Antibes

Infos
Antibes Juan-les-Pins (en occitan provençal , Antíbol selon la norme classique ou Antibo selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont les Antibois (en occitan provençal antibolencs / antiboulen).
Antibes

Antibes Juan-les-Pins (en occitan provençal , Antíbol selon la norme classique ou Antibo selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-Maritimes et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont les Antibois (en occitan provençal antibolencs / antiboulen).

Géographie

Antibes est située au bord de la Méditerranée, à 205 km à l'est de Marseille (chef-lieu de région), 23 km au sud-ouest de Nice (chef-lieu de département), 15 km au sud-est de Grasse (chef-lieu d'arrondissement) et environ 10 km à l'est de Cannes. La Brague se jette dans la Méditerranée sur le territoire de la commune d'Antibes. La commune est constituée de plusieurs quartiers bien distincts, dont les principaux sont :
- Antibes proprement dit,
- le cap d'Antibes célèbre pour ses riches demeures,
- Juan-les-Pins,
- La Croix Rouge
- La Fontonne
- Saint-Claude
- Saint-Jean
- Saint-Maymes
- Nova Antipolis Antibes a donné son nom antique, Antipolis, à une importante zone d'activités, Sophia Antipolis, située dans ses environs (principalement sur la commune de Valbonne), où sont regroupées des entreprises de recherche et développement dans le domaine des nouvelles technologies.

Histoire

Antibes aurait été fondée au ou siècle av. J.-C. par des Phocéens de Marseille, lesquels, selon le géographe Malte-Brun, lui auraient donné son nom, Antipolis, en raison de sa « situation sur la côte en face de Nice », affirmation complètement erronée dans la mesure où Nikaia a été fondée après Antipolis. Il signifie en réalité "ville sur la côte en face de la Corse", les Grecs (Phocéens ayant emprunté la voie maritime passant par la Corse et non le long des rivages italiques)Paul Méjean, "D'Antipolis à Juan-les-Pins" Bordas 1969 d'après les textes du IIème siècle de Scymnos de Chio et de Scylas. Antibes fut siège d’un évêché depuis le jusqu'en 1244, date à laquelle le siège épiscopal fut transféré à Grasse. Arrivent les Grimaldi, famille génoise alliée des Angevins et qui était de ce fait massivement présente en Provence orientale. Parmi ceux-ci, Luc et Marc Grimaldi, fils d'Antoine, avait avancé des fonds au Pape d'Avignon qui ne put ensuite rembourser sa dette. Par conséquent, les frères Grimaldi reçurent le fief d'Antibes - le plus beau port de la région - et y firent souche en 1384. La Dédition de Nice de 1388 amena une frontière aux portes d'Antibes. Durant les rivalités entre et Charles Quint, les efforts de fortifications s'intensifièrent. Ils furent poursuivis jusqu'à la fin du règne d'Henri IV. Ce dernier avait racheté la ville en 1608 aux Grimaldi d'Antibes, qui s'installèrent alors au château de Cagnes jusqu'à la Révolution française. Cette branche est aujourd'hui éteinte, cependant un rameau collatéral, les Grimaldi de Puget, lui survit. Le démantèlement des fortifications d'Antibes commença au cours du siècle, parallèlement à une urbanisation croissante en direction de l'intérieur des terres et du cap d'Antibes. Dans le même temps se créait, en 1882, la station balnéaire de Juan-les-Pins. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les habitants de la ville subirent un épisode du régime de Vichy, le fort Carré servit de Centre de Rassemblement des Étrangers.

Histoire économique

Malte-Brun rapportait, en 1882, alors que la ville n'était peuplée que de 6 752 habitants, soit le dixième de sa population actuelle, une économie principalement agricole : jardins, vignes, vergers, en premier lieu tournée vers la culture du tabac, mais aussi de l'olivier, du mûrier (pour la soie), de l'oranger et des fleurs et plantes odoriférantes. Il rapportait en outre des activités commerciales de bois, draperies, poissons salés, vins, parfumerie, huiles d'olive, oranges, pêches, cédrats, figues, brugnons et grains. Il citait quelques rares activités industrielles : moulins à huile, distilleries d'essences de fleurs, fabriques de vermicelle et de pâtes d'Italie, poteries, salaisons, articles de marine. Concernant l'activité portuaire, Malte-Brun disait que le port recevait annuellement 50 à 60 navires, et que son cabotage était de 150 à 200 navires jaugeant 7 000 à 8 500 tonneaux.

