François Arago

Infos
François Arago François Jean Dominique Arago (26 février 1786, Estagel, Roussillon — 2 octobre 1853, Paris) est un astronome, physicien et homme politique français. Il était l'un des quatre frères Arago :
- François Arago, (1786 - 1853), savant et homme politique, le plus célèbre des quatre ;
- Jean Arago, (1788 - 1836), général au service du Mexique ;
- Jacques Arago (1790 - 1855), écrivain et explorateur ;
- Étienne Arago, (1802 - 1892),
François Arago

François Arago François Jean Dominique Arago (26 février 1786, Estagel, Roussillon — 2 octobre 1853, Paris) est un astronome, physicien et homme politique français. Il était l'un des quatre frères Arago :
- François Arago, (1786 - 1853), savant et homme politique, le plus célèbre des quatre ;
- Jean Arago, (1788 - 1836), général au service du Mexique ;
- Jacques Arago (1790 - 1855), écrivain et explorateur ;
- Étienne Arago, (1802 - 1892), écrivain et homme politique.

Biographie

Il fait ses études à l'École polytechnique (Promotion X1803), à Paris. À la fin de ses études, il est envoyé en Espagne pour terminer le relevé du méridien de Paris. Pris dans la guerre en Espagne, il est fait prisonnier, s'évade plusieurs fois, et rentre à Paris en héros trois ans plus tard. Cette gloire lui permet d'être élu membre de l'Académie des sciences à seulement vingt-trois ans et nommé professeur de géométrie analytique et de géodésie à l'École polytechnique (1809-1830), succédant à Monge. Il installe ses appartements au sein même de l'Observatoire de Paris, dont il a été directeur et qui lui servira de foyer jusqu'à sa mort. Il fut nommé examinateur du corps royal du génie en 1822Ordonnance du roi qui nomme à l'emploi d'examinateur du corps royal d'artillerie et à celui d'examinateur du corps royal du génie du 18 mai 1822..

L'expérience d'Arago (1810), et ses travaux en optique

Les premiers travaux de physique d'Arago concernent l'optique. Il fait en 1810 une expérience importante (qu'il ne consignera par écrit que trente ans plus tard): il s'agissait de mesurer la vitesse de la lumière venant des étoiles, en comparant la valeur le matin à 6h et le soir à 18h. Etant donné qu'on n'observe pas d'étoiles pendant la journée, Arago faisait son expérience à ces heures-là. A 6h, quand on observe une étoile au zénith, la Terre s'en approche, on devrait mesurer c + V, où V est la vitesse de rotation de la Terre autour du Soleil; à 18h, pour une autre étoile au zénith, la Terre s'en éloigne, on devrait mesurer c - V. Or l'expérience est négative, on mesure c dans les deux cas: on ne peut mettre en évidence par une expérience terrestre le mouvement de la Terre autour du Soleil. Cette expérience ouvrira la voie à la théorie de la relativité. Arago, d'abord adepte de la théorie corpusculaire de la lumière, est convaincu par la théorie ondulatoire de son collègue Fresnel, qu'il aidera pour faire ses expériences à l'Observatoire ou présenter ses résultats à l'Académie des sciences. Avec Biot, il détermine l'indice de réfraction de l'air et d'autres gaz.

Autres travaux

Buste par David d'Angers En 1825, il est chargé avec Dulong de déterminer la tension de la vapeur d'eau à des pressions dépassant 30 atm. Ses autres études sont consacrées à l'astronomie, au magnétisme et à la polarisation de la lumière. Il détermine, par exemple, le diamètre des planètes et a expliqué entre autres la scintillation des étoiles à l'aide du phénomène des interférences. Touche à tout, il se mêle aux expériences de mesure de la vitesse du son et étudie les cuves sous pression. Il fait creuser le premier puits à Paris, dans l'actuel quinzième arrondissement. Il inspire à Foucault son expérience des miroirs tournants, qui permettra de mesurer la vitesse de la lumière avec précision. Il promeut la photographie alors naissante en soutenant le daguerréotype mis au point par Daguerre. Directeur de l'Observatoire, secrétaire de l'Académie des sciences, il est un orateur redoutable, capable de défaire les plus brillants contradicteurs. Il est aussi un grand pédagogue et un vulgarisateur scientifique au sens noble du terme. Afin de faire connaître les travaux de l'Académie des Sciences, il crée en 1835 les Comptes-rendus de l'Académie des Sciences, qui existent toujours: avant Arago, il n'y avait pas de transcription écrite des séances de l'Académie. Il dirige aussi un cours public d'astronomie populaire qui ne désemplit pas. On vient des quatre coins de la France pour l'entendre.

