Bucarest

Infos
Bucarest (en roumain Bucureşti - ou Municipiul Bucureşti en version longue) est la capitale de la Roumanie. Elle est construite sur une boucle de la Dâmboviţa dans le sud du pays. La ville, fondée en 1459 était alors la capitale de la Valachie. En 2003, la population de la ville est de 2 082 000 habitants, avec une aire urbaine de presque 2 500 000 habitants. Entre les deux guerres, la ville eut le surnom de "Petit Paris". Quelques bâtim
Bucarest

Bucarest (en roumain Bucureşti - ou Municipiul Bucureşti en version longue) est la capitale de la Roumanie. Elle est construite sur une boucle de la Dâmboviţa dans le sud du pays. La ville, fondée en 1459 était alors la capitale de la Valachie. En 2003, la population de la ville est de 2 082 000 habitants, avec une aire urbaine de presque 2 500 000 habitants. Entre les deux guerres, la ville eut le surnom de "Petit Paris". Quelques bâtiments ont été construits par des architectes français (l'Athénée, le Palais CEC "Palatul Casei de Economii si Consemnatiunii") Selon la légende, le nom de la ville vient de Bucur, un berger qui s'est établi le premier sur l'emplacement actuel. Comme, en roumain, bucur signifie joie, de nombreux écrivains roumains surnomment Bucarest la ville de la joie.

Blasonnement

De gueules au saint Démétrius de carnation habillé d'or et de gueules, couvert d'un manteau d'azur, tenant en pal à droite une pique d'argent emmanchée d'or et à gauche une croix latine d'or.

Histoire

Les ruines de Curtea Veche, la cour royale au Moyen-Âge L'histoire de Bucarest est plus ancienne que sa désignation comme capitale, qui date seulement du milieu du . Selon la légende, elle fut fondée par un berger du nom de Bucur (qui signifie joie en roumain), même si historiquement la cité fut érigée au par Mircea l'Ancien (Mircea cel Batrân), après sa victoire sur les Turcs. Bucarest s'appelle d'abord "la forteresse de Bucarest", en 1459, quand elle est la résidence du prince de Valachie Vlad III l'Empaleur (Vlad Ţepeş). C'est alors que la vieille cour royale, Curtea Veche, est bâtie et, durant le règne de Radu II l'Élégant (Radu cel Frumos), Bucarest devient la résidence d'été de la cour. Incendiée par les Ottomans en 1595, Bucarest est rebâtie et continue à grandir en taille et en prospérité. Son centre se situe autour de la rue "Uliţa mare" qui, à partir de 1589, est surnommée Lipscani d'après le nom des habitants de la ville de Leipzig, qui y exercent de nombreux commerces. Au , Bucarest devient le centre commercial le plus important de la Valachie et, en 1698, Constantin Brâncoveanu la choisit comme capitale de la principauté. Bucarest en 1837 Au , la possession roumaine de Bucarest est fréquemment remise en cause par les Ottomans, les Autrichiens et les Russes. Elle est occupée deux fois par ces derniers, en 1828 et en 1853-1854, qui sont remplacés par une garnison autrichienne en 1854. Celle-ci reste dans la ville jusqu'en mars 1857. Le 23 mars 1847, 2 000 bâtiments de Bucarest sont la proie des flammes, qui détruisent un tiers de la cité. En 1861, lors de l'union de la Valachie et de la Moldavie, Bucarest devient la capitale de la nouvelle principauté de Roumanie. Grâce au nouveau statut de Bucarest, la population de la ville augmente considérablement dans la seconde partie du et une nouvelle ère de développement urbain commence. L'architecture extravagante et la culture cosmopolite de cette période valent à Bucarest son surnom de Paris oriental ou de Petit Paris, Micul Paris, avec l'avenue de la Victoire (Calea Victorei) comme Champs-Élysées. Mais la division sociale entre riches et pauvres, décrite en ce temps-là par Ferdinand Lassalle, fait de la ville un nid à tensions sociales. Entre le 6 décembre 1916 et novembre 1918, la ville est occupée par les Allemands et la capitale est transférée à Iassy. Après la Première Guerre mondiale, Bucarest devient la capitale du royaume de la Grande Roumanie, qui inclut, entre autres, le retour de la Transylvanie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bucarest souffre beaucoup des bombardements anglo-américains (la Roumanie du général Antonescu est alors l'alliée de l'Allemagne nazie). Pendant la présidence de Nicolae Ceausescu (1965-1989) à la tête de l'état, la plupart de la zone historique de la ville est détruite et remplacée par des immeubles de style soviétique, dont le meilleur exemple est le Centre Civique, qui inclut le Palais du Peuple, où un quartier historique entier a été rasé pour accueillir les constructions mégalomanes du dictateur roumain. En 1977, un tremblement de terre d'intensité 7, 4 sur l'échelle de Richter fait 1 500 victimes et détruit aussi beaucoup de vieux bâtiments. Malgré tout, certains quartiers historiques restent encore debout aujourd'hui. Bucarest est le témoin de la révolution de décembre 1989, initiée à Timisoara, puis en 1990, des manifestations étudiantes (Golaniades) et de leur répression sauvage (Minériades) par les mineurs de la vallée du Jiu. Après l'année 2000, profitant du début du boom économique en Roumanie, la ville se modernise. Elle se trouve actuellement dans une période de renouveau urbain. Plusieurs développements résidentiels et commerciaux sont en cours, surtout dans les quartiers nord, alors que le centre historique de Bucarest subit une importante restauration.

