Charles Percier

Infos
thumb Charles Percier (Paris, 22 août 1764 - Paris, 5 septembre 1838) est un architecte néoclassique français, décorateur, qui travailla en association avec son camarade d'études Pierre-François-Léonard Fontaine à partir de 1794, jusqu'au point où il est inutile d'essayer de distinguer le travail de l'un et de l'autre. Ensemble, Percier et Fontaine furent les inventeurs et les principaux représentants de cette version du néoclassicisme riche et conscieusement archéol
Charles Percier

thumb Charles Percier (Paris, 22 août 1764 - Paris, 5 septembre 1838) est un architecte néoclassique français, décorateur, qui travailla en association avec son camarade d'études Pierre-François-Léonard Fontaine à partir de 1794, jusqu'au point où il est inutile d'essayer de distinguer le travail de l'un et de l'autre. Ensemble, Percier et Fontaine furent les inventeurs et les principaux représentants de cette version du néoclassicisme riche et conscieusement archéologique : le style Empire.

Formation et carrière

Vue d'un maison romaine, aquarelle de Percier pendant son séjour à Rome. Élève de Marie-Joseph Peyre (comme Pierre-François-Léonard Fontaine), Charles Percier gagna en 1786 le Prix de Rome, et le retrouva au palais Mancini. Une de leurs premières collaboration fut Palais, maisons et autres édifices modernes dessinés à Rome, qui attira l'attention de leurs futurs clients, à leur retour à Paris. Fin 1792 (pendant la Révolution française), Charles Percier supervisait les décors de l'Opéra de Paris, un poste à la pointe de l'« avant-garde ». Au retour de Pierre-François-Léonard Fontaine de Londres, où il s'était exilé, ils restèrent à l'Opéra jusqu'en 1796. Ils faisaient équipe avec Claude-Louis Bernier (1755-1830). La théâtralité du style Empire, son agressive oppulence restreinte par un sens aride et correct du goût antique, et ses valeurs néo-romaines qui étaient toutes les deux étrangères à l'ancien régime, dictaient leur esthétique à Napoléon Bonaparte. Il les nomma ses architectes personnels, et les garda à son service : Percier et Fontaine travaillèrent sur les projets impériaux jusqu'à la toute fin. Comme un certain nombre d'artistes impliqués politiquement dans l'EmpireLe peintre Jacques Louis David, par exemple, partit en exil à cette période., Charles Percier prit du recul par rapport à ses fonctions officielles et se tourna vers l'enseignement, tandis que Pierre-François-Léonard Fontaine poursuivit sa carrière jusqu'au Second Empire. Il ouvrit donc son atelier aux Beaux-Arts ; pendant les 22 ans que dura son enseignement, son atelier remporta 18 prix de Rome. Charles Percier fut élu en 1811 à l'Académie des Beaux-Arts - 3 section (architecture), au fauteuil V (occupé précédemment par Charles de Wailly et Jean-François Chalgrin).

Principales réalisations

arc du Carrousel Sous le Consulat, ils mirent au point le dessin des façades de la rue de Rivoli. Ils travaillèrent entre 1802 et 1812 sur le palais du Louvre (résidence royale parisienne délaissée par les rois au profit de Versailles) pour permettre à l'empereur d'être au cœur de Paris, Versailles était devenu de toute façon inhabitable à la suite de la Révolution. Ils intervinrent sur le palais des Tuileries, en face du Louvre (démoli pendant la Commune de Paris). On leur doit en particulier la conversion de la salle de la Convention en salle de spectacle, ou l'aile septentrionale de la cour des Tuileries. Ils furent également à l'origine du curetage de la cour du Louvre (qui contenait plusieurs rues). On leur doit un projet de réunion du Louvre et des Tuileries. En aboutissements de la perspective des Champs Elysées, Percier et Fontaine dessinèrent l'arc du Carrousel (1807-1809), en commémoration de la bataille d'Austerlitz. Ils remanièrent le Château de Malmaison pour Joséphine. Ils firent des transformations et des décorations dans les châteaux de Compiègne, Saint-Cloud et Fontainebleau. Percier et Fontaine dessinaient chaque détail de leurs intérieurs : de la table de nuit aux chandeliers en passant par les papiers-peints et les tentures. On a même fait appel à Percier pour dessiner des porcelaines pour la manufacture de Sèvres, en particulier un grand vase dans le goût grec, le vase de Londonderry (Art Institute of Chicago), à peine achevé en 1814, et que Louis XVIII offrit au marquis de Londonderry pendant le congrès de Vienne.

Publications

Ensemble, Percier et Fontaine publièrent :
- 1798 - .
- 1811 - Description des cérémonies et des fêtes qui ont eu lieu pour le mariage de Napoléon Ier avec l'archiduchesse Marie-Louise.
- 1812 - , avec les fameuses gravures au trait qui diffusèrent leur style au-delà de l'Empire, et influencèrent le style Régence anglais.
- 1833 - Résidences des souverains de France, d'Allemagne, de Russie, etc. On doit également à Charles Percier les illustrations d'Horace et de La Fontaine, dans l'édition de Didot.

Postérité

Fin 1804, Charles Percier arrête sa carrière officielle pour se consacrer à l'enseignement. Voici quelques-uns de ses élèves :
- Augustin Caristie (1783-1862)
- François Debret (1777-1850)
- Martin-Pierre Gauthier (1790-1855), prix de Rome 1819
- Jacques Hittorff (1792-1867)
- Jacques-Marie Huvé (1783-1852)
- Louis-Hippolyte Lebas (1782-1867)
- Achille Leclerc (1785-1853)
- Paul Letarouilly
- Louis Tullius Joachim Visconti (1791-1853)

Notes et références de l'article

Voir aussi

===
Sujets connexes
Académie des beaux-arts (France)   Arc de Triomphe du Carrousel   Architecte   Architecture néoclassique   Augustin Caristie   Avenue des Champs-Élysées   Bataille d'Austerlitz   Château de Compiègne   Château de Fontainebleau   Château de Malmaison   Château de Saint-Cloud   Commune de Paris (1871)   Congrès de Vienne   Consulat (histoire de France)   Firmin Didot   France   François Debret   Horace   Jacques-Marie Huvé   Jacques Hittorff   Jacques Louis David   James Pradier   Jean-François-Thérèse Chalgrin   Jean de La Fontaine   Joséphine de Beauharnais   Londres   Louis-Hippolyte Lebas   Louis Visconti   Manufacture nationale de Sèvres   Marie-Joseph Peyre   Martin-Pierre Gauthier   Palais Mancini   Palais des Tuileries   Palais du Louvre   Paris   Paul Letarouilly   Pierre-François-Léonard Fontaine   Premier Empire   Prix de Rome   Rue de Rivoli   Révolution française   Style Empire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^