Carrière politique

Arago a aussi joué un grand rôle politique. Il fut pendant la monarchie de Juillet une des figures du parti républicain. Après la révolution de 1848, il a été ministre de la Guerre et de la Marine dans le gouvernement provisoire de la Seconde République, mis en place par Lamartine puis président de la Commission exécutive, assumant de fait durant un mois et demi une charge proche de celle de Chef de l'état. Il a contribué à ce titre à l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises. Il refuse par la suite de préter à Louis-Napoléon Bonaparte le serment de fidélité exigé des fonctionnaires et préfère démissionner de son poste au Bureau des Longitudes. Le Prince-Président refuse sa démission. Après le Coup d'état de 1852 qui aboutit à la création du Second Empire, il démissionne de ses fonctions. Napoléon III demande à ce qu'il ne soit pas inquiété. Malade, souffrant de diabète et de diverses affections, Arago meurt l'année suivante. La Royal Society lui décerne la médaille Copley en 1825, puis la Médaille Rumford en 1850.

Hommages

-Son nom est inscrit sur la tour Eiffel.
-L'« hommage à Arago », un monument parisien.
-L'astéroïde 1005 Arago a été nommé en son honneur.

Lien externe

-
-
- Catégorie:Astronome français Catégorie:Physicien français Catégorie:Polytechnicien Catégorie:Personnalité de l'optique Catégorie:Membre de l'Académie des sciences (France) Catégorie:Membre étranger de la Royal Society Catégorie:Membre de la Société philomathique de Paris Catégorie:Membre de l'Assemblée constituante de 1848 Catégorie:Membre de la Royal Society of Edinburgh Catégorie:Personnalité politique de la monarchie de Juillet Catégorie:Opposant à la Monarchie de JuilletCatégorie:Opposant au Second Empire Catégorie:Ministre de la Deuxième République Catégorie:Ministre français de la Guerre Catégorie:Antiesclavagiste Catégorie:Naissance en 1786 Catégorie:Décès en 1853 Catégorie:Savants de la Tour Eiffel ca:Francesc Aragó de:Dominique François Jean Arago en:François Arago eo:François Arago es:François Arago fa:فرانسوا آراگو io:François Arago it:François Arago ja:フランソワ・アラゴ lb:François Arago nl:François Arago pt:François Jean Dominique Arago ru:Араго, Доминик Франсуа sk:François Jean Dominique Arago sl:François Jean Dominique Arago sv:François Arago uk:Араґо Домінік-Франсуа
Sujets connexes
Abolition de l'esclavage   Académie des sciences (France)   Air   Alphonse de Lamartine   Astronomie   Atmosphère (unité)   Commission exécutive (1848)   Daguerréotype   David d'Angers   Diabète   Diamètre   Eau   Espagne   Estagel   France   Fresnel   Gaspard Monge   Gaz   Gouvernement provisoire de 1848   Géodésie   Géométrie analytique   Hommage à Arago   Indice de réfraction   Interférence   Jacques Arago   Jacques Charles Dupont de l'Eure   Jean-Baptiste Biot   Jean Arago   Jean Bernard Léon Foucault   Liste des soixante-douze noms de savants inscrits sur la tour Eiffel   Louis Eugène Cavaignac   Lumière   Magnétisme   Mexique   Monarchie de Juillet   Médaille Copley   Médaille Rumford   Méridien de Paris   Observatoire de Paris   Optique   Paris   Photographie   Physique   Pierre Louis Dulong   Planète   Polarisation (optique)   Politique   Pression de vapeur   Puits à eau   Roussillon (province)   Royal Society   Révolution française de 1848   Scintillation (étoile)   Second Empire   Vitesse de la lumière   Vitesse du son  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^