République helvétique

Infos
La République helvétique est le nom qu'ont pris les cantons helvétiques, transformés en république unitaire, entre 1798 et 1803. Cette période de l'histoire de la Suisse est aussi appelée 'Helvétique'. Son début marque la fin de l'Ancien Régime en Suisse et le début de la modernisation politique du pays. La République helvétique est un échec : Le 19 février 1803 les suisses obtiennent de Bonaparte une nouvelle constitution organisée selon un modèle fé
République helvétique

La République helvétique est le nom qu'ont pris les cantons helvétiques, transformés en république unitaire, entre 1798 et 1803. Cette période de l'histoire de la Suisse est aussi appelée 'Helvétique'. Son début marque la fin de l'Ancien Régime en Suisse et le début de la modernisation politique du pays. La République helvétique est un échec : Le 19 février 1803 les suisses obtiennent de Bonaparte une nouvelle constitution organisée selon un modèle fédéral : L'Acte de médiation.

Origine

Son apparition découle d'un processus entamé dès la Révolution française. Elle est en partie le résultat des luttes menées dans les cantons suisses contre les oligarchies urbaines. Mais elle est avant tout un régime politique imposé par la France voisine du Directoire. En 1797, Pierre Ochs et Frédéric-César de La Harpe tentent de convaincre le général Bonaparte de susciter une révolution en Suisse. Les appels à la révolution venus de France ont peu d'échos dans les cantons helvétiques. Seul Vaud se soulève partiellement. Le 24 janvier 1798, la "République lémanique" est instaurée à Lausanne après un soulèvement pacifique. Peu après, suite à un incident mineur, les troupes françaises pénètrent en Pays de Vaud, puis occupent toute la Suisse. Le 28 mars 1798, le commissaire français Lecarlier convoque à Aarau une assemblée nationale chargée d'adopter la constitution, ou livret helvétique (Helvetisches Büchlein), calquée sur le modèle français. L'époque de l'Helvétique s'étend du 12 avril 1798 au 10 mars 1803.

Les institutions

-Un parlement (deux chambres)
-Un gouvernement (directoire)
-Une cour de justice supérieure

Membres du directoire

-David Ludwig Bay
-Johann Dolder
-Pierre-Maurice Glayre
-Frédéric-César de La Harpe
-Lukas Legrand
-Urs Viktor Oberlin
-Peter Ochs
-Alphons Pfyffer

Ministres

-Hans Konrad Finsler, finance
-Albrecht Rengger, intérieur
-Philipp Albert Stapfer, arts et sciences ==
Sujets connexes
Acte de médiation   Ancien Régime   Bonaparte   Cantons suisses   Constitution   Directoire   France   Frédéric-César de La Harpe   Histoire de la Suisse   Lausanne   Lutte   Napoléon Ier   Oligarchie   Paix   Politique   République   République française   République lémanique   République sœur   Révolution   Révolution française   Suisse  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^