Héraldique

Blasonnement des armes traditionnelles de la ville d'Antibes : Blason d'Antibes « D'azur, à une croix d'argent cantonnée de quatre fleurs de lis d'or, au lambel à trois pendants de gueules, brochant sur la croix, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or. »tel que rapporté par Malte-Brun, dans la France illustrée (1882). Surmontée de la bannière « Fidei Servandae Exemplum 1815 » donné par Louis XVIII à sa « bonne ville d'Antibes », titre restitué à cette occasion après avoir été retiré par Napoléon, pour avoir fermé ses portes à l'empereur, de retour de l'île d'Elbe, à son débarquement à Golfe-Juan.

Administration

De même que l'ensemble de l'arrondissement de Grasse, Antibes a été détachée du département du Var en 1860, pour former avec le comté de Nice (cédé à la France par le roi de Sardaigne au cours de l'unification italienne) le département des Alpes-Maritimes : ceci explique pourquoi le département du Var est le seul département français portant le nom d'un cours d'eau qui ne le traverse pas. La commune d’Antibes Juan-les-Pins, est la deuxième ville du département par sa population. Antibes est divisée en trois cantons, mais n'est le chef-lieu que des deux premiers :
- le canton d'Antibes-Biot, formé d'une partie d'Antibes et de la commune de Biot (35 410 habitants) ;
- le canton d'Antibes-Centre, formé d'une partie d'Antibes (28 502 habitants) ;
- la troisième partie de la commune est rattachée au canton de Vallauris-Antibes-Ouest, sans en être le chef-lieu. Antibes est constitutive, de même que huit autres communes, mais aussi le département, la région et l'État, du parc de Sophia Antipolis, créé en 1969, qui groupe 1 227 raisons sociales et 24 550 emplois directs répartis sur 2 300 hectares de zones d'activités. Par ailleurs, sans rapport direct ni relation structurelle avec le Parc, 16 communes de l'arrondissement ont créé, en janvier 2002, la communauté d'agglomération de Sophia Antipolis.

Démographie

Par ailleurs, lors du recensement de 1999, la population totale (incluant les doubles comptes), était de 73 383 habitants. Antibes est la deuxième ville du département. En outre, dans les classifications démographiques internes de l'INSEE, Antibes est rattachée à l'unité urbaine et à l'aire urbaine de Nice.

Lieux et monuments

vue sur le vieil Antibes et les sommets du Mercantour Le Fort carré, vu du sud
- Le cap d'Antibes
- Le marché provençal
- Marineland d'Antibes, créé en 1970 par le comte Roland de la Poype
- Le musée Picasso
- Le musée d'Archéologie
- Le musée napoléonien
- Le musée de la Tour qui retrace l'histoire d'Antibes au siècle
- Le phare de la Garoupe
- Le fort carré et les remparts Vauban du vieil ANTIBES
- Le port Vauban, un des plus grand port de plaisance d'Europe
- La villa Eden Roc ou Hôtel du Cap
- Le musée Peynet et du dessin humoristique, sur l'illustrateur créateur des « amoureux », dits de Peynet
- Le chateau Salé où séjourna Bonaparte. Il est situé au fond d'une impasse derrière l'église de l'assomption, avenue Philippe Rochat.

Patrimoine religieux

- Église Notre-Dame de la Garoupe. Inscrite sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 29 octobre 1926, célèbre pour ses nombreux ex-voto.
- Église paroissiale : chapelle Saint-Esprit et tour Grimaldi. Édifiée au siècle, sur l'emplacement d'un ancien temple romain dédié à Diane, puis remaniée au siècle. Partiellement classée au titre des monuments historiques par arrêté du 16 octobre 1945.
- Chapelle Saint-Jean, au croisement de la route de Saint-Jean et du chemin de Saint-Maymes, siècle. Inscrite sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 14 décembre 1989
- Chapelle Saint-Bernardin, 14 rue Rostand. Partiellement du siècle. Inscrite sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 13 mars 1995.

