Tourcoing

Infos
750px Tourcoing (Néerlandais: Toerkonje), commune française située dans le département du Nord (59). Elle est le chef-lieu de trois cantons. Ses habitants sont appelés les Tourquennois. Forte d'une population d'un peu moins de cent mille âmesTourcoing en chiffres, sur le site de la Ville , limitrophe de la Belgique, Tourcoing forme une grande métropole avec ses deux partenaires, Lille et Roubaix, auxquelles on ajoute parfois Mouscron. La ville demeure cél
Tourcoing

750px Tourcoing (Néerlandais: Toerkonje), commune française située dans le département du Nord (59). Elle est le chef-lieu de trois cantons. Ses habitants sont appelés les Tourquennois. Forte d'une population d'un peu moins de cent mille âmesTourcoing en chiffres, sur le site de la Ville , limitrophe de la Belgique, Tourcoing forme une grande métropole avec ses deux partenaires, Lille et Roubaix, auxquelles on ajoute parfois Mouscron. La ville demeure célèbre pour le prodigieux essor économique qu'elle a connu durant la Révolution Industrielle au , grâce au textile. Elle est surnommée "la Cité du Broutteux".

Géographie

Tourcoing fait partie intégrante de la plaine des Flandres. Relief de la région de Lille Le relief de Tourcoing est donc essentiellement plat, à une hauteur d'un peu moins d'une cinquantaine de mètres au-dessus du niveau de la mer. Par rapport aux villes voisines de moindre importance (Roncq, Halluin, Neuville-en-Ferrain et Mouscron), Tourcoing donne l'impression d'être un "vallon" entouré de quelques rares collines (Mont d'Halluin, Mont-à-Leux à Wattrelos...). La ville possède néanmoins des quartiers avec un peu plus de relief, tel le Brun-Pain et les Francs. Tourcoing n'est traversé par aucune rivière d'importance. Cette terre humide comporte par contre de nombreux ruisseaux de plus ou moins grand débit d'eau, entre autres l'Espierre et la Becque de Neuville. Ces cours d'eau sont à présent souterrains suite à l'expansion urbaine. La seule voie navigable et actuellement à l'air libre est le canal de Tourcoing, creusé au suite à l' industrialisation et au prodigieux essor économique de la ville. Ce canal, qui est une ramification du canal de Roubaix qui joint la Deûle à l'Escaut, sera en partie rouvert à la navigation touristique en 2008 (programme Blue Links). Il sert de cadre durant la saison estivale au festival de Tourcoing Plage.

Histoire

Pour plus de détails, voir l'article Histoire de Tourcoing. Église Saint-Christophe de Tourcoing La première mention de Tourcoing dans un texte officiel remonte à 1080 : il s'agit d'un acte de donation de l'abbaye d'Harelbecque, qui a pour témoin un certain Saswalus de Turconium.Histoire de Tourcoing, sur le site de la Ville En 1130, la première église, dédiée à Saint Vaast (qui deviendra par la suite l'église Saint Christophe), est construite. La seigneurie de Tourcoing, qui se compose d'un bourg agricole dont les habitants augmentent leurs revenus en faisant de la draperie, surmonte difficilement les ravages de la Guerre de Cent Ans et des guerres de religion. En 1360, ses habitants obtiennent un sceau royal attestant la qualité de leurs draps. En 1491, Maximilien d’Autriche, qui domine alors la Flandre, lui accorde une franche foire. En 1668, la châtellenie de Lille, dont fait partie Tourcoing, est définitivement rattachée à la France. À la Révolution, la ville compte près de 15000 habitants. Au , elle prendra un essor extraordinaire suite à la révolution industrielle et sera l'une des "reines du textile"Tourcoing, fiche pratique sur le site de Lille Métropole . Sa population atteint bientôt les cent mille habitants. En 1860, l'église Saint Christophe est considérablement agrandie et devient l'un des plus beaux édifices néo-gothiques du Nord. En 1885, construction de l'actuel hôtel de ville. En 1906 enfin, à l'occasion de l'exposition internationale des industries textiles (qui se déroulent à Tourcoing), est édifié le beffroi de la Chambre de commerceChambre de Commerce, sur le site de l'office de tourisme de Tourcoing . La ville est particulièrement marquée par le mandat du maire Gustave Dron (maire de 1899 à 1919 et 1925 à 1930), qui entreprit une grande œuvre sociale.Biographie de Gustave Dron, sur le site du Sénat de la République Française La Place de la Victoire Par la suite, Tourcoing subit les difficiles occupations allemandes durant la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale. La "Cité du Broutteux" a été gravement touchée par la crise textile des années 1970.

