Canal de Saint-Quentin

Infos
L'écluse de Noyelles-sur-Escaut près de Cambrai Le canal de Saint-Quentin, long de 92, 5 km, assure la jonction entre l'Oise, la Somme et l'Escaut et met en relation le Bassin Parisien et le Nord de la France et la Belgique. Il se compose de deux sections:
- une première, anciennement nommée canal Crozat, de l'Oise (Chauny) à la Somme (Saint-Simon) et au Canal de la Somme ;
- le canal de Saint-Quentin proprement dit de la Somme à l'Escaut (Cambrai). Il se po
Canal de Saint-Quentin

L'écluse de Noyelles-sur-Escaut près de Cambrai Le canal de Saint-Quentin, long de 92, 5 km, assure la jonction entre l'Oise, la Somme et l'Escaut et met en relation le Bassin Parisien et le Nord de la France et la Belgique. Il se compose de deux sections:
- une première, anciennement nommée canal Crozat, de l'Oise (Chauny) à la Somme (Saint-Simon) et au Canal de la Somme ;
- le canal de Saint-Quentin proprement dit de la Somme à l'Escaut (Cambrai). Il se poursuit:
- Au sud de Chauny par le canal latéral à l'Oise;
- Au nord de Cambrai par le canal de l'Escaut qui rejoint le Canal Dunkerque-Escaut.

Histoire

En jaune: tracé approximatif du canal de Saint-Quentin

Le canal Crozat

Un premier canal, joignant l'Oise à la Somme, avait été projeté sous les ministères de Mazarin et de Colbert. Des travaux commencèrent en 1728 mais furent abandonnés devant l'ampleur de la dépense. Le projet fut alors repris par Antoine Crozat, marquis du Chatel et riche financier. Celui-ci fait d’abord partie de la société du sieur de Marcy, puis prend les travaux à sa charge; il modifie le tracé initial, ce qui vaut à cette voie d’eau de traverser Tergnier. Il est fait propriétaire à perpétuité de ce canal, et châtelain de Vendeuil. Les travaux sont confiés aux troupes du roi réparties en 4 camps situés à Fargniers, Mennessis, Remigny et Jussy; de la sorte, la main-d’œuvre locale y participe peu. A la mort d'Antoine Crozat en 1738 seuls 13 kilomètres sur les 41 prévus étaient achevés, ainsi que le port de Saint-Quentin. Ce premier canal, qui ne sera terminé jusqu'à Saint-Quentin qu'en 1776, portera le nom de canal Crozat (ou canal de Picardie) jusqu'au début du (site consulté le 15 septembre 2007).

Le canal de Saint-Quentin

Un ingénieur militaire, nommé Devic (ou de Vicq), proposa plus tard de réunir la Somme à l'Escaut en perçant un canal entre Saint-Quentin et Cambrai. La difficulté était de traverser le plateau crayeux qui sépare les vallées de la Somme, de l'Escaut et de la Scarpe et d'alimenter le canal au bief de partage, c'est-à-dire à la ligne de partage des eaux. Ce point haut du canal (84 m.) se situe sur la section du canal comprise entre Lesdins et Vendhuile. Devic proposa de traverser le plateau par un canal souterrain, dans l'espoir que le canal serait alimenté naturellement par les eaux d'infiltration et les eaux de la nappe phréatique. L'idée, qui parut trop ambitieuse à l'époque, fut abandonnée. Elle fut reprise en 1766 par l'ingénieur Pierre-Joseph Laurent, qui modifia les plans de Devic et dirigea les travaux. Ceux-ci furent cependant arrêtés quelques années plus tard, en 1775, en raison de la mort de Laurent le 12 octobre 1773 et du manque de fonds dû à la guerre d'Amérique. Cette première galerie fut entièrement abandonnée. Souterrain de Riqueval: entrée Sud Canal de Saint-Quentin avec toueur à Riqueval En 1802 Napoléon donna l'ordre de reprendre les travaux selon les plans de Devic. Ils furent terminés en 1809, au prix du percement de deux souterrains, le « petit souterrain » long de 1098 mètres entre Lesdins et Lehaucourt et le « grand souterrain » ou « souterrain de Riqueval », long de 5670 mètres, entre Bellenglise et Vendhuile. Le canal fut inauguré en grande pompe le 28 avril 1810 par l'Empereur Napoléon 1 et l'impératrice Marie-Louise. On s'aperçut rapidement qu'en période de sécheresse le bief de partage était insuffisamment alimenté: il fut donc décidé d'amener de l'eau au canal par une rigole d'alimentation depuis le Noirieux (ou Noirrieu), affluent de l'Oise, jusqu'au canal à Lesdins. La rigole du Noirieux, longue de 20 km, fut creusée en 1826. Elle est souterraine entre Vadencourt et Croix-Fonsommes Page personnelle sur le canal de Saint-Quentin. Le canal est également alimenté par la nappe phréatique, l'Escaut et la Somme au niveau de l’étang d’Isle à Saint-Quentin. Le canal de Saint-Quentin fut porté au au gabarit Freycinet: il suffit en fait de le creuser davantage, les cotes du gabarit Freycinet reprenant pour l'essentiel celles des péniches qui circulaient sur le canal de Saint-Quentin. Le canal a connu un trafic intense, servant au transport du charbon et des céréales vers Paris, jusqu'en 1966, date de l'ouverture du canal du Nord.

Ouvrages remarquables sur le tracé


- Souterrains de Riqueval et de Le Tronquoy;
- Ponts-canaux de Crèvecœur-sur-l'Escaut et Noyelles-sur-Escaut.

Parcours et communes traversées

Sources

- Les canaux du Nord et du Pas-de-Calais, Geoffroy Deffrennes et Samuel Dhote, Editions Ouest-France, 2006

Notes et références

Voir aussi

- Navigation fluviale
- Liste des canaux de France • Classification des canaux en fonction des gabarits Saint-Quentin Saint-Quentin Catégorie:Nord Catégorie:Aisne Catégorie:Transport fluvial Catégorie:Transport en Nord-Pas-de-Calais de:Canal de Saint-Quentin
Sujets connexes
Antoine Crozat   Artemps   Banteux   Bantouzelle   Belgique   Bellenglise   Bellicourt   Cambrai   Canal Dunkerque-Escaut   Canal de l'Escaut   Canal de la Sambre à l'Oise   Canal de la Somme   Canal du Nord (France)   Chauny   Classe CEMT   Condren   Croix-Fonsommes   Crèvecœur-sur-l'Escaut   Dallon   Escaut   Fontaine-lès-Clercs   Gabarit Freycinet   Guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique   Happencourt   Honnecourt-sur-Escaut   Jean-Baptiste Colbert   Jussy (Aisne)   Le Catelet   Lehaucourt   Les Rues-des-Vignes   Lesdins   Ligne de partage des eaux   Liste des canaux de France   Marcoing   Marie-Louise d'Autriche   Masnières   Mennessis   Nappe phréatique   Navigation fluviale   Noyelles-sur-Escaut   Oise (rivière)   Omissy   Pierre-Joseph Laurent   Proville   Remigny (Aisne)   Saint-Quentin   Saint-Simon (Aisne)   Scarpe   Seraucourt-le-Grand   Somme (fleuve)   Tergnier   Touage souterrain de Riqueval   Tugny-et-Pont   Vadencourt   Vendhuile  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^