Patrimoine civil

-Fort Carré construit mi sous Henri II et développé fin sous Louis XIV par Vauban. Propriété de la Ville d'Antibes depuis 1997, il est ouvert au public depuis 1998. Classé au titre des monuments historiques par arrêtés successifs des 7 novembre 1906 et 20 août 1913, modifiés par décrets des 17 octobre 1937 et 19 octobre 1976.
-Fontaine et colonne romaine, rue Georges-Clemenceau. Inscrits sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 31 mars 1928.
-Château des Grimaldi, abritant l'actuel Musée Picasso. XVe et XVIe siècles. Classé au titre des monuments historiques par arrêté du 29 avril 1928.
-Vestiges de l'aqueduc de Clausonnes, dans une propriété privée, au lieu-dit « Vallon du Fuguerret », à cheval sur la commune de Valbonne. Inscrits sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 25 juillet 1936.
-Vestiges non datés, d'une enceinte gréco-romaine, dans une propriété privée. Inscrits sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 16 février 1939.
-Bastide du Roy et ses jardins, propriété d'une société privée, avenue Jules-Grec. Bâtiment datant du XVIIIe siècle, partiellement protégé. Inscrit sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 6 juin 1988. Jardins créés en 1927. Inscrits sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 8 février 1990.
-Phare de la Garoupe, presqu'île du cap d'Antibes. Édifié sur l'emplacement d'un ancien phare de 1837 détruit en 1944. Répertorié par les monuments historiques, sans être protégé.
-Chateau Salé, caché au fond d'une impasse derrière l'église de l'Assomption et la cité Laval avenue Philippe Rochat. Bonaparte y séjourna en 1794 lorsqu'il commandait l'Armée d'Italie et le peintre Joseph Vernet réalisa son oeuvre "Port D'antibes", visible au Musée National de la Marine à Paris et copie proposée à Marineland, de cet endroit stratégique avant l'invasion du béton sur la Côte d'Azur.

Archives

Les Archives anciennes :
- les actes constitutifs de la commune depuis 1307,
- les registres de délibérations du conseil de ville depuis 1412,
- les registres paroissiaux depuis 1564,
- les comptes trésoraires depuis 1558,
- les acquisitions de biens communaux et leur administration depuis 1485,
- des documents concernant les églises, chapelles et cimetières depuis 1693, ainsi que les lavoirs, fontaines et aqueducs depuis 1700,
- des documents relatifs au passé militaire de la cité…… Les Archives modernes (allant de 1790 à 1945) :
- les registres de l’État Civil,
- les matrices cadastrales depuis 1824,
- les dossiers relatifs aux bâtiments communaux(bâtiments administratifs, scolaires, hôpitaux…), aux ports, aux plages,
- les listes électorales,
- les recensements,
- les délibérations du conseil municipal,
- les budgets et comptes de la ville,
- les documents portant sur la « Grande Guerre » et la Seconde Guerre Mondiale, l’ensemble des travaux de voirie…… Les Archives contemporaines commencent en 1946. Elles sont continuellement alimentées par les versements des services municipaux.

