Duché de Limbourg

Infos
Le Duché de Limbourg dans les Pays-Bas (1559-1608). Le comté de Limbourg qui devint duché au début du , s'étendait grosso modo au nord de la ville de Limbourg aujourd'hui Dolhain (Belgique), entre la Meuse et Aix-la-Chapelle (Pays de Herve et sud du Limbourg néerlandais actuel). Il comprenait 43 villages dans la franchise de Limbourg, les ban de Baelen, Herve, Montzen, Walhorn et les 7 seigneuries banales dites « d'au-delà des bois ». Ces seigneuries, qui constituaien
Duché de Limbourg

Le Duché de Limbourg dans les Pays-Bas (1559-1608). Le comté de Limbourg qui devint duché au début du , s'étendait grosso modo au nord de la ville de Limbourg aujourd'hui Dolhain (Belgique), entre la Meuse et Aix-la-Chapelle (Pays de Herve et sud du Limbourg néerlandais actuel). Il comprenait 43 villages dans la franchise de Limbourg, les ban de Baelen, Herve, Montzen, Walhorn et les 7 seigneuries banales dites « d'au-delà des bois ». Ces seigneuries, qui constituaient une enclave dans la principauté de Liège, étaient celles de Sprimont, Esneux, Tavier, Villers-aux-Tours, La Chapelle, La Rimière et Baugnée. De 1839 à 1906, la province néerlandaise de Limbourg prit également le nom de duché de Limbourg en tant que membre de la Confédération germanique.

Duché de Limbourg (de 1065 à 1288)

D'abord occupé par les Romains, puis par les Francs, il échut lors du traité de Verdun à Louis le Germanique. Devenu par la suite le comté de Lengau, vassal du comté de Liège, il échut par mariage à Frédéric de Luxembourg, duc de Basse-Lotharingie, qui le donna en dot à sa fille Jutta, mariée à Waléram, comte d'Arlon. Celui-ci fit construire vers 1070 un château dans le Lengau qu'il nomma Limbourg (Len-Burg) et s'intitula comte de Limbourg. Durant le , le duché de Basse-Lotharingie fut disputé entre les comtes de Limbourg et les comtes de Louvain. Deux comtes de Limbourg devinrent duc de Basse-Lotharingie, ne purent le conserver, mais gardèrent le titre de duc. Les comtes de Louvain, de leur côté conservèrent le duché et s'intitulèrent duc de Brabant. De cette période vint une opposition farouche entre les ducs de Brabant et les ducs de Limbourg, qui perdura jusqu'en 1191. Par mariage les ducs de Limbourg furent brièvement comtes de Luxembourg et comte de Berg. La dernière comtesse de Limbourg de la maison de Waléran fut Ermengarde, morte sans enfant en 1283. Son époux Renaud Ier de Gueldre obtint de l'empereur Rodolphe de Habsbourg, le droit de conserver le duché à titre viager, mais son cousin Adolphe V de Berg le lui contesta. N'ayant pas les moyens de faire valoir ses droits par les armes, il vendit ses droits à Jean Ier le Victorieux, duc de Brabant, qui occupa le duché après la bataille de Worringen en 1288. Il fut généralement désigné, avec le Comté de Dalhem également sous domination brabançonne, sous le nom de pays d'Outremeuse (territoires situés au delà de la Meuse, en rive droite, par rapport au Brabant). Dès lors, le duché de Limbourg suivit les destinés du duché de Brabant, fut inclus en 1430 dans les Pays-Bas bourguignons, en 1549 dans les Pays-Bas espagnols, qui devint en 1581 les Pays-Bas du sud. Toutefois, le Limbourg fit sécession, tout comme les 7 provinces du nord, et seule la moitié sud fut reconquise par les troupes espagnols (comme pour le duché de Brabant). C'est ce Limbourg belgique qui resta dans les Pays-Bas espagnols pour devenir ensuite Pays-Bas autrichiens (traité d'Utrecht en 1713). Le nord devint le Limbourg des États en Provinces-Unies. En 1795, le Limbourg belge est conquis par les armées de la République Française, et le Limbourg des États (devenu Limbourg batave) y est intégré. Les provinces sont toutefois rapidement redessinées par Napoléon : la partie sud est rattachée au département de l'Ourte, construit sur une partie de l'ancienne principauté de Liège, et la moitié nord est intégrée dans le département belge de Meuse-Inférieure (chef-lieu : Maastricht). Ce département fut agrandi en 1810 lorsque le Royaume de Hollande sera annexé. Le département couvre alors les deux provinces limbourgeoises actuelles. Si on se réfère aux anciennes nations, ce département de Meuse-Inférieure était grosso modo constitué :
- de la partie thioise de la Principauté de Liège : le nord du quartier de Hesbaye (Tongres), le quartier de Looz et celui de Hornes;
- de la partie thioise du duché de Limbourg;
- de l'exclave méridionale du duché de Gueldre.