Administration

L'échevinage de Tourcoing existe au moins depuis 1432. Le premier bailli fut Gautier des Prés, et les premiers échevins Pierrart de Falempin et Jean Noblet. En 1447, on trouve comme échevins : Jean du Castel, Arnoul le Maître, Jean Noblet et comme bailli Guillaume du Bus.Histoire de Tourcoing, J-E Van Den Driessche (1928) Il existait également un échevinage spécifique au quartier des Poutrains, qui était à l'époque une baronnie indépendante (il faut préciser que Tourcoing, sous l'Ancien Régime, constituait une seule et même paroisse mais se divisait en un véritable imbroglio de fiefs féodaux).Ibid. Tourcoing et tous ses quartiers devinrent administrativement une Ville avec conseil municipal en 1790.Ibid. Tourcoing et ses quartiers La ville est chef-lieu de trois cantons :
- Le canton de Tourcoing-Nord est formé d'une partie de Tourcoing et des communes de Bousbecque, Halluin, Linselles et Roncq (59 748 habitants) ;
- Le canton de Tourcoing-Nord-Est est formé d'une partie de Tourcoing et de la commune de Neuville-en-Ferrain (51 340 habitants) ;
- Le canton de Tourcoing-Sud est formé d'une partie de Tourcoing et de la commune de Mouvaux (48 891 habitants).

Démographie

Monuments et architecture

Édifices tourquennois incontournables : Hôtel de ville de Tourcoing
- Église Saint ChristophePatrimoine tourquennois sur le site de l'office de tourisme de Tourcoing ( et ) : Remarquable association de pierres et de briques, récemment restaurée, agrémentée d'un clocher haut de 80 mètres et d'un carillon de plus de 60 cloches, l'église Saint Christophe est considérée comme l'un des plus beaux édifices néo-gothiques du Nord.
- Hôtel de villePatrimoine de Tourcoing, sur le site de la Ville (1885): Construit sur les plans de l'architecte Charles Maillard, l'hôtel de ville de Tourcoing est caractéristique du style Napoléon III. De vastes proportions, il s'agit d'un des plus beaux témoignages de la réussite économique d'une époque. À noter, son grand hall en atrium et la décoration intérieure des salles (pour plus d'informations, voir l'article spécifique Hôtel de Ville de Tourcoing).
- L'Ancienne Chambre de commerce et son beffroiLe Centre d'Histoire Locale, sur le site de la Ville (1906) : Ce beffroi d'angle, de style éclectique, rappelle la Renaissance Flamande. Il fut édifié à la gloire de la prospérité de Tourcoing à l'occasion de l'Exposition internationale des Industries textiles de 1906.
- L'hospice d'HavréL'Hospice d'Havré, sur le site de la Ville : fondé en 1260 par Mahaut de Guisnes, le cloître et la chapelle datent du . Réhabilité en "Maison Folie" à l'occasion de Lille 2004 (capitale européenne de la culture cette année-là), l'hospice d'Havré est actuellement un haut lieu culturel tourquennois. Architecture civile :
- La gare de Tourcoing (1906), construite à l'occasion de l'Exposition internationale textile.
- Le lycée d'État GambettaSite internet du Lycée Gambetta (Tourcoing) (1885), typique de la fin du .
- Le lycée ColbertSite internet de l'Institut Colbert (Tourcoing) (1935), dans un style néo-flamand.
- Stand de Tir (1905).
- Hôpital Gustave-Dron (1905).
- Le Bureau de Bienfaisance (1894).
- Centre-ville et alentours (particulièrement rue Nationale et rue de Lille) : un grand nombre d'hôtels particuliers (anciennes résidences des familles industrielles textiles) en cours de restauration (notamment l'hôtel Rasson-Wattine), construits à la fin du dans un style éclectique inspiré de la Renaissance. Architecture religieuse :
- Église Notre-Dame des AngesPatrimoine religieux, sur le site de l'office de tourisme de Tourcoing (1850), dont l'intérieur témoigne d'un style Napoléon III flamboyant.
- Chapelle Notre-Dame de la MarlièrePatrimoine religieux, sur le site de l'office de tourisme de Tourcoing , ensemble des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle, lieu de pélerinage.
- Institution Libre du Sacré-CœurSite internet de l'Institution Libre du Sacré-Cœur , hall d'entrée et Cour d'Honneur (1853), Chapelle (1859). Église Sainte-Anne dans le quartier du Brun-Pain
- Dans tous les quartiers de la ville, des églises (généralement en briques) datées de la deuxième moitié du , notamment l'église Sainte-Anne au Brun-Pain et l'église Notre-Dame de la Consolation au Pont de Neuville.