Personnalités liées à la commune

- Alphonse Allais, Mme, veuve de Maurice Bertrand, y est inhumée au Cimetière de Rabiac, ainsi que sa fille Marie-Paule Allais.
- Jacques Audiberti (1899-1965), écrivain français, né à Antibes
- Nicolas de Staël, peintre, a passé les dix dernières années de sa vie à Antibes
- Christophe Gans, réalisateur français, né à Antibes en 1960
- Edmond Lahaye, (1886-1981) Peintre, dessinateur, chansonnier, journaliste, céramiste, illustrateur.
- Julien Lepers, présentateur télé, a passé toute son enfance à Antibes
- Veust Lyricist, rappeur proche de Chiens de Paille, de son vrai nom Samüel Marlin.
- Claude Monet, (1840-1926), Peintre qui résida à Antibes en 1888 et qui fit de nombreuses vues de la plage de La Salis et de La Garoupe.
- Raymond Peynet, (1908-1999), illustrateur célèbre avec les "amoureux de peynet" vécu une partie de sa vie à Antibes.
- Pablo Picasso, qui se vit offrir l'opportunité d'installer ses ateliers au château Grimaldi en 1946. En 1957, Picasso reçoit officiellement le titre « Citoyen d’honneur de la ville d’Antibes ». En 1970, le Château Grimaldi devient Musée Picasso. On peut y trouver environ 245 œuvres de l’artiste.
- Honoré Charles Reille, (1775-1860) général de Napoléon qui combattra sous ses ordres de Toulon à Waterloo. Il recevra le bâton de maréchal de France en 1847 sous Louis-Philippe.
- Honoré Tournely (1658-1729), théologien français, né à Antibes
- Guillaume Musso, écrivain né à Antibes en 1974
- Graham Greene y séjourna de longues années, avenue Pasteur

Culture

- Festival Jazz a Juan Juan-les-Pins entre dans la grande histoire du Jazz le 7 Juillet 1960, date de l'inauguration du "Premier Festival Européen du Jazz". Cet évènement fut créé par Jacques Souplet en collaboration avec Jacques Hebey. Cette manifestation sans précédent rassembla les orchestres de 13 pays venu des quatre coins de l'Europe dans l'espoir d'être désigné comme la meilleur formation de Jazz européenne. En 1960 pour cette grande première les États-Unis, berceau du Jazz, participa en qualité d'invité d'honneur à ce festival. Participa à cette première édition l'orchestre Wilbur de Paris avec le bassiste Charlie Mingus, Bud Powell, Dizzy Gillespie (créateur du be-bop) ou encore Sister Rosetta Tharpe. A l'origine ce festival s'étalait sur neuf soirées. Le programme comportait la Grande Finale du Tournoi de Jazz 1960 organisée par la Radiodiffusion-Télévision Française qui se déroula la veille de l'inauguration. C'est le quintette français Arrigo Lorrenzi qui remporta la coupe du tournoi amateur mais ne pouvant être présent pour recevoir leur prix ils furent classés hors compétition. Durant le Festival les musiciens en compétition devaient se produire en deux lieux différents : dans l'enceinte du stade Fort Carré et dans la Pinède Gould. Mais dès la prestation du 10 Juillet 1960 donné en hommage à Sidney Bechet dans la Pinède, les organisateurs comme les musiciens privilégièrent ce site. Ainsi toutes les prestations se déroulèrent à la Pinède. Les vainqueurs de cette première édition furent le trio Pim Jacobs, Win Overgaauw et Rita Reys représentant la Hollande. Des prix furent attribués aussi aux orchestres de la Radio-Télévision yougoslave et hongroise. En individuel Raymond Court de l'orchestre suisse Pierre Bouzu remporta le titre de "meilleur trompettiste européen de Jazz. Le Festival de Jazz de Juan les Pins va acquérir ainsi une notoriété mondiale, devenant le plus prestigieux après celui de Newport. Devant le succès remporté par cette première édition, le Festival de Jazz de Juan les Pins fut reconduit tous les ans. La manifestation connut une récession dans les années 1971 - 1972, période durant laquelle la ville de Nice s'octroya le festival, mais dès 1973 le festival reprit à Juan les Pins. Depuis il continue d'avoir lieu chaque année en Juillet. L'Orchestre d'Harmonie Antibes Juan-Les-Pins Côte d'Azur en concert.
- L'Orchestre d'Harmonie Antibes Juan-Les-Pins - Côte d'Azur - Créé il y a plus de 130 ans, l'orchestre regroupe toutes les familles d'instruments à vent. Son répertoire comprend de la musique classique, de la musique légère et du jazz symphonique. La cinquantaine de musiciens est un mélange de professionnels (professeurs, premiers prix de conservatoires) et d'amateurs, partageant une même passion "la musique d'ensemble". Faisant partie intégrante de la vie culturelle de la cité, l’orchestre se produit surtout dans des concerts de proximité. Il fit l'ouverture dans les années 90 du prestigieux Festival Jazz à Juan.
- Musiques au Cœur d’Antibes (début Juillet) Opéra / Musique Classique
- Le festival d’Art Sacré de Janvier à Mars La cathédrale d’Antibes jouit, comme souvent les édifices religieux des temps passés, d’une acoustique exceptionnelle qui, dans un cadre intimiste, met tout particulièrement en situation les œuvres du répertoire sacré, tant en ce qui concerne leur vocation vocale qu’instrumentale. Placé sous la direction artistique de Philippe Depétris, le Festival d'Art sacré ne cesse de séduire un nombreux public venu découvrir ou redécouvrir quelques-uns des plus beaux morceaux et artistes d’un répertoire aux richesses souvent bien méconnues.
- Festival Mondial de l'Image Sous-Marine

