Création du tribunal extraordinaire

Infos
Création du tribunal extraordinaire, décret du le 17 août 1792. Le tribunal extraordinaire fut créé au lendemain du 10 août 1792. Il avait pour fonction de juger les auteurs des crimes contre-révolutionnaires du 10 août 1792. Sur l'exigence de la Commune de Paris, l'Assemblée lui remet le glaive de la Justice. Quelle serait cette justice ? Les uns voulaient un tribunal vengeur, rapide, expéditif. Jean-Paul Marat préfèrait un massacre. Le tribunal de vengeance pouvai
Création du tribunal extraordinaire

Création du tribunal extraordinaire, décret du le 17 août 1792. Le tribunal extraordinaire fut créé au lendemain du 10 août 1792. Il avait pour fonction de juger les auteurs des crimes contre-révolutionnaires du 10 août 1792. Sur l'exigence de la Commune de Paris, l'Assemblée lui remet le glaive de la Justice. Quelle serait cette justice ? Les uns voulaient un tribunal vengeur, rapide, expéditif. Jean-Paul Marat préfèrait un massacre. Le tribunal de vengeance pouvait éviter le massacre. La Commune de Paris, par la voix de Maximilien de Robespierre, en demanda à l'Assemblée la création immédiate. Présentée avec des formes adoucies, des ménagements insidieux, mêlés de menaces, la proposition fut reçue dans un grand silence. Un seul député François Chabot se leva pour l'appuyer. Et pourtant elle passa. On espèra éluder la proposition dans l'application ; on la décrèta en principe. Dés ce moment, d'heure en heure, des pétitions menaçantes vinrent exiger l'exécution du décret rendu. En une soirée trois députations de la Commune se succédèrent à la barre. le 17 août 1792, une nouvelle députation vint dire : "Le peuple est las de n'être pas vengé ; craignez qu'il ne se fasse justice. Ce soir, à minuit le tocsin sonnera. Il faut un tribunal criminel aux Tuileries, un juge par chaque section. Louis XVI et Antoinette voulaient du sang ; qu'ils voient couler celui de leurs satellites". Des sectionnaires chargés par la Commune de former des jurys entrèrent dans l'Assemblée. L'un d'eux :" Vous êtes comme dans les ténèbres sur ce qui se passe. Si, avant deux ou trois heures, le directeur du jury n'est pas nommé, si les jurés ne sont pas en état d'agir, de grands malheurs se promèneront dans Paris". L'Assemblée obéit sur l'heure. Elle vota la création d'un tribunal extraordinaire. Toutefois avec une précaution, l'élection à deux degrés comme pour les députés ; le peuple nommait un électeur par section, et ces électeurs nommaient les juges.

Fonction du tribunal extraordinaire

Le tribunal extraordinaire est chargé de juger sans appel ni cassation les conspirateurs coupables des "crimes commis contre le peuple dans la journée du 10 août" (1792). Les membres du tibunal seront élus par les sections, les commissaires chargés de requérir nommés par le Conseil exécutif. Maximilien de Robespierre, élu, se récuse habilement. Un parent de Camille Desmoulins (son cousin) Fouquier-Tinville y fera ses débuts dans la justice révolutionnaire.

Voir aussi

-Décret sur la création du Tribunal révolutionnaire
-Terreur (Révolution française) Creation du tribunal extraordinaire Catégorie:Évènement de la Révolution française et du Directoire Creation du tribunal révolutionnaire extraordinaire Creation du tribunal révolutionnaire
Sujets connexes
Camille Desmoulins   Commune de Paris (1792)   Décret sur la création du Tribunal révolutionnaire   Fouquier-Tinville   François Chabot   Jean-Paul Marat   Maximilien de Robespierre   Paris   Terreur (Révolution française)   Tuileries  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^