Personnalités liées à la Ville

- Bézu (1943-2007), chanteur.
- Gustave Charpentier (1860-1956), compositeur et musicien.
- Raymond Devos (1922-2006), humoriste et comédien.
- Brigitte Fossey (née en 1946), actrice.
- Brigitte Lahaie (née en 1955), actrice pornographique.
- Chantal Ladesou, comédienne.
- Joseph-Charles Lefèbvre (1892-1973), évêque de Bourges.
- Marcel Lefebvre (1905-1991), évêque traditionnaliste.
- Henri Padou (1898-1981), champion olympique de waterpolo.
- Albert Roussel (1869-1937), compositeur.
- Christian Vanneste (né en 1947), homme politique.
- Jules Watteeuw, dit le Broutteux (1849-1947), écrivain, journaliste et poète patoisant.
- Jean Willerval (1924-1996), architecte.
- Sébastien Brasdefer né en 1702 à Lorgy (Lorgies) - décédé à Cysoing en 1749, Maître Brasseur, il a exercé son art quelques années à Tourcoing.

Enseignement

-Établissements d'enseignement secondaire :
- Institution libre du Sacré-Cœur, fondée en 1666.
- Lycée Industriel et commercial Privé.
- Lycée d'État Gambetta.
- Lycée Scientifique et Technique Colbert.
- Lycée Jehanne-d'Arc.
- Lycée Marie-Noëlle.
- Lycée Le-Corbusier.
- Lycée Sévigné.
- Collège Roussel
- Collège Notre-Dame de Wailly.
- Collège Notre-Dame de l'Immaculée Conception.
- Collège Édouard-Branly.
- Collège Cardinal Liénart.
- Collège Charles-de-Foucauld.
- Collège Charles-Péguy.
- Collège de l'Europe.
- Collège Pierre-Mendès-France.
- Collège Marie-Curie.
- Collège Saint-Gabriel
- Établissements d'enseignement supérieurEnseignement supérieur à Tourcoing, sur le site de la Ville :
- Institut universitaire technique : 3 départements (carrières sociales; Infocom; gestion, logistique et transport)
- ERSEP (École régionale supérieure d'expression plastique)
- Centre de formation d'infirmiers de la Croix-Rouge.
-École Nationale des Douanes (END), chargée de former les futurs inspecteurs de cette administration. La situation géographique de l'école place les élèves au cœur d'un environnement propice à l’observation et à l’apprentissage de l’activité douanière. En effet, l'interrégion des douanes de Lille (59) présente un large éventail des missions douanières qui constituent la trame de l'enseignement des inspecteurs-élèves : aéroport international (Lille-Lesquin), 3e port français (Dunkerque), spécialisé notamment dans le dédouanement des produits pétroliers.