Sport

Cinq pôles France élites sont installés à Antibes Juan-les-Pins : la natation, la voile, la gymnastique, le trampoline et l’acrosport et la nage avec palmes.
- La natation Pôle France Natation Installé à Antibes Juan-les-Pins depuis 1983, le Pôle France regroupe une dizaine de nageurs d'un niveau international. Les conditions climatiques de la région propices et la mise à disposition d'un bassin olympique performant, permettent aux nageurs de s'entraîner 365 jours par an, à l'extérieur s'ils le désirent. Les résultats obtenus sont excellents puisque le Pôle France Natation d'Antibes Juan-les-Pins présente à chaque olympiade 1 ou 2 sélectionnés. De son côté, le club antibois (cercle des nageurs d'Antibes) qui n'a jamais quitté l'élite de la natation française travaille en étroite collaboration avec le Pôle, et lui propose régulièrement de nouveaux jeunes talents. Les deux figures emblématiques de ce club sont Franck Esposito, chef de file du pôle France antibois, 4 lors des derniers championnats du monde au 200 mètres papillon en grand bassin, détenteur du record du monde du 200 m papillon en petit bassin et Alain Bernard, 2 performance mondiale de tous les temps sur 100m nage libre.
- La gymnastique Depuis 1973, Antibes Juan-les-Pins accueille au sein de ses installations, la gymnastique de haut niveau. Près d'une quarantaine de gymnastes fréquentent à l'année, le Pôle France d'Antibes Juan-les-Pins. Aujourd'hui la gymnastique française fait partie des plus grandes nations (la France est championne d'Europe en titre par équipes). De son côté, le club, qui fournit chaque année de nouveaux éléments à l'équipe de France est devenu, en remportant un 19 titre national, l'un des clubs français les plus prestigieux, toutes disciplines confondues. Lors des jeux olympiques à Sydney, l’antibois Benjamin Varonian a obtenu une brillante médaille d’argent. Aux derniers championnats du monde de gymnastique, la France a terminé 4 par équipe, on notait la présence de deux antibois Sébastien Tayac et Florent Marée. Le samedi 8 et dimanche 9 décembre 2001, le club de l’OAJLP Gymnastique a obtenu le 1 titre de champion d’Europe des Clubs.
- La voile Installé en plein cœur du C.R.E.P.S d'Antibes sur le Port Vauban, le pôle France voile dispose de structures et de conditions météorologiques exceptionnelles qui permettent la pratique de la voile tout au long de l'année. Le pôle France d’Antibes est spécialisé en match racing.
- La nage avec palmes Créé en septembre 2002, le Pôle France de nage avec palmes accueille une petite dizaine de nageurs. C'est, à ce jour, le seul pôle France proposant cette discipline dans tout l’hexagone. La discipline dépend de la Fédération Française des Etudes et Sports Sous Marins. Elle peut se pratiquer en piscine et sur plan d'eau naturel.
- Le rayonnement sportif de la ville d'Antibes Juan-les-pins est également lié avec l'Olympique d'Antibes Juan-les-Pins (basket-ball), champion de France à 3 reprises et aujourd'hui en NM1
- L'athlétisme fait parti de la vie des antibois avec cinq courses organisées sur la commune : les 10 km du Rotary, le cross de l'ASOA, les montées de la Garoupe, les foulées des Semboules et la plus célèbre étant "courir pour une fleur" réunissant plus de 2000 coureurs.
- Le sport automobile avec la manche française du championnat européen des rallyes, avec des grands noms au palmarès:( Loeb, Jean-Joseph, Auriol, Darniche, Nicolas, Beguin, Baroni, Delecourt, ... )