Traités signés à Bucarest

- Traité du 28 mai 1812, à la fin de la guerre russo-turque de 1806-1812. La Moldavie perd la Bessarabie.
- Traité du 3 mars 1886, à la fin de la guerre serbo-bulgare.
- Traité du 10 août 1913, à la fin de la deuxième guerre balkanique.
- Traité du 14-27 août 1916, le traité d'alliance entre la Roumanie et l'Entente (France, Angleterre, Russie et Italie).
- Traité du 7 mai 1918, le traité entre la Roumanie et les puissances centrales, qui n'a jamais été ratifié.

Églises principales

Église Stravopoleos
- Enei
- Eglise des Saints-Apôtres
- Eglise Mihai Voda
- Monastère d'Antim
- Église russe
- Eglise Stravopoleos
- Eglise Slobozia
- Monastère de Radu Vodă
- Eglise Buna Vestire
- Église de Bucur
- Eglise Cretulescu
- Eglise Coltea

Autres lieux de culte

- Temple Coral
- Temple des Tailleurs

Constructions historiques

- Curtea Veche
- Hanul Manuc
- Villa Monteoru ou Maison des écrivains
- Palais Lens Vernescu
- Palais Cantacuzène
- Palais Sutu
- Palais Cretulescu
- Palais de Mogoşaia

Monuments et bâtiments modernes

Athénée Boulevard Unirii
- Arc de Triomphe
- Athénée roumain
- Théâtre National
- Les magasins sur le boulevard Magheru
- Mémorial de la renaissance
- Le Palais du Parlement ou Palais du Peuple : cette construction gigantesque a été édifiée entre 1984 et 1989. Le projet initial visait à regrouper tous les services de l'état ainsi que la résidence de Nicolae Ceauşescu.
- Le projet en quelques chiffres :
-
- la destruction de 520 ha de la ville de Bucarest (1/5 de la superficie totale, l'équivalent de 3 arrondissements parisiens) ;
-
- le travail de 20 000 ouvriers jour et nuit pendant sa construction ;
-
- l'expulsion et le relogement de 40 000 personnes dans des immeubles parfois insalubres (ni eau, ni gaz, ni électricité) ;
-
- la démolition ou le déplacement d'une trentaine d'églises ;
-
- le projet a coûté 40 % du PIB chaque année de sa construction.
- Le Palais du Peuple aujourd'hui :
-
- 2 plus grand bâtiment administratif au monde après le Pentagone (USA) ;
-
- 45 000 m² de surface au sol ;
-
- 400 000 m² habitables ;
-
- 100 m de haut ;
-
- salles de 20 m de haut (la plus grande a la taille d'un terrain de football).
-Images de l'ancien Palais du Peuple (actuel Palais du Parlement) : Image:IMGP5873.JPG|Vue sud-est Image:IMGP5875.JPG|Vue nord-est Image:IMGP5876.JPG|Vue nord

