Yersinia pestis

Infos
Yersinia pestis est une bactérie du Yersinia. Elle est responsable de la peste. Elle fut découverte en 1894 par Alexandre Yersin, un bactériologiste franco-suisse travaillant pour l'Institut Pasteur, durant une épidémie de peste à Hong Kong. À l'origine, elle fut appelée Pasteurella pestis. Ce n'est que plus tard qu'elle prit son nom actuel, en hommage à Yersin. Yersinia pestis a été identifiée formellement dans un ch
Yersinia pestis

Yersinia pestis est une bactérie du Yersinia. Elle est responsable de la peste. Elle fut découverte en 1894 par Alexandre Yersin, un bactériologiste franco-suisse travaillant pour l'Institut Pasteur, durant une épidémie de peste à Hong Kong. À l'origine, elle fut appelée Pasteurella pestis. Ce n'est que plus tard qu'elle prit son nom actuel, en hommage à Yersin. Yersinia pestis a été identifiée formellement dans un charnier de peste de 1722 à Marseille (France), confirmant historiquement ce lien qui n'était pas toujours évident à une époque où le terme de « peste » était appliqué de manière un peu systématique à plusieurs maladies infectieuses. Le bacille de Yersin existe chez les rongeurs sauvages qui représentent le réservoir naturel du germe et chez lesquels peut sévir la peste sylvatique. Le vecteur intermédiaire principal est le rat, animal très sensible au bacille pesteux. L'épizootie chez les rats est propagée par leurs ectoparasites, essentiellement par les puces (Xenopsylla cheopis). Le rôle joué par les rats dans l'épidémiologie de la peste explique le cheminement des grandes épidémies de l'histoire. Ces rongeurs étant fréquents dans les ports, le point de départ d'une épidémie sur un continent se situait presqu'invariablement dans une ville portuaire où les rats pesteux provenant d'un foyer lointain étaient amenés par les navires.

Sensibilité aux traitements

Les molécules efficaces contre Y. pestis sont la streptomycine, Wagle PM. Recent advances in the treatment of bubonic plague Indian J Med Sci 1948-2:489–94Meyer KF. Modern therapy of plague JAMA 1950-144 :982–5 chloramphénicol ou tétracycline.Kilonzo BS, Makundi RH, Mbise TJ. A decade of plague epidemiology and control in the Western Usambara mountains, north-east Tanzania Acta Tropica 1992-50 :323–9 dont la doxycycline ou la gentamicine. Mwengee W, Butler T, Mgema S, et al. Treatment of plague with gentamicin or doxycycline in a randomized clinical trial in Tanzania Clin Infect Dis 2006-42 :614–21

Notes et références

Catégorie:Bactérie (nom scientifique) Catégorie:Entérobactérie br:Yersinia pestis cs:Yersinia pestis cy:Yersinia pestis da:Yersinia pestis de:Yersinia pestis en:Yersinia pestis es:Yersinia pestis he:Yersinia pestis it:Yersinia pestis ja:ペスト菌 la:Yersinia pestis nl:Yersinia pestis no:Yersinia pestis pt:Yersinia pestis ru:Yersinia pestis simple:Yersinia pestis sl:Yersinia pestis sv:Yersinia pestis tr:Yersinia pestis uk:Yersinia pestis vi:Yersinia pestis zh:鼠疫桿菌
Sujets connexes
Alexandre Yersin   Chloramphénicol   Doxycycline   Ectoparasite   Fluorescence   France   Gentamicine   Hong Kong   Lehmann   Maladie infectieuse   Neumann   Peste   Peste de Marseille   Port (marine)   Rat   Siphonaptera   Streptomycine   Suisse   Tétracycline   Xenopsylla cheopis   Yersinia   Yersinia pestis  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^