Sport

- Football : Tourcoing n'a brillé en football que lorsque ses clubs ont su s'unir à ceux de Roubaix pour créer le CO Roubaix-Tourcoing plus connu sous l'appellation CORT. Le club actuel se nomme le TFC (Tourcoing Football Club).Site internet du TFC
- Volley-ball : La ville dispose d'un club de volley au sein de l'élite, le Tourcoing Lille Métropole Volley-Ball plus connu sous l'appellation TLM. Dispute régulièrement les coupes d'Europe.Site internet du TLM
- Basket-ball : La ville compte également un club jouant en Nationale 2 (poule D), Association Jeune Garde de Tourcoing.Page Sports, sur le site internet de la Ville de Tourcoing
- Athlétisme : Un club de haut niveau, Union Sportive Tourquennoise, entraînant notamment Robert Korzeniowski triple champion olympique, double champion du monde et détenteur du record du monde du 50 kilomètres marche.Site internet de l'Union Sportive Tourquennoise
- Lutte : Un club de lutte réputé, le lutteur club de Tourcoing, dont est membre Vanessa Boubryemm, médaille d'or des championnats d'Europe 2006 (moins de 51kg en lutte féminine).Le Lutteur Club de Tourcoing, sur l'Annuaire des Sports
- Water-polo : Les Enfants de Neptune (ENT), dans l'élite française et européenne.
- Escrime : Centre d'Initiation à l'Escrime de Tourcoing (CIET) où a évolué Didier Flament, champion olympique en 1980.Le Centre d'Initiation à l'Escrime de Tourcoing, sur le site de la Ville

Vie culturelle

La Ville compte également de nombreuses structures artistiques et culturelles (liste non-exhaustive) : Beffroi de la Chambre de commerce de Tourcoing
- Le théâtre municipal (à l'italienne), le Salon de Théâtre et le Théâtre de l'Idéal pour les salles d'art dramatique.
- La Compagnie théâtrale transfrontalière de la Virgule, dirigée par M. Jean-Marc Chotteau, troupe professionnelle.Site internet de la Compagnie théâtrale "La Virgule"
- Théâtre du Broutteux (marionnettes).
Le Théâtre du Broutteux sur le site de l'Office du Tourisme de Tourcoing
- Le Grand Mix, salle de concert.
Le Grand Mix, site officiel
- L'hospice d'Havré, centre culturel.
- Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains.
Le Fresnoy, sur son site officiel

Musique

- le Conservatoire de Musique et de Danse (ENM)
Le Conservatoire de Musique à Rayonnement Départemental (site internet de la Ville de Tourcoing
- L'Atelier Lyrique de Mr Jean-Claude Malgoire.
- Les Crick-Sicks, Chorale d'Hommes.
Site de l'association musicale des Cricks-Sicks
- L'Orchestre d'Harmonie de la Ville.
Site officiel de l'Harmonie Municipale de Tourcoing

Musées

-Musée des Beaux-Arts.
Musée des Baux-Arts de Tourcoing, fiche pratique sur le site "Amis des Musées"
-Musée du 5 Juin 1944 "Message Verlaine".
Site officiel du Musée "Message Verlaine" à Tourcoing
- Centre d'Histoire Locale.
- Musée du Carillon (l'église Saint-Christophe abrite dans son clocher le plus grand carillon de France, avec 62 cloches).
Le Musée du Carillon sur le site de l'office du tourisme de Tourcoing

Avenir

Tourcoing, sinistrée par la crise des années 1970, semble remonter la pente depuis quelque temps, malgré un taux de chômage très élevé et une insécurité regrettable dans certains quartiers. En effet, la ville a accompli divers travaux de grande importance :
- La prolongation de la ligne de métro jusqu’à l'hôpital Dron, situé près de la frontière belge avec Mouscron.
- Il y a déjà quelques années, la remarquable restauration (complète) de l'église Saint-Christophe, considérée à juste titre comme le joyau de la ville.
- La récente restauration de l'hospice d'Havré et sa reconversion en centre artistique et culturel.
Les grands projets de la Ville sur le site de la Ville de Tourcoing Sont encore en projet :
- La création d'un centre commercial et de galeries marchandes dans le centre-ville, afin de redynamiser ce dernier. (Ce centre commercial devrait voir le jour d'ici à 2009)
Ibid.
- La construction d'une nouvelle piscine (dans le respect des façades anciennes de l'ex-caserne des pompiers du ) à côté de l'hôtel de ville, laquelle sera un centre nautique multifonctions (bassin à vagues, tobbogans, saunas... Un autre bassin de dimensions olympiques sera construit dans les prochaines années à Tourcoing par la Communauté Urbaine de Lille : ce centre de natation communautaire (qui devrait donc gérer l'ensemble de la population de la métropole de Lille, Roubaix et Tourcoing) sera terminé en 2008.
Ibid. Ce dernier projet répond à la tradition tourquennoise en matière de natation : c'est à l'initiative de Gustave Dron, le fameux maire de Tourcoing, que la première piscine de la ville fut construite en 1904 : ce bâtiment, typique de l'architecture locale du début du , subsiste toujours aujourd'hui, mais est actuellement fermé et n'a pas encore de nouvelle affectation.