Jumelage

- 20px Ålborg, Danemark
- 20px Kinsale, Irlande
- 20px Newport Beach (Californie), États-Unis
- 20px Schwäbisch Gmünd, Allemagne
- 20px Eilat, Israël
- 20px Desenzano del Garda, Italie
- 20px Olympie, Grece

Galerie

Image:Antibes Ruelle.jpeg|Une petite ruelle dans la vieille ville Image:Fort carré (Antibes).jpg|Le fort carré |Baie, port et fortifications Image:Antibes_Cathédrale.jpg|Cathédrale d'Antibes Image:Antibes_Picasso.jpg|Musée Picasso Image:Cap_d'Antibes.jpg|Cap d'Antibes Image:villa_Cap_d'Antibes.jpg|Une villa du Cap d'Antibes Image:Villa du vieil Antibes.jpg|Une villa du vieil Antibes

Notes et références

Voir aussi

Article connexe

- Communes des Alpes-Maritimes ===
Sujets connexes
Aire urbaine   Allemagne   Alpes-Maritimes   Alphonse Allais   Archéologie   Arrondissement de Grasse   Athlétisme   Basket-ball   Biot   Blasonnement   Brague   Bud Powell   Cagnes-sur-Mer   Camp de concentration français   Cannes   Canton d'Antibes-Biot   Canton d'Antibes-Centre   Canton de Vallauris-Antibes-Ouest   Cap d'Antibes   Cercle des nageurs d'Antibes   Championnat de France de basket-ball   Charles Quint   Chef-lieu   Chiens de Paille   Christophe Gans   Claude Monet   Communauté d'agglomération de Sophia Antipolis   Commune française   Communes des Alpes-Maritimes   Comte   Comté de Nice   Corse   Cross-country   Danemark   Desenzano del Garda   Diane (mythologie)   Dizzy Gillespie   Dédition de Nice à la Savoie   Eden Roc   Edmond Lahaye   Eilat   Europe   France   Franck Esposito   Gentilé   Golfe-Juan   Graham Greene   Grasse   Grimaldi   Grimaldi d'Antibes   Grimaldi de Puget   Guillaume Musso   Henri II de France   Henri IV de France   Honoré Charles Reille   Héraldique   Industrie   Institut national de la statistique et des études économiques   Irlande   Israël   Italie   Jacques Audiberti   Janvier   Jazz   Jean Leonetti   Juan-les-Pins   Julien Lepers   Kinsale   Liste des comtes et ducs d'Anjou   Liste des évêques d'Antibes puis de Grasse   Louis XVIII de France   Marché   Marineland d'Antibes   Mars (mois)   Marseille   Musée Picasso d'Antibes   Nage avec palmes   Napoléon Ier   Newport Beach (Californie)   Nice   Nicolas de Staël   Norme classique de l'occitan   Norme mistralienne   Nouvelles technologies   Occitan   Olympiade   Olympie   Olympique d'Antibes Juan-les-Pins   Pablo Picasso   Parti radical valoisien   Phare de la Garoupe   Philippe Depétris   Provence   Provence-Alpes-Côte d'Azur   Provençal   Raymond Peynet   Recensement   Rosetta Tharpe   Régime de Vichy   Révolution française   Sardaigne   Schwäbisch Gmünd   Seconde Guerre mondiale   Sidney Bechet   Sophia Antipolis   Sébastien Le Prestre de Vauban   Tabac   Tonneau (unité)   Union pour un mouvement populaire   Unité urbaine   Valbonne   Vallauris   Var (département)   Victor Adolphe Malte-Brun  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^