Musées

- Le Musée du Village roumain
- Le Musée du Paysan roumain
- Le Musée Zambaccian
- Le Musée National d'Art
- Le Musée militaire
- Le Musée National d'Histoire
- Le Musée Stork
- Le Musée National Cotroceni
- Le Musée d'Histoire Naturelle Grigore Antipa
- Le Musée Theodor Aman

Parcs et jardins publics

- Parc Cismigiu
- Jardin botanique Dimitrie Brandza
- Parc Herăstrău
- Carol
- Tei

Places

- Piaţa Revoluţei (Place de la Révolution)
- Piaţa Unirii (Place de l'Union)
- Piaţa Romană (Place Romană)
- Piaţa Victoriei (Place de la Victoire)
- Piaţa Universităţii (Place de l'Université)

Cimetières notables

- Cimetière Bellu
- Cimetière Filantropia
- Cimetière sépharade
- Cimetière des Héros
- Cimetière Ghencea

Rues

-

Sport à Bucarest

Football

Gallerie

Image:Aviatorilor_statue_bucharest.JPG|Statue des aviateurs Image:BucarestManucInnInside2.jpg|L'auberge de Manuc Image:Izvor-bucuresti-bgiu.jpg|zone Izvor

Voir aussi

- Obor metro station
- 12 h 08 à l'est de Bucarest

Lien externe

-
- Photos de Bucarest
- Catégorie:Ville de Roumanie af:Boekarest am:ቡካረስት ar:بوخارست ast:Bucarest be-x-old:Бухарэст bg:Букурещ bn:বুখারেস্ট bo:པུ་ཁ་རེ་སིད br:Bukarest bs:Bukurešt ca:Bucarest cs:Bukurešť csb:Bùkareszt cv:Бухарест da:Bukarest de:Bukarest el:Βουκουρέστι en:Bucharest eo:Bukareŝto es:Bucarest et:Bukarest eu:Bukarest fa:بخارست fi:Bukarest fo:Bukarest frp:Bucarèst fy:Bûkarest ga:Búcairist gl:Bucarest - Bucureşti he:בוקרשט hr:Bukurešt ht:Boukarès hu:Bukarest hy:Բուխարեստ ia:Bucarest id:Bukares io:Bucarest is:Búkarest it:Bucarest ja:ブカレスト ka:ბუქარესტი ko:부쿠레슈티 la:Bucaresta lad:Bukureshti lb:Bukarest lij:Bucarest ln:Bukaresti lt:Bukareštas lv:Bukareste mk:Букурешт nl:Boekarest nn:Bucureşti no:Bucureşti nov:Bukareshti oc:Bucarèst pl:Bukareszt pms:Bùcarest pt:Bucareste qu:Bukuresti rm:Bucaresta rmy:Bukureshti ro:Bucureşti roa-rup:Bucureshci ru:Бухарест scn:Bucarest sh:Bukurešt simple:Bucharest sk:Bukurešť sl:Bukarešta sq:Bukureshti sr:Букурешт sv:Bukarest tet:Bukareste tg:Бухарест tr:Bükreş uk:Бухарест vec:Bùcarest vo:Bucureşti yi:בוקארעסט zh:布加勒斯特
Sujets connexes
Arcul de Triumf   Autriche-Hongrie   Bessarabie   Capitale   Cimetière Bellu   Coupe UEFA   Dâmboviţa   Empire ottoman   Ferdinand Lassalle   Golaniade   Grande Roumanie   Guerre serbo-bulgare   Ion Antonescu   Jean-Louis Calderon   Jiu (rivière)   Leipzig   Ligue des Champions de l'UEFA   Minériade   Monastère d'Antim   Monastère de Radu Vodă   Nicolae Ceauşescu   Palais du Parlement (Bucarest)   Parti démocrate (Roumanie)   Pentagone (États-Unis)   Première Guerre mondiale   Roumain   Roumanie   Russie impériale   Révolution roumaine de 1989   Seconde Guerre mondiale   Stade Ghencea   Supercoupe de l'UEFA   Theodor Aman   Traité de Bucarest (1812)   Traité de Bucarest (1913)   Traité de Bucarest (1916)   Transylvanie (principauté)   Triple-Entente   Valachie (principauté)   Vlad III l'Empaleur  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^