Duché de Limbourg (de 1839 à 1906)

En 1815 le Congrès de Vienne attribue la Meuse-Inférieure au Royaume-Uni des Pays-Bas, mais en 1830, la Belgique se soulève. Le traité de Londres de 1839 partage la Meuse-Inférieure (devenue entre-temps province de Limbourg) en deux :
- le Limbourg belge : la partie thioise de la Principauté de Liège, à l'exception de Hornes;
- le Limbourg néerlandais : la partie thioise du duché de Limbourg, l'exclave méridionale du duché de Gueldre et le quartier de Hornes. La province belge de Luxembourg fut également coupée en 2 en 1839 : sa partie wallonne reste belge, le reste devenant Grand-Duché de Luxembourg. Pour compenser cette perte, la Confédération germanique intégra la province néerlandaise de Limbourg en tant que duché de Limbourg.

Anecdotes

- Aujourd’hui, le Limbourg allemand désigne la région historique de l’ancien duché à l'Est d’Aix-la-Chapelle, région historiquement accordée à la Prusse lors du Congrès de Vienne, mais non restituée avec le reste de la Belgique lors de la création des Pays-Bas (en compensation l’Autriche a reçu une partie de la Bavière et Venise). Celle qui allait devenir la province de Liège en 1830 s'étendait donc beaucoup plus à l'est qu'actuellement.
- Tous ces remodelages expliquent les prétentions territoriales de la jeune nation belge, notamment l'intégration au royaume du Limbourg néerlandais (comme héritage de 2 nations belges : le duché de Limbourg et la principauté de Liège).

Armoiries

:Article détaillé : Armoiries du Limbourg et du Luxembourg Les ducs de Limbourg portaient : d'argent au lion de gueules, la queue fourchée passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d'or. 150px La province belge du Limbourg a repris les armes du vieux duché, mais l'aire qu'elle couvre n'a donc rien en commun avec celui-ci. Elle correspond grosso modo au comté de Looz de la Principauté de Liège, ce qui explique le sur-le-tout de Looz. 150px

Source

- ==
Sujets connexes
Aix-la-Chapelle   Armoiries du Limbourg et du Luxembourg   Baelen   Ban (Moyen Âge)   Basse-Lotharingie   Bataille de Worringen   Comté de Dalhem   Comté de Hornes   Comté de Looz   Confédération germanique   Congrès de Vienne   Dolhain   Duché de Brabant   Duché de Gueldre   Ermengarde de Limbourg   Francs   Frédéric de Basse-Lotharingie   Herve   Hesbaye   Histoire de Belgique   Jean Ier de Brabant   Limbourg (ville)   Liste des ducs de Brabant   Liste des souverains du Saint-Empire   Liège   Maastricht   Meuse-Inférieure   Meuse (fleuve)   Montzen   Pays-Bas autrichiens   Pays-Bas bourguignons   Pays-Bas du sud   Pays-Bas espagnols   Pays d'Outremeuse   Pays de Herve   Principauté de Liège   Province de Limbourg (Belgique)   Province de Limbourg (Pays-Bas)   Province de Liège   Provinces-Unies   Prusse   Quartier de Liège   Renaud Ier de Gueldre   Rodolphe Ier du Saint-Empire   Royaume de Hollande   République batave   Seigneurie banale   Tongres   Traité de Verdun   Traité des XXIV articles   Walhorn   Waléran Ier de Limbourg  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^