, sommes-nous tous des cobayes ?, film documentaire traitant de la question.
- Réseau de téléphonie mobile
- Glossaire de la Téléphonie Mobile
- Liste des opérateurs mobiles dans le monde
- Portabilité (téléphonie)
- Relevé d'identité opérateur (RIO) ==
Sujets connexes
Afrique   Amérique du Nord   Analogique   Asie   C-HTML   CDMA 2000   Code Division Multiple Access   Europe   Film documentaire   France   France Télécom   Fréquence   General Packet Radio Service   Global System for Mobile Communications   High-Speed Uplink Packet Access   High Speed Downlink Packet Access   I-mode   Interférence   Internet   Japon   Liste des opérateurs mobiles dans le monde   Moyen-Orient   Multimédia   Nordic Mobile Telephone   Numérique   Opérateur de réseau mobile virtuel   Orange France   Personal Ring Back Tone   Portabilité (téléphonie)   Qualcomm   Radiocom 2000   Radiotéléphonie   Relevé d'identité opérateur   Réseau de téléphonie mobile   Scandinavie   Standard   Suisse   Technologie   Trace Mobile   Téléphone   Téléphonie   Téléphonie mobile, sommes-nous tous des cobayes ?   Union européenne   Universal Mobile Telecommunications System   Wireless Markup Language   Wireless application protocol   Worldwide Interoperability for Microwave Access  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^