Jumelage

La ville de Tourcoing est jumelée avec neuf villes
Jumelages tourquennois sur le site internet de la Ville de Tourcoing :
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Festivités

- Grand prix international de lutte.
Clubs sportifs de haut niveau à Tourcoing sur le site de la Ville
- Franche Foire.
La Franche Foire sur le site de l'office du tourisme de Tourcoing
- Tourcoing Plage.
Site officiel de l'opération "Tourcoing Plage"
- Challenge d'escrime.
Clubs sportifs de haut niveau à Tourcoing sur le ste de la Ville
- Fête des allumoirs
- Festival de jazz.
Site officiel du "Tourcoing Jazz Festival"
- Boucles Tourquennoises (athlétisme).
Clubs sportifs de haut niveau à Tourcoing'' sur le site de la Ville

Bibliographie

Leblanc, Henri, Histoire du Collège de Tourcoing, Imprimerie Jean Mathon (Tourcoing), 1870.Site de l'Université de Lille III Van Den Driessche, J-E, Histoire de Tourcoing, Editions La Découvrance, impression originale 1928.Site de l'Université de Lille III Watteeuw, Jules, Chansons, fables et pasquilles tourquennoises, Tourcoing, Imprimerie Frère-Glorieux, 1883.

Notes et références

Voir aussi

- Une locomotive électrique de la SNCF porte le nom de Tourcoing, de la série BB 15000, son n° est 115059. ===
Sujets connexes
Abbaye   Achille Liénart   Acteur   Albert Roussel   Ancien Régime   Architecte   Architecture Renaissance   Arrondissement de Lille   Athlétisme   BB 15000   Bailli   Baronnie   Basket-ball   Beffroi   Belgique   Bourges   Bousbecque   Brigitte Fossey   Brigitte Lahaie   CO Roubaix-Tourcoing   Canal (voie navigable)   Canal de Roubaix   Canton de Tourcoing-Nord   Canton de Tourcoing-Nord-Est   Canton de Tourcoing-Sud   Canton français   Cantons du Nord   Carillon   Chanteur   Chapelle   Chef-lieu   Christian Vanneste   Châtellenie   Cloche   Clocher   Cloître   Commune française   Compositeur   Comté de Flandre   Concordat tourquennois de 1294   Deûle   Didier Flament   Enfants de Neptune de Tourcoing   Escaut   Escrime   Ferrain   Festival   Foire   Football   France   Gentilé   Guerre de Cent Ans   Guerres de religion (France)   Gustave Charpentier   Gustave Dron   Géants du Nord   Halluin   Henri Leblanc   Henri Padou   Histoire de Tourcoing   Humoriste   Institution libre du Sacré-Cœur   Jazz   Jean Willerval   Jeux Olympiques   Joseph-Charles Lefèbvre   Journaliste   Jules Watteeuw   Le Fresnoy   Libération (histoire)   Lille   Lille Métropole Communauté urbaine   Linselles   Locomotive électrique   Lutte   Légitimisme   Marcel Lefebvre   Maximilien Ier du Saint Empire   Mouscron   Mouvaux   Musicien   Musée des Beaux-Arts de Tourcoing   Napoléon III   Neuville-en-Ferrain   Nord-Pas-de-Calais   Nord (département)   Néerlandais   Parti radical   Parti socialiste (France)   Patois   Poète   Première Guerre mondiale   Raymond Devos   Renaissance artistique   Robert Korzeniowski   Roncq   Roubaix   Révolution française   Révolution industrielle   Saint Christophe   Sceau   Seconde Guerre mondiale   Seigneurie   Sénat   Textile   Tourcoing Lille Métropole Volley-Ball   UDR   Union pour la démocratie française   Vanessa Boubryemm   Volley-ball   Wattrelos  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^