Clavicytherium

Infos
Clavicytherium nom masc. clavicytheriums plur. ou clavicytheria (du latin, donc sans accent). Instrument à sautereaux de la famille des clavecins. Pour mémoire: épinette, clavecin, virginal, muselaar, ottavino. Le clavicytherium est un clavecin droit dont le coffre est vertical et le clavier comme à l'ordinaire du clavecin. Au l'aspect est proche d'un orgue portatif. Au , le meuble peut prendre l'aspect d'une armoire ou d'un rétable lorsque les portes sont ouvertes.
Clavicytherium

Clavicytherium nom masc. clavicytheriums plur. ou clavicytheria (du latin, donc sans accent). Instrument à sautereaux de la famille des clavecins. Pour mémoire: épinette, clavecin, virginal, muselaar, ottavino. Le clavicytherium est un clavecin droit dont le coffre est vertical et le clavier comme à l'ordinaire du clavecin. Au l'aspect est proche d'un orgue portatif. Au , le meuble peut prendre l'aspect d'une armoire ou d'un rétable lorsque les portes sont ouvertes. L'instrument se pose sur une table ou possède son propre piétement. L'instrument est construit exactement comme un clavecin courant. L'avantage du clavicytherium est non seulement de prendre peu de place, mais surtout d'offrir une audition très proche pour le claveciniste.

Mécanisme

On devine que le mécanisme est avec un renvoi entre le clavier et les sautereaux. Ce renvoi a évolué durant ces quatre siècles :
-d'un simple appareil en crochet chez les italiens, la queue de la touche est en « u » pour revenir vers soi, la languette est insérée directement dans ce retour.
-puis d'une équerre indépendante du clavier, un véritable sautereau est attaché et articulé dans l'équerre.
-ensuite l'instrument grandissant avec une unisson, les sautereaux sont accouplés par paires et la distance clavier équerre est franchie par un pilote ou vergette (Delin 1752)
-le clavicytherium peut se replacer en position horizontale ou verticale (Rouaud 1990) Dans ces mécanismes le poids de l'équerre a toute son importance pour le toucher.

Textes anciens

La première citation connue date de 1460 par Paulus Paulinirus mais l'instrument devait exister bien avant. L'on connaît une représentation dans un rétable sculpté de Kefermarkt Autriche fin (ange musicien). On trouve une gravure dans le musica getutscht de Sebastian Virdung (1511). Ce clavicytherium possède 38 touches fa/sol sans fa
-. Virdung nous dit que ce clavecin vertical est une invention récente et qu'il avait peut-être des cordes en boyau. Il est de facture italienne fin , mais la tradition remonte au moins un siècle avant. Ces premiers clavicytheriums ressemblent à l'orgue positif de l'époque. Praetorius en 1619 leurs trouve une sonorité de harpe sans doute due aux cordes en boyau.

Instruments connus

-Le clavicytherium le plus ancien connu est conservé au Royal Collège of Music à Londres c.1480 allemagne Hulm?.
- Clavicytherium italien fin (Metropolitan museum New York)
-Martin Kaiser construit un clavicytherium en 1675 pour Léopold I (Kunsthistorisches Museum Vienne).
-anonyme .(Deutschesmuseum Munich)
-italien Rûck collection 17--?
-Paris conservatoire??
-1895 inventaire de Leopoldo Franciolini contrefacteur florentin un clavicytherium Petrus de Paulus 1587. Un clavicytherium forgé avec plusieurs clavecins.
-Albert Delin actif de 1750 à 1770 à Tournai construit plusieurs clavicytheriums avec sautereaux accouplés (MIM Bruxelles, Museum de Berlin et La Haye). Etaient actifs en 1763 : Despinois et Obert.
-Brelin 1741 invente un clavicytherium avec 8 variations de jeux et pédales.
-L'inventeur du premier piano-forte vertical 1739 Domenico Del Mela (conservatorio Luigi Cherubini Firenze). Quelques fac-similés ont été réalisés, en particulier de celui du Royal Collège of Music à Londres, par Adlam Burnett et aussi Emile Jobin. Jean-Paul Rouaud construit des clavicytheriums avec un mécanisme amélioré, il réalise des clavicytheriums qui peuvent être basculés et joués tout autant à l'horizontale. La plupart des facteurs de clavecins en réalise, David Boinnard s'est fait une spécialité d'instruments cordés en boyau.

Bibliographie

Jean Tournai, à propos d'Albertus Delin. La facture de clavecin du au Louvain-La Neuve 1980. Acte du colloque international de Louvain 1976. Publié par le Royal Collège of Music, Londres. Catalogue Part II, Keyboard instruments 2000. ==
Sujets connexes
Clavecin   Claveciniste   Facteurs de clavecins   Muselaar   Sautereau (clavecin)   Virginal  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^