Sang-dragon

Infos
Le sang-dragon est une substance résineuse rougeâtre obtenue à partir de diverses espèces végétales des genres Dracaena, Daemonorops, Croton et Pterocarpus.
Sang-dragon

Le sang-dragon est une substance résineuse rougeâtre obtenue à partir de diverses espèces végétales des genres Dracaena, Daemonorops, Croton et Pterocarpus.

Usage

Il est utilisé comme pigment dans la préparation de vernis et d'encres. On l'utilise entre autres pour vernir les violons. Il est aussi utilisé pour teindre le marbre et le plâtre ainsi que pour la photogravure et l'émaillage. La médecine traditionnelle chinoise l'emploie pour contrôler la douleur et les saignements et pour aider à cicatriser les blessures et les contusions.

Origines

Le sang-dragon est connu depuis l'Antiquité. Les Grecs, les Romains et les Arabes l'utilisaient comme teinture ainsi que pour ses propriétés médicinales et il a été décrit par Dioscoride et d'autres auteurs anciens. Le sang-dragon des Romains était probablement tiré de la base des feuilles du Dracaena cinnabari. Il est mentionné dans le Periplus Maris Erythræi (tour de la mer Rouge) au premier siècle comme étant l'un des produits de l'île de Socotra, un important centre de traite depuis l'époque des Ptolémées. Il y avait une grande confusion dans le monde romain et en Chine entre le vrai sang-dragon d'origine végétale et le cinabre d'origine minérale, un sulfure de mercure toxique. Le Dracaena draco, originaire du Maroc et des îles Canaries, devint plus tard la principale source de sang-dragon. On l'obtient en pratiquant des incisions dans le tronc et les branches de cette arbre, et en récoltant l'exsudat rouge grenat qui s'en écoule. Plus récemment, le Daemonorops draco, un palmier grimpant originaire de Sumatra et de Bornéo, ainsi que quelques espèces voisines, ont largement remplacé les Dracaena comme source de sang-dragon. On extrait la résine qui recouvre les fruits de ces palmiers rotin en les secouant dans des sacs de jute ou par évaporation de l'eau. La résine ainsi obtenue, d'un rouge carmin foncé, est appelée « jernang ». On la vend en poudre, en boules, en pains ou en bâtons. D'autres espèces végétales, appartenant aux genres Croton et Pterocarpus produisent une résine similaire et sont également exploitées pour la production de sang-dragon.

Liste des sources botaniques de sang-dragon


-Croton draconoides Müll.Arg.
-Croton draco Schltdl. & Cham.
-Croton lechleri Müll.Arg.
-Croton urucurana Baill.
-Croton xalapensis Kunth
-Daemonorops draco Blume
-Daemonorops didymophylla Becc.
-Daemonorops micranthus Becc.
-Daemonorops motleyi Becc.
-Daemonorops rubra (Reinw. ex Blume) Mart.
-Daemonorops propinquus Becc.
-Dracaena cinnabari Balf.f.
-Dracaena cochinchinensis Hort. ex Baker
-Dracaena draco L.
-Pterocarpus officinalis Jacq. Catégorie:plante industrielle Catégorie:plante médicinale Catégorie:Résine Catégorie:Encens zh-yue:血竭 de:Drachenblut (Farbstoff) en:Dragon's blood es:Sangre del Dragón pl:Smocza krew zh:血竭
Sujets connexes
Antiquité   Bornéo   Cinabre   Croton (genre)   Daemonorops   Dioscoride   Dracaena (plante)   Dragonnier de Socotra   Dragonnier des Canaries   Dynastie des Ptolémées   Marbre   Maroc   Photogravure   Résine (végétale)   Socotra   Sumatra  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^