CDGVAL

Infos
CDGVAL est un système de navettes automatiques gratuites, interne à l'aéroport Charles-de-Gaulle, situé à 25 km au nord-est de Paris (France).
CDGVAL

CDGVAL est un système de navettes automatiques gratuites, interne à l'aéroport Charles-de-Gaulle, situé à 25 km au nord-est de Paris (France).

Historique

Le projet CDGVAL a été lancé en 2000, après l'abandon du projet SK 6000 en 1999 destiné à remplacer les navettes bus existant antérieurement. Les travaux ont commencé en 2003. Aéroport de Paris a investi 155 millions d'euros pour construire CDGVALSOURCE : Revue Paris-Aéroports magazine de Mars 2007, édité par Aéroports de Paris..

Description

Ce service de transport est basé sur le système VAL. Il comprend deux lignes parcourues par des rames VAL 208 NG. La première ligne dessert cinq stations, reliant les trois terminaux de l'aéroport, les gares RER et TGV, et les parcs de stationnement éloignés. La seconde ligne, appelée LISA (Liaison Interne Satellite Aérogare), relie sous douane le terminal 2E au satellite S3. Les aménagements ont été conçus par l'architecte Susan Dunne, qui a souhaité donner à la ligne une ambiance apaisante tout en répondant architecturalement aux éléments de l'aéroport. C'est ainsi que la ligne circule pour la moitié de son parcours à l'air libre parmi des magnolias, saules et azalées. La station du terminal 1, bâtie en béton et en verre, présente un occulus de toiture permettant de percevoir le terminal aéroportuaire. La station du terminal 2 présente des clins d'œil architecturaux avec la gare RER-TGV, avec son toit en zinc, sa charpente métallique et son plafond en boisSOURCE : revue Entre voisins avril-juin 2007 éditée par Aéroports de Paris. .

L'exploitation

Ligne 1

Attelage du CDGVAL Plan Station Terminal 1 Station PR Station PX Station Terminal 2 Gare La première ligne de CDGVAL est en service depuis le 4 avril 2007 (après une marche à blanc commencée le 19 mars 2007), avec un fonctionnement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Aux heures de grande fréquentation, il y a un train toutes les 3 minutes 43 secondes pour une durée maximale de trajet de 8 minutes (contre une vingtaine de minutes par le système antérieur de navettes routières), soit une vitesse commerciale d'environ 25 km/h, et une vitesse de pointe des rames de 70 km/h. La fréquence aux heures de nuit est d'une rame toutes les vingt minutes. Aéroports de Paris a confié le marché d'exploitation et de maintenance de CDGVAL à la société Aérosat, filiale à 85 % de Kéolis et à 15 % de Siemens, pour une durée de 6 ans à compter de la mise en service, plus une tranche conditionnelle de 3 années supplémentaires. L'exploitant doit assurer une disponibilité de 99, 5 %, ce qui équivaut à une interruption théorique maximale de 7 minutes par jour sur la ligne principale, disponibilité portée à 99, 75 % pour la seconde ligne LISA. Le service est assuré par une cinquantaine de salariés, dont :
- 22 pour l'exploitation (dont 7 chefs de poste de commande centralisée et 12 opérateurs)
- 24 techniciens chargés de la maintenance. Le parc comporte dix rames (sept rames pour L1 et trois rames pour LISA) de deux voitures de 13 m de longueur. Chacune des rames est capable de transporter 120 passagers (soit 2000 passagers par heure et par sens). Sur LISA, les rames pourront fonctionner en unité multiple (UM). Chaque rame devrait parcourir 120.000 km/an, soit un parcours légèrement supérieur à ceux constatés sur les réseaux VAL de transport urbain. Les contraintes liées à l'exploitation 24 heures sur 24, 365 jours par an ont impliqué la mise au point de modes de fonctionnement dégradés performants (voie unique temporaire, navette, terminus partiels...) qui font les particularités du système : notamment des aiguillages pour passer d'une voie à l'autre entre chaque stationSOURCE : revue Ville & Transport-Magazine du 28 mars 2007 , et des Pilotes Automatiques Double Sens. L'ensemble est géré depuis un poste de commande centralisée (PCC)

Ligne 2 - LISA

La seconde ligne dite LISA relie le nouveau satellite S3 (La Galerie Parisienne) au Terminal 2E depuis le 27 juin 2007 avec deux stations en zone réservée. L’exploitation peut se faire en doublets de deux rames. Le VAL permet de parcourir les 650 mètres qui séparent le terminal 2E du satellite S3 en 45 secondes. La ligne a une capacité de 4 500 passagers par heure, avec une rame toutes les deux minutes. Le petit entretien des rames (trois) de LISA se fait en bout de ligne en arrière station S3. Pour le grand entretien les rames pourront être rapatriées par camion au garage atelier de la ligne principale.

Stations et tracé de la ligne 1

Tracé géographiquement exact de la première ligne de CDGVAL Les 5 stations desservies par la première ligne de CDGVAL sont:
- Terminal 1
- Parc de stationnement PR
- Terminal 3 - Roissypole (RER Aéroport Charles de Gaulle 1)
- Parc de stationnement PX
- Terminal 2 - Gare (RER Aéroport Charles de Gaulle 2 - TGV)

Galerie

Image:CDG Val 0363.JPG|CDGVAL au T2 de l'aéroport Charles-de-Gaulle Image:Cdgval 2rames val208 terminalT3.jpg|2 rames de type VAL 208 NG en station du Terminal 3 au cours de la période de marche à blanc Image:Cdgval_auparcPR.jpg|Rame VAL208 NG en station "Parc PR" Image:Cdgval_versparcpx.jpg|Rame VAL 208 NG arrivant à "Parc PX" en direction du Terminal 2 TGV RER Image:Cdgval_Aiguillages_terminal1.jpg|Aiguillages vers le terminal1

Extensions

Ligne 1

Des mesures conservatoires permettent d'envisager une extension de la ligne 1 vers l'Est, notamment une station 2E/2F (puis éventuellement vers le terminal régional 2G).

Ligne 2 - LISA

Une extension de LISA est prévue vers le futur satellite S4, jumeau du S3, actuellement en construction à quelques centaines de mètres à l'est de celui-ci et qui ouvrira en 2012. A terme les deux lignes pourraient être reliées entre elles par une liaison de service - afin de faciliter l'entretien - lors de prochaines extentions de la Ligne 1 vers le terminal d'aviation régionale Schengen 2G et de LISA vers le satellite S4. A cette occasion, la ligne principale L1 reprendrait une autre partie de l'infrastructure de la ligne du SK abandonnée.

Bibliographie

- Dossier de Damien Albessard et Michel Barberon paru dans la revue Ville & Transport-Magazine du 28 mars 2007 (éditions de la Vie du Rail)

Notes et références

Voir aussi

===
Sujets connexes
Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle   Aéroports de Paris   CDG Express   France   Gare Aéroport Charles-de-Gaulle 1   Gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV   Keolis   Orlyval   Paris   Roissy-en-France   Réseau express régional d'Île-de-France   SK 6000   Siemens AG   TGV   VAL 208   Véhicule automatique léger  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^