Invincible Armada

Infos
Bataille entre l'Invincible Armada et la flotte anglaise, XVIème siècle L'Invincible Armada (en espagnol Grande y Felicísima Armada, ) est le nom de la flotte d'invasion armée par Philippe II d'Espagne pour conquérir l'Angleterre en 1588, et initialement prévue pour établir Marie Stuart sur le trône d'Angleterre et de la rétablir sur celui d'Écosse. Dans le déroulement des événements, elle fut mise à mort le 18 février 1587 (grégorien) à la suite de sa c
Invincible Armada

Bataille entre l'Invincible Armada et la flotte anglaise, XVIème siècle L'Invincible Armada (en espagnol Grande y Felicísima Armada, ) est le nom de la flotte d'invasion armée par Philippe II d'Espagne pour conquérir l'Angleterre en 1588, et initialement prévue pour établir Marie Stuart sur le trône d'Angleterre et de la rétablir sur celui d'Écosse. Dans le déroulement des événements, elle fut mise à mort le 18 février 1587 (grégorien) à la suite de sa complicité dans le complot. La flotte espagnole se composait de 130 navires, transportant  hommes dont environ  soldats. Elle fut vaincue par la flotte anglaise en août 1588 et par la suite, elle fut, en grande partie, détruite sous la force des éléments. Une tempête mit à mal l'Armada et plusieurs de ses équipages, pour la plupart inexpérimentés et mal équipés. D'autre part, la flotte anglaise bénéficiait de deux avantages techniques essentiels :
- Des canons de type « Feldschlange », copies du célèbre canon de Gregor Löffler d'Innsbruck et introduits en Angleterre par Adam Dreyling neveux du fondeur. Ces canons avaient une portée et une force de pénétration nettement supérieure à ceux de la flotte espagnole ce qui permettait d'éviter l'abordage. Manoeuvré par des artificiers affectés uniquement à l'opération, ils permettaient en outre de tirer à cadence plus rapprochée soit un tir toute les 2 mn contre 10 mn pour les canons espagnols. Voir
- Des navires plus rapides dessinés par Matthew Baker selon des principes novateurs et qui donneront plus tard la bionique Dans cette bataille, l'officier anglais Sir Francis Drake s'est illustré par son habileté.

Contexte

Trajet emprunté par l'Armada espagnole Depuis les années 1570, Philippe II d'Espagne était en difficulté aux Pays-Bas qui s'étaient en partie soulevés contre sa souveraineté. Alexandre Farnèse tentait alors de reprendre tant bien que mal, le contrôle des villes de Flandre et du Hainaut révoltées. Les provinces septentrionales avaient proclamé leurs indépendance, formant ainsi les Provinces-Unies, dont les habitants, essentiellement protestants furent condamnés à mort par le pape. Ils se battaient donc contre le retour au pouvoir de Philippe. En Angleterre, Philippe avait été roi consort de Marie I. Depuis le décès de celle ci en 1558, il y avait également perdu son pouvoir et fut déçu de ne pas avoir un fils d'elle pour gouverner ce pays sous son ordonnance. Au contraire, la demi sœur de Marie avait rétabli l'Anglicanisme, fait qui ne rendait ni Philippe ni le pape heureux. Des marins des Provinces Unies dites les Gueux de la mer en référence à la Révolte des gueux faisaient un blocus sur les ports de Dunkerque et de Nieuport sur la côte de Flandre ou se trouvaient des unités de l'armée espagnole. Ce qui allait devenir important parce qu'au large de la côte il existe des bancs répandus desquels les Hollandais avaient enlevés les balises. En conséquence il serait trop dangereux pour les vaisseaux de l'Armada de longer la côte parmi les hauts-fonds pour ouvrir les ports flamands. Gravelines était alors le port espagnol à la fois le plus proche à l'Angleterre et le seul de la côte flandrienne accessible sans naviguer entre les bancs de sable et les plages. Ces événements concernaient la France diplomatiquement car :
-les routes directes des courriers espagnols entre l'Espagne et les Pays-Bas traversaient la France ;
-lorsqu'il s'agissait d'une flotte aussi grande que l'Armada, la rade de Gravelines ne se distingua pas nettement de celle de Calais.

Stratégie

-Du point de vue espagnol il s'agissait de faire rendez-vous avec une armée embarquée sur des bateaux en Flandre, l'emmener en Angleterre et la débarquer avec des soldats armés de canons apportés par l'Armada, directement de l'Espagne.
-Du point de vue anglais, il fallait empêcher le rendez-vous et chasser la flotte espagnole de la région, sinon, la détruire.
-Du point de vue des Néerlandais indépendants, il s'agissait de gêner les efforts des Espagnols de reconquête des provinces des Pays-Bas du Nord. Les Néerlandais du nord et les Anglais se trouvaient donc alliés contre les Espagnols qui gouvernaient les Pays-Bas du Sud, la Flandre comprise.

Tactique

Note : les dates des événements varient selon leur source. L'Angleterre et les Pays-Bas protestants adhéraient toujours au calendrier julien tandis que les pays catholiques tels que l'Espagne, la France et les Pays-Bas espagnols avaient suivi depuis 1582 le calendrier grégorien dont on se sert dans le cadre de cet article.

Notes et références

Voir aussi

- Des précisions sur la Bataille de Gravelines (1588) Catégorie:Histoire maritime Catégorie:Histoire de l'Espagne Catégorie:Guerre de Quatre-Vingts Ans Catégorie:Force armée historique ar:أرمدا cs:Bitva u Gravelines da:Spanske armada de:Spanische Armada en:Spanish Armada es:Armada Invencible fi:Voittamaton armada he:הארמדה הספרדית it:Invincibile Armata ja:無敵艦隊 ms:Armada Sepanyol nl:Armada no:Den spanske armada pl:Wielka Armada pt:Invencível Armada ru:Непобедимая армада simple:Spanish Armada sv:Spanska armadan tr:İspanyol Armada uk:Іспанська Армада zh:無敵艦隊
Sujets connexes
Abordage   Angleterre   Anglicanisme   Août   Bataille de Gravelines (1588)   Bionique   Calendrier grégorien   Calendrier julien   Canon (artillerie)   Dunkerque   Espagnol   Francis Drake   Gravelines   Gueux de la mer   Haut-fond   Innsbruck   Marie Ire d'Angleterre   Matthew Baker   Nieuport (Belgique)   Pays-Bas espagnols   Philippe II d'Espagne   Provinces-Unies   Royal Navy   Révolte des gueux  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^