Fossile

Infos
Ammonite fossilisée Poisson fossilisé (Coelodus costai) Un fossile est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...) ou simple moulage d'un animal ou d'un végétal conservé dans une roche sédimentaire. Les fossiles et les processus de fossilisation sont étudiés principalement dans le cadre de la paléontologie. Suivant les espèces et les périodes, les fossiles peuvent être de différentes qualités et plus ou moins abondants. Le processus de fossilisation e
Fossile

Ammonite fossilisée Poisson fossilisé (Coelodus costai) Un fossile est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...) ou simple moulage d'un animal ou d'un végétal conservé dans une roche sédimentaire. Les fossiles et les processus de fossilisation sont étudiés principalement dans le cadre de la paléontologie. Suivant les espèces et les périodes, les fossiles peuvent être de différentes qualités et plus ou moins abondants. Le processus de fossilisation est exceptionnel, et les témoignages que nous apportent les fossiles sur plus de trois milliards d'années d'évolution de la vie sur Terre sont encore lacunaires et le resteront certainement.

Éléments historiques

Les fossiles, en tant qu'éléments matériels, sont connus de l'Homme depuis des âges très anciens. Aristote, par exemple, fait référence à des éléments fossilisés. Toutefois, les deux idées essentielles à leur propos, i.e. leur origine organique et le fait qu'il s'agit de témoignages que d'autres formes de vie aient existé avant l'Homme, n'ont pas été véritablement appréhendées avant le siècle. Les premiers progrès réels découlent d'une proposition explicitée au début du siècle : les terrains contenant des fossiles d'animaux ou végétaux marins devaient en toute logique avoir été recouverts par la mer, afin qu'ils s'y déposent sur le fond et s'enfoncent sur le lit sédimentaire. C'est la première fois que le fossile est envisagé comme indice stratigraphique. Toutefois, le poids intellectuel de l'idée de génération spontanée, selon laquelle les espèces étaient apparues les unes après les autres et d'origine divine, empêcha une interprétation systématisée et approfondie des causes du renouvellement des espèces, tel que logiquement déduit de l'étude des fossiles. À la suite de ces premiers progrès, l'idée d'une filiation entre les espèces fait son chemin, notamment par les écrits de Geoffroy Saint-Hilaire et Lamarck. S'opposent alors les visions créationniste, fixiste d'une part, transformiste, évolutionniste d'autre part. Le cœur de la controverse est atteint lorsqu'à la question des origines de la vie animale et végétale est mêlée celle des origines de l'Homme. C'est également au siècle que trois grandes branches scindent la paléontologie — et subsistent encore à ce jour, sous la forme de spécialités disciplinaires : la paléontologie descriptive et comparative, de Cuvier ; la paléontologie évolutive, de Lamarck ; un peu plus tard, la paléontologie stratigraphique, d'Oppel et d'Orbigny. Suit la paléogéographie vers 1830. De façon très nette, paléontologie et fossile se sont opposés de facto à une Église dogmatique, de la même manière que l'astronomie au Moyen Âge. Multidisciplinaire, organisée comme une enquête historique, l'étude des fossiles a également eu des implications importantes sur le rapport de l'Homme au temps, par exemple sur la question de l'âge de la Terre ou du vivant, ou encore sur la question des durées — l'unité temporelle de base d'un fossile est le million d'années, un laps de temps difficilement imaginable. Grâce à des progrès rapides et importants dans les techniques d'observation et d'investigation, la connaissance des fossiles et de la fossilisation au cours des temps géologiques a réalisé ses plus grandes avancées à partir du . Le dernier fossile à avoir été découvert est celui du Lognkosauria, fossile découvert en 2007, son squelette était à 70% et est le 3e plus grand jamais découvert dans le monde et aussi le plus complet d'entre eux.

La fossilisation

La fossilisation des êtres vivants est en général un processus de minéralisation (remplacement des tissus vivants par des substances minérales) dans de la roche sédimentaire qui est la roche par excellence pour la conservation de fossiles. Dans des cas plutôt rares, on peut avoir une conservation de la matière organique (mammouth dans le pergélisol, momification dans du bitume, inclusion dans de l'ambre). Dans d'autres cas, ce ne sont que des traces d'activité biologique qui sont conservées (paléoichnologie).

Un exemple : la forêt pétrifiée

Tronc pétrifié : la silice a remplacé les tissus organiques. Petrified Forest National Park, Arizona, États-Unis Les milliers de troncs fossilisés du Parc national de Petrified Forest (Arizona) datent du trias (environ 200 millions d'annéesFrançois Michel, Roches et paysages, reflets de l’histoire de la Terre, Paris, Belin, Orléans, brgm éditions, 2005, ISBN 2701140811, p.25). La région était alors occupée par le delta d'un fleuve sur les rives duquel poussaient des arbres géants. Après leur mort, ils furent enfouis sous des dépôts sédimentaires riches en silice, ce qui favorisa la conservation de leur structure. La silice remplaça lentement la matière végétale et fossilisa les troncs. Progressivement, la région s'enfonça et fut ensevelie sous des strates sédimentaires. Son soulèvement récent, conjugué à l'érosion permit la mise au jour des troncs fossilisés.

Utilisation

De tout temps, les fossiles ont intrigué les hommes qui, suivant les époques, leur ont donné différentes significations : talismans, restes de géants, objets maléfiques, animaux disparus lors du déluge. Ce n'est qu'au , avec les travaux de Charles Lyell, de Jean-Baptiste de Lamarck puis de Charles Darwin et les théories de l'évolution, puis de la théorie de la tectonique des plaques, formulée par Alfred Wegener en 1915, que se met en place le cadre théorique moderne dans lequel sont étudiés les fossiles. Pour le grand public, les fossiles sont surtout connus grâce à quelques familles caractéristiques comme les ammonites, sortes de céphalopodes marins, les trilobites de la famille des arthropodes, les oursins... ou enfin les végétaux fossiles conservés dans le charbon (fougères, prêles...). Les étoiles de Saint-Vincent sont des exemples de fossiles utilisés comme bijoux.

Les Lagerstätten

Certains sites fossilifères d'une qualité exceptionnelle comme le calcaire lithographique de Solnhofen en Bavière portent le nom de Lagerstätten. Celui-ci détient par exemple un des magnifiques exemples d'Archéoptéryx. Ces gisements fossilifères sont tellement rares qu'à chacune de leur découverte ou redécouverte, ils ont bouleversé la vision de la progression de la vie.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alcide Dessalines d'Orbigny   Alfred Wegener   Ambre   Ammonite   Animal   Aristote   Arizona   Arthropode   Astronomie   Bavière   Bitume   Bois pétrifié   Calcaire   Charles Darwin   Charles Lyell   Créationnisme   Delta (fleuve)   Fixisme   Fossile stratigraphique   Fossile vivant   Geoffroy Saint-Hilaire   Georges Cuvier   Génération spontanée   Houille   Jean-Baptiste de Lamarck   Mammouth   Matière organique   Microfossile   Million d'années   Minéral   Momie   Moyen Âge   Nicolaus Michael Oppel   Paléogéographie   Paléoichnologie   Paléontologie   Parc national de Petrified Forest   Pergélisol   Roche sédimentaire   Silice   Solnhofen   Stratigraphie   Sédiment   Tectonique des plaques   Temps   Terre   Trias  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^