Angoisse de castration

Infos
L'angoisse de castration se comprend comme un concept central de la psychanalyse. Elle peut se formuler comme complexe de castration, et repose sur un fantasme originaire, celui de la castration, comme expliquant la différence des sexes. Comme fantasme, la castration se distingue en ce qu'elle organise la vie fantasmatique. Comme complexe, elle est liée au complexe d'Œdipe - Œdipe se crevant les yeux étant compris comme symbole de ce châtiment. Comme angoisse, elle caract
Angoisse de castration

L'angoisse de castration se comprend comme un concept central de la psychanalyse. Elle peut se formuler comme complexe de castration, et repose sur un fantasme originaire, celui de la castration, comme expliquant la différence des sexes. Comme fantasme, la castration se distingue en ce qu'elle organise la vie fantasmatique. Comme complexe, elle est liée au complexe d'Œdipe - Œdipe se crevant les yeux étant compris comme symbole de ce châtiment. Comme angoisse, elle caractérise la névrose par son opposition à l'angoisse de mort.

Garçons et filles

Le petit garçon interprète la castration comme menace : celle d'une autorité paternelle réprimant la sexualité. Ce complexe de castration survient donc au sortir de l'Œdipe, comme renoncement à l'objet maternel et comme marquant le début de la période de latence et de la formation du surmoi. Des auteurs postérieurs à Sigmund Freud ont cependant compris le surmoi comme instance bien plus précoce. La petite fille interprète la castration comme ayant eu lieu, et se doit donc de la réparer. Ce moment marque alors l'entrée dans l'Œdipe.

Champs

Sigmund Freud comprend dans les années 1900 la théorie sexuelle infantile qu'est la castration. Son articulation avec l'hystérie, la névrose obsessionnelle et la phobie se complètent d'une compréhension du fétichisme et de l'homosexualité. Puis la castration sera articulée au complexe d'Œdipe, se dotant alors de la caractéristique d'universalité.

Manque

Selon Jacques Lacan, la castration est le manque symbolique d'un objet imaginaire. L'objet imaginaire de la castration est le phallus imaginaire, le membre viril des fantasmes ; le manque en est pourtant symbolique, relatif au discours, au signifiant. Par ailleurs, l'agent de la castration est le père réel, le père comme réalité extérieure à laquelle la mère fait référence au travers de sa parole.

Références

- Sigmund Freud : "Analyse d'une phobie d'un petit garçon de cinq ans: Le Petit Hans", (1909), Ed. : PUF-Quadrige, 2006, ISBN 2130516874
- S. Freud : Inhibition, Symptôme et angoisse", 1926, Ed. : PUF, 2005, ISBN 2130549802
- "Le complexe de castration", André Green, PUF coll. Que-sais-je ? 2007, ISBN 2130560172
- Collectif (Freud, Abraham, Ferenczi, Karen Horney, Jones, Mélanie Klein, etc.) : "Le Complexe de castration, un fantasme originaire" Ed. : Sand & Tchou, 1997, ISBN 2710705907
- L'angoisse (séminaire, livre X), Lacan, SEUIL Catégorie:Métapsychologie
Sujets connexes
André Green   Angoisse   Années 1900   Castration   Complexe (psychologie)   Complexe d'Œdipe   Fantasme   Fantasme originaire   Fétichisme   Homosexualité   Hystérie   Jacques Lacan   Névrose   Névrose obsessionnelle   Objet pulsionnel   Phallus   Phobie   Psychanalyse   Période de latence   Réalité   Réel symbolique imaginaire   Sigmund Freud   Signe linguistique   